Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823862089
Façonnage normé : EFL3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque - The Lost Canvas - La Légende d'Hadès - Tome 01 - extrait gratuit

,

Pierre GINER (Traducteur)
Collection : Extraits gratuits
Date de parution : 17/08/2017

Plongez au cœur de la nouvelle aventure des Chevaliers du Zodiaque !

Les chevaliers d'Athéna ont vaincu bien des adversaires. Découvrez aujourd'hui le récit de la plus terrible épreuve qu'ils aient traversée : la Grande Guerre sainte contre Hadès, le dieu des enfers. Mettant en scène de nouveaux héros, mais aussi d'anciennes figures familières, voici le premier tome du récit inédit de...

Les chevaliers d'Athéna ont vaincu bien des adversaires. Découvrez aujourd'hui le récit de la plus terrible épreuve qu'ils aient traversée : la Grande Guerre sainte contre Hadès, le dieu des enfers. Mettant en scène de nouveaux héros, mais aussi d'anciennes figures familières, voici le premier tome du récit inédit de la légendaire bataille qui a opposé Hadès à Athéna il y a plus de deux siècles !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823862089
Façonnage normé : EFL3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Orha08 Posté le 31 Octobre 2017
    Je trouve cette petite serie de manga vraiment belle, une histoire touchante et des personnages qui ont tous perdus quelque chose
  • Pavlik Posté le 11 Janvier 2015
    Dans un élan de nostalgie, je me suis (re)plongé dans la série des Chevaliers du Zodiaque. A la fois découverte et réminiscence d'un passé qui commence franchement à devenir lointain, distordu, flou pour tout dire. Je dis découverte car, moi qui est vu une grande partie des animés (du début à Poséidon), je n'avais, en revanche, jamais mis le nez dans les mangas. Alors bien sur j'aurais pu me repasser les K7. Mais, comme beaucoup de choses en ce bas monde, mon magnétoscope donne des signes de fatigue. J'ai donc lu le tome 1 des anciens épisodes et n'ai pu que constater l'écart entre la version papier et l'animé, même si, bien entendu, cette lecture fut, du point de vue du petit garçon qui survit en moi, fort réjouissante. Or, il s'avère que Saint Seya a subit (contrairement à moi) sa petite cure de jouvence, afin de continuer à plaire aux petits garçons du monde d'aujourd'hui. Ou comment faire du neuf avec du vieux. J'entame donc la lecture de The Lost Canvas, qui nous raconte la première guerre sainte entre Hadès (déjà, on sent le type pas franchement sympa) et Athéna, deux siècles avant la bataille du Sanctuaire originale. On retrouve... Dans un élan de nostalgie, je me suis (re)plongé dans la série des Chevaliers du Zodiaque. A la fois découverte et réminiscence d'un passé qui commence franchement à devenir lointain, distordu, flou pour tout dire. Je dis découverte car, moi qui est vu une grande partie des animés (du début à Poséidon), je n'avais, en revanche, jamais mis le nez dans les mangas. Alors bien sur j'aurais pu me repasser les K7. Mais, comme beaucoup de choses en ce bas monde, mon magnétoscope donne des signes de fatigue. J'ai donc lu le tome 1 des anciens épisodes et n'ai pu que constater l'écart entre la version papier et l'animé, même si, bien entendu, cette lecture fut, du point de vue du petit garçon qui survit en moi, fort réjouissante. Or, il s'avère que Saint Seya a subit (contrairement à moi) sa petite cure de jouvence, afin de continuer à plaire aux petits garçons du monde d'aujourd'hui. Ou comment faire du neuf avec du vieux. J'entame donc la lecture de The Lost Canvas, qui nous raconte la première guerre sainte entre Hadès (déjà, on sent le type pas franchement sympa) et Athéna, deux siècles avant la bataille du Sanctuaire originale. On retrouve un personnage déjà bien connu, Dôko, chevalier d'or de la Balance, et futur maître de Shiryu. Première question : comment le type, tout chevalier doré qu'il soit, a-t-il pu survivre pendant deux siècles ? Pavlik, ne t'arrêtes pas à ces basses considérations d'adulte incroyant ! Nous faisons également la connaissance de trois "nouveaux" personnages qui sont au cœur de ce nouvel affrontement : Tenma, chevalier de Pégase de l'époque, son ami d'enfance Alone, incarnation d'Hadès et Sasha, sœur (tiens, tiens) d'Alone et incarnation d'Athéna. Là se situe le premier soucis : la caractérisation. Parce que, franchement, Tenma équivaut à Seiya, en un poil plus agressif, Sasha est égale à Saori, en à peine plus guerrière et Alone, sans équivalent dans le cycle originale, rappelle, néanmoins, furieusement le chevalier Andromède (pacifiste, sensible, loyale). Bref, Kurumada a bien compris que c'est dans les vieux pots qu'on fait les les meilleures soupes miso. Mais le fan, qui en a mangé de la soupe, aurait peut-être aimé goûter un autre plat. A moins que la cible recherchée ne soit prétendument ignorante du cycle originale. A part ça, j'ai retrouvé les défauts du St Seiya original, au niveau de la narration (transitions parfois abruptes, non mise en valeur des moments clés), quant au dessin, tout rajeuni qu'il soit, par Shiori Teshirogi, il présente, notamment lors des scènes d'actions, des problèmes de lisibilité, problème qui me semble être un phénomène récurrent dans d'autres mangas. Par ailleurs, l'accent n'est vraiment pas mis sur les décors. Dans ce tome 1, nous assistons à la possession d'Alone par Hadès, par le biais de Pandore, la conquête, par son ami d'enfance, Tenma, de l'armure de Pégase et la découverte de l'incarnation d'Athéna, en la personne de Sasha, la sœur d'Alone. Ces liens, de trois orphelins élevés ensembles dans le même orphelinat, ajoute une dimension dramatique aux affrontements à venir, dimension moins immédiatement présente dans les épisodes originaux (mais il faut bien qu'il y ai quelque chose qui change !) On entrevoit les forces d'Hadès, et les chevaliers d'or (autre différence) sont remis dans leur position naturelle de combattants du bien. Les enjeux sont d'emblée établis, la guerre est donc très vire déclarée. Bref, n'étant pas vraiment objectif, quant à Saint Seiya (même si j'essaye!) je ne boude pas mon plaisir et continuerai, à l'instar du cycle original, la lecture de ce Lost Canvas.
    Lire la suite
    En lire moins
  • JulienM Posté le 8 Décembre 2014
    Fan des Chevaliers du Zodiaque depuis ma tendre enfance, je n'ai jamais accroché au manga original car je n'étais pas fan du dessin de Masami Kurumada étant habitué à celui de l'anime. Avec The Lost Canvas, j'ai tout de suite aimé le dessin de la jeune dessinatrice, Shiori Teshirogi que je trouve très détaillé tout en restant lisible. Elle est resté fidèle au code du manga original tout en étant proche de l'anime. Si j'ai aimé le dessin, je le suis encore plus avec le scénario et les personnages. Même si ce cycle de Saint Seiya n'est pas canon par rapport à l'histoire générale de Kurumada, il est très bien construit, peut être mieux que l'original d'ailleurs. Teshirogi a le talent de créer des personnages attachants autant par leur personnalité que par leur graphisme. L'histoire se déroule deux siècles avant le début du manga original lors de la guerre sainte précédente. Pour ceux qui connaissent la mythologie des chevaliers des zodiaques, cela se passe quand Dokho, le chevalier de la balance, est jeune. L'intrigue tourne autour de trois jeunes orphelins et amis, Tenma, Sasha et Alone qui sont les réincarnations du Chevalier de Pégase, Athéna et Hadès. Ces trois protagonistes sont... Fan des Chevaliers du Zodiaque depuis ma tendre enfance, je n'ai jamais accroché au manga original car je n'étais pas fan du dessin de Masami Kurumada étant habitué à celui de l'anime. Avec The Lost Canvas, j'ai tout de suite aimé le dessin de la jeune dessinatrice, Shiori Teshirogi que je trouve très détaillé tout en restant lisible. Elle est resté fidèle au code du manga original tout en étant proche de l'anime. Si j'ai aimé le dessin, je le suis encore plus avec le scénario et les personnages. Même si ce cycle de Saint Seiya n'est pas canon par rapport à l'histoire générale de Kurumada, il est très bien construit, peut être mieux que l'original d'ailleurs. Teshirogi a le talent de créer des personnages attachants autant par leur personnalité que par leur graphisme. L'histoire se déroule deux siècles avant le début du manga original lors de la guerre sainte précédente. Pour ceux qui connaissent la mythologie des chevaliers des zodiaques, cela se passe quand Dokho, le chevalier de la balance, est jeune. L'intrigue tourne autour de trois jeunes orphelins et amis, Tenma, Sasha et Alone qui sont les réincarnations du Chevalier de Pégase, Athéna et Hadès. Ces trois protagonistes sont donc déchirés entre leurs amitiés qui les poussent à se rapprocher et leurs destinées qui encouragent leurs affrontements. Dans ce premier tome, l'histoire se met en place tranquillement et on peut découvrir des personnages connus de l'ancien animé comme Dokho, Sion du Bélier et Pandore. Cette guerre sainte promet d'être très mouvementé et pleine d'actes héroïques. Pour moi, cette série est bien meilleure que l'originale autant par le dessin que par la richesse de son histoire. Après avoir lu la série dans son ensemble, les autres tomes ne m'ont pas déçu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Livre-un-jour Posté le 10 Mars 2014
    Une très bonne saga, qui explique les craintes d'Hadès concernant le Chevalier Pégase. Le rythme est plus soutenu et donc meilleur que dans la série originale à mon goût, même si les personnages ne sont pas aussi attachants.
  • fairy-man Posté le 11 Juin 2013
    Saint Seiya, la série devenu culte comme Dragon Ball, Naruto, One piece et tant d'autre. Une nouvelle aventure, de nouveau personnage et surtout un nouveau dessinateur ! Bien que je n'ai pas encore eu le plaisir de lire l'oeuvre originel de l'auteur de Saint Seiya : les chevaliers du Zodiaque, je sais que le niveau de dessin n'était pas très élevé si je puis dire. Bien que l'histoire est un potentiel énorme et un véritable intérêt, la première oeuvre des chevalier d'Athéna n'était pas la plus jolie de toute. Aujourd'hui, on retrouve une nouvelle aventure qui est en faite un immense préquel à la série de base, en effet, le manga que je critique en ce moment à une histoire qui se déroule 200 ans avent l'aventure originel. Dans Saint Seiya - the lost canvas, on suit la première guerre sainte entre Hadès (dieu des enfers) et ces 108 spectres contre Athéna (déesse de la guerre et de la justice) et ses 88 chevaliers. On découvre un autre chevalier de Pégase et d'autre possesseur de toute les armures que vous aviez pu voir dans Saint Seiya - les chevaliers du... Saint Seiya, la série devenu culte comme Dragon Ball, Naruto, One piece et tant d'autre. Une nouvelle aventure, de nouveau personnage et surtout un nouveau dessinateur ! Bien que je n'ai pas encore eu le plaisir de lire l'oeuvre originel de l'auteur de Saint Seiya : les chevaliers du Zodiaque, je sais que le niveau de dessin n'était pas très élevé si je puis dire. Bien que l'histoire est un potentiel énorme et un véritable intérêt, la première oeuvre des chevalier d'Athéna n'était pas la plus jolie de toute. Aujourd'hui, on retrouve une nouvelle aventure qui est en faite un immense préquel à la série de base, en effet, le manga que je critique en ce moment à une histoire qui se déroule 200 ans avent l'aventure originel. Dans Saint Seiya - the lost canvas, on suit la première guerre sainte entre Hadès (dieu des enfers) et ces 108 spectres contre Athéna (déesse de la guerre et de la justice) et ses 88 chevaliers. On découvre un autre chevalier de Pégase et d'autre possesseur de toute les armures que vous aviez pu voir dans Saint Seiya - les chevaliers du Zodiaque. Avec un niveau de dessin supérieurs, plutôt beau à regarder et une histoire qui s'annonce palpitante et émouvante. J'adhère complètement à ce manga et ai le plaisir de découvre tout ces chevaliers qui on bercer mon enfance à la télévision. Donc pour résumer, vous avez : - Saint Seiya - les chevaliers du Zodiaque. Oeuvre de base incontournable (je me la procurerait un de ces jours) qui est terminé en 28 tomes. - Saint Seiya - The Lost Canvas. Est l'histoire qui se déroule 200 ans avant les chevaliers du Zodiaque et est finis en 25 tomes. D'autres oeuvres sur cette Saga mythique existe aussi ; Saint Seiya épisode G, Saint Seiya - Next Dimensions, ou encore : Saint Seiya - the lost canvas Chronicles. Vous pouvez sans problème commencé par cette série, qui n'apporte aucun spoiler sur la série de base.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !