Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221128640
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Trames

Cycle de la Culture

Patrick DUSOULIER (Traducteur)
Collection : Ailleurs et Demain
Date de parution : 08/12/2011

Le Cycle de la Culture, devenu légendaire dans les pays anglo-saxons, a renouvelé le space opera en dressant le tableau d’une société galactique anarchiste, hédoniste, riche et secrètement dominée par des Intelligences Artificielles qui organisent son abondance et savent faire valoir leurs valeurs éminemment tolérantes et humanistes. Iain M. Banks...

Le Cycle de la Culture, devenu légendaire dans les pays anglo-saxons, a renouvelé le space opera en dressant le tableau d’une société galactique anarchiste, hédoniste, riche et secrètement dominée par des Intelligences Artificielles qui organisent son abondance et savent faire valoir leurs valeurs éminemment tolérantes et humanistes. Iain M. Banks y montre un génie particulier pour décrire des êtres, des sociétés et des paysages ou objets cosmiques d’une extraordinaire originalité et variété, parfois extravagants mais qu’il parvient à rendre vraisemblables. Trames ne fait pas exception : l’action débute à l’intérieur d’une immense planète artificielle, Sursamen, créée il y a des milliards d’années par une espèce disparue, composée de coques concentriques, et colonisée sur ses différents niveaux par des dizaines d’espèces dont les habitats et les modes de vie diffèrent tout à fait, du gazeux au liquide. Les niveaux 8 et 9 sont partiellement occupés par deux peuples humains en guerre perpétuelle et dont le niveau technologique et social est à peu près celui de la fin de notre Moyen-Âge. Un des deux peuples, les Sarl, l’emporte sur l’autre, l’unification allant dans le sens souhaité par la Culture qui cherche à introduire le progrès et la démocratie. Le roi vainqueur est assassiné lâchement par son second qui entend prendre sa place. La fille de ce roi est devenue un agent de la Culture. Mais lorsqu’elle apprend la mort de son père et le danger que courent ses deux frères, elle décide de revenir sur Sursamen. Banks décrit pour la première fois la Culture dans son contexte galactique. Malgré son étendue et sa puissance, elle est entourée par d’autres civilisations aussi avancées avec lesquelles elle doit composer. Plus surprenant encore, elle a été devancée dans le temps par des civilisations incroyablement puissantes qui ont disparu, ou qui ont quitté cet univers en atteignant un statut quasi divin. C’est l’une de ces civilisations qui a fabriqué Sursamen et des dizaines d’autres mondes semblables. Et c’est l’existence même de Sursamen qui est menacée par l’éveil provoqué d’une entité qui reposait dans un sarcophage…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221128640
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lehibook Posté le 12 Décembre 2019
    Ce volet du Cycle de la culture n’est pas vraiment un space-opera , la Culture n’y est que la toile de fond d’une aventure en vase clos : la planète Sursamen ,artefact conçu par une civilisation disparue, et qui contient des mondes gigognes colonisé au fil du temps par différentes espèces , à des niveaux technologiques différents. Un conflit entre deux de ces niveaux (des sociétés médiévales) met en jeu le destin des trois enfants d’un roi assassiné , l’une étant un agent de Circonstances Spéciales ( les James Bond de la Culture) .
  • roi_juju Posté le 14 Juin 2019
    Bon pour commencer je déconseille fortement de commencer la culture par ce texte, premièrement car il n'explique pas les bases de la culture et qu'elle n est pas très présente en plus. Ce roman est centré sur un personnage victime d'un complot et qui cherche à avoir sa justice. Il y a aussi une autre intrigue ou ont suit le régent sur le "monde" en question. Banks dans ce livre va inventer un véritable petit univers avec un glossaire pas forcement nécessaire. L'univers développé est plutôt intéressant même si je lui reproche de ne pas donner assez d'information [avec ces fameux destructeurs de gigognes ou même les autres races présentes]. Il n est pas son meilleur livre à cause de 2 defaults principalement, les longueurs et la tension qui est par exemple meilleur dans Excession et ou le rythme est bien plus bon. Il y a aussi quelque thématique intéressante introduit par certains personnages ou même par les nations en question. Le dénouement et la plupart du roman ou on retrouve des scènes épiques ou même incroyables comme la description de certains mondes. Au final, je ne peux que recommander ce livre presque parfait si vous êtes déjà familier... Bon pour commencer je déconseille fortement de commencer la culture par ce texte, premièrement car il n'explique pas les bases de la culture et qu'elle n est pas très présente en plus. Ce roman est centré sur un personnage victime d'un complot et qui cherche à avoir sa justice. Il y a aussi une autre intrigue ou ont suit le régent sur le "monde" en question. Banks dans ce livre va inventer un véritable petit univers avec un glossaire pas forcement nécessaire. L'univers développé est plutôt intéressant même si je lui reproche de ne pas donner assez d'information [avec ces fameux destructeurs de gigognes ou même les autres races présentes]. Il n est pas son meilleur livre à cause de 2 defaults principalement, les longueurs et la tension qui est par exemple meilleur dans Excession et ou le rythme est bien plus bon. Il y a aussi quelque thématique intéressante introduit par certains personnages ou même par les nations en question. Le dénouement et la plupart du roman ou on retrouve des scènes épiques ou même incroyables comme la description de certains mondes. Au final, je ne peux que recommander ce livre presque parfait si vous êtes déjà familier avec cette univers.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Beatson Posté le 16 Avril 2016
    Ian Banks voit loin et large; On sait tous ce qu'est une pépinière d'entreprises; Hé bien, les péripéties de ce roman concernent une pépinière de civilisations. Banks nous offre tout et son contraire. La Culture : une société galactique anarchiste où les concepts d'argent, de gouvernement .... n'existent plus et où la technologie est au service de l'homme (et non son contraire); et puis sur une des nombreuses planètes Gigognes de la galaxie (les pépinières), composées de 16 strates sphériques, une civilisation humaine organisée de manière féodale et où toutes les bassesses humaines possibles peuvent s'exprimer. Entre ces 2 civilisations, Ian Banks place d'autres civilisations à différents stades de l'évolution. Bon il faut être clair, ce genre de roman est un exposé d'idées politiques au sens large même si c'est sur un fond de crise entre pays, peuples et espèces tout cela avec des technologies militaires, d'espionnage, de déplacement, ..... très très avancées. Si on considère les concepts anarchistes qu'il place dans la Culture, on peut considérer que Banks est un grand optimiste; par contre les remarques qu'il fait sur l'humanité mettent en évidence un regard assez sarcastique sur notre espèce et sur le monde dans lequel il a vécu. Par moment... Ian Banks voit loin et large; On sait tous ce qu'est une pépinière d'entreprises; Hé bien, les péripéties de ce roman concernent une pépinière de civilisations. Banks nous offre tout et son contraire. La Culture : une société galactique anarchiste où les concepts d'argent, de gouvernement .... n'existent plus et où la technologie est au service de l'homme (et non son contraire); et puis sur une des nombreuses planètes Gigognes de la galaxie (les pépinières), composées de 16 strates sphériques, une civilisation humaine organisée de manière féodale et où toutes les bassesses humaines possibles peuvent s'exprimer. Entre ces 2 civilisations, Ian Banks place d'autres civilisations à différents stades de l'évolution. Bon il faut être clair, ce genre de roman est un exposé d'idées politiques au sens large même si c'est sur un fond de crise entre pays, peuples et espèces tout cela avec des technologies militaires, d'espionnage, de déplacement, ..... très très avancées. Si on considère les concepts anarchistes qu'il place dans la Culture, on peut considérer que Banks est un grand optimiste; par contre les remarques qu'il fait sur l'humanité mettent en évidence un regard assez sarcastique sur notre espèce et sur le monde dans lequel il a vécu. Par moment le côté romanesque est de qualité relativement moyenne en particulier pour les scènes où l'action devient prenante. Mais comme je suis assez en phase avec ses idées politiques, j'ai vraiment apprécié cette lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • denisbourez Posté le 12 Décembre 2014
    Iain M. Banks fait sans l'ombre d'un doute partie des auteurs majeurs ayant contribué au renouveau de la science-fiction anglo-saxonne des années 90. Le cycle de la Culture, avec 9 romans, compose l'essentiel de l'oeuvre SF du célèbre auteur écossais. (.../...) L'action se déroule sur Sursamen, un "monde-gigogne". Il s'agit d'une planète artificielle aménagée en niveaux intérieurs, lesquels abritent diverses espèces vivantes. Parmi celles-ci, deux races humanoïdes s'y font la guerre, les Deldeynes et les Sarles. L'intrigue tourne principalement autour de cette civilisation, dont le roi est assassiné alors que l'issue de la guerre est inévitable et victorieuse. On y suit la quête de Ferbin, le prince héritier, témoin de l'assassinat de son père et qui a dû prendre la fuite pour trouver des renforts à l'extérieur. Il lui faut retrouver sa soeur, Anaplian, qui a quitté Sursamen il y a bien longtemps pour rejoindre la Culture. "Trames" confronte le côté moyenâgeux des Sarles avec l'immense société galactique de la Culture. Impossible de donner trop de détails sur l'intrigue. Sachez que malgré quelques rares longueurs le roman se dévore. Sursamen est décrite de façon envoutante et le récit réserve des passages de haut niveau, parfois épiques, cyniques, cruels ou émouvants. Jusqu'à un dénouement... Iain M. Banks fait sans l'ombre d'un doute partie des auteurs majeurs ayant contribué au renouveau de la science-fiction anglo-saxonne des années 90. Le cycle de la Culture, avec 9 romans, compose l'essentiel de l'oeuvre SF du célèbre auteur écossais. (.../...) L'action se déroule sur Sursamen, un "monde-gigogne". Il s'agit d'une planète artificielle aménagée en niveaux intérieurs, lesquels abritent diverses espèces vivantes. Parmi celles-ci, deux races humanoïdes s'y font la guerre, les Deldeynes et les Sarles. L'intrigue tourne principalement autour de cette civilisation, dont le roi est assassiné alors que l'issue de la guerre est inévitable et victorieuse. On y suit la quête de Ferbin, le prince héritier, témoin de l'assassinat de son père et qui a dû prendre la fuite pour trouver des renforts à l'extérieur. Il lui faut retrouver sa soeur, Anaplian, qui a quitté Sursamen il y a bien longtemps pour rejoindre la Culture. "Trames" confronte le côté moyenâgeux des Sarles avec l'immense société galactique de la Culture. Impossible de donner trop de détails sur l'intrigue. Sachez que malgré quelques rares longueurs le roman se dévore. Sursamen est décrite de façon envoutante et le récit réserve des passages de haut niveau, parfois épiques, cyniques, cruels ou émouvants. Jusqu'à un dénouement assez incroyable. Pour conclure, ne vous plongez pas dans "Trames" pour découvrir la Culture, préférez-lui "L'homme des jeux", plus facile d'accès. Mais si vous êtes déjà adepte de Banks et fan de "Circonstances Spéciales", pas d'hésitation, foncez ! Ma critique complète peut être consultée sur mon site.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Thrr-Gilag Posté le 25 Septembre 2014
    Cet opus n'est pas le meilleur de la saga, mais il reste très très bon. Une invite au voyage entre civilisations, pour un partage de philosophie, de trahisons et autres manœuvres, du plus bas étage, au sommet. Un véritable plaisir même s'il n'est pas le meilleur de la série. Chronique complète : http://plume-etoiles.blogspot.fr/2014/01/culture-T08-trames.html
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.