Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823871517
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Silver Wolf - Blood Bone - tome 07

,

Margot MAILLAC (Traducteur)
Collection : mangas
Date de parution : 22/08/2019
Une enquête sombre et sanglante, où vampires et autres monstres sèment la terreur parmi les êtres humains.
Leif, ancien camarade de Hans et sous-chef des Silver Wolves, n'est plus que l'ombre de ce qu'il était après avoir été "ressuscité" par Grim. Le combat entre Hans et son ancien frère d'armes commence...
EAN : 9782823871517
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Alfaric Posté le 3 Septembre 2019
    Ce tome 7 conclut la Bataille de Crantera où Humains et Vampires doivent s’unir où périr face aux autorités et aux monstres qu’elles sont crées (le Grand Capital, la Bête Immonde, et tout ça)… Et Hans Vaphet doit une fois de plus affronter ses anciens compagnons d’armes ressuscités par sa Némésis Grim avant d’être transformés en monstres par Grim mais toujours persuadés d’être humains : au cœur de la folie, ils tombent sur ce qu’ils restent de leurs propres dépouilles humains et OMG c’est l’horreur absolue pour ceux qui sont morts au champ d’honneur pour protéger l’humanité… (Attention quand même à ne pas trop flirter avec les gimmicks de la saga "Resident Evil") Grim agent du chaos a réussi à s’enfuir et contrairement au Joker du DCverse celui-ci a oublié d’être con ! Au lieu de rester à Gotham City pour s’acharner sur le Batman, Grim passe de l’un à l’autre de ses 50 repaires répartis dans un pays qui ressemble plus ou moins aux États-Unis et pour lui le cas Hans Vaphet est déjà réglé : à sa mort le parasite qu’il a implanté un lui en fera l’une de ses nouvelles créatures… Avant de passer l’arme à gauche, Hans doit donc retrouver... Ce tome 7 conclut la Bataille de Crantera où Humains et Vampires doivent s’unir où périr face aux autorités et aux monstres qu’elles sont crées (le Grand Capital, la Bête Immonde, et tout ça)… Et Hans Vaphet doit une fois de plus affronter ses anciens compagnons d’armes ressuscités par sa Némésis Grim avant d’être transformés en monstres par Grim mais toujours persuadés d’être humains : au cœur de la folie, ils tombent sur ce qu’ils restent de leurs propres dépouilles humains et OMG c’est l’horreur absolue pour ceux qui sont morts au champ d’honneur pour protéger l’humanité… (Attention quand même à ne pas trop flirter avec les gimmicks de la saga "Resident Evil") Grim agent du chaos a réussi à s’enfuir et contrairement au Joker du DCverse celui-ci a oublié d’être con ! Au lieu de rester à Gotham City pour s’acharner sur le Batman, Grim passe de l’un à l’autre de ses 50 repaires répartis dans un pays qui ressemble plus ou moins aux États-Unis et pour lui le cas Hans Vaphet est déjà réglé : à sa mort le parasite qu’il a implanté un lui en fera l’une de ses nouvelles créatures… Avant de passer l’arme à gauche, Hans doit donc retrouver et éliminer Grim mais aussi les autorités qui ont commis des crimes contre l’humanité : son fils Gail enquêtera d’en haut, et lui enquêtera d’en bas. La Team Vaphet rejoint Mid la ville la plus dangereuse du pays, dirigée par le fabriquant et marchand d’armes Randolf Arms tenant plus du patron voyou que du patron parternaliste. La fin justifie les moyens, et Hans Vaphet est prêt à tout et au reste pour contrecarrer Grim : c’est ainsi qu’il n’hésite pas à passez un pacte faustien avec celui qui fabriqué son fameux marteau d’argent (le forgeron maléfique, ça c’est un héritage de la saga "Castlevania"). Là où cela devient complètement génial, c’est les auteurs dérivent vers le Hercule Poirot dreadful punk : malgré sa richesses incommensurables, Randolf Arms ne peut rien contre la maladie et la mort et ses deux fils et son bras droit sont déjà en train d’intriguer pour faire main basse sur son héritage maudit. L’ancien forgeron demande à l’ancien chasseur de vampires d’être son exécuteur testamentaire, autrement dit son garde du corps et son chef de la sécurité jusqu’à ce que l'identité de de son héritier soit publiquement révélée. La Team Vaphet doit surveiller les 3 camps en présence, en sachant qu’il y a un 4e camp en la personne des sbires de Grim qui ont reçu l’ordre de tuer Randolf Arms avant que celui-ci ne réalise une arme capable de le détruire. Un patriarche antipathique, une famille dysfonctionnelle, un héritage hautement convoité, des rivalités et une tempête prête à éclater : c’est un schéma classique pour Agatha Christie la Duchesse de la Mort, mais l’ambiance est ici très sombre au-delà de l’ambiance fantastique et horrifique car on insiste bien sur les hommes, les femmes et les enfants exploités qui se tuent à la tâche dans un environnement toxique pour fabriquer des armes qui serviront à exploiter et à tuer d’autres hommes, femmes, et enfants… Que s’est-il passé pour que les cosy mysteries deviennent des manifestes antisystème ? 50 ans d’hypercapitalisme et d’ultralibéralisme qui années après années ont construit un Monde De Merde au seul profit des élites autoproclamées qui continuent de nous entuber !!! J’en reparlerais plus tard mais que répondait Hercule Poirot dans "Un, deux, trois" au bankster qui expliquait que les individus étaient étaient trop petits pour que leur sort représente quoi que se soit face aux intérêts des grands et des puissants ? « Hercule Poirot lui est préoccupé par la vie des particuliers qui ont le droit de ne pas se faire exploiter » PS: les auteurs en gardent sous le coude pour la suite avec l’agenda du super-vilain qui veut plonger le monde dans le chaos, les pièces maîtresses qu’il n’a pas encore dévoiler, les ambitions de Faust pour son peuple qui doit évoluer pour trouver une nouvelle place dans le monde, l’origine des dhampirs, les expériences menées sur Shûsui et les cadavres dans les placards du gouvernement… Oh oui le foreshadowing nous montre qu’il reste plein de choses à raconter !
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !