Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221146088
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Tout pour plaire

Date de parution : 02/10/2014

Rien n’est plus suspect qu’une personne qui a tout pour plaire.
Voila, vous y êtes. Arrivés au point de rupture.
Depuis longtemps déjà, votre couple dérange. Parce qu’une belle et brillante jeune femme n’a pas pu renoncer à tout pour se consacrer à son riche mari comme ca, sans être influencée....

Rien n’est plus suspect qu’une personne qui a tout pour plaire.
Voila, vous y êtes. Arrivés au point de rupture.
Depuis longtemps déjà, votre couple dérange. Parce qu’une belle et brillante jeune femme n’a pas pu renoncer à tout pour se consacrer à son riche mari comme ca, sans être influencée. Ou vénale.
Parce qu’un séducteur avide de pouvoir n’a pu obtenir la totale dévotion de son épouse que par la tyrannie et la manipulation. Comme tous les pervers narcissiques.
Oui les ragots vont bon train.
Alors quand s’installe chez vous un deuxième homme, aussi attirant que sulfureux, les esprits s’échauffent davantage. Et la disparition pour le moins suspecte de sa femme n’arrange rien.
Bien au contraire.
Pour vos voisins sont désormais réunis tous les ingrédients d’un drame conjugal qui pourrait bien vous mener à la mort. Vous aurez été prévenus.
Voilà, vous y êtes. Arrivés au point de rupture…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221146088
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ReadLookHear Posté le 5 Juillet 2021
    Comme le livre précédent, nous nous retrouvons avec un thriller psychologique qui laisse des traces après sa lecture. Nous avons à faire ici, à un couple marié dont le mari, David, est un séducteur et un professionnel de la confiance en soi, un peu imbus de lui-même . Sa femme, Déborah, est totalement dévouée à son mari, et n’a pour ainsi dire aucune liberté, tout tourne autour de l’homme. Jusqu’à l’arrivée de Nicolas, le jeune frère de David, qui vient de subir la disparition de sa femme. Pour le moment, rien de bien original, c’est ce qui a fait, je pense, que j’ai eu du mal à rentrer dans cette lecture. Les premiers chapitres sont consacrés à la descriptions des personnages principaux, donc, il y a nos deux frères et la femme du plus âgé, mais également, un commandant de la police judiciaire Sacha Mendel. Et puis, tout doucement, presque sournoisement, sans que je m’en rende bien compte, Ingrid Desjours, grâce à sa façon de raconter son histoire, m’a complètement happé dans son récit, au point de ne plus pouvoir lâcher mon livre. Comme dans ma première lecture de cette auteure, les personnages sont terriblement bien dépeints. Il y a cette façon... Comme le livre précédent, nous nous retrouvons avec un thriller psychologique qui laisse des traces après sa lecture. Nous avons à faire ici, à un couple marié dont le mari, David, est un séducteur et un professionnel de la confiance en soi, un peu imbus de lui-même . Sa femme, Déborah, est totalement dévouée à son mari, et n’a pour ainsi dire aucune liberté, tout tourne autour de l’homme. Jusqu’à l’arrivée de Nicolas, le jeune frère de David, qui vient de subir la disparition de sa femme. Pour le moment, rien de bien original, c’est ce qui a fait, je pense, que j’ai eu du mal à rentrer dans cette lecture. Les premiers chapitres sont consacrés à la descriptions des personnages principaux, donc, il y a nos deux frères et la femme du plus âgé, mais également, un commandant de la police judiciaire Sacha Mendel. Et puis, tout doucement, presque sournoisement, sans que je m’en rende bien compte, Ingrid Desjours, grâce à sa façon de raconter son histoire, m’a complètement happé dans son récit, au point de ne plus pouvoir lâcher mon livre. Comme dans ma première lecture de cette auteure, les personnages sont terriblement bien dépeints. Il y a cette façon dont elle a de décrire, les sentiments, les pensées et les attitudes, cela prend souvent plusieurs lignes voir pages, mais du coup, on comprend les personnages, on ressent leurs angoisses, leurs peurs et leurs envies … Il y a un côté très psychologique, voir psychanalyste dans cette façon de décrire les choses. En même temps, le premier métier d’Ingrid Desjours est psychologue donc, il ne faut peut-être pas chercher plus loin. Mais, n’empêche que grâce ou à cause de cette plume, j’ai plusieurs fois aimé, puis détesté les personnages de ce roman. L’intrigue, quant à elle, il y a depuis le début la révélation d’un secret entre les deux frères, mais on ne sait pas de quoi il s’agit. Petit à petit, l’auteure nous délivre par-ci par-là un indice pour nous tenir accroché à notre lecture. Il y a des retournements de situations, sans arrêt, plusieurs fois pendant ma lecture, je me suis dit « mais j’y comprend rien » … Du coup, on est obligé de continuer à tourner les pages sans pouvoir s’arrêter. On va de rebondissements en rebondissements, une intrigue en emmenant une autre … Au départ, ce qui semblait être deux intrigues bien distinctes, se croisent pour n’en former qu’une seule. Et même si j’avoue que je me suis douter rapidement de qui actionnait les rouages de cette affaire, j’ai eu comme le commissaire Mendel chargé de l’enquête le sentiments lors de la révélation finale que le ciel s’effondrait sur ma tête. J’ai donc encore une fois eu un gros coup de cœur pour un roman d’Ingrid Desjours. Le plus de ce livre, est aussi la porte ouverte à une suite ou à une nouvelle enquête de Sacha Mendel, car il reste un mystère non élucidé, que vous découvrirez à la lecture de ce thriller. En espérant que, Les Fauves, soit de la même trempe que mes deux dernières lectures.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Courrielle Posté le 24 Décembre 2020
    Toi much. Ça démarre bien, bonne intrigue tordue à souhait. Le découpage astucieux nous laisse en plan au moment où.... comme dans un feuilleton où il faut attendre le prochain épisode. Mais pourquoi l’auteure fait-elle de la surenchère sur tout. Jusqu’à l’indigestion de rabâchage et de psychologie de bazar. Le livre aurait mérité 50 pages de moins, ce qui n’aurait pas nuit à l’intrigue et aurait rendu le tout plus vraisemblable. Elle se reprend sur le dernier quart du livre où tout va plus vite jusqu’au dénouement que l’on subodorait, mis il y a des surprises.
  • collectifpolar Posté le 21 Décembre 2020
    David et Déborah ont tout pour plaire : jeunes, beaux, amoureux... Mais leur bonheur dérange et le jeune homme doit systématiquement justifier son amour pour sa femme, tandis que Déborah doit se défendre auprès de son entourage de vivre avec un pervers narcissique. Lorsque Nicolas, le frère de David emménage chez eux, S. Mendel le suit à la trace pour comprendre la disparition de son épouse. Ingrid Desjours est psychocriminologue et scénariste. Elle a conçu Tout pour plaire comme une série TV. et ça fonctionne du tonnerre. Punaise que cette fille est douée pour nous faire trembler, frémir et retenir notre souffle. En un mot, un seul c'est... Machiavélique
  • brinvilliers Posté le 12 Mai 2020
    David enchaîne les conférences, il va bientôt sortir un livre, de plus son épouse Déborah est magnifique. Tout lui semble lui avoir réussi. Lorsque son frère Nicolas débarque chez eux en emmenant sa fille Emma parce que sa femme a disparu, David change de comportement et Déborah se renferme encore plus elle. La police enquête et les comportements de Nicolas et David sont ambigus. Déborah a peur mais est prête à mentir pour protéger le frère de David. Est-elle si puérile qu'on peut le penser ou cache t-elle son jeu ? Déborah arrive même à subjuguer le policier qui mène l'enquête. Après un début classique, l'histoire prend son rythme et nous fait dévorer le livre.
  • isabelleisapure Posté le 12 Avril 2020
    Deborah et David ont une vie de rêve. Lui, la quarantaine, beau, sexy. La séduction, c’est son fond de commerce. Sorte de coach, il vend à prix d’or lors de ses conférences des conseils de séduction à des mecs paumés. Deborah, belle, intelligente, attire le regard des hommes et la jalousie des femmes. « Tout pour plaire » en somme. Une seule ombre dans ce tableau idyllique, le manque d’enfant que Déborah ressent cruellement. La belle mécanique se grippe avec l’arrivée soudaine de Nicolas, le frère de David accompagné d’Emma sa fillette de cinq ans. Le jeune homme désemparé ne sait où se trouve Emilie son épouse disparue et semble bien encombré d’une enfant que peu à peu Deborah traitera comme la sienne. A partir de là, Ingrid Desjours nous entraîne dans une enquête passionnante pour tenter de retrouver Emilie. Aux manettes, Sacha Mendel, commandant de police triste et désabusé, souvent borderline qui a du mal à vivre avec un passé qui le hante. Ingrid Desjours excelle dans la construction de l’histoire et la psychologie de ses personnages, qu’elle maîtrise parfaitement. Et tout cela pour nous forcer à nous poser ces questions : Qui manipule qui ? Qui est victime ? Les méchants le sont-ils autant... Deborah et David ont une vie de rêve. Lui, la quarantaine, beau, sexy. La séduction, c’est son fond de commerce. Sorte de coach, il vend à prix d’or lors de ses conférences des conseils de séduction à des mecs paumés. Deborah, belle, intelligente, attire le regard des hommes et la jalousie des femmes. « Tout pour plaire » en somme. Une seule ombre dans ce tableau idyllique, le manque d’enfant que Déborah ressent cruellement. La belle mécanique se grippe avec l’arrivée soudaine de Nicolas, le frère de David accompagné d’Emma sa fillette de cinq ans. Le jeune homme désemparé ne sait où se trouve Emilie son épouse disparue et semble bien encombré d’une enfant que peu à peu Deborah traitera comme la sienne. A partir de là, Ingrid Desjours nous entraîne dans une enquête passionnante pour tenter de retrouver Emilie. Aux manettes, Sacha Mendel, commandant de police triste et désabusé, souvent borderline qui a du mal à vivre avec un passé qui le hante. Ingrid Desjours excelle dans la construction de l’histoire et la psychologie de ses personnages, qu’elle maîtrise parfaitement. Et tout cela pour nous forcer à nous poser ces questions : Qui manipule qui ? Qui est victime ? Les méchants le sont-ils autant qu’il y paraît ? L’auteure nous guide dans les méandres de leurs pensées, pave notre route de doutes, puis de certitudes d’avoir tout compris, sauf que ce n’est jamais ce à quoi on s’attend. Et nous voilà reparti sur d’autres pistes, ballotés d’une probabilité à l’autre jusqu’au point final. « Tout pour plaire » est un thriller passionnant et addictif.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Pocket

    Ingrid Desjours, entre livres et écrans

    Psychocriminologue rompue aux méandres cérébraux des psychopathes, la romancière à succès Ingrid Desjours, forte des 100 000 exemplaires de ses thrillers vendus chez Pocket, cosigne le scénario d'une série en trois épisodes. Diffusée le 20 février sur Arte, cette mini-série, Amour fou, a fait l'objet d'une novélisation intitulée Tout pour plaire, elle aussi publiée chez Pocket.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Peaky Blinders, The Wire, The Handmaid's Tale : 11 livres pour les accros au bingewatching

    Les livres qui se cachent derrière les séries télé mais aussi les livres qui décryptent le succès de nos programmes sériels préférés... De La Servante écarlate à  Parfaite, focus sur 11 livres qui prolongent le plaisir du bingewatching.

    Lire l'article