Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221129869
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Une trop bruyante solitude

Anne-Marie DUCREUX-PALENICEK (Traducteur)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 20/12/2012
« Si je suis venu pour quelque chose au monde, c’est pour écrire Une trop bruyante solitude. » Bohumil Hrabal.

Hanta, ouvrier depuis trente-cinq ans dans une usine de papiers destinés au recyclage, boit de la bière, déambule dans les rues de Prague, lit et ressasse la mission dont il s’est lui-même investi : sauver la culture en arrachant à la mort des trésors injustement condamnés. Instruit presque malgré lui...

Hanta, ouvrier depuis trente-cinq ans dans une usine de papiers destinés au recyclage, boit de la bière, déambule dans les rues de Prague, lit et ressasse la mission dont il s’est lui-même investi : sauver la culture en arrachant à la mort des trésors injustement condamnés. Instruit presque malgré lui par la lecture des ouvrages interdits destinés au pilon, il va faire renaître ces chefs-d’oeuvre sous la forme d’une autre oeuvre : les pages broyées sont transformées en balles de papier décoratives et décorées. Bientôt, il se retrouve seul, entouré de ses créations.
Divers incidents et personnages tragi-comiques viennent émailler cette fable sensible et émouvante qui est aussi un cri de révolte lancé à l’assaut des sociétés totalitaires.
Publié en 1976 à Prague, Une trop bruyante solitude est le chef-d’oeuvre d’un des plus grands écrivains tchèques. Il a été adapté au cinéma par Vera Caïs en 2011 avec Philippe Noiret dans le rôle principal.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221129869
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DelfDelf Posté le 1 Août 2020
    Un livre très poignant sur la solitude et les bonheurs de cet homme
  • Litteraflure Posté le 16 Juillet 2020
    « Voilà trente-cinq ans que je travaille dans le vieux papier… » C’est ainsi que commence chaque chapitre. Hanta est Sisyphe, le papier son rocher. Inlassablement, il travaille au pilon. Bouton rouge, bouton vert, la machine infernale compresse sans distinguer les œuvres des philosophes et les emballages souillés de sang du boucher. Faut-il y voir un funeste avertissement ? Penseur ou bête de somme, il n’y a qu’une fin possible. Hanta n’est pas le bourreau des lettres et des idées. Il en est le sauveur, prélevant ici les beaux ouvrages, sauvant là les chefs d’œuvres oubliés. Il ne peut se résoudre à leur disparition quitte à transformer sa demeure en un dédale de papier et de poussière. C’est un équarisseur éclairé qui ne peut pas faire abstraction de ce qu’il détruit, ne manquant jamais de nous livrer ses réflexions (« il restera à l’homme juste assez de phosphore pour fabriquer des boites d’allumettes et juste assez de fer pour forger le clou d’un pendu ») ou de comparer les figures de l’histoire, avec une saine irrévérence (« Jésus était toujours en proie à une suave extase et Lao-Tseu, plongé dans une mélancolie profonde »). C’est un livre qui se lit... « Voilà trente-cinq ans que je travaille dans le vieux papier… » C’est ainsi que commence chaque chapitre. Hanta est Sisyphe, le papier son rocher. Inlassablement, il travaille au pilon. Bouton rouge, bouton vert, la machine infernale compresse sans distinguer les œuvres des philosophes et les emballages souillés de sang du boucher. Faut-il y voir un funeste avertissement ? Penseur ou bête de somme, il n’y a qu’une fin possible. Hanta n’est pas le bourreau des lettres et des idées. Il en est le sauveur, prélevant ici les beaux ouvrages, sauvant là les chefs d’œuvres oubliés. Il ne peut se résoudre à leur disparition quitte à transformer sa demeure en un dédale de papier et de poussière. C’est un équarisseur éclairé qui ne peut pas faire abstraction de ce qu’il détruit, ne manquant jamais de nous livrer ses réflexions (« il restera à l’homme juste assez de phosphore pour fabriquer des boites d’allumettes et juste assez de fer pour forger le clou d’un pendu ») ou de comparer les figures de l’histoire, avec une saine irrévérence (« Jésus était toujours en proie à une suave extase et Lao-Tseu, plongé dans une mélancolie profonde »). C’est un livre qui se lit vite mais se réfléchit au long cours, parce que l histoire de ce taulier amoureux d’une tzigane cache beaucoup de thèmes importants : l’absurdité du système socialiste, la critique du modernisme, le devoir de mémoire et l’holocauste, entre massacre des souris (inspiration d’Art Spiegelman ?) et suppression cathartique de tous les ouvrages (réponse à l’autodafé) contemporains de l’occupation nazie. Bilan : 🌹🌹
    Lire la suite
    En lire moins
  • MediathequeSaintPaulien Posté le 3 Juin 2020
    Le Livre du Mois de Mai 2020 Littérature Tchèque Diffusé à Prague en 1976 sous forme de "samizdat" (publication clandestine). Hanta, ouvrier dans une une usine de vieux papiers destinés au recyclage s'instruit par la lecture des ouvrages interdits avant pilon. Fable sensible et émouvante. Porté à l'écran par Vera Caïs avec Philippe Noiret.
  • sendin Posté le 31 Mars 2020
    Bohumil Hrabal, auteur tchèque, écrit ce court roman en 1975 en pleine dictature communiste et après l'espoir du Printemps de Prague. Le personnage principal, Hanta, n'est pas un héros. Il est un simple fonctionnaire, exécutant les ordres. Il broie des livres chaque jour mais chez lui, on découvre entassés, des quantités de bouquins condamnés qu'il a sauvés et qui forment des colonnes de livres menaçant de s'effondrer sur lui. Il absorbe ces livres, ces tonnes d'encre comme de la bière, se créant une culture personnelle. Comme d'autres auteurs d'Europe de l'Est, l'humour noir de Hrabal, qui constelle sa fable d'anecdotes comiques contraste avec les citations des grands auteurs. L'énorme rire salvateur est là pour dire l'absurdité de l'existence mais aussi la résistance face à la machine implacable. Un classique à redécouvrir !
  • oliviersavignat Posté le 24 Mars 2020
    Le chef d'oeuvre de Hrabal : un cauchemar éveillé entre délire alcoolique et chant d'amour à l'art. Drôle, dérangeant, caustique, tout à la fois...
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.