Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782707190031
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Une histoire de la violence au Moyen-Orient
De la fin de l'Empire ottoman à Al-Qaida
Date de parution : 23/06/2016
Éditeurs :
La Découverte

Une histoire de la violence au Moyen-Orient

De la fin de l'Empire ottoman à Al-Qaida

Date de parution : 23/06/2016

Une précieuse mise en perspective historique, sur la longue durée et dans toutes ses dimensions, du phénomène des violences et des guerres qui déchirent cette région depusi la fin de l'Empire ottoman.

Dans les médias occidentaux, les images du Moyen-Orient se limitent souvent à celles des violences et des guerres qui déchirent cette région depuis de longues années, en particulier depuis le...

Dans les médias occidentaux, les images du Moyen-Orient se limitent souvent à celles des violences et des guerres qui déchirent cette région depuis de longues années, en particulier depuis le 11 septembre 2001.
Au-delà de ces représentations et des clichés, Hamit Bozarslan propose une précieuse mise en perspective historique de...

Dans les médias occidentaux, les images du Moyen-Orient se limitent souvent à celles des violences et des guerres qui déchirent cette région depuis de longues années, en particulier depuis le 11 septembre 2001.
Au-delà de ces représentations et des clichés, Hamit Bozarslan propose une précieuse mise en perspective historique de ce phénomène. Il montre le rôle des enjeux économiques et sociaux à l'origine de cette violence qui projette des générations successives tantôt dans le culte de la lutte armée tantôt dans une fuite en avant autosacrificielle et eschatologique. Sans négliger les dynamiques conflictuelles de longue durée, il répertorie les lieux et les moments où apparaissent de nouveaux discours qui légitiment le recours aux armes : le nationalisme arabe durant les années 1920-1940, le « marxisme-léninisme » des décennies 1950-1970 ou encore l'islamisme d'un passé récent.
L'auteur accorde une attention particulière à la dissolution de l'Empire ottoman, aux « grandes révoltes » irakienne, syrienne, palestinienne et égyptienne, aux régimes révolutionnaires arabes des années 1950-1970. Après avoir analysé la radicalisation des contestations islamistes algérienne et égyptienne des années 1990, en rapport avec des pratiques coercitives des États, l'auteur propose une nouvelle lecture d'Al-Qaïda et montre les limites des approches sécuritaires de la violence dans le contexte des années 2000.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707190031
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Heval Posté le 26 Août 2015
    Du Moyen-Orient, on retient beaucoup la violence qui se répand. Depuis la fin de l'Empire ottoman et son démantèlement, la région est connue pour son instabilité et le sang qui s'écoule. Ce sont les guerres et les révoltes, les attentats et les assassinats... vu d'ici, quand on ne fait que regarder les images à la télé, on finit par penser à la barbarie et la folie de ces gens qui ne connaissent pas la paix. Mais il suffit de se pencher sur l'Histoire pour comprendre un peu mieux cette violence qui étonne et écœure; cette violence qui aujourd'hui (par le passé aussi) atteint nos pays en plein cœur. Pourquoi les régimes autoritaires dominent la région? Pourquoi la coercition comme principal mode d'action? Pourquoi l'apparition d'organisations terroristes? Ce livre, complet et d'un grand intérêt, répond à ces questions. Il nous raconte et nous écrit la violence au Moyen-Orient, les conditions de son apparition et les conséquences de son utilisation. Partant des Empires ottoman et perse, de leur démantèlement, de l'organisation administrative et politique du territoire, de l'apparition des régimes mandataires et d'Etats autoritaires, Hamit Bozarslan, directeur d'études à l'EHESS, montre avec une brillante efficacité les résultats des politiques jusque-là décidées: c'est... Du Moyen-Orient, on retient beaucoup la violence qui se répand. Depuis la fin de l'Empire ottoman et son démantèlement, la région est connue pour son instabilité et le sang qui s'écoule. Ce sont les guerres et les révoltes, les attentats et les assassinats... vu d'ici, quand on ne fait que regarder les images à la télé, on finit par penser à la barbarie et la folie de ces gens qui ne connaissent pas la paix. Mais il suffit de se pencher sur l'Histoire pour comprendre un peu mieux cette violence qui étonne et écœure; cette violence qui aujourd'hui (par le passé aussi) atteint nos pays en plein cœur. Pourquoi les régimes autoritaires dominent la région? Pourquoi la coercition comme principal mode d'action? Pourquoi l'apparition d'organisations terroristes? Ce livre, complet et d'un grand intérêt, répond à ces questions. Il nous raconte et nous écrit la violence au Moyen-Orient, les conditions de son apparition et les conséquences de son utilisation. Partant des Empires ottoman et perse, de leur démantèlement, de l'organisation administrative et politique du territoire, de l'apparition des régimes mandataires et d'Etats autoritaires, Hamit Bozarslan, directeur d'études à l'EHESS, montre avec une brillante efficacité les résultats des politiques jusque-là décidées: c'est la violence; la violence qui ne finit pas de se déployer. Le livre est bien entendu à conseiller.
    Lire la suite
    En lire moins
Abonnez-vous à la lettre d'information de la Découverte
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !