Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365690867
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Total War : Rome

Collection : Les Escales Noires
Date de parution : 05/09/2013

La nouvelle série du maître du roman d’aventures historique. Partez à la conquête du monde antique !

146 av. J.-C. La destruction de Carthage et Corinthe met fin aux guerres puniques et donne à Rome triomphante le statut de grande puissance.
La conquête pour la domination du monde antique peut commencer…

Deux généraux s’affrontent dans un combat sans merci : Scipion Africanus
le jeune, vainqueur à Carthage, et...

146 av. J.-C. La destruction de Carthage et Corinthe met fin aux guerres puniques et donne à Rome triomphante le statut de grande puissance.
La conquête pour la domination du monde antique peut commencer…

Deux généraux s’affrontent dans un combat sans merci : Scipion Africanus
le jeune, vainqueur à Carthage, et son cousin Gaius Aemilius Paullus. Une guerre totale qui donnera lieu à des batailles plus dévastatrices que jamais.

Sur qui Scipion pourra-t-il compter pour étendre l’influence de Rome
et donner naissance à l’Empire ? Et si ses plus proches alliés devenaient ses pires ennemis ? Qu’est-il prêt à sacrifier pour la grandeur de Rome ?

Un destin qui marquera à jamais l’histoire en marche…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365690867
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • gorgospa Posté le 3 Avril 2018
    Magnifique ouvrage sur la guerre romaine. J'ai été tout d'abord perplexe au début de l'ouvrage car je trouvais qu'il manquait une histoire de fond, je ne voyais pas le lien entre les différentes histoires (chaque chapitre aborde une bataille importante de l'histoire du personnage principal). Et puis, je me suis rendu compte que ça n'avait aucune importance et que grâce à ce "manque" on se focalisait davantage sur ces batailles et sur leur importance "historique". J'ai beaucoup apprécié la justesse historique et la richesse des personnages. Je pense qu'il peut se lire indépendamment des autres tomes. Je recommande.
  • AlainMichel0112 Posté le 9 Novembre 2015
    Un ami, qui est fan de Gibbins, m'a conseillé cet ouvrage en ouvrant d'emblée une compétition narrative avec les romans historiques de Valério Manfredi dont je suis fan. Cependant, les deux auteurs sont forts dissemblables et David Gibbins, lui-même, peut écrire très différemment selon qu'il exerce dans le policier ou l'historique ! "Total War Rome : Détruire Carthage" est très différent de certains de ses autres ouvrages... Moins dynamique, certes. Mais plus axé sur la description exacte et parfaite de ces scènes de guerre gigantesques dont la seule lecture nous renvoie de véritables mouvements visuels et colorés. Tiré de la série de jeux vidéos à succès, ce livre est un univers à lui seul : cartes, explications du vocabulaire de l'époque, scénario percutant, stratégie, personnages... J'ai adoré cette immersion dans la lutte qui opposa les géants macédoniens alignés en "Phalanges" aux célèbres formations en tortue des légions romaines. Scipion, Polybe et Fabius sont des héros auxquels le lecteur peut rapidement s'identifier. Pour autant, il est certain que cette littérature-là n'est axée que sur le combat et la stratégie.
  • Coeurdechene Posté le 7 Janvier 2015
    David Gibbins, archéologue, enseignant et auteur, nous emmène sur les traces de Scipion, le petit fils de Scipion l'Africain. Comme son grand-père jadis, Scipion est hanté par une ville : Carthage. Et alors que ce dernier s'était arrêté aux remparts de la ville, le jeune Scipion compte bien, lui, assumer pleinement l'héritage ancestrale et ne pas laisser pierre sur pierre. Delenda Carthago est !, ainsi que le clamait Caton. Et David Gibbins, après avoir fait découvrir à son lecteur les merveilles de l'antiquité par le biais de son héros Jack Howard, fait maintenant vivre à son lecteur une aventure magistrale au IIeme siècle av. J.-C., alors que Rome est encore une république dont le Sénat est corrompu, une ville dont l'apogée n'est que programmée et qui ne peut arriver au faîte de sa gloire qu'avec la destruction complète de sa rivale de toujours. C'est un récit sans concessions, plein de bruit et de fureur. Une vision romancée de la Rome antique, mais basée sur des récits historiques et des faits précis. C'est un ouvrage dense mais agréable à lire, à la fin duquel on retrouve, comme pour chacun de ses romans, les notes de l'auteur concernant le roman. Cela permet au... David Gibbins, archéologue, enseignant et auteur, nous emmène sur les traces de Scipion, le petit fils de Scipion l'Africain. Comme son grand-père jadis, Scipion est hanté par une ville : Carthage. Et alors que ce dernier s'était arrêté aux remparts de la ville, le jeune Scipion compte bien, lui, assumer pleinement l'héritage ancestrale et ne pas laisser pierre sur pierre. Delenda Carthago est !, ainsi que le clamait Caton. Et David Gibbins, après avoir fait découvrir à son lecteur les merveilles de l'antiquité par le biais de son héros Jack Howard, fait maintenant vivre à son lecteur une aventure magistrale au IIeme siècle av. J.-C., alors que Rome est encore une république dont le Sénat est corrompu, une ville dont l'apogée n'est que programmée et qui ne peut arriver au faîte de sa gloire qu'avec la destruction complète de sa rivale de toujours. C'est un récit sans concessions, plein de bruit et de fureur. Une vision romancée de la Rome antique, mais basée sur des récits historiques et des faits précis. C'est un ouvrage dense mais agréable à lire, à la fin duquel on retrouve, comme pour chacun de ses romans, les notes de l'auteur concernant le roman. Cela permet au lecteur de démêler le vrai du faux, de savoir quels éléments sont fictionnels et d'où sont tirés les autres. L'auteur y explique ses sources et propose d'aller plus loin en donnant quelques pistes supplémentaires. Un roman intelligent dont l'auteur respecte ses lecteurs et leur curiosité. Un ouvrage à découvrir. Un héros à suivre. Une ville à détruire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SCOman Posté le 11 Novembre 2013
    Ce roman historique est inspiré de la célèbre série de jeux vidéo PC de stratégie « Total War », qui met notamment en scène les guerres romaines. Total War Rome : Détruire Carthage est ainsi, comme son titre l’atteste, un produit dérivé d’une franchise commerciale. Voilà qui laisse songeur et laisse interrogatif quant au contenu littéraire proposé. Le nom de l’auteur rassure néanmoins quelque peu, puisqu’il s’agit du Britannique David Gibbins, qui a déjà publié une demi-douzaine de romans d’aventures historiques. Les développeurs de jeux vidéo The Creative Assembly et SEGA ont donc eu la bonne idée de ne pas miser sur un débutant pour cette nouvelle déclinaison livresque, annoncée comme « le premier tome d’une série de romans épiques ». David Gibbins est en fait un féru d’histoire militaire passionné par les armes et les armures, intérêt qui lui vient de riche passé militaire de sa propre famille et que l’on retrouve dans ses romans précédents, avec par exemple les campagnes romaines vers l’Est (Tigres de guerre, Éditions First, 2009), les guerres victoriennes en Inde et au Soudan (Pharaon, Éditions Les escales, 2013), et la Deuxième Guerre mondiale (Le Masque de Troie, Éditions First, 2011). Total War Rome :... Ce roman historique est inspiré de la célèbre série de jeux vidéo PC de stratégie « Total War », qui met notamment en scène les guerres romaines. Total War Rome : Détruire Carthage est ainsi, comme son titre l’atteste, un produit dérivé d’une franchise commerciale. Voilà qui laisse songeur et laisse interrogatif quant au contenu littéraire proposé. Le nom de l’auteur rassure néanmoins quelque peu, puisqu’il s’agit du Britannique David Gibbins, qui a déjà publié une demi-douzaine de romans d’aventures historiques. Les développeurs de jeux vidéo The Creative Assembly et SEGA ont donc eu la bonne idée de ne pas miser sur un débutant pour cette nouvelle déclinaison livresque, annoncée comme « le premier tome d’une série de romans épiques ». David Gibbins est en fait un féru d’histoire militaire passionné par les armes et les armures, intérêt qui lui vient de riche passé militaire de sa propre famille et que l’on retrouve dans ses romans précédents, avec par exemple les campagnes romaines vers l’Est (Tigres de guerre, Éditions First, 2009), les guerres victoriennes en Inde et au Soudan (Pharaon, Éditions Les escales, 2013), et la Deuxième Guerre mondiale (Le Masque de Troie, Éditions First, 2011). Total War Rome : Détruire Carthage s’avère captivant, en transportant le lecteur en Macédoine, en Numidie, en Hispanie et dans la Rome du IIe siècle avant J.-C. Un des grands mérites de l’auteur est de ne pas court-circuiter son histoire par des intrigues secondaires superflues, principal défaut des romans historiques publiés aujourd’hui. On suit ici Scipion Émilien, petit-fils du [...]
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !