Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782809843736
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Qui a tué Rose ?
Nicolas Porret-Blanc (traduit par)
Collection : Suspense
Date de parution : 21/04/2022
Éditeurs :
L'Archipel

Qui a tué Rose ?

Nicolas Porret-Blanc (traduit par)
Collection : Suspense
Date de parution : 21/04/2022
« Incroyable ! J’ai lu ce roman d’un trait. J’ai été scotchée ! » Marian Keyes
ELLE S’APPELAIT ROSE. ELLE EST MORTE SOUS TES YEUX…

Quand Emily sort du centre commercial ce jour-là, elle assiste, impuissante, à un accident : une femme est renversée par un automobiliste...
ELLE S’APPELAIT ROSE. ELLE EST MORTE SOUS TES YEUX…

Quand Emily sort du centre commercial ce jour-là, elle assiste, impuissante, à un accident : une femme est renversée par un automobiliste qui prend la fuite.
Très vite, la presse locale relaie les détails du drame : la victime s’appelait Rose. Mère d’un...
ELLE S’APPELAIT ROSE. ELLE EST MORTE SOUS TES YEUX…

Quand Emily sort du centre commercial ce jour-là, elle assiste, impuissante, à un accident : une femme est renversée par un automobiliste qui prend la fuite.
Très vite, la presse locale relaie les détails du drame : la victime s’appelait Rose. Mère d’un petit garçon et épouse du célèbre écrivain Cian Grahame, elle travaillait comme assistante dans
un cabinet dentaire.
En effectuant des recherches sur les réseaux sociaux, Emily se met à envier la vie si parfaite de Rose, elle qui enchaîne les échecs, tant professionnels que sentimentaux.
Mais, à présent, « la place est libre ». Emily réussit à obtenir le poste qu’occupait Rose et à se rapprocher de son ex-époux. Mais, sous le vernis des apparences, la réalité est parfois moins reluisante… voire dangereuse.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809843736
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lunatic57 01/07/2022
    Emily était « seule responsable de ce qui s’est passé ». Elle se le répète sans cesse. Par politesse, elle a laissé sortir avant elle d’un ascenseur, une maman et sa poussette. C’est Rose, cette maman, qui va être percutée par une voiture, son corps valdinguant sous les yeux d’Emily. Un choc pour la jeune femme. Un événement qui va la marquer complétement. Elle devient comme obsédée par Rose, elle a besoin de savoir qui elle était, qui sont ses proches et remonte alors le fil de son mur Facebook. Rose semblait si parfaite, épanouie quand Emily se sent nulle et rate tout dans sa vie. Elle va alors suivre les traces de cette disparue, jusqu’à reprendre son poste d’assistante dentaire, et à se rapprocher de Cyan, le veuf de Rose. Mais on le sait tous, ce qu’on montre sur Facebook n’est que façade. Derrière les sourires et le bonheur éclatant, quel était vraiment le quotidien de Rose? Ce roman met vraiment en lumière la façon dont les réseaux sociaux nous trompent, et comme on devrait s’en méfier davantage. Comme dans son précédent roman, Claire Allan livre un thriller psychologique réussi, où le suspens est permanent, avec des chapitres additionnant les questions.... Emily était « seule responsable de ce qui s’est passé ». Elle se le répète sans cesse. Par politesse, elle a laissé sortir avant elle d’un ascenseur, une maman et sa poussette. C’est Rose, cette maman, qui va être percutée par une voiture, son corps valdinguant sous les yeux d’Emily. Un choc pour la jeune femme. Un événement qui va la marquer complétement. Elle devient comme obsédée par Rose, elle a besoin de savoir qui elle était, qui sont ses proches et remonte alors le fil de son mur Facebook. Rose semblait si parfaite, épanouie quand Emily se sent nulle et rate tout dans sa vie. Elle va alors suivre les traces de cette disparue, jusqu’à reprendre son poste d’assistante dentaire, et à se rapprocher de Cyan, le veuf de Rose. Mais on le sait tous, ce qu’on montre sur Facebook n’est que façade. Derrière les sourires et le bonheur éclatant, quel était vraiment le quotidien de Rose? Ce roman met vraiment en lumière la façon dont les réseaux sociaux nous trompent, et comme on devrait s’en méfier davantage. Comme dans son précédent roman, Claire Allan livre un thriller psychologique réussi, où le suspens est permanent, avec des chapitres additionnant les questions. La narration qui donne la voix alternativement à Emily ou Rose permet d’avancer dans l’intrigue en douceur, nous laissant le temps d’échafauder notre théorie sur la suite du récit. Emily semble si instable et cachotière, que, croyez-moi, elle va vous faire douter à plusieurs moments, tout comme la plupart des personnages en fait. Ne vous fiez à personne!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Analire 16/06/2022
    Après Ne la quitte pas du regard, un polar psychologique qui m’avait beaucoup plût, Claire Allan sort son nouveau roman : Qui a tué Rose ?, un thriller glaçant, avec une dose de suspense tout à fait délectable. Emily, notre protagoniste, assiste impuissante au meurtre de Rose, une passante, sauvagement renversée par un automobiliste qui prend la fuite. Dès lors, curieusement, la jeune femme ressent une irrésistible envie d’en apprendre plus sur la victime. Elle la cherche sur les réseaux sociaux, lit tous les articles qui la concernent et va même jusqu’à s’imaginer dans sa vie, aux côtés de son mari et de son petit garçon. Le point de bascule survient lorsqu’elle décide de postuler au poste laissé vacant par la défunte… et se retrouve embauchée comme assistante dentaire. Elle apprend à connaître les anciennes collègues de Rose, rêve de bâtir de solides amitiés avec elles… et découvre le mari de Rose, qui vient en consultation au cabinet pour son petit garçon. Le coup de foudre est immédiat, brutal, sans équivoque. Comme dans Ne la quitte pas du regard, le suspense est à son comble et monte crescendo. Le profil psychologique d’Emily est particulièrement bien construit, puisque c’est un personnage auquel on... Après Ne la quitte pas du regard, un polar psychologique qui m’avait beaucoup plût, Claire Allan sort son nouveau roman : Qui a tué Rose ?, un thriller glaçant, avec une dose de suspense tout à fait délectable. Emily, notre protagoniste, assiste impuissante au meurtre de Rose, une passante, sauvagement renversée par un automobiliste qui prend la fuite. Dès lors, curieusement, la jeune femme ressent une irrésistible envie d’en apprendre plus sur la victime. Elle la cherche sur les réseaux sociaux, lit tous les articles qui la concernent et va même jusqu’à s’imaginer dans sa vie, aux côtés de son mari et de son petit garçon. Le point de bascule survient lorsqu’elle décide de postuler au poste laissé vacant par la défunte… et se retrouve embauchée comme assistante dentaire. Elle apprend à connaître les anciennes collègues de Rose, rêve de bâtir de solides amitiés avec elles… et découvre le mari de Rose, qui vient en consultation au cabinet pour son petit garçon. Le coup de foudre est immédiat, brutal, sans équivoque. Comme dans Ne la quitte pas du regard, le suspense est à son comble et monte crescendo. Le profil psychologique d’Emily est particulièrement bien construit, puisque c’est un personnage auquel on s’attache facilement, tout en gardant quand même une certaine distance, rendue indispensable par ses agissements, qui parfois, dépassent l’entendement. Une certaine gêne s’installe, qui s’accentue au grès des événements malsains qui se déroulent sous nos yeux impuissants. Enfin, le mari, Cian, est un personnage également très intéressant, à la psyché complexe, que l’on apprend à connaître au fil des pages. Le mari idéal, attentionné et bienveillant que peut décrire Rose dans ses publications sur les réseaux sociaux, ne serait-il que façade ? Les apparences sont parfois trompeuses, il faut se méfier de ce que certaines personnes sont capables de faire. Néanmoins, comme dans Ne la quitte pas du regard, j’ai trouvé le scénario un peu simpliste. Il faut dire que j’ai déjà eu l’occasion de lire un paquet de polars, aux intrigues qui vont de la plus basique à la plus emberlificotée. Ici, l’histoire plaira forcément aux novices du genre, qui apprécieront l’intrigue et le retournement de situation final. Un polar à suspense, aux personnages psychologiquement bien construits, mais au scénario un peu trop simpliste pour les amateurs du genre, qui y trouveront forcément un goût de déjà lu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Audreylopez33 05/06/2022
    « Qui a tué Rose? » Qu’en dire…? J’ai trouvé la 4e de couverture vraiment alléchante et qu’elle ne fut pas ma déception lorsque j’ai commencé le livre! Les 100 premières pages sont d’un ennui presque mortel si bien que j’ai failli le poser et ne plus l’ouvrir. Mais j’ai quand même été curieuse et ai continué ma lecture. Et je n’ai pas été déçue de cette bonne décision! Le récit devient intéressant après ces 100 premières pages si bien qu’après j’ai eu du mal à le poser. En sommes, tout et son contraire. J’ai trouvé la « première partie » longue, pas forcément bien écrite, pas forcément pleine de suspens, le personnage principal est assez agaçant mais la suite du récit reste glaçant. Je le conseille et si vous trouvez le débit redondant, persévérez, il en vaut le coup.
  • musemania 28/05/2022
    Claire Allan n’est pas une inconnue pour moi, car il y a un peu plus d’un an, j’avais découvert son premier thriller « Ne la quitte pas du regard » qui m’avait beaucoup plu. Voilà donc déjà qu’elle nous revient avec son deuxième roman, intitulé « Qui a tué Rose? ». Il s’agit du parfait exemple de thriller domestique anglais. Si vous êtes adepte de ce genre, vous allez être servi. La psychologie des protagonistes prend une grande place et l’ambiance anglaise si singulière est belle et bien présente. Ici, l’histoire est celle d’Emily qui, en allant un jour faire des courses, assiste impuissante à un accident mortel. Rose est renversée devant ses yeux et le chauffard prend la fuite. Petit à petit, des détails sont révélés sur la tragique histoire et Emily ne peut s’empêcher de s’y intéresser grandement. Alors que sa vie est une succession d’échecs, elle s’imagine bien dans la vie parfaite de la défunte à qui tout réussissait. Claire Allan maîtrise parfaitement le jeu des faux-semblants, des mensonges et des apparences trompeuses. C’est ainsi qu’à bien des égards, le lecteur pense avoir trouver le fin mot de l’histoire et quelques pages plus loin, se rend compte qu’il en... Claire Allan n’est pas une inconnue pour moi, car il y a un peu plus d’un an, j’avais découvert son premier thriller « Ne la quitte pas du regard » qui m’avait beaucoup plu. Voilà donc déjà qu’elle nous revient avec son deuxième roman, intitulé « Qui a tué Rose? ». Il s’agit du parfait exemple de thriller domestique anglais. Si vous êtes adepte de ce genre, vous allez être servi. La psychologie des protagonistes prend une grande place et l’ambiance anglaise si singulière est belle et bien présente. Ici, l’histoire est celle d’Emily qui, en allant un jour faire des courses, assiste impuissante à un accident mortel. Rose est renversée devant ses yeux et le chauffard prend la fuite. Petit à petit, des détails sont révélés sur la tragique histoire et Emily ne peut s’empêcher de s’y intéresser grandement. Alors que sa vie est une succession d’échecs, elle s’imagine bien dans la vie parfaite de la défunte à qui tout réussissait. Claire Allan maîtrise parfaitement le jeu des faux-semblants, des mensonges et des apparences trompeuses. C’est ainsi qu’à bien des égards, le lecteur pense avoir trouver le fin mot de l’histoire et quelques pages plus loin, se rend compte qu’il en était à des années-lumière. Pour ma part, j’ai bien apprécié ce thriller psychologique. Il se lit bien et le jeu du chat et de la souris est assez grisant. La seule petite entorse à une lecture parfaite est le personnage d’Emily que j’ai trouvée assez fade dans ses réactions et ayant besoin d’être secouée une bonne fois parfois ! Malgré qu’il s’agisse de l’héroïne principale, j’ai eu des difficultés à m’y attacher notamment, de par sa personnalité assez plate. Heureusement, cela ne m’a pas gâché mon plaisir de lecture. Car, par ce second suspens, Claire Allan confirme bien son statut d’être une des jeunes plumes de la littérature noire anglaise à tenir à l’œil.
    Lire la suite
    En lire moins
  • NouchKari 28/05/2022
    Qui a tué Rose ? de Claire Allan. Ce jour-là, en sortant du centre commercial, Emily assiste à un accident : une femme est renversée par un chauffard qui prend immédiatement la fuite. "C'aurait dû être moi" pense aussitôt la jeune femme. En effet, si elle n'avait pas tenu la porte à cette jeune mère qui chantonnait pour son enfant, si elle était passée devant elle... Ce serait elle qui serait là, allongée sur le bitume, la vie s'écoulant sur l'asphalte rougie de son sang... Il n'en faut pas plus pour que le fragile équilibre psychologique d'Emily vacille... Et si son ex avait finalement trouvé le moyen de se venger ? Cette jeune femme serait donc morte à sa place et par sa faute. Rongée par le remord, Emily parcourt les réseaux sociaux à l'affût de la moindre information : la victime s'appelait Rose, maman d'un petit bonhomme de 20 mois et épouse du séduisant auteur à succès Cian Grahame. De fil en aiguille, Emily va épier et décortiquer la "vie parfaite" de Rose... une vie dont elle a toujours rêvée, elle qui enchaine les déboires sentimentaux et professionnels. Elle a enfin l'opportunité d'être heureuse maintenant que la "place est libre" aussi bien dans le cabinet... Qui a tué Rose ? de Claire Allan. Ce jour-là, en sortant du centre commercial, Emily assiste à un accident : une femme est renversée par un chauffard qui prend immédiatement la fuite. "C'aurait dû être moi" pense aussitôt la jeune femme. En effet, si elle n'avait pas tenu la porte à cette jeune mère qui chantonnait pour son enfant, si elle était passée devant elle... Ce serait elle qui serait là, allongée sur le bitume, la vie s'écoulant sur l'asphalte rougie de son sang... Il n'en faut pas plus pour que le fragile équilibre psychologique d'Emily vacille... Et si son ex avait finalement trouvé le moyen de se venger ? Cette jeune femme serait donc morte à sa place et par sa faute. Rongée par le remord, Emily parcourt les réseaux sociaux à l'affût de la moindre information : la victime s'appelait Rose, maman d'un petit bonhomme de 20 mois et épouse du séduisant auteur à succès Cian Grahame. De fil en aiguille, Emily va épier et décortiquer la "vie parfaite" de Rose... une vie dont elle a toujours rêvée, elle qui enchaine les déboires sentimentaux et professionnels. Elle a enfin l'opportunité d'être heureuse maintenant que la "place est libre" aussi bien dans le cabinet dentaire où Rose travaillait que dans la vie du veuf éploré auprès de qui, elle va petit à petit se rendre indispensable. Mais Facebook n'est qu'un miroir aux alouettes et la réalité est souvent bien éloignée des clichés dégoulinants de bonheur qu'on y voit. Qui a tué Rose ? est un thriller fort sympathique à l'écriture fluide, aux chapitres bien cadencés et dont l'intrigue est plus complexe que l'on pourrait l'imaginer de prime abord. Un peu moins de 400 pages que j'ai avalé pratiquement d'une traite. Bonne lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Philéas, des amoureux de BD
Pour être informés en exclusivité de nos nouveautés, interviews exclusives et concours de folie !