Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092540718
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Soeurs sorcières - Livre 2

Papillon (Traducteur)
Collection : Roman Grand format
Date de parution : 30/04/2014
Filles, sœurs et sorcières. Trois raisons de mourir…

 

Cate a dû quitter son fiancé, Finn, et rejoindre l’ordre des Sœurs, qui sont en fait sorcières, à New London, pour protéger ses cadettes, Maura et Tess. Mais elle se fait difficilement à sa nouvelle vie au couvent où chacune des Sœurs attend d’elle des prouesses. Surtout que la doyenne...

Cate a dû quitter son fiancé, Finn, et rejoindre l’ordre des Sœurs, qui sont en fait sorcières, à New London, pour protéger ses cadettes, Maura et Tess. Mais elle se fait difficilement à sa nouvelle vie au couvent où chacune des Sœurs attend d’elle des prouesses. Surtout que la doyenne de l’ordre, Cora, est mourante et qu'il faudra bientôt la remplacer : si Cate est bien la sorcière de la prophétie, cette charge doit lui revenir… Cependant l’ordre est divisé. Alors que les persécutions des femmes suspectées de sorcellerie se multiplient, certaines sorcières ne supportent plus de rester inactives. Au diable, la prudence de Sœur Cora ! Il faut agir, quitte à déclencher une guerre contre les Frères ! Cate oscille : qui suivre ? Celles qui préconisent la patience ou celles qui ont soif de vengeance ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092540718
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MonCharivariLitteraire Posté le 11 Novembre 2020
    Heureusement, le tome 2 m’attendait à la sortie du premier. Nous retrouvons Cate que l’on appelle dorénavant sœur Catherine. Sous la menace de dénonciation de ceux qu’elle aime, elle a dû intégrer l’ordre des Sœurs qui est en réalité un regroupement de sorcières et qui pense qu’elle est celle annoncée par la prophétie. Les premières pages nous replacent tout de suite dans le chaos et l’oppression que vivaient alors les femmes. Une veuve est arrêtée et envoyée aux galères, car quelqu’un l’a vue rentrer de sa boutique avec un homme. Elle avait osé partir en même temps qu’un client et se fait ainsi capturer devant ses deux enfants, mais aussi insulter et frapper par un «#8201;frère#8201;», oui, nous parlons bien ici d’un religieux. La situation empire. Les frères recherchent avidement les trois sœurs de la prophétie, mais heureusement ne connaissent pas leur identité. Les mesures de rétorsions et brimades envers les femmes s’accentuent. On leur interdit de travailler ainsi que l’accès à l’éducation. Pourquoi devraient-elles savoir lire si leur avenir est d’être de bonnes épouses chastes au foyer. Pourquoi penser et réfléchir#8201;?! La société se radicalise et chez les sœurs la colère gronde#8201;! Maintenant qu’elles ont trouvé celles qu’elles cherchaient,... Heureusement, le tome 2 m’attendait à la sortie du premier. Nous retrouvons Cate que l’on appelle dorénavant sœur Catherine. Sous la menace de dénonciation de ceux qu’elle aime, elle a dû intégrer l’ordre des Sœurs qui est en réalité un regroupement de sorcières et qui pense qu’elle est celle annoncée par la prophétie. Les premières pages nous replacent tout de suite dans le chaos et l’oppression que vivaient alors les femmes. Une veuve est arrêtée et envoyée aux galères, car quelqu’un l’a vue rentrer de sa boutique avec un homme. Elle avait osé partir en même temps qu’un client et se fait ainsi capturer devant ses deux enfants, mais aussi insulter et frapper par un «#8201;frère#8201;», oui, nous parlons bien ici d’un religieux. La situation empire. Les frères recherchent avidement les trois sœurs de la prophétie, mais heureusement ne connaissent pas leur identité. Les mesures de rétorsions et brimades envers les femmes s’accentuent. On leur interdit de travailler ainsi que l’accès à l’éducation. Pourquoi devraient-elles savoir lire si leur avenir est d’être de bonnes épouses chastes au foyer. Pourquoi penser et réfléchir#8201;?! La société se radicalise et chez les sœurs la colère gronde#8201;! Maintenant qu’elles ont trouvé celles qu’elles cherchaient, elles veulent passer à l’offensive. La guerre ouverte est proche. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Entre les trois sœurs les choses aussi ont changé, du moins pour être plus exacte, Maura a changé. Elle est devenue sans pitié, revêche, et fait tout pour nuire à Cate, son ainée. Elles n’ont été séparées qu’un mois, mais la tension est permanente. Je ne suis pas sure de comprendre la raison ce changement de comportement. Je vois qu’il est nécessaire à l’histoire, mais je ne suis pas certaine que la peine de cœur qui vit cette dernière soit suffisante à tout expliquer. Peut-être l’auteur aura-t-elle dû insister sur une jalousie latente plus poussée (on la sentait néanmoins déjà) dans le premier tome. Jessica Spotswood sait parfaitement nous faire sentir la tension qui croit et les enjeux de pouvoirs. On apprécie aussi de voir le personnage de Cate évoluer, peut être trop vulnérable au début, elle prend du caractère. Elle a plus de répondant et cela fait plaisir. Elle se transforme en une belle et forte femme généreuse. Bref, heureusement que le troisième tome m'attendait lorsque j’ai reposé ce volume.! Je suis conquise par l’histoire, la tension et le discours de l’auteur#8201;!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Saradoudou Posté le 24 Décembre 2019
    Encore meilleur que le 1er. Encore plus d'action et de suspense!
  • Aa2liiinee Posté le 29 Novembre 2019
    Objectif avec ce livre : finir une sagas entamée ! Je me rappelle avoir gardé un bon souvenir de ce tome 1 et c'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé Cate et ses soeurs dans cette Nouvelle Angleterre un peu fantastique. J'ai aimé les retrouver, car elles possèdent chacune leurs caractères, chacune essaye de se préparer à la prophétie. Caté est toujours aussi sage et réfléchie peut-être parfois un peu trop agaçante. Maura possède toujours son tempérament de feu. Tess est très intéressante, son personnage évolue, prend de la maturité et de l'importance par rapport à la tome 1. J'ai aimé me replonger dans cette intrigue qui est composée de beaucoup de stratégie et de réflexion face à la chasse aux sorcières qui est bien présente ! On est dans une société où l'homme domine. Néanmoins j'ai trouvé ce tome 2 un peu lent, il n'y a pas beaucoup d'actions à part à la fin où ça s'accélère. Une envie de découvrir le dernier tome de la trilogie et de continuer à suivre les trois sœurs.
  • florencem Posté le 24 Septembre 2019
    Toujours dans mon optique de finir les sagas que j’ai commencées puis laissées de côté, j’ai attaqué le tome deux de Sœurs sorcières. J’avais gardé un bon souvenir du premier, même si tout ce qui tournait autour des Frères m’avait laissé un goût amer dans la bouche… En commençant ma lecture, j’ai eu très rapidement un rappel des plus désagréable de ce que représentait les Frères. J’avoue que pour un début… c’était assez peu engageant. Je haïs totalement ce qu’ils représentent. Cette façon de rabaisser les femmes pour éviter qu’elles ne soient supérieures voire égales à eux, me donne envie de vomir. Une chose que je déteste lire ou voir. C’est d’ailleurs pour cela que La Servante écarlate ne finira jamais entre mes mains, par exemple… Du coup, j’ai été un peu refroidie. Fort heureusement, et malgré leur présence de plus en plus pesante, l’histoire de Cate prend le dessus et la misogynie cruelle n’est au final qu’un leitmotiv à l’action. L’ensemble du tome est très intéressant d’ailleurs. Jessica Spotswood passe au-dessus de la chasse au sorcières pour englober quelque chose de plus général : la « persécution » que subisse les femmes : sois soumise, tais-toi, sois docile, pas trop jolie,... Toujours dans mon optique de finir les sagas que j’ai commencées puis laissées de côté, j’ai attaqué le tome deux de Sœurs sorcières. J’avais gardé un bon souvenir du premier, même si tout ce qui tournait autour des Frères m’avait laissé un goût amer dans la bouche… En commençant ma lecture, j’ai eu très rapidement un rappel des plus désagréable de ce que représentait les Frères. J’avoue que pour un début… c’était assez peu engageant. Je haïs totalement ce qu’ils représentent. Cette façon de rabaisser les femmes pour éviter qu’elles ne soient supérieures voire égales à eux, me donne envie de vomir. Une chose que je déteste lire ou voir. C’est d’ailleurs pour cela que La Servante écarlate ne finira jamais entre mes mains, par exemple… Du coup, j’ai été un peu refroidie. Fort heureusement, et malgré leur présence de plus en plus pesante, l’histoire de Cate prend le dessus et la misogynie cruelle n’est au final qu’un leitmotiv à l’action. L’ensemble du tome est très intéressant d’ailleurs. Jessica Spotswood passe au-dessus de la chasse au sorcières pour englober quelque chose de plus général : la « persécution » que subisse les femmes : sois soumise, tais-toi, sois docile, pas trop jolie, pas trop intelligente, ne pose pas de question, reste à la maison pour élever les enfants… C’est écœurant, certes, mais cela a fait partie de notre histoire également. Mais au-delà de ça, nous voyions aussi la révolte que cette oppression crée. Et pas seulement chez les femmes. Il y a aussi le côté religieux qui est ici traité de façon négative. La dérive est judicieusement mise en avant, cependant, j’aurais aussi aimé voir un côté positif à cela. Je ne suis absolument pas religieuse, mais voir les deux facettes d’une idée est toujours quelque chose que je trouve plus pertinent, et apporte plus nuances. Une guerre se profile aussi. Ce second tome des Sœurs sorcières est un pivot. Deux camps se dessinent. Celui de Cate et Tess qui veulent agir mais avec une vision plus large, et une prise en compte des pertes possibles. A l’opposé, il y a celui de Maura et sœur Inez qui, elles, foncent, agissent de façon très discutable, quitte à ce que les dommages collatéraux soient importants. Seul le résultat les intéresse. Difficile d’être de leur côté, mais la dualité que je n’ai pas retrouvé dans l’approche de la religion est ici par contre très bien exploitée. Et même si je déteste la vision de sœur Inez, elle n’en reste pas moins quelque chose de réaliste. Parlons un peu plus de Maura. Parce qu’il est impossible de ne pas parler de cette pimbêche cruelle et égoïste dont le nombrilisme m’a agacé au plus au point. Je ne parle même pas de l’acte de trahison de la fin envers l’une de ses sœurs, qui est, de plus, quelque chose que je déteste dans les romans. Beaucoup de haine… ce roman ne fait pas ressortir les meilleurs sentiments en moi… La cadette, pour en revenir à elle, n’a aucune excuse pour moi. Je ne sais pas si l’auteur essaye de lui en donner, mais personnellement, j’y suis hermétique. C’est une enfant gâtée et rancunière qui ne pense qu’à elle et qui a de surcroit les dents très longues. Pas une très bonne combinaison. Déjà que le personnage de sœur Inez n’était pas plaisant, mais alors les deux réunies… Le tome trois a intérêt à ne pas trop les mettre en avant, parce que cela fera beaucoup de personnages à détester, et ce n’est pas une ambiance que j’apprécie… Quant à la fin… La cruauté du dernier chapitre est quelque chose que j’ai du mal à digérer. Encore une fois, ce qu’il se passe est quelque chose que je déteste voir arriver. Du coup, et même si cela crée une fracture que j’attendais depuis longtemps, j’appréhende vraiment le dernier tome. Je ne serais pas dans de très bonnes conditions pour cette lecture… Mais, il n’en reste pas moins que ce tome deux est très réussi pour moi. Comme je le dis souvent, si un livre ne vous fait rien ressentir, c’est que l’auteur est passé à côté de quelque chose !
    Lire la suite
    En lire moins
  • caro-nerbo Posté le 22 Décembre 2018
    Toujours aussi bon que le premier tome. Juste un peu déçue par la fin. Heureusement que le troisième tome m'attendait chez moi, pour que je connaisse vite la suite. Je mets quand même 5 étoiles, car les trois livres sont pour moi un véritable coup de cœur.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés