Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221242599
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Tu tueras le Roi

Delphine GACHET (Traducteur)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 23/05/2019
Une seule règle à retenir : le roi gagne à tous les coups.

Voilà quinze mois que Dante Torre, l’Homme du Silo, a été enlevé. Quinze mois que Colomba Caselli vit retirée du monde dans une petite ferme perdue dans la région italienne des Marches.
Mais, après une violente tempête de neige, Colomba découvre un adolescent autiste, Tommy, dans la remise de son jardin....

Voilà quinze mois que Dante Torre, l’Homme du Silo, a été enlevé. Quinze mois que Colomba Caselli vit retirée du monde dans une petite ferme perdue dans la région italienne des Marches.
Mais, après une violente tempête de neige, Colomba découvre un adolescent autiste, Tommy, dans la remise de son jardin. Il est traumatisé et couvert de sang, ses parents ont été assassinés. Pour la police locale, cela ne fait aucun doute : c’est lui le coupable. Entraînée malgré elle dans l’enquête, l’ancienne commissaire de police découvre des liens entre cette affaire et la disparition de Dante et, peut-être, un moyen de retrouver ce dernier.
Pendant ce temps, un mystérieux « Roi de Deniers » agit dans l’ombre…
Une conclusion magistrale à la trilogie de Dante Torre et Colomba Caselli.
« Dazieri a créé deux des personnages les plus mémorables du monde du polar. » Jonathan Kellerman.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221242599
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • HaLoHan Posté le 17 Novembre 2019
    Dernier tome de la trilogie '' tu tueras le père '' et quelle fin !! Meilleur que le second en tout cas, on retrouve ici les réponses à toutes les questions (enfin presque) qu'on se posait tout au long des aventures de CC et Dante. Dante reste pour moi Le personnage, La mascotte quoi, malheureusement il n'arrive que tard dans l'histoire..( Eh oui ça commence fort mal pour lui.) Donc c'est Colomba qui met en route cette nouvelle intrigue. Je ne peux pas résumer, je viens juste de le terminer et je suis encore scotchée par la fin. Je vous laisse donc le plaisir de le lire, ce roman, en commençant évidemment par le tome 1 puis 2, sinon c compliqué. Et je garde un tout petit espoir de retrouver Dante et pourquoi CC aussi, dans un prochain tome ?( Signore Dazieri ?) Bonne lecture à vous,
  • Felina Posté le 19 Septembre 2019
    Lorsque l'on est fan d'une série avec un premier tome aussi énorme que "Tu tueras le père", l'attente entre les tomes peut paraître longue, mais quand on sait que ce roman, que l'on tient dans ses mains, va clore l'histoire de personnages que l'on aime bien, le dilemme est cornélien...^^ Je dois avouer que j'ai lu le roman, et que malgré quelques défiances dans mes souvenirs - heureusement Sandrone Dazieri est là pour y palier - j'ai préféré ce dernier tome au précédent, qu'il faudrait d'ailleurs que je relise... Dante Torre a disparu depuis plus d'un an, enlevé sauvagement par son soi-disant frère Léo Bonaccorso. Remise de ses blessures physiques, Colomba n'accepte pas d'avoir échouer à sauver Dante de ce fou. Sans travail, elle vit recluse dans une petite ferme au fin fond de l'Italie, lorsqu'un jour elle découvre un jeune garçon dans sa grange. En plus d'être couvert de sang, il semble traumatisé, mais peut-être va-t-il permettre à Colomba de remettre le pied à étrier?... Avec l'énorme cliffhanger du tome précédent "Tu tueras l'ange", le lecteur ne peut que trépigné dans l'attente de ce tome, sachant en plus que c'est la conclusion de la trilogie et donc qu'il va contenir toutes... Lorsque l'on est fan d'une série avec un premier tome aussi énorme que "Tu tueras le père", l'attente entre les tomes peut paraître longue, mais quand on sait que ce roman, que l'on tient dans ses mains, va clore l'histoire de personnages que l'on aime bien, le dilemme est cornélien...^^ Je dois avouer que j'ai lu le roman, et que malgré quelques défiances dans mes souvenirs - heureusement Sandrone Dazieri est là pour y palier - j'ai préféré ce dernier tome au précédent, qu'il faudrait d'ailleurs que je relise... Dante Torre a disparu depuis plus d'un an, enlevé sauvagement par son soi-disant frère Léo Bonaccorso. Remise de ses blessures physiques, Colomba n'accepte pas d'avoir échouer à sauver Dante de ce fou. Sans travail, elle vit recluse dans une petite ferme au fin fond de l'Italie, lorsqu'un jour elle découvre un jeune garçon dans sa grange. En plus d'être couvert de sang, il semble traumatisé, mais peut-être va-t-il permettre à Colomba de remettre le pied à étrier?... Avec l'énorme cliffhanger du tome précédent "Tu tueras l'ange", le lecteur ne peut que trépigné dans l'attente de ce tome, sachant en plus que c'est la conclusion de la trilogie et donc qu'il va contenir toutes les réponses aux questions qu'il a pu se poser au fil de ses lectures. Colomba se terre depuis plus d'un an, retranchée de sa vie, se morfondant face à son incompétence. La découverte de cet adolescent va être un électrochoc pour le jeune femme qui va enfin réagir, et redevenir en partie elle-même. C'est avec plaisir que le lecteur retrouve la plume de Sandrone Dazieri, et ce suspense grandissant au fur et à mesure que les pages se tournent. En trois tomes, ce duo improbable est devenu plus qu'attachant, et les situations tendues ne font qu'accentuer cette tension. L'angoisse monte progressivement, d'abord pour le vie des personnages - mais dans quoi l'auteur est-il en train de les embarquer? - mais également quant aux réponses tant attendues concernant le Père par exemple, le passé de Dante, l'identité du Roi des deniers, ... Ces révélations et quelques retournements de situations font que le lecteur va être totalement à la merci de l'auteur et de sa fantastique imagination. L'enquête est captivante, même si le côté complot fait un peu trop énorme. La psychologie de ses deux personnages principaux est très travaillée et permet au lecteur de rencontrer un héros plus que marquant en la personne de Dante Torre. (...)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bookliseuse Posté le 27 Août 2019
    Fin de la trilogie de Dante et Colomba Cela fait 15 mois que Dante a été enlevé par Léo. Depuis, la commissaire adjointe Colomba Caselli est en arrêt et se terre dans un chalet au milieu de nul part. Tout bascule, le jour où, un jeune autiste apeuré, apathique débarque chez elle. Il est couvert de sang, qui n’est pas le sien. Alors qu’elle veut rester terrée, loin du monde extérieur afin d’oublier sa peine d’avoir perdu Dante, elle va, malgré elle, être mêlé à la mort des parents de Tommy. Et si cette mort était liée à la disparition de Dante ? La voilà partie dans une course contre la montre, où les enjeux sont de découvrir ce qui est arrivé à Dante, où est Léo et qui était réellement “Le père”. J’attendais ce 3ème opus avec impatience et je n’ai pas été déçue ! Il y a de l’action, du suspens, des personnages attachants et surtout une fin explosive, on ne voit rien venir. Sandrone Dazieri est un génie qui torture avec plaisir notre cerveau ! Il n’épargne rien ni personne, tout est plausible, possible. La manipulation mentale est omniprésente dans tout le roman. Je précise pour une totale compréhension du roman, il faut les... Fin de la trilogie de Dante et Colomba Cela fait 15 mois que Dante a été enlevé par Léo. Depuis, la commissaire adjointe Colomba Caselli est en arrêt et se terre dans un chalet au milieu de nul part. Tout bascule, le jour où, un jeune autiste apeuré, apathique débarque chez elle. Il est couvert de sang, qui n’est pas le sien. Alors qu’elle veut rester terrée, loin du monde extérieur afin d’oublier sa peine d’avoir perdu Dante, elle va, malgré elle, être mêlé à la mort des parents de Tommy. Et si cette mort était liée à la disparition de Dante ? La voilà partie dans une course contre la montre, où les enjeux sont de découvrir ce qui est arrivé à Dante, où est Léo et qui était réellement “Le père”. J’attendais ce 3ème opus avec impatience et je n’ai pas été déçue ! Il y a de l’action, du suspens, des personnages attachants et surtout une fin explosive, on ne voit rien venir. Sandrone Dazieri est un génie qui torture avec plaisir notre cerveau ! Il n’épargne rien ni personne, tout est plausible, possible. La manipulation mentale est omniprésente dans tout le roman. Je précise pour une totale compréhension du roman, il faut les lires dans l’ordre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Avoslivres Posté le 24 Août 2019
    Et voilà ! La trilogie se clôture avec brio sur ce troisième et dernier opus. C’est avec un brin de tristesse que j’écris mon avis car il est bien difficile de quitter notre duo Colomba/Dante. A mon goût, ce sont réellement ces deux personnages principaux qui ont fait la force de l’histoire, et ce, depuis le tout début. Ils ont donné vie à un terrible thriller, peuplé de morts, de complots et de secrets dont le voile est enfin tombé dans ce livre. Il est vrai qu’à la fin du second tome, Sandrone Dazieri nous avait fait l’honneur de terminer avec l’enlèvement de Dante, ce qui m’avait pratiquement fait hurler de frustration. Forcément, il incombe à Colomba Caselli de nous introduire dans ce dernier opus, non sans difficulté puisqu’elle s’est terrée dans une vieille ferme et retirée du monde, quinze mois après l’attentat de Venise. Dépitée de n’avoir pu sauver (ni retrouver) Dante et ayant démissionné de la Police, elle erre comme une loque dans la campagne italienne. Mais les cartes n’ont pas toutes été jouées et le « Roi de Deniers » tend ses fils pour que ses marionnettes se remettent en selle. Un roman construit et mené à la baguette... Et voilà ! La trilogie se clôture avec brio sur ce troisième et dernier opus. C’est avec un brin de tristesse que j’écris mon avis car il est bien difficile de quitter notre duo Colomba/Dante. A mon goût, ce sont réellement ces deux personnages principaux qui ont fait la force de l’histoire, et ce, depuis le tout début. Ils ont donné vie à un terrible thriller, peuplé de morts, de complots et de secrets dont le voile est enfin tombé dans ce livre. Il est vrai qu’à la fin du second tome, Sandrone Dazieri nous avait fait l’honneur de terminer avec l’enlèvement de Dante, ce qui m’avait pratiquement fait hurler de frustration. Forcément, il incombe à Colomba Caselli de nous introduire dans ce dernier opus, non sans difficulté puisqu’elle s’est terrée dans une vieille ferme et retirée du monde, quinze mois après l’attentat de Venise. Dépitée de n’avoir pu sauver (ni retrouver) Dante et ayant démissionné de la Police, elle erre comme une loque dans la campagne italienne. Mais les cartes n’ont pas toutes été jouées et le « Roi de Deniers » tend ses fils pour que ses marionnettes se remettent en selle. Un roman construit et mené à la baguette pour nous offrir une incroyable conclusion. Une lecture sans temps mort et qui dévoile astucieusement une bonne part de ce qui nous avait échappé jusqu’alors. Mais pas tout ! Je soupçonne l’auteur d’avoir laissé une trappe ouverte, de façon tout à fait intentionnelle. (Personnellement, j’espère que ça ne permettra pas la naissance d’un quatrième tome « commercial », je serais assez déçue). Par contre, je vous conseille d’avoir en tête les deux anciens tomes car même si l’auteur tente de nous en rappeler les grandes lignes, j’ai eu quelques « absences », notamment en ce qui concerne « Le Père », premier tome que j’avais finalement lu il y a déjà quatre ans ! Sur ce, je vous souhaite une belle découverte et une lecture aussi passionnante que fut la mienne !
    Lire la suite
    En lire moins
  • artemisia02 Posté le 21 Août 2019
    Enfin le troisième et dernier volet de des aventures de Dante et Colomba. En tout cas il est meilleur que le deuxième qui ne m'avait pas très enchanté. Pour autant, je crois que je me suis lassée des personnages principaux avec Colomba toujours hyper borderline et tourmentée voire en pleine dépression, et Dante toujours aussi cynique. La bonne surprise de ces deux personnages dans le premier roman tourne un peu en boucle au bout du troisième. Le duo fonctionne toujours bien et l'enquête est intéressante. Cet ultime tome clôture cette trilogie d'une bonne manière et reste dans la veine de l'auteur. Il est bien mieux que le second mais en deçà du premier. Une trilogie qui vaut le détour, ne serait ce que pour le personnage de Dante et le style de l'auteur.
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.