Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823842869
Code sériel : 1994
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Trafic de reliques

Nicolas GILLES (Traducteur)
Date de parution : 03/11/2015
Retrouvez les romans historiques d'Ellis Peters chez 12-21, l'éditeur numérique !

« Une abbaye bénédictine peut-elle décemment attirer les foules sans reliques consacrées ? Non, répond le prieur de Shrewsbury, en cet an de grâce 1138. [...] Qu'à cela ne tienne, le pays de Galles voisin a des saints pour chaque jour de l'année et même plus ! Sainte Winifred, bien...

« Une abbaye bénédictine peut-elle décemment attirer les foules sans reliques consacrées ? Non, répond le prieur de Shrewsbury, en cet an de grâce 1138. [...] Qu'à cela ne tienne, le pays de Galles voisin a des saints pour chaque jour de l'année et même plus ! Sainte Winifred, bien négligée par ses voisins, apparaît alors à un jeune moine. Un signe du ciel. L'abbaye envoie donc une délégation au village gallois. Lequel n'entend pas se faire enlever sa sainte, comme le proclame haut et fort le seigneur du lieu... qui meurt le lendemain. Vengeance divine ou bien les hommes s'en sont-ils mêlés ? »

 

    1. Ouest-France

 

« Je dois ma première rencontre avec frère Cadfael à un retard de train à Euston Station, qui me fit flâner dans la librairie. Après la lecture de Trafic de reliques, le voyageur agacé céda la place à un lecteur reconnaissant. En frère Cadfael, j'ai non seulement trouvé un véritable ami mais un excellent guide du XIIe siècle. »

 

    1. Edward Marston

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823842869
Code sériel : 1994
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Stelda Posté le 14 Juin 2020
    La crème des polars historiques. L'auteur nous propulse dans un moyen-âge vivant et humain, plein de détails et de personnages remarquablement décrits.
  • Rhodopsine Posté le 15 Décembre 2019
    Défi ABC 2019-20120 Premier volume des aventures de frère Cadfael. Grand plaisir de retrouver mon bénédictin préféré, dans une histoire qui ne m'a pas semblé la meilleure de la série. Néanmoins, le frère herboriste fait déjà preuve d'une infinie sagesse, la communauté (ou du moins les quelques membres qui font partie du voyage) sont humains ô combien, les villageois bien sympathiques, les ruses des uns répondent aux provocations des autres: ça se laisse lire, puis oublier, mais pour les amateurs du genre, quelques bonnes heures de lecture.
  • meknes56 Posté le 14 Novembre 2019
    J'avais vraiment adoré ce roman qui se passe au Pays De Galles. Frère Cadfaël résoudra avec douceur une investigation complexe.
  • Aline1102 Posté le 28 Octobre 2019
    Première incursion dans les enquêtes du Frère Cadfael, l'un des chouchous de ma maman. Cela fait des années qu'elle m'en parle et qu'elle attend patiemment que je me mette sérieusement à cette lecture et c'est enfin chose faite ! Je m'attendais à quelque chose ressemblant au "Nom de la Rose" d'Umberto Eco, vu le contexte (monastère + Moyen Âge), mais c'est une ambiance tout à fait différente que l'on retrouve dans "Trafic de reliques". Ainsi, dès le départ, l'ambiance générale de l'histoire est moins sinistre. Même si l'on se doute qu'il va bien y avoir un ou des mort(s) à un moment ou à un autre (c'est le but de tout polar), le récit reste assez léger et se concentre d'abord surtout sur les relations entre les différents membres de la délégation de l'abbaye et les gallois du village dans lequel se trouve la tombe de Sainte Winifred. Et même une fois que la pauvre victime est assassinée, le ton général du récit n'est jamais bien noir et ne devient jamais sanglant. En ce qui concerne le contexte historique, je ne suis pas certaine que tous les éléments développés par l'auteure soit strictement exacts, mais même ainsi la plongée dans... Première incursion dans les enquêtes du Frère Cadfael, l'un des chouchous de ma maman. Cela fait des années qu'elle m'en parle et qu'elle attend patiemment que je me mette sérieusement à cette lecture et c'est enfin chose faite ! Je m'attendais à quelque chose ressemblant au "Nom de la Rose" d'Umberto Eco, vu le contexte (monastère + Moyen Âge), mais c'est une ambiance tout à fait différente que l'on retrouve dans "Trafic de reliques". Ainsi, dès le départ, l'ambiance générale de l'histoire est moins sinistre. Même si l'on se doute qu'il va bien y avoir un ou des mort(s) à un moment ou à un autre (c'est le but de tout polar), le récit reste assez léger et se concentre d'abord surtout sur les relations entre les différents membres de la délégation de l'abbaye et les gallois du village dans lequel se trouve la tombe de Sainte Winifred. Et même une fois que la pauvre victime est assassinée, le ton général du récit n'est jamais bien noir et ne devient jamais sanglant. En ce qui concerne le contexte historique, je ne suis pas certaine que tous les éléments développés par l'auteure soit strictement exacts, mais même ainsi la plongée dans cette enquête "médiévale" reste très agréable et garantit un certain dépaysement tout au long de la lecture. Au final, j'ai beaucoup apprécié cette lecture du premier roman d'une série que je vais continuer à découvrir petit à petit.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Foxfire Posté le 9 Mai 2019
    Cela fait très longtemps que je voulais lire un roman de la série d'Ellis Peters. C'est chose faite avec ma lecture de "Trafic de reliques", 1ère apparition de Frère Cadfael, le héros de Peters. Ce fut une lecture agréable sans être mémorable. Comme je ne suis pas très amatrice de roman policier à énigme, ce n'est pas cet aspect qui m'attirait mais plutôt le contexte. De ce point de vue, je m'attendais à un livre très documenté, très réaliste. J'avoue que je ne suis pas certaine que ce soit le cas, certains éléments ne m'ont pas paru très crédibles ; par exemple le fait que tous les villageois, quel que soit leur statut social, aient leur mot à dire dans les décisions concernant la communauté ou encore le faut qu'une jeune femme puisse refuser un mariage. En revanche, la peinture de la communauté religieuse m'a semblé plus juste (je dis "semblé" car je ne connais pas suffisamment le sujet, c'est une impression). Le fait que les moines soient arrivés dans les ordres pour des raisons diverses ainsi que les "luttes de pouvoir" au sein de la confrérie, ça sonnait juste. De plus, la peinture des caractères des différents moines est très réussie,... Cela fait très longtemps que je voulais lire un roman de la série d'Ellis Peters. C'est chose faite avec ma lecture de "Trafic de reliques", 1ère apparition de Frère Cadfael, le héros de Peters. Ce fut une lecture agréable sans être mémorable. Comme je ne suis pas très amatrice de roman policier à énigme, ce n'est pas cet aspect qui m'attirait mais plutôt le contexte. De ce point de vue, je m'attendais à un livre très documenté, très réaliste. J'avoue que je ne suis pas certaine que ce soit le cas, certains éléments ne m'ont pas paru très crédibles ; par exemple le fait que tous les villageois, quel que soit leur statut social, aient leur mot à dire dans les décisions concernant la communauté ou encore le faut qu'une jeune femme puisse refuser un mariage. En revanche, la peinture de la communauté religieuse m'a semblé plus juste (je dis "semblé" car je ne connais pas suffisamment le sujet, c'est une impression). Le fait que les moines soient arrivés dans les ordres pour des raisons diverses ainsi que les "luttes de pouvoir" au sein de la confrérie, ça sonnait juste. De plus, la peinture des caractères des différents moines est très réussie, chacun a une personnalité bien brossée, la caractérisation est fouillée et leurs relations sont intéressantes. Cet aspect du roman m'a beaucoup plu. Bien plus que l'enquête elle-même qui ne m'a guère intéressée dans son versant "qui a tué ?". Les manœuvres pour obtenir les reliques m'ont d'avantage intéressées. "Trafic de reliques" est un roman très plaisant, qui se lit vite grâce à de bons personnages et une écriture fluide mais je me demande si je n'aurais pas encore plus apprécié l'univers d'Ellis Peters débarrassé de toute intrigue policière, juste une immersion dans la confrérie de moines.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !