Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348059308
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Sur les dents

Ce qu'elles disent de nous et de la guerre sociale

Collection : Cahiers libres
Date de parution : 11/03/2021
Pourquoi persistons-nous à avoir mal aux dents ? Pourquoi sommes-nous si nombreux à souffrir de nos crocs malades, abîmés ou perdus, alors que les soins dentaires sont prétendument gratuits et accessibles à tous ? Que penser d’un système qui incite les dentistes à bâcler les soins « Sécu » et... Pourquoi persistons-nous à avoir mal aux dents ? Pourquoi sommes-nous si nombreux à souffrir de nos crocs malades, abîmés ou perdus, alors que les soins dentaires sont prétendument gratuits et accessibles à tous ? Que penser d’un système qui incite les dentistes à bâcler les soins « Sécu » et à privilégier les traitements à haute valeur ajoutée ? Comment admettre que le sort d’un organe aussi prodigieusement vital et riche en significations dépende de notre place dans la hiérarchie sociale ?
Personne n’ignore l’importance des dents comme outil de mastication, territoire intime et carte de visite tendue aux yeux du monde. Pourtant, les inégalités d’accès aux soins restent abyssales, condamnant des millions de personnes à une vie atrophiée. Il est temps de mettre à nu ce système, sa logique et ses intérêts, et de réclamer quelques comptes.
Mû par sa propre peur du dentiste, l’auteur explore un univers familier et méconnu, dont l’actualité ne s’empare que lorsqu’un président persifle les « sans-dents ». Mêlant allègrement l’enquête, le récit, le jeu de pistes et le recueil de témoignages, cette remontée aux sources des inégalités dentaires nous mènera des dentistes orfèvres du néolithique aux arracheurs de dents des centres low cost, de l’inventeur du dentier en porcelaine à l’industrie du sourire hollywoodien. S’y dévoileront les formes de violences sociales dont nos dents sont la cible, des plus brutales au plus sournoises, mais aussi quelques moyens de s’en défendre. Devant la dureté du monde, qui met nos capacités de résistance à rude épreuve, le moment est peut-être venu de reconquérir notre pouvoir de mordre.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348059308
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • VincentGloeckler Posté le 13 Mars 2021
    Un nouveau livre d’Olivier Cyran, l’un des auteurs de Boulots de merde ! Du cireur au trader (La Découverte, 2016), la plus réjouissante (autant que pertinente) critique du monde du travail, ça se fête ! Cette fois, le journaliste sociologue mort dans le vif d’un sujet parfois douloureux, les dents, et corolaire inévitable, les soins dentaires. Evoquant dès le préambule sa propre stomatophobie, avec un humour ravageur – quand, par exemple, il décrit ainsi la situation de la victime du bourreau dentiste : « le fauteuil en position résignée, la gueule ouverte comme une huître prête à déguster, la pompe à salive et la soufflette, la langue plaquée au sol par de gros doigts intrusifs, l’abandon total de sa souveraineté bucco-dentaire à un type qui vote certainement à droite… » -, il montre pleinement que « la dent est un objet politique », cristallisant autour de son émail de forts enjeux socio-économiques, devenant une icône rikiki de la lutte des classes. Olivier Cyran rappelle ainsi la phrase malheureuse d’un récent président de la République ironisant sur les « sans-dents », sans se douter de la puissante charge symbolique de son propos, si révélateur du mépris des puissants pour les misérables,... Un nouveau livre d’Olivier Cyran, l’un des auteurs de Boulots de merde ! Du cireur au trader (La Découverte, 2016), la plus réjouissante (autant que pertinente) critique du monde du travail, ça se fête ! Cette fois, le journaliste sociologue mort dans le vif d’un sujet parfois douloureux, les dents, et corolaire inévitable, les soins dentaires. Evoquant dès le préambule sa propre stomatophobie, avec un humour ravageur – quand, par exemple, il décrit ainsi la situation de la victime du bourreau dentiste : « le fauteuil en position résignée, la gueule ouverte comme une huître prête à déguster, la pompe à salive et la soufflette, la langue plaquée au sol par de gros doigts intrusifs, l’abandon total de sa souveraineté bucco-dentaire à un type qui vote certainement à droite… » -, il montre pleinement que « la dent est un objet politique », cristallisant autour de son émail de forts enjeux socio-économiques, devenant une icône rikiki de la lutte des classes. Olivier Cyran rappelle ainsi la phrase malheureuse d’un récent président de la République ironisant sur les « sans-dents », sans se douter de la puissante charge symbolique de son propos, si révélateur du mépris des puissants pour les misérables, de fait édentés par l’absence de ressources, l’impossible accès aux soins… un propos qui lui reviendrait dans les gencives ! Après une histoire rapide, mais détaillée, de la profession des « quenottiers », de la Préhistoire à nos jours, Olivier Cyran développe une enquête sociologique autour des dents, de leurs fonctions (de la mastication au sourire, eh oui !) et de l’organisation de leurs soins, révélant tout « ce qu’elles disent de nous et de la guerre sociale » (selon le sous-titre de l’ouvrage, comme un programme amplement respecté), en appelant à de nombreux témoignages… Et c’est passionnant ! Alors, ne tergiversez plus comme avant une visite chez le dentiste, retroussez vos babines, avancez molaires et canines, et mordez à belles dents dans le livre d’Olivier Cyran, une affaire aussi sérieuse et joyeuse que peut l’être la mastication d’une côte-de-bœuf, quand on a les quenottes qu’il faut !
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !