En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Rouge Eden

        Belfond
        EAN : 9782714475909
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : DRM Adobe
        Rouge Eden

        Date de parution : 02/02/2017
        Un thriller historique et philosophique passionnant qui réinvestit la figure du tueur en série dans l'héritage maudit d'un siècle bestial.
         
         
        3 janvier 1991. Quartier de haute sécurité d’un pénitencier de Floride.
        Condamné à la peine capitale, Will Birdy a passé quinze ans de sa vie en prison. Coupable de plus de cent crimes atroces contre des jeunes femmes, le tueur n’a plus qu’une peur : que l’enfer soit sa prochaine destination. Il...
        3 janvier 1991. Quartier de haute sécurité d’un pénitencier de Floride.
        Condamné à la peine capitale, Will Birdy a passé quinze ans de sa vie en prison. Coupable de plus de cent crimes atroces contre des jeunes femmes, le tueur n’a plus qu’une peur : que l’enfer soit sa prochaine destination. Il lui reste une nuit en compagnie d’un prêtre pour exorciser les forces qui le dominent, expier, et comprendre qui il était vraiment. À l’aube, à moins d’une grâce de dernière minute, il sera exécuté sur la chaise électrique.
        Des années plus tôt, à des milliers de kilomètres de là, un physicien soviétique est condamné par erreur, humilié, torturé et envoyé au goulag dans les pires conditions, sans savoir ce qu'il est advenu de sa famille. À bord du train qui l'entraîne dans les ténèbres de l'injustice et de l'oubli, cet expert en physique quantique, respecté par les plus grands scientifiques de son époque, s'ouvre à d'étranges secrets grâce à sa rencontre avec un vieux kabbaliste sur le point de rendre son dernier souffle.
        Deux destins que rien ne semble lier, se croisent à contre courant dans les couloirs du temps... L'un victime et l'autre bourreau, ils finiront par entrevoir que l'enfer est sur terre et que chacun est son propre démon.
         
         
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714475909
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : DRM Adobe
        Belfond
        13.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • ZeroJanvier79 Posté le 2 Septembre 2018
          La plateforme NetGalley.fr, au-delà du fait qu'elle donne l'occasion de lire des romans proposés gracieusement par les éditeurs, m'aura également permis de découvrir des auteurs que je ne connaissais pas du tout. C'est encore le cas cette fois avec Pierre J. B. Benichou et ce roman au résumé prometteur : 3 janvier 1991. Quartier de haute sécurité d'un pénitencier de Floride. Condamné à la peine capitale, Will Birdy a passé quinze ans de sa vie en prison. Coupable de plus de cent crimes atroces contre des jeunes femmes, le tueur n'a plus qu'une peur : que l'enfer soit sa prochaine destination. Il lui reste une nuit en compagnie d'un prêtre pour exorciser les forces qui le dominent, expier, et comprendre qui il était vraiment. À l'aube, à moins d'une grâce de dernière minute, il sera exécuté sur la chaise électrique. Des années plus tôt, à des milliers de kilomètres de là, un physicien soviétique est condamné par erreur, humilié, torturé et envoyé au goulag dans les pires conditions, sans savoir ce qu'il est advenu de sa famille. À bord du train qui l'entraîne dans les ténèbres de l'injustice et de l'oubli, cet expert en physique quantique, respecté par les plus grands... La plateforme NetGalley.fr, au-delà du fait qu'elle donne l'occasion de lire des romans proposés gracieusement par les éditeurs, m'aura également permis de découvrir des auteurs que je ne connaissais pas du tout. C'est encore le cas cette fois avec Pierre J. B. Benichou et ce roman au résumé prometteur : 3 janvier 1991. Quartier de haute sécurité d'un pénitencier de Floride. Condamné à la peine capitale, Will Birdy a passé quinze ans de sa vie en prison. Coupable de plus de cent crimes atroces contre des jeunes femmes, le tueur n'a plus qu'une peur : que l'enfer soit sa prochaine destination. Il lui reste une nuit en compagnie d'un prêtre pour exorciser les forces qui le dominent, expier, et comprendre qui il était vraiment. À l'aube, à moins d'une grâce de dernière minute, il sera exécuté sur la chaise électrique. Des années plus tôt, à des milliers de kilomètres de là, un physicien soviétique est condamné par erreur, humilié, torturé et envoyé au goulag dans les pires conditions, sans savoir ce qu'il est advenu de sa famille. À bord du train qui l'entraîne dans les ténèbres de l'injustice et de l'oubli, cet expert en physique quantique, respecté par les plus grands scientifiques de son époque, s'ouvre à d'étranges secrets grâce à sa rencontre avec un vieux kabbaliste sur le point de rendre son dernier souffle. Deux destins que rien ne semble lier, se croisent à contre courant dans les couloirs du temps ... L'un victime et l'autre bourreau, ils finiront par entrevoir que l'enfer est sur terre et que chacun est son propre démon. Deux éléments de ce résumé me plaisaient avant de commencer ma lecture : d'une part le choix fait par l'auteur de suivre deux récits parallèles autour de deux personnages différents, et d'autre part le fait que l'un de ces récits se déroule dans la Russie soviétique des années 1930. Le premier récit se déroule en Floride au début des années 1990 et s'intéresse aux dernières heures de Will Birdy, un tueur en série placé dans le couloir de la mort. La nuit qui précède son exécution annoncée, le condamné à mort reçoit la visite d'un pasteur. Cette dernière confession est l'occasion pour Birdy de raconter sa vie et le chemin qui l'a conduit à assassiner un nombre incalculable de jeunes filles. Le second récit se situe dans la Russie des années 1930. L'URSS est alors sous la coupe de Staline et de son régime autoritaire. Timofey Bogaïevsky, un professeur d'université spécialisé en physique quantique, voit sa vie basculer quand il est arrêté alors qu'il doit se rendre à une conférence scientifique. Ses lettres à Einstein et Schrödinger, qu'il s'apprêtait à poster, sont jugées par les autorités comme des preuves de trahison et d'intelligence avec l'ennemi. Le professeur est alors déporté en Sibérie, tandis que sa femme et son fils adolescent tentent de prendre la fuite en Finlande. Les deux récits sont de qualité inégale : si celui sur le tueur en série dans le couloir de la mort est juste correct, celui qui se déroule en URSS m'a passionné. Je n'ai donc pas vraiment éprouvé de regret quand l'histoire du condamné à mort a quasiment disparu du roman dans son dernier tiers, même si c'est une construction narrative un peu étonnante. Pendant tout le roman, j'ai par contre cherché quel pouvait être le lien entre les deux récits, et la réponse apportée à la toute fin m'a plutôt déçu, parce que c'était la solution de facilité à laquelle j'avais pensé dès le début en espérant que l'auteur saurait l'éviter et proposer quelque chose de plus original. Le grand intérêt de ce roman à mes yeux, c'est la plongée dans la Russie soviétique des années 30, avec sa police politique, ses soupçons permanents et la paranoïa qui l'accompagne. Le terrible trajet de Timofey vers le goulag est également glaçant. Et que dire du récit des événements sur place, dont je ne révélerai rien ici pour ne pas gâcher votre "plaisir" si vous décidez de lire ce roman. Ce Rouge Eden est finalement est un très bon roman, que j'ai lu avec beaucoup de plaisir malgré son thème pas très réjouissant. C'est pour moi un excellent roman historique, les quelques maladresses d'écriture étant largement compensées par la puissance du récit.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Elsaragon Posté le 25 Juillet 2018
          Bibliothèque. Une petite voix me murmure "Ne te fies pas à la couverture". J'apprécie souvent le jugement de ma petite voix et je fonce. Deux histoires, deux lignes de vie sans lien apparent. Celle de Birdy, futur condamné à mort, vivant ses dernières heures ne me laisse pas de souvenir impérissable, un peu l'impression d'un face-à-face prêtre/Ted Bundy. Mais je me force car le lien devra apparaître à un moment, c'est certain. Par contre, le parcours de Timofey me glace. La bêtise d'un régime, les malversations de la GPU, le non-respect de la liberté d'opinion, de la liberté d'être me touche du début à la fin. Russe d'origine, de par une famille exilée à la révolution, je n'ai de cesse d'imaginer ce qu'ont vécu ceux qui sont restés. Alors oui, à certains moments, l'enfer est sur terre.
        • carine1111 Posté le 24 Novembre 2017
          Je m'attendais à un thriller et j'ai découvert l'horreur... Quelle claque ce livre! beaucoup de romans traitent des atrocités du nazisme mais peu finalement de la Russie sous Lénine qui fut tout autant monstrueuse. Tout cela avec des personnages très attachants, humains et bons qui permettent de refermer ce livre sans perdre espoir dans l'être humain.
        • Pixie-Flore Posté le 27 Octobre 2017
          Deux histoires à deux époques différentes se racontent dans ce roman. L'une concerne un tueur en série sur le point d'être exécuté ; l'autre concerne une famille russe sous la dictature stalinienne. Pierre J.B. Benichou, l'auteur, a su me tenir en haleine. Ses deux histoires sont passionnantes même si elles sont très sombres, glaçantes. Beaucoup de réflexions sur la vie, la religion, la morale, sont développées et bien exploitées. On voit également que l'auteur s'est très bien documenté historiquement parlant. Le seul bémol selon moi, c'est que ces deux histoires n'ont pas vraiment de rapport. Même ce qu'on apprend à la fin - je ne spoilerai pas - ne justifie pas, selon moi, de croiser ces deux récits. Mis à part cela, ce livre est captivant.
        • Mavic_lit Posté le 15 Octobre 2017
          J'ai sélectionné ce titre car le résumé m'intriguait fortement. Comment deux personnes vivant à deux époques différentes, ayant deux personnalités bien distinctes, peuvent avoir un lien ? C'est une question qui m'a suivi pendant pas mal de temps, allant jusqu'à élaborer des hypothèses un peu folle. Ne vous attendez pas à un thriller haletant avec des actions toutes les dix pages. Ici l'auteur nous dépeint l'histoire de deux hommes tout en semant une dose de suspens au fil du livre. Ainsi l'auteur nous conte deux histoires. Tout d'abord, celle de William Birdy, tueur en série, ayant commis des atrocités, condamné à la peine de mort. de l'autre côté c'est l'histoire de Timofey Bogaïevski, professeur de physique en URSS, à l'époque de Staline, où un concours de circonstances l'enverra au Goulag. On suit leur histoire par une alternance de chapitres plus ou moins longs. Lorsque William Birdy se confesse la veille de son exécution, il raconte au pasteur les atrocités qu'il a commis et son enfance, qui n'est pas pour l'aider il faut le dire. Birdy fait part de sa théorie en expliquant pourquoi il pense être innocent malgré qu'il soit conscient d'avoir commis ces meurtres. Et de ce côté, l'auteur... J'ai sélectionné ce titre car le résumé m'intriguait fortement. Comment deux personnes vivant à deux époques différentes, ayant deux personnalités bien distinctes, peuvent avoir un lien ? C'est une question qui m'a suivi pendant pas mal de temps, allant jusqu'à élaborer des hypothèses un peu folle. Ne vous attendez pas à un thriller haletant avec des actions toutes les dix pages. Ici l'auteur nous dépeint l'histoire de deux hommes tout en semant une dose de suspens au fil du livre. Ainsi l'auteur nous conte deux histoires. Tout d'abord, celle de William Birdy, tueur en série, ayant commis des atrocités, condamné à la peine de mort. de l'autre côté c'est l'histoire de Timofey Bogaïevski, professeur de physique en URSS, à l'époque de Staline, où un concours de circonstances l'enverra au Goulag. On suit leur histoire par une alternance de chapitres plus ou moins longs. Lorsque William Birdy se confesse la veille de son exécution, il raconte au pasteur les atrocités qu'il a commis et son enfance, qui n'est pas pour l'aider il faut le dire. Birdy fait part de sa théorie en expliquant pourquoi il pense être innocent malgré qu'il soit conscient d'avoir commis ces meurtres. Et de ce côté, l'auteur ne nous épargne pas, détaillant les viols et l'assassinat des jeunes filles… je me suis sentie mal à l'aise d'avoir tous ces détails glauques mais c'est aussi ce qui fait la force du livre. En nous racontant tout ça, je me suis imaginée à la place du pasteur recueillant les dernières paroles d'un esprit totalement dérangé, qu'on se le dise ! Je suis peut-être un peu sadique ou maso mais j'ai adoré le personnage ! Il m'a même « manqué » à certains moments dans le sens où j'avais envie d'en savoir toujours plus sur lui et son histoire. J'ai trouvé que le personnage était assez bien abouti dans son ensemble même si j'aurais voulu en connaître davantage sur sa personnalité. De l'autre côté, nous avons l'éminent professeur Timofey Bogaïevski, étudiant et échangeant sur la physique quantique notamment avec Einstein. Nous sommes alors dans l'URSS des années 30, où Staline dirige le pays et la propagande bat son plein. Timofey, par un concours de circonstances malheureuses va se retrouver en route pour le Goulag avec des compagnons d'infortunes que l'on apprend à connaître au fur et à mesure de leur trajet. Sa disparition soudaine inquiète sa femme et son fils, qui vont tenter de le retrouver, trouvant de l'aide parfois surprenantes. Considérés comme ennemi du peuple, ils n'ont d'autres choix que de fuir leur pays. On suit donc ces deux périples. J'ai beaucoup aimé cette partie car cela nous en apprend plus sur ce moment de l'Histoire qui est loin d'être rose. On en sait plus sur cette terreur muette qui régnait et les erreurs qui ont pu en résulter comme la déportation de milliers de personnes. de plus, durant son trajet jusqu'au Goulag, Timofey fait la connaissance d'Izaak, un polonais juif que la vie n'a pas épargné non plus. Il raconte son histoire à Timofey et tous deux échangent leurs opinions, leur ressenti, qui ont réussi à m'atteindre moi, lectrice. J'ai ressenti énormément d'empathie pour Timofey, sa famille Izaak et toutes ces personnes envoyées injustement dans des camps. Si je devais mettre un bémol, c'est le manque d'action que j'attends généralement d'un thriller. Je m'attendais à tout autre chose et même si j'ai vraiment apprécié cette lecture je me suis sentie frustrée. Et il faut attendre jusqu'aux dernières pages pour avoir les réponses à nos questions. Cependant le dénouement est intéressant ainsi que l'épilogue, qui pour le coup est primordial ! On connait l'issue pour nos deux protagonistes et culturellement, on apprend pas mal de choses notamment sur l'île de Nazino. A travers ce roman, Pierre J.B Benichou aura réussi à me toucher, à m'intéresser tout en me rebutant sur certaines scènes. C'est réellement un livre qui mérite à être connu juste pour l'Histoire effroyable et réelle qu'était la vie en URSS. J'ai vraiment eu un coup de coeur pour Izaak et comment il perçoit la vie en général et ce qui lui a permis de tenir toutes ces années. En bref, un roman suspens plus que thriller car oui j'avais envie de connaître ce fameux lien qui unit ces deux hommes. Mais j'ai eu surtout l'impression de lire l'histoire d'un homme qui lutte pour survivre et de l'autre qui raconte ce qui l'a amené à tuer. Dans tous les cas je le conseille vivement.
          Lire la suite
          En lire moins
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com