Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823800616
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Une ombre japonaise

ISABELLE CHAPMAN (Traducteur)
Date de parution : 16/02/2012

Sur les pas de Madame Butterfly...

 

Nagasaki, années 1920. Cho-Cho a 15 ans. Jolie et naïve, cette orpheline tombe amoureuse de Pinkerton, une jeune officier de marine américain. Lorsque l'amour de sa vie reprend le large, Cho-Cho se persuade qu'il reviendra la chercher. Mais les mois, les années passent, et rien.

De...

Sur les pas de Madame Butterfly...

 

Nagasaki, années 1920. Cho-Cho a 15 ans. Jolie et naïve, cette orpheline tombe amoureuse de Pinkerton, une jeune officier de marine américain. Lorsque l'amour de sa vie reprend le large, Cho-Cho se persuade qu'il reviendra la chercher. Mais les mois, les années passent, et rien.

De cette union est né un petit garçon, blond, comme son père. Et alors qu'elle n'osait plus y croire, Pinkerton finit par reparaître... avec sa fiancée américaine Nancy qui ignorait l'existence de Cho-Cho. Humiliée, trahie, Nancy décide de ramener l'enfant avec eux aux États-Unis. Il est petit, il suffira de lui expliquer que sa maman est morte, il l'oubliera vite.

Tandis que leur bateau s'éloigne, ces étrangers laissent dans leur sillage une Cho-Cho terrassée par le désespoir et le déshonneur...

 

Ainsi s'achève l'opéra de Puccini, Madame Butterfly, à quelques détails près. Lee Langley nous dévoile, tout en émotion et dans une prose lumineuse, la suite de l'aventure, de part et d'autre du Pacifique, au cœur d'une époque tourmentée. L'histoire captivante et bouleversante d'un amour contrarié, d'espoirs déçus, de mensonges et de non-dits... Un roman sublime !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823800616
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lolomito Posté le 31 Mai 2019
    Et si on réinventer la fin de l'opéra de Puccini " Mme Butterfly ? Lee Langley l'a fait et ce roman est une belle réussite. Une histoire d'amour à sens unique, trahison, arrachement, grande dépression, Pearl Harbor, Hiroshima. Et ce n'est qu'à toute dernière page que l'on découvre le sens du titre. Waouhhh !!!
  • ChoupieS Posté le 24 Juillet 2017
    Une Ombre japonaise fait partie des romans réalistes que je classerai dans les très bonnes œuvres du genre. Le style apporte un rythme particulier avec une alternance mesurée des phrases courtes et longues. L’intrigue, construite sur la mêlée de plusieurs destins qui vont s’entrechoquer, déroule son canevas avec fluidité, malgré quelques accros dus à la temporalité non linéaire qui façonne l’ensemble. L’univers et les personnages ont la consistance nécessaire pour supporter le tout et se moquent de la frontière entre la réalité et la fiction qu’ils brouillent parfaitement. À ceux qui souhaiteraient lire un roman réaliste, et en connaître un peu plus sur la période de l’entre-guerre, ainsi que la Seconde Guerre mondiale, via le conflit américano-japonais, je leur recommande cet ouvrage qui les plongera avec aisance dans des quotidiens d’un troublant réalisme.
  • Ecureuilbleu Posté le 1 Juillet 2017
    c'est effectivement un roman sublime et bouleversant, avec des personnages attachants. Cho-Cho est une jeune Japonaise de 15 ans, orpheline et vendue par son oncle à un entremetteur local. Elle est mise à la disposition de Pinkerton, officier Américain, après un mariage factice, pour la durée de son séjour à Nagasaki. C'est une jeune femme douce et tendre, puis une bonne mère, qui deviendra aussi une femme d'affaires avisée. Le personnage de Nancy, qui enlève l'enfant d'une autre, mais l'élève avec amour et tendresse est également attachant. Il y a aussi Suzuki, la servante Japonaise qui deviendra l'amie, la confidente de Cho-Cho. Le consul Sharplness amoureux de Cho-cho sera son ange gardien. Pinkerton est un personnage un peu vil et falot qui va grandir au fil des pages. Joey le fils de Cho-Cho et Pinkerton, élevé par Nancy va être écartelé entre ses origines Japonaises et sa culture Américaine... Au fil du roman il découvrira peu à peu qui il est vraiment... Il y a dans ce livre des instants de bonheur et des moments de malheur, sur fond de crise sociale et de guerre. Cho-Cho est présente à chaque page, par sa ténacité, sa grandeur d'âme, ses valeurs.
  • Sirrah Posté le 21 Juin 2017
    L'oeuvre s'ouvre sur le final de l'opéra de Puccini, au moment où Mme Butterfly met fin à ses jours dans un souci de mourir avec honneur, laissant de ce fait son fils aux bons soins de son père et de sa belle-mère. L'histoire aurait pu se contenter de raconter un après, mais quelle agréable surprise de découvrir que L Histoire y trouve, page après page, sa place dans le roman. Mais bien au-delà de la guerre du Pacifique, ce récit parle de l'adoption, de la difficulté de trouver sa place en tant qu'individu étranger à deux cultures sensées être siennes... J'ai adoré ce roman et son caractère non manichéen. Un auteur de talent, un livre digne d'intérêt, il ne m'en fallait pas plus pour dévorer cette oeuvre! Quant aux éditions Fleuve Noir, un grand bravo pour cette mise en page soignée et d'un goût exquis. Un grand livre!
  • Heval Posté le 29 Janvier 2015
    La couverture m'a attirée. Elle est jolie, agréable à regarder. Quelle histoire veut-elle illustrer? La quatrième de couverture parle d'un drame. J'acquière le roman par curiosité, sans grande idée. Je l'ai lu. L'ai-je apprécié? La réponse est mitigée. L'histoire - que je ne peux et surtout ne veux pas raconter pour laisser le lecteur la découvrir avec liberté - fait son effet. On se plaît à lire ce roman fluide et léger par son écriture, dense et lourd par son contenu. L'auteure évoque, en effet, le XXème siècle, celui-là même qui a connu et infligé les deux grandes guerres à l'humanité, m'emmenant ainsi sur des chemins brumeux que je n'avais pas envisagés. Elle m'a surprise et étonnée, moi qui, pourtant, n'avait de ce livre aucune idée. Elle parvient également à m'attacher à un personnage que je pensais pourtant, dès les premières lignes, détester. Chapeau et respect. Malheureusement, car il y a un mais, cela ne suffit pas à nourrir davantage mon intérêt. Le roman est agréable mais ne parvient pas à se fixer dans l'éternité, lieu où se fixe les coups de foudre et de cœur. Sitôt lu, sitôt rangé et bientôt oublié
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !