Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221200322
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Ragdoll - édition française
Natalie Beunat (traduit par)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 09/03/2017
Éditeurs :
Robert Laffont

Ragdoll - édition française

Natalie Beunat (traduit par)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 09/03/2017

Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi…
Un « cadavre » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points...

Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi…
Un « cadavre » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré...

Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi…
Un « cadavre » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur « Wolf » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d’autant que le tueur s’amuse à narguer les forces de l’ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf.
Coup d’essai, coup de maître pour ce thriller déjà vendu dans plus de 35 pays avant parution et en cours d’adaptation pour une série TV.

« À vous couper le souffle ! Si vous avez aimé Seven, vous adorerez Ragdoll. » M. J. Arlidge, auteur d’Am Stram Gram

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221200322
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ThrillersFred 20/04/2022
    Un livre intense, riche en rebondissements qui fait de ce livre un thriller diaboliquement efficace. Bien ficelée, l’intrigue bien construite nous tient en haleine. Ragdoll, premier livre de Daniel Cole et surtout premier tome d’une excellente trilogie. Pour ceux qui aimeront ce livre, jetez-vous également sur « l’appât » et « les loups », sans oublier son petit dernier « Pietà »
  • Emy8909 11/03/2022
    Un cadavre recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblés par des points de suture à été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptisé Ragdoll. L'inspecteur Wolf Fawkes, tout juste réintégré au Métropolitain Police Service, dirigera l'enquête assisté par son ancienne coéquipière, l'inspectrice Baxter. Chaques minutes comptes, car ce nouveau serial killer vient de communiquer, une liste de dix noms avec la date de leurs mort. Avec le meilleur pour la fin : Wolf lui même. Le livre est rythmé par une intrigue des plus originale, et un suspens allant crescendo jusqu'au bout. On y découvre chaques victimes avec le temps qui s'écoule, à chaques fois je me suis posée la question, survivront-il? Et si non comment le tueur s'y prendra t'il? Plus on avance dans l'histoire, plus on comprend le pourquoi du comment. J'ai beaucoup appréciée ce premier tome de la trilogie, j'ai vraiment hâte de découvrir la suite.
  • CoffreNBooks 09/03/2022
    «Ragdoll» par ci, «Ragdoll» par là ... Je l'ai tellement vu partout qu'il a vite fais de rejoindre ma bibliothèque, ainsi que ses suites : «L'appât» et «Les loups» de @danielcolebooks «Un "cadavre" recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptisé Ragdoll, la Poupée de Chiffon. Tout juste réintégré au Metropolitan Police Service de Londres, l'inspecteur "Wolf" Fawkes dirige l'enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l'inspectrice Baxter. Chaque minute compte, car ce nouveau serial killer vient de communiquer, par voie de presse, une liste de six noms : son programme de meurtres pour les jours à venir. Avec le meilleur pour la fin : Wolf lui-même... Entre l'identité des 6 victimes composant Ragdoll et les victimes mentionnées qu'ils faillent protéger, Wolf sera sur tous les fronts» Un thriller psychologique percutant. Il est tellement prenant, par sa lecture fluide et rapide, ainsi que par ses multiples révélations, qu'il est difficile de le poser sans avoir le fin mot de l'enquête. On assiste à la fois à l'enquête interne au sein de l'équipe de l'inspecteur Wolf mais aussi à l'enquête externe menée par... «Ragdoll» par ci, «Ragdoll» par là ... Je l'ai tellement vu partout qu'il a vite fais de rejoindre ma bibliothèque, ainsi que ses suites : «L'appât» et «Les loups» de @danielcolebooks «Un "cadavre" recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptisé Ragdoll, la Poupée de Chiffon. Tout juste réintégré au Metropolitan Police Service de Londres, l'inspecteur "Wolf" Fawkes dirige l'enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l'inspectrice Baxter. Chaque minute compte, car ce nouveau serial killer vient de communiquer, par voie de presse, une liste de six noms : son programme de meurtres pour les jours à venir. Avec le meilleur pour la fin : Wolf lui-même... Entre l'identité des 6 victimes composant Ragdoll et les victimes mentionnées qu'ils faillent protéger, Wolf sera sur tous les fronts» Un thriller psychologique percutant. Il est tellement prenant, par sa lecture fluide et rapide, ainsi que par ses multiples révélations, qu'il est difficile de le poser sans avoir le fin mot de l'enquête. On assiste à la fois à l'enquête interne au sein de l'équipe de l'inspecteur Wolf mais aussi à l'enquête externe menée par l'ex femme de ce dernier, Andréa, qui est journaliste. Daniel Cole nous offre un menu complet sans une goutte d'hémoglobine, avec des mises en scène macabres à souhait. Si vous ne l'avez pas encore lu, ne résistez plus et plongez vous aussi dans l'antre de Ragdoll
    Lire la suite
    En lire moins
  • Onparlelecture 23/01/2022
    Ragdoll, premier tome de la trilogie de Daniel Cole, un bouquin qui se lit le souffle coupé. Prenez un prologue qui se déroule en 2010, pendant le procès Naguib Khalid soupçonné d’avoir massacré de nombreux enfants. Après 46 jours de procès et après que la défense ainsi que les journalistes ont descendu les pièces à charge ainsi que Wolf l’enquêteur principal, notre accusé est finalement déclaré non coupable. C’en est trop pour notre flic qui lui n’a aucun doute sur sa culpabilité et qui va se jeter sur celui-ci en plein tribunal pour le laisser bien amoché. On poursuit quatre ans plus tard avec la découverte d’un cadavre ou plutôt sur six bouts de cadavres cousus ensemble afin de ressembler à une seule personne, fait troublant l’index est pointé en direction de l’appartement de Wolf. Prenez également une liste de six noms correspondant aux six prochaines victimes avec pour chacune la date de leur mort. A partir de là, accrochez-vous, parce que le rythme est effréné et sans temps mort, c’est en apnée que j’ai eu l’impression de tourner les pages. Vous savez ce genre de roman qui une fois commencé est difficile à lâcher et qui même pendant vos obligations (familiales, professionnelles... Ragdoll, premier tome de la trilogie de Daniel Cole, un bouquin qui se lit le souffle coupé. Prenez un prologue qui se déroule en 2010, pendant le procès Naguib Khalid soupçonné d’avoir massacré de nombreux enfants. Après 46 jours de procès et après que la défense ainsi que les journalistes ont descendu les pièces à charge ainsi que Wolf l’enquêteur principal, notre accusé est finalement déclaré non coupable. C’en est trop pour notre flic qui lui n’a aucun doute sur sa culpabilité et qui va se jeter sur celui-ci en plein tribunal pour le laisser bien amoché. On poursuit quatre ans plus tard avec la découverte d’un cadavre ou plutôt sur six bouts de cadavres cousus ensemble afin de ressembler à une seule personne, fait troublant l’index est pointé en direction de l’appartement de Wolf. Prenez également une liste de six noms correspondant aux six prochaines victimes avec pour chacune la date de leur mort. A partir de là, accrochez-vous, parce que le rythme est effréné et sans temps mort, c’est en apnée que j’ai eu l’impression de tourner les pages. Vous savez ce genre de roman qui une fois commencé est difficile à lâcher et qui même pendant vos obligations (familiales, professionnelles ou que sais-je) se rappel à votre bon souvenir ? « Radgoll » est exactement ce genre de roman ! Celui avec lequel vous aimeriez pouvoir vous enfermer quelques heures sans être dérangés. Les personnages sont finement travaillés et très loin des caricatures que l’on voit souvent. Wolf est un flic contradictoire : il peut passer du calme plat à une crise de rage en à peine le temps de se faire chauffer un café. Il est parfois (souvent) en roue libre mais n’en reste pas moins hyper attachant. Pour ses coéquipiers, que ce soit Baxter, Finlay ou Simmons, je les tous beaucoup aimé. Edmunds, le petit stagiaire de l’équipe m’a souvent agacée même s’il faut bien l’admettre, il est très fort. Tous restent très humains, ce qui permet de s’identifier à certains d’entre eux sans difficultés. Du côté de l’enquête, il m’a été impossible de deviner ne serait-ce qu’un début du dénouement. Pire, même lorsque tous les indices nous sont dévoilés, la résolution semble tellement inimaginable que l’on doute encore. D’ailleurs, attendez-vous à soupçonner tout le monde car il faut le dire l’auteur joue avec nos nerfs. En résumé, je finis sur un gros coup de cœur et si comme moi vous trainez des quatre fers pour commencer cette série, parce que les avis sont tellement dithyrambiques que vous avez peur d’en attendre trop, ne doutez plus et lancez-vous ! Promis vous ne serez pas déçus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • slabont 05/12/2021
    dans ma PAL depuis un bout de temps, j’ai eu le goût de le lire récemment. Je l’avoue, je l’avais acheté au hasard. Alors mes attentes étaient limitées. Le récit débute fort. Aucune perte de temps pour nous mettre en appétit. Des le départ nous savons que le tueur est ingénieux et que son mobile est mystérieux. Par contre j’ai trouvé un peu de longueur au milieu du roman, jusqu’à ce qu’on nous annonce l’identité du tueur. À ce moment, nous retrouvons l’intensité du début jusqu’à la dernière page. De mon côté j’ai aimé. Ce n’est pas un chef d’œuvre par contre j’ai lu bien pire que ce roman dans ma vie. Les chapitres sont court. Les personnages sont intéressant, l’histoire tient la route, l’écriture est plaisante. je recommande
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ? Abonnez-vous à sa newsletter pour ne rater aucune nouveauté !
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Robert Laffont

    Pietà : le nouveau roman de Daniel Cole

    Deux ans après la parution de son roman Les Loups, final explosif de sa trilogie best-seller Ragdoll, Daniel Cole signe son grand retour avec Pietà ! Embarquement immédiat pour la capitale anglaise, dans ce qu’elle a de plus sombre à offrir… Non, vous n’y croiserez pas Jack l’éventreur, mais peut-être une mort plus cruelle encore ! Quoi que plus esthétisée, car dans Pietà, les victimes se transforment en véritables œuvres d’art.

    Lire l'article