Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823881349
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

The Heroic Legend of Arslân - tome 13

,

Date de parution : 14/01/2021
Découvrez aujourd’hui The Heroic Legend of Arslân, une série d’heroic fantasy exceptionnelle ! Au programme : des batailles épiques, des stratégies étonnantes et des intrigues de palais.
L’armée tûranne compte bien profiter du désordre qui règne au sein du royaume parse pour s’accaparer de nouveaux territoires. Devant à tout prix protéger sa base arrière à Peshawar, le prince Arslân ordonne à ses troupes de faire demi-tour, mettant de côté ses plans de reconquête de la capitale. C’est... L’armée tûranne compte bien profiter du désordre qui règne au sein du royaume parse pour s’accaparer de nouveaux territoires. Devant à tout prix protéger sa base arrière à Peshawar, le prince Arslân ordonne à ses troupes de faire demi-tour, mettant de côté ses plans de reconquête de la capitale. C’est alors que dans les tréfonds du mont Demavand, une terrible menace est tirée d’un long sommeil…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823881349
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Ils en parlent

« À découvrir ! »
Raphaëlla Barré / L'Avis des bulles
« Cela promet encore de beaux combats dans le prochain tome ! Vivement ! »
Mache / Génération BD

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mimouski Posté le 23 Août 2021
    Un tome sacrément dense en actions et en pions avancés sur le territoire par les différents camps. Dense mais aussi bien dosé entre les croisades et les intrigues. Il va y avoir du grabuge côté parse avec la libération d'Andragoras qui tente de rejoindre son fils Arslan ... pour l'aider ou .. ? Sacrée famille sans oublier Hilmes réveillant les foudres d'un roi serpent mythologique !
  • FMK Posté le 10 Mars 2021
    Alors que le siège de la forteresse de Peshawar par l'armée tûranne s'enlise grâce à la résistance de l'armée d'Arslan et de ses compagnons, Ghîb atteint le mont Demavand, lieu ténébreux abritant la sépulture du roi légendaire Kai Oslo et son sabre, symbole de son pouvoir et de son statut d'élu des dieux de Parse. Mais le prince déchu Hilmes arrive également sur les lieux, et est prêt à tout pour s'emparer de cette précieuse relique... J'ai dû parcourir le tome précédent pour restituer l'action et les personnages, car depuis le temps j'étais un peu perdu... Mais une fois la mise au point faite, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette histoire épique, qui se déroule simultanément à plusieurs endroits, mais est suffisamment bien racontée pour que cela ne soit pas un problème. À la capitale, la confusion règne depuis que le roi Andragoras s'est libéré de sa prison, et a pris en otage le duc Ghisqâr. Le pauvre ne peut qu'assister, impuissant, aux actions maladroites et idiotes de son frère le roi Innocentis, et semble plus fatigué que jamais. Quant à Andragoras, il est déterminé à se présenter devant son fils Arslan pour lui annoncer son retour : cela... Alors que le siège de la forteresse de Peshawar par l'armée tûranne s'enlise grâce à la résistance de l'armée d'Arslan et de ses compagnons, Ghîb atteint le mont Demavand, lieu ténébreux abritant la sépulture du roi légendaire Kai Oslo et son sabre, symbole de son pouvoir et de son statut d'élu des dieux de Parse. Mais le prince déchu Hilmes arrive également sur les lieux, et est prêt à tout pour s'emparer de cette précieuse relique... J'ai dû parcourir le tome précédent pour restituer l'action et les personnages, car depuis le temps j'étais un peu perdu... Mais une fois la mise au point faite, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette histoire épique, qui se déroule simultanément à plusieurs endroits, mais est suffisamment bien racontée pour que cela ne soit pas un problème. À la capitale, la confusion règne depuis que le roi Andragoras s'est libéré de sa prison, et a pris en otage le duc Ghisqâr. Le pauvre ne peut qu'assister, impuissant, aux actions maladroites et idiotes de son frère le roi Innocentis, et semble plus fatigué que jamais. Quant à Andragoras, il est déterminé à se présenter devant son fils Arslan pour lui annoncer son retour : cela risque d'avoir un impact fort sur l'intrigue ! Du côté de Ghîb, son affrontement avec Hilmes est est encore une fois bien mis en scène, et les enjeux autour de la possession de ce sabre légendaire sont maintenant clairs. Qui est donc ce terrifiant Roi Serpent, qui sommellait depuis tout ce temps grâce au pouvoir du sabre, et qui s'est réveillé suite à la profanation du tombeau de l'ancien roi de Parse par Hilmes ? Beaucoup de mystères planent sur les conséquences de cette action, il me tarde d'en savoir plus ! Enfin, au niveau de l'invasion tûranne, la bataille entre l'armée d'Arslan et celle du roi du peuple des hautes plaines semble s'annoncer pour le prochain tome : vite, la suite !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tachan Posté le 27 Janvier 2021
    Les auteurs de cette adaptation manga du long récit d'Arslan parachèvent dans ce tome d'installer leurs nouvelles dynamiques et c'est passionnant à suivre. Après plusieurs tomes passés à râler à cause de mon manque d'implication dans l'histoire que je mettais sur le dos du rythme de parution assez lent de la série, je dois avouer que j'adhère désormais bien plus au récit. C'est probablement parce que celui a su trouve le bon équilibre entre intrigue politique et guerrière, ce qui me ravit. Dans ce nouvel opus, le duo d'auteurs nous prend la main pour nous emmener vers une redistribution des cartes. Du côté d'Arslan, celui-ci a dû rebrousser chemin pour aider son peuple dans l'arrière-pays, le faisant passer en priorité par rapport à ses visées de reconquête. Le problème c'est qu'il est désormais un peu coincé avec le problème Turanais et qu'il doit vaincre ces derniers avant de pouvoir repartir. C'est intéressant de voir la construction du monarque chef de guerre mais également chef d'un peuple dans ce conflit. Dans la capitale, le Roi Parse est désormais libre, mais toujours encerclé par les Lusitaniens, une situation qui semble inextricable, jusqu'à ce qu'une solution s'ouvre. C'est peut-être l'une des lignes scénaristiques qui m'a le... Les auteurs de cette adaptation manga du long récit d'Arslan parachèvent dans ce tome d'installer leurs nouvelles dynamiques et c'est passionnant à suivre. Après plusieurs tomes passés à râler à cause de mon manque d'implication dans l'histoire que je mettais sur le dos du rythme de parution assez lent de la série, je dois avouer que j'adhère désormais bien plus au récit. C'est probablement parce que celui a su trouve le bon équilibre entre intrigue politique et guerrière, ce qui me ravit. Dans ce nouvel opus, le duo d'auteurs nous prend la main pour nous emmener vers une redistribution des cartes. Du côté d'Arslan, celui-ci a dû rebrousser chemin pour aider son peuple dans l'arrière-pays, le faisant passer en priorité par rapport à ses visées de reconquête. Le problème c'est qu'il est désormais un peu coincé avec le problème Turanais et qu'il doit vaincre ces derniers avant de pouvoir repartir. C'est intéressant de voir la construction du monarque chef de guerre mais également chef d'un peuple dans ce conflit. Dans la capitale, le Roi Parse est désormais libre, mais toujours encerclé par les Lusitaniens, une situation qui semble inextricable, jusqu'à ce qu'une solution s'ouvre. C'est peut-être l'une des lignes scénaristiques qui m'a le plus plu, à la fois par l'humour et la cocasserie des personnages, surtout côté lusitanien, mais aussi par le potentiel politique que revêt la future relation Andragoras - Arslan. Clairement, la famille royale Parse est compliquée et cela offre des possibilités qui font rêver pour la suite, sans parler du charisme d'Andragoras et de la fourberie de Tahaminé. Reste, Hilmes, la cédille entre les deux, qui va bien semer la zizanie dans sa quête de légitimité en allant chercher une épée légendaire qui va réveiller une créature non moins légendaire. J'ai beaucoup aimé ces scènes-là. Non pas parce qu'Hilmes m'intéressait, je l'ai trouvé fort caricatural ici donc pas très intéressant, mais plutôt par le mystère et la mythologie derrière la créature qu'il réveille. Et puis, il faut dire que voir notre cher Ménestrel le titillait avec quelque chose de savoureux. L'ensemble est encore une fois narré avec beaucoup de talent, l'autrice passant d'une scène et d'un personnage à l'autre avec brio, les transitions se faisant à peine sentir. C'est à la fois drôle, tendu et épique selon les situations. La mise en scène des combats est superbe en général, pleine de vivacité et d'impact. Elle sait donner du corps et du charisme à ses personnages, mais également les rendre très drôles pour certains. C'est vraiment une conteuse née et les pages défilent sans qu'on s'en rende compte. On est vraiment dans un récit d'aventure et une mythologie hyper maîtrisés maintenant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Alfaric Posté le 17 Janvier 2021
    MANGA FANTASY / HEROIC FANTASY. La saga de Yoshiki Tanaka est un classique de la fantasy nippone et un classique de la fantasy tout court. C’est du cape et épée flamboyant avec gentils très gentils, des méchants très méchants, et des héros très héroïques. Mais pas que, car c'est aussi un titre qui brasse les mythologies du monde entier, à commencer par ceux de la perse antique et médiévale, pour aborder de nombreux thèmes parfois d'une brûlante actualité... Ce tome 13 est-il comme annonciateur de l’Apocalypse celui de la malédiction ? Dans tous les cas que voilà un tome de transition qui ne laissent aucun répit à ses lecteurs et ses lectrices !

les contenus multimédias

12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !