Lisez! icon: Search engine
Vanja et le loup
Cécile Chartres (traduit par)
Date de parution : 17/03/2022
Éditeurs :
Pocket jeunesse
En savoir plus

Vanja et le loup

Cécile Chartres (traduit par)
Date de parution : 17/03/2022
Il était une fois, une méchante servante qui prenait la place d’une princesse…
Il était une fois une princesse, promise au prince héritier d’un royaume lointain. Lors de son départ pour son mariage, sa mère la fit accompagner d’une jeune servante. Mais au lieu de se mettre... Il était une fois une princesse, promise au prince héritier d’un royaume lointain. Lors de son départ pour son mariage, sa mère la fit accompagner d’une jeune servante. Mais au lieu de se mettre au service de la princesse, la servante lui vola sa place ! Pendant un an, les rôles furent inversés, la princesse multiplia les... Il était une fois une princesse, promise au prince héritier d’un royaume lointain. Lors de son départ pour son mariage, sa mère la fit accompagner d’une jeune servante. Mais au lieu de se mettre au service de la princesse, la servante lui vola sa place ! Pendant un an, les rôles furent inversés, la princesse multiplia les tâches les plus ingrates pendant que la servante vivait dans le luxe du palais, trompant tout le royaume. Mais un jour la vérité éclata. La princesse reprit son nom, son titre… L’usurpatrice fut condamnée à mort pour ses crimes. Jusqu’à ce qu’elle livre sa propre version de l’histoire… Un récit fait de trahisons, d’amour et de cruelles vengeances.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823883473
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Pocket jeunesse
En savoir plus
EAN : 9782823883473
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Salem_mnday 29/02/2024
    Plus d’un an que ce livre traîne dans ma PAL… C’est une réécriture du conte «  La gardeuse d’Oie à la fontaine » des frères Grimm. J’ai décidé de le sortir de ma bibliothèque… et c’est un coup de cœur ! Vanja est la treizième enfant d’un treizième enfant, pourrie jusqu’à la moelle, elle porte malheur. Alors, sa propre mère l’emmène dans les bois, et rencontre Dame Fortune et Dame Mort. Elle choisi alors d’abandonner son enfant de 4 ans, et Vanja devient leur filleule. Elle en devient une servante, une amie, une voleuse, une usurpatrice … jusqu’à ce que tout cela aille trop loin. #x1f43a#x1f451 C’est un récit initiatique semblable aux contes, avec son développement et sa morale. On y retrouve également un peu de Sherlock Holmes dans ce Emeric Conrad (#x1f498), une histoire de malédiction, une pointe de magie, de l’humour, un slow burn, des personnages bien travaillés. Bref, une pépite !
  • MarionJL 25/09/2023
    Je me suis laissée complètement prendre par cette ré-écriture du conte “la servante prend la place de la princesse alors que celle-ci se rend dans le pays voisin pour épouser le prince. Elle en profite pour se montrer cruelle mais est démasquée et condamnée à mort”. L’univers se situe dans un royaume magique dont la géographie, l’organisation et la langue s’inspirent fort de l’Allemagne médiévale. On y trouve cependant des êtres issus du folklore (les êtres magiques responsables de la protection du foyer) ou des dieux qui interviennent directement dans le quotidien (comme Dame Mort, Dame Fortune, Eiswald, la divinité des forêts…). J’ai beaucoup aimé les personnages, que j’ai trouvé tous attachants avec leurs failles humaines, leurs objectifs en tête et leur évolution dans le roman, que ce soit Vanja, Emeric, Ragne ou même Gisèle. J’ai beaucoup apprécié le fait que les personnages secondaires soient aussi attachants. Les rebondissements s’enchaînent et on n’a pas le temps de souffler. La narration alterne en plus entre le présent, le passé lointain et le passé plus récent pour distiller petit à petit les indices permettant de comprendre le présent et c’est fait de façon intelligente et judicieuse pour toujours laisser planer le mystère sans qu’on soit complètement perdu. J’ai aussi apprécié qu’il y ait des tournures de phrase comme dans les contes, qui soient peu à peu récupérées par Vanja la narratrice pour donner des interprétations plus percutantes, Vanja s’adressant souvent directement au lecteur. Le récit permet de comprendre comment Vanja, la méchante de l’histoire, usurpatrice et égoïste en est venue à assumer ce rôle-là et permet de montrer qu’il y a toujours deux versions d’une histoire. Les méchants ne sont jamais purement méchants (même si pour Adalbrecht, on n’en est pas loin…). J’ai beaucoup aimé cette teinte grise dans les caractères. J’ai trouvé par ailleurs que l’autrice traitait de pleins de thèmes avec justesse : les différences de classe sociale et le fait que la plupart du temps, lorsqu’on est privilégié, on ne s’en rend pas compte, la violence domestique envers les enfants et comment ceux-ci se protège, est-ce que la loi est juste quand le système ne l’est pas… Un très bon moment de lecture où on ne s’ennuie pas et où on apprend à réfléchir sur les motivations des autres, sur les blessures qu’on peut infliger malgré soi, sur aussi le déterminisme social. Il y a un deuxième tome mais ce tome-là se tient aussi à lui tout seul. La plume de l’auteur m’a beaucoup plu et je lirai sûrement la suite si j’en ai l’occasion. Je me suis laissée complètement prendre par cette ré-écriture du conte “la servante prend la place de la princesse alors que celle-ci se rend dans le pays voisin pour épouser le prince. Elle en profite pour se montrer cruelle mais est démasquée et condamnée à mort”. L’univers se situe dans un royaume magique dont la géographie, l’organisation et la langue s’inspirent fort de l’Allemagne médiévale. On y trouve cependant des êtres issus du folklore (les êtres magiques responsables de la protection du foyer) ou des dieux qui interviennent directement dans le quotidien (comme Dame Mort, Dame Fortune, Eiswald, la divinité des forêts…). J’ai beaucoup aimé les personnages, que j’ai trouvé tous attachants avec leurs failles humaines, leurs objectifs en tête et leur évolution dans le roman, que ce soit Vanja, Emeric, Ragne ou même Gisèle. J’ai beaucoup apprécié le fait que les personnages secondaires soient aussi attachants. Les rebondissements s’enchaînent et on n’a pas le temps de souffler. La narration alterne en plus entre le présent, le passé lointain et le passé plus récent pour distiller petit à petit les indices permettant de comprendre le présent et c’est fait de façon intelligente et judicieuse pour toujours laisser planer le mystère sans...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cloedgl 20/09/2023
    J'ai adoré ce livre. J'ai été prise dans l'histoire dès les premières pages, je l'ai dévoré. L'intrigue est bien écrite, les personnages sont attachants. C'est tout ce que j'aime, de l'action, un personnage principal avec des émotions négatives, des rebondissements, des détails. Et là personnage Ragne est tellement attachant. Je le recommande
  • Emilija 24/07/2023
    4- Vanja est une jeune servante qui a pris la place de la princesse Giselle qui était promise à un destin royale. Mais après trop de cupidité, une déesse décide de la punir pour tout ce qu'elle a volé aux autres et la condamne à rendre tout sous peine de mourir à la prochaine lune. J'ai lu ce roman sous les recommandations de Camille de @madamerrance et ce fut globalement une bonne lecture. Je dis globalement car comme grand nombre d'entre nous je pense le début était pas très bien parti. La multitude de termes germaniques non expliqués a vraiment alourdi la lecture et je vous avoue que j'ai hésité à continuer. Puis finalement au bout d'un moment on arrête de nous balancer pleins de termes inconnus et l'intrigue se solidifie vraiment et nous embarque. J'ai beaucoup aimé le fait qu'on sache être face à un narrateur non fiable qui retient des informations et modifie légèrement la vérité pour la tourner à son avantage. Les scènes de contes ont été très utiles (et vraiment appréciées) pour apporter encore plus ce côté conte de fées déjà bien présent! Par contre je dois avouer que je n'ai pas été convaincue par les personnages notamment Giselle et Vanja que je trouvais un poil caricaturales. Heureusement le personnage masculin apportait une petite nuance à l'histoire. J'ai quand même passé au final un bon moment de lecture et je lirais volontiers la suite qui devrait nous expatrier du lieu d'origine et qui annonce des péripéties par rapport au dernier conte. En résumé: Un roman original et empreint d'une ambiance de conte de fées mais qui était trop dur à la compréhension au début.4- Vanja est une jeune servante qui a pris la place de la princesse Giselle qui était promise à un destin royale. Mais après trop de cupidité, une déesse décide de la punir pour tout ce qu'elle a volé aux autres et la condamne à rendre tout sous peine de mourir à la prochaine lune. J'ai lu ce roman sous les recommandations de Camille de @madamerrance et ce fut globalement une bonne lecture. Je dis globalement car comme grand nombre d'entre nous je pense le début était pas très bien parti. La multitude de termes germaniques non expliqués a vraiment alourdi la lecture et je vous avoue que j'ai hésité à continuer. Puis finalement au bout d'un moment on arrête de nous balancer pleins de termes inconnus et l'intrigue se solidifie vraiment et nous embarque. J'ai beaucoup aimé le fait qu'on sache être face à un narrateur non fiable qui retient des informations et modifie légèrement la vérité pour la tourner à son avantage. Les scènes de contes ont été très utiles (et vraiment appréciées) pour apporter encore plus ce côté conte de fées déjà bien présent! Par contre je dois avouer que je n'ai pas été convaincue par les...
    Lire la suite
    En lire moins
  • BlueEden 15/07/2023
    J’ai beaucoup aimé le début de chacune des parties, ça ressemble énormément à un conte. En plus, je trouve que le style d’écriture ressemble au dessin animé raiponce (je vous raconte l’histoire de ma mort). D’un côté même si c’est très prenant, y’a quand même pas mal de longueur je trouve. Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé les personnages principaux, Vanja est assez badass et Conrad est clairement mon p’tit coup de cœur avec Ragnar. Ce que j’ai vraiment beaucoup aimé en soit c’est l’égoïsme qui se dégage de l’héroïne, elle ressemble un peu à Flynn dans raiponce. Par contre les références gayfriendly du style dire qu’un personnage est marié à un homme et non à une femme et la relation assez « rapide » entre deux personnages, je trouve que ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, j’aurais aimé que ça soit mieux exploité. La fin du livre est un peu too much pour moi. En fait ça fait vraiment très Disney, j’aurais apprécié autre chose. Pour conclure, un livre assez sympathique qui se lit relativement tout seul. Malheureusement, la fin n’est pas à la hauteur de mes espérances.
Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !