Lisez! icon: Search engine

Still Alice

Presses de la cité
EAN : 9782258119093
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Still Alice
L'Envol du papillon

Nathalie MEGE (Traducteur)
Date de parution : 05/03/2015

Quel avenir a-t-on quand le passé nous échappe ?

Brillant professeur à Harvard, Alice Howland adore sa vie, qu’elle partage entre les cours, la recherche et sa famille. Peu de temps avant son cinquantième anniversaire, elle s’étonne de ses trous de mémoire, de plus en plus fréquents. Sans doute est-ce le stress. Mais, un jour, Alice se perd dans...

Brillant professeur à Harvard, Alice Howland adore sa vie, qu’elle partage entre les cours, la recherche et sa famille. Peu de temps avant son cinquantième anniversaire, elle s’étonne de ses trous de mémoire, de plus en plus fréquents. Sans doute est-ce le stress. Mais, un jour, Alice se perd dans son quartier en faisant son jogging, et décide de consulter un médecin. Le diagnostic est sans appel : elle est atteinte d’un Alzheimer précoce. A mesure que ses souvenirs s’effacent et que ses repères disparaissent, Alice doit apprendre à vivre au présent.
Ecrit du point de vue d’Alice, L’Envol du papillon aborde le sujet de la maladie d’Alzheimer avec force et justesse, et brosse le portrait bouleversant d’une femme qui se bat pour rester elle-même, jusqu’au bout. Cette histoire a été magnifiquement portée à l'écran par Richard Glatzer et Wash Westmoreland, avec Julianne Moore, Alec Baldwin et Kristen Stewzrt dans les rôles principaux.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258119093
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ladoryquilit Posté le 31 Janvier 2018
    Alors qu'elle mène une carrière vraiment brillante, Alice a soudain quelques petits symptômes qui deviennent de plus en plus alarmants. Lorsque le verdict tombe, c'est une spirale infernale qui l'attend : Alzheimer précoce. Sa mémoire devient aussi fragile qu'une aile de papillons et peu à peu, il ne lui est plus capable de travailler, rester seule, lire, et même de s'occuper d'elle-même... En croisant ce roman à la médiathèque, je me suis souvenue avoir vu plusieurs fois sa bande-annonce lors de sa sortie cinéma, et donc souvenue du sujet traité dans celui-ci. Je n'ai donc pas hésité à emprunter Still Alice : L'envol du papillon de Lisa Genova afin de vraiment découvrir l'histoire de ce roman. C'est donc l'histoire d'Alice, la cinquantaine, une femme brillante dont la mémoire, peu à peu, la quitte à mesure que son Alzheimer s'installe. C'est l'histoire d'une femme qui perd peu à peu ses facultés, celle de travailler, celle de se souvenir de telle ou telle personne parfois à seulement quelques minutes, celle de lire ou même ensuite de s'occuper d'elle-même. Dans Still Alice : L'envol du papillon, on vit avec Alice l'avancée de la maladie. On découvre les symptômes avec elle, on vit le diagnostic qui lui... Alors qu'elle mène une carrière vraiment brillante, Alice a soudain quelques petits symptômes qui deviennent de plus en plus alarmants. Lorsque le verdict tombe, c'est une spirale infernale qui l'attend : Alzheimer précoce. Sa mémoire devient aussi fragile qu'une aile de papillons et peu à peu, il ne lui est plus capable de travailler, rester seule, lire, et même de s'occuper d'elle-même... En croisant ce roman à la médiathèque, je me suis souvenue avoir vu plusieurs fois sa bande-annonce lors de sa sortie cinéma, et donc souvenue du sujet traité dans celui-ci. Je n'ai donc pas hésité à emprunter Still Alice : L'envol du papillon de Lisa Genova afin de vraiment découvrir l'histoire de ce roman. C'est donc l'histoire d'Alice, la cinquantaine, une femme brillante dont la mémoire, peu à peu, la quitte à mesure que son Alzheimer s'installe. C'est l'histoire d'une femme qui perd peu à peu ses facultés, celle de travailler, celle de se souvenir de telle ou telle personne parfois à seulement quelques minutes, celle de lire ou même ensuite de s'occuper d'elle-même. Dans Still Alice : L'envol du papillon, on vit avec Alice l'avancée de la maladie. On découvre les symptômes avec elle, on vit le diagnostic qui lui est révélé et on subit tout ce que cela entraîne dans son quotidien. Au fil des pages, l'histoire devient de plus en plus poignante et bouleversante. J'ai eu l'impression d'être un membre de sa famille, de la soutenir à mesure que j'avançais dans son histoire, j'avais envie plus d'une fois de presque la tirer hors de ce livre pour l'aider. À travers le portrait d'Alice, Lisa Genova offre celui de tous ceux qui sont atteints d'Alzheimer. Elle montre l'évolution de la maladie, l'impact que cela a sur la personne atteinte, mais aussi sur toute sa famille et son entourage. C'est une succession de bouleversements pour tous, de bouleversement dans la vie quotidienne, et peu à peu, c'est comme une page qui s'efface dans l'esprit d'Alice. On admire son courage à se battre pour essayer de ralentir la progression de ce mal, on admire tout ce qu'elle met en œuvre pour elle et les siens. Lisa Genova offre avec son roman, un livre poignant qui nous touche profondément. L'auteure ne tombe jamais dans le pathos, mais avec justesse et délicatesse à travers l'histoire de son héroïne attachante traite d'un sujet délicat et difficile. Au fil de la lecture, je vous avouerais que la gorge se noue, que les larmes viennent s'accumuler au bord des yeux parce qu'Alice on s'y est attaché, et parce qu'on pense à tous ceux qui vivent cela au quotidien. Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce livre, ce sujet délicat abordé au fil des pages de Still Alice : L'envol du papillon. Comme moi, ce livre poignant ne pourra vous laisser insensible. Maintenant, je compte bien voir l'adaptation ciné qui en avait été fait, afin de retrouver encore un peu Alice... Still Alice : l'envol du papillon de Lisa Genova est disponible aux Éditions Presses de la Cité.
    Lire la suite
    En lire moins
  • redmary Posté le 1 Octobre 2017
    juste sublime, juste..... juste, c'est le mot Magnifique roman qui se dévore en quelques heures. Ecriture fluide et magnifique, l'histoire est racontée de manière merveilleuse, on rentre dans la vie d'Alice dès la première page. Rien de mièvre ou de larmoyant, juste la simple vérité, les doutes, les questions, la douleur morale mais aussi le courage, les bons moments,.... la vie quoi. Je le conseille à tout le monde, étant infirmière moi même, je trouve même dommage de ne pas avoir lu ce livre avant et qu'il ne fasse pas partie du cursus.
  • lejardinauxlivres Posté le 21 Juin 2017
    Alice n'est pas une personne comme les autres. Elle enseigne à Harvard, est titulaire d'une chaire, a écrit un livre, elle est réputé dans son domaine. Côté vie privée, tout se passe bien aussi. Son mari est comme elle, brillant, travailleur, même si leur métier les empêche d'être très proche. Elle a 3 enfants en bonne voie eux aussi. Bref elle a tout pour être heureuse. Jusqu'au jour où le doute s'insinue dans son esprit. Pourquoi ne retrouve -t- elle pas le chemin pour rentrer chez elle? Pourquoi certains mots se perdent ? Pourquoi répète-elle la même chose? Oublie des personnes qu'elle vient de rencontrer? Le stress, l'alcool, la vie trépidante, une tumeur au cerveau? Non, juste une maladie, Alzheimer. Pourtant elle vient à peine de souffler ses 50 bougies... Dans ce récit, on est entièrement centré sur la vie d'Alice, on vit cette maladie à travers elle. Difficile exercice pour l'auteure, de nous faire entrer dans la tête d'une personne atteint de démence. Pourtant, c'est très réussi! On apprend très vite à se mettre à sa place, on comprend ses doutes, ses craintes, son isolement, son incompréhension. On se... Alice n'est pas une personne comme les autres. Elle enseigne à Harvard, est titulaire d'une chaire, a écrit un livre, elle est réputé dans son domaine. Côté vie privée, tout se passe bien aussi. Son mari est comme elle, brillant, travailleur, même si leur métier les empêche d'être très proche. Elle a 3 enfants en bonne voie eux aussi. Bref elle a tout pour être heureuse. Jusqu'au jour où le doute s'insinue dans son esprit. Pourquoi ne retrouve -t- elle pas le chemin pour rentrer chez elle? Pourquoi certains mots se perdent ? Pourquoi répète-elle la même chose? Oublie des personnes qu'elle vient de rencontrer? Le stress, l'alcool, la vie trépidante, une tumeur au cerveau? Non, juste une maladie, Alzheimer. Pourtant elle vient à peine de souffler ses 50 bougies... Dans ce récit, on est entièrement centré sur la vie d'Alice, on vit cette maladie à travers elle. Difficile exercice pour l'auteure, de nous faire entrer dans la tête d'une personne atteint de démence. Pourtant, c'est très réussi! On apprend très vite à se mettre à sa place, on comprend ses doutes, ses craintes, son isolement, son incompréhension. On se rend compte plus vite qu'elle des dégâts de la maladie. Un livre qui nous prend aux tripes pas tant pour les informations médicales que pour cette histoire, celle d'Alice, celle d'une femme qui devient petit à petit une ombre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Goblinlaya Posté le 18 Novembre 2016
    Un livre vraiment bouleversant, que je n'oublierai pas de sitôt.
  • Nathv Posté le 30 Juillet 2016
    A la lecture des nombreux avis positifs concernant ce livre, je me doutais bien qu’il ne serait pas mauvais. Et je ne me suis pas trompée. Ce livre est une pépite. On se rend bien vite compte que son auteur – titulaire d’un doctorat en neurosciences – maîtrise parfaitement son sujet, sujet qu’elle aborde de manière très factuelle et non hyper médicalisée. C’est donc l’histoire d’Alice diagnostiquée, à l’âge de 50 ans, comme Alzheimer précoce. De petits oublis que l’on ne peut attribuer à un surmenage, une fatigue, etc. , cette femme va vivre, de manière consciente, le passage à un état de perte de repères, d’orientation dans l’espace, de troubles du langage et de la mémoire de plus en plus fréquents. En nous relatant son quotidien, l’auteur nous fait prendre conscience à quel point cette maladie a une emprise constante sur la vie de la personne concernée et de son entourage. L’écriture est hyper intelligente, le récit très bien construit et de manière empathique. L’on ne peut refermer ce livre sans se poser la question de savoir ce que l’on ferait en lieu et place du personnage principal (qui, sans spoiler, nous prouve que, même lorsque l’on met certaines choses en place, l’anticipation... A la lecture des nombreux avis positifs concernant ce livre, je me doutais bien qu’il ne serait pas mauvais. Et je ne me suis pas trompée. Ce livre est une pépite. On se rend bien vite compte que son auteur – titulaire d’un doctorat en neurosciences – maîtrise parfaitement son sujet, sujet qu’elle aborde de manière très factuelle et non hyper médicalisée. C’est donc l’histoire d’Alice diagnostiquée, à l’âge de 50 ans, comme Alzheimer précoce. De petits oublis que l’on ne peut attribuer à un surmenage, une fatigue, etc. , cette femme va vivre, de manière consciente, le passage à un état de perte de repères, d’orientation dans l’espace, de troubles du langage et de la mémoire de plus en plus fréquents. En nous relatant son quotidien, l’auteur nous fait prendre conscience à quel point cette maladie a une emprise constante sur la vie de la personne concernée et de son entourage. L’écriture est hyper intelligente, le récit très bien construit et de manière empathique. L’on ne peut refermer ce livre sans se poser la question de savoir ce que l’on ferait en lieu et place du personnage principal (qui, sans spoiler, nous prouve que, même lorsque l’on met certaines choses en place, l’anticipation ne peut contrer la dégénérescence de nos cellules nerveuses). Un vrai bon livre ! Un coup de coeur!
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.