RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Supplément au Voyage de Bougainville

            12-21
            EAN : 9782266225571
            Code sériel : 12369
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Supplément au Voyage de Bougainville

            Eric POINDRON (Préface)
            Date de parution : 29/11/2012

            En 1768, Bougainville est le premier explorateur français à faire le tour du monde. Sa découverte de Tahiti, cette île du bout du monde aux vahinés impudiques, paradis perdu où le péché n’existe pas encore, enchante Diderot. Le mythe du bon sauvage est devenu réalité. Comme Rousseau, il croit à...

            En 1768, Bougainville est le premier explorateur français à faire le tour du monde. Sa découverte de Tahiti, cette île du bout du monde aux vahinés impudiques, paradis perdu où le péché n’existe pas encore, enchante Diderot. Le mythe du bon sauvage est devenu réalité. Comme Rousseau, il croit à l’innocence première de l’être humain et rêve d’une société idéale.

            Le récit du navigateur lui inspire le dialogue philosophique le plus savoureux, le plus réfléchi et le plus audacieux, peut-être, de toute son œuvre. « Enfants de la grande famille humaine, aidons-nous les uns les autres. Mettons notre bonheur à faire le bonheur de tous. » Au sujet de la nature, de la propriété, de la sexualité, jamais on n’aura parlé avec plus de sagesse, de liberté et d’humour.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266225571
            Code sériel : 12369
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • CharlesEdouard Posté le 12 Juin 2019
              Texte philosophique avec l'aide d'un dialogue entre 2 personnage, ayant pour décor Tahiti, les mœurs, les coutumes et la pensée de Diderot, de son époque, anticlérical et naturaliste. Demeure un classique, à découvrir, court à lire. J'ai préféré la lecture de "Le Papalagui" de Erich Scheurmann..
            • Gann21 Posté le 29 Octobre 2018
              Une fois que l'on me propose une nouvelle société, l'exotisme et une nouvelle forme de philosophie qui s'éloigne de la pensée occidentale, j'arrive à être plus en mesure d'apprécier l'écriture. En effet, je ne suis pas un grand admirateur de Diderot dans ses écrits - je reste d'accord sur certains points qu'il développe en tant que pensée - mais en toute honnêteté, Supplément au voyage de Bougainville retrace le voyage autour du monde de Bougainville qui a su réussi à plaire surtout dans la liberté que Diderot autorise aux tahitiens, leur civilisation.
            • Vermeer Posté le 24 Août 2018
              La thèse du relativisme des cultures, de la critique du colonialisme est devenue banale mais elle l'était moins en 1772 lors de la parution de ce dialogue philosophique même si Montaigne et Montesquieu l'avaient déjà traitée. A et B dialoguent. B montre que la société tahitienne est basée sur des lois naturelles alors que la société européenne régie par l'Etat, la religion ou des lois contradictoires et surtout contraires à la Nature. Ainsi l'amour physique, la maternité hors mariage, le libertinage et même l'inceste ne sont pas mal vus mais honorés et prescrits. On peut penser que l'auteur va parfois loin à dessein ( la femme que l'on offre aux voyageurs pour se délasser) quand il dépeint la supériorité des moeurs tahitiennes. Le célèbre discours du vieillard reproche aux Européens d'avoir apporté sur l'île maladies physiques, honte de l'amour, remords, cupidité et d'avoir anéanti la liberté avec leur société trop policée.
            • joedrawmadaire Posté le 7 Mai 2018
              A l’orée des Grandes découvertes maritimes, le choc des civilisations fut terriblement problématique et empli d’une certaine crainte de part et d’autre des populations concernées. L’Europe civilisée du XV au XIX siècle eut la plus grande peine à assimiler de tout nouveaux us et coutumes venus d’ailleurs. L’inconnu, le « sauvage » étant considéré comme inférieur, ce choc des civilisations a tourné au fiasco et pour la plupart d’entre nous, il est plus aisé aujourd’hui de se rendre compte de la bêtise humaine de l’époque. Différentes manières de vivre, de parler, de manger, de se vêtir, des lois communes différentes (ou même absentes), une organisation sociétale différente, un rapport aux autres mais aussi un rapport homme/femmes différent sont autant d’éléments nouveaux et incompris de la part des européens d’alors. Que ce soit en Amérique ou en Afrique, en Asie ou en Occitanie, les populations natives de ses contrées lointaines étaient synonyme de bizarrerie, de sauvagerie et/ou même considérées telles d’étranges créatures venues d’ailleurs. Cliquez sur le lien pour lire la suite
            • MariondeMontmorency Posté le 5 Août 2017
              Il s'agit d'un court essai à la forme complexe, à mi-chemin entre le dialogue philosophique et l'utopie. Dans celui-ci, deux personnages européens discutent du voyage du célèbre navigateur. Leur conversation est fréquemment interrompue par la lecture du Supplément, et celle-ci va amener des réflexions sur l'Homme et sa nature. En effet, en comparant la société des Otaitïens avec la leur, les personnages vont s'interroger sur les codes moraux et les lois qui régissent leur existence. Dans cet ouvrage, l'auteur remet en cause la supériorité des Européens et développe ainsi une des idées majeures des Lumières au XVIIIe siècle. En plaçant une partie de l'action dans un monde sauvage et idéal, dans lequel les hommes obéissent à la Nature et non aux codes moraux, Diderot invite le lecteur à s'interroger sur la relativité des valeurs. Il en profite alors pour faire le point sur la sexualité, le respect de la morale, la propriété et la religion afin de déconstruire nos certitudes. Si la conclusion de son étude reste paradoxale, Diderot a le mérite de proposer un point de vue particulièrement novateur pour l'époque et nous incite à prendre un peu de recul sur notre propre société.
            12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
            Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !