Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809825558
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 328
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Vidocq - Du bagne à la préfecture

Collection : Histoire
Date de parution : 21/11/2018
Colporteur, marin, contrebandier, palefrenier, faussaire, hussard, maître d'armes... François-Eugène Vidocq (1775-1857) a mené une vie d'aventure, avant de connaître la prison. . L'historien Bruno Roy-Henry restitue le Vidocq véritable, loin des enjolivements de ses propres mémoires.
Réalité et légendes du premier chef de police de France  Vidocq n’a pas vécu une vie, mais cent. Né en 1775 à Arras, promis à devenir boulanger, comme son père, le jeune homme préfère dérober le pécule familial et commet le premier d’une longue série de larcins, menant une vie... Réalité et légendes du premier chef de police de France  Vidocq n’a pas vécu une vie, mais cent. Né en 1775 à Arras, promis à devenir boulanger, comme son père, le jeune homme préfère dérober le pécule familial et commet le premier d’une longue série de larcins, menant une vie de débauche et de filouterie. Avant seize ans, son tempérament querelleur, mais aussi l’audace et l’ingéniosité de ses crapuleries, font sa renommée dans toute la région.Cela ne peut durer. En 1794, il est emprisonné. Auparavant, il aura eu le temps d’être colporteur, marin, contrebandier, officier instructeur, soldat de l’an II, palefrenier, faussaire, hussard, maître d’armes... et, sans doute, de prendre part aux activités des redoutables « chauffeurs du Nord ». Il ne lui reste plus qu’à devenir le forçat et l’évadé récidiviste le plus célèbre de France.Puis, soudain, le malfrat décide de se ranger. Fort de sa connaissance du « milieu », il offre ses services à la police en échange de son amnistie. Le « mouchard » se distingue si bien qu’en 1811 il est nommé chef de la Brigade de sûreté. Génie du crime et de l’enquête, Vidocq en fera la meilleure police de France. Les régimes successifs ne s’y tromperont pas, qui tous auront recours à ses services. Quant à Hugo, Balzac, Sue, Nodier et Dumas, ils puiseront à ses Mémoires, qui offrent un saisissant tableau de la pègre sous l’Empire et la Restauration.Menant un travail de contre-enquête, interrogeant les archives et les témoignages d’époque, Bruno Roy-Henry restitue le Vidocq véritable, aventurier visionnaire, miraculé du bagne et « premier flic de France ».
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809825558
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 328
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • JeanAugustinAmarDuRivier Posté le 19 Octobre 2020
    Vidocq, personnage essentiel de la souveraineté du peuple, père de la Sûreté , truculent, aux frontières du réel par son destin. Innovateur pour ses tentatives de billets de banques infalsifiables, l’un des problèmes majeurs de l’époque. Scrupuleux dans ses démarches méthodiques d’enquête, dans la constitution de données pertinentes. Efficace dans les infiltrations, l’utilisation de réseaux, d’indicateurs. En bref, un élément clé paradoxal de la démocratie, de la république naissante où tout un chacun venait d’acquérir une existence qui compte par là révolution française. Il fallait donc protéger chaque membre du peuple souverain. Vautrin, ce célèbre vaurien ( vaut rin) de la Comédie Humaine; l’altruiste Jean Valjean des Misérables et bien d’autres personnages littéraires s’inspirent de Eugène François Vidocq. Le biographe Bruno Roy-Henry est devenu romancier à son insu par la magie du personnage.
  • Lalitote Posté le 23 Décembre 2018
    Je suis ravie d’avoir pu découvrir la biographie de Vidocq écrite par Bruno Roy-Henry, avant d’aller voir le film de Jean-François Richet « L’Empereur de Paris » qui sort à un mois d’intervalle. J’avais dans ma mémoire la série où Claude Brasseur jouait ce rôle, question de génération et déjà son personnage était truculent, flambeur et mémorable alors que cette biographie le décrit de façon plus réaliste. Il y a bien une différence entre le mythe Vidocq et la réalité. Souvent décrit par des écrivains qui se laissaient emporter par le côté romanesque du personnage, il fallait qu’un historien puisse nous redonner une vision moins exaltée. Certes Vidocq a ce côté Bad Boy qui plaît aux dames mais il n’est pas que cela. Il est intelligent et cela l’a certainement sauvé plus d’une fois d’une destinée qui aurait pu se terminer par la guillotine. Mais tout de même quelle vie fabuleuse que celle de François Vidocq, petit voleur, bagnard qui s’élèvera au rang de policier, célèbre qui plus est. Nous allons suivre le déroulé chronologique de sa vie en commençant par son enfance, ses espoirs et ses déboires. La façon dont il luttera contre la fatalité... Je suis ravie d’avoir pu découvrir la biographie de Vidocq écrite par Bruno Roy-Henry, avant d’aller voir le film de Jean-François Richet « L’Empereur de Paris » qui sort à un mois d’intervalle. J’avais dans ma mémoire la série où Claude Brasseur jouait ce rôle, question de génération et déjà son personnage était truculent, flambeur et mémorable alors que cette biographie le décrit de façon plus réaliste. Il y a bien une différence entre le mythe Vidocq et la réalité. Souvent décrit par des écrivains qui se laissaient emporter par le côté romanesque du personnage, il fallait qu’un historien puisse nous redonner une vision moins exaltée. Certes Vidocq a ce côté Bad Boy qui plaît aux dames mais il n’est pas que cela. Il est intelligent et cela l’a certainement sauvé plus d’une fois d’une destinée qui aurait pu se terminer par la guillotine. Mais tout de même quelle vie fabuleuse que celle de François Vidocq, petit voleur, bagnard qui s’élèvera au rang de policier, célèbre qui plus est. Nous allons suivre le déroulé chronologique de sa vie en commençant par son enfance, ses espoirs et ses déboires. La façon dont il luttera contre la fatalité et l’adversité. Il y a énormément de personnages, d’intrigues et l’action ne faiblit pas. J’ai trouvé ce livre passionnant même si j’ai eu du mal à replacer les choses dans leur contexte historique par manque de connaissance certainement. De temps à autre je dois dire qu’il y a des côtés de sa personnalité qui m’ont déplu ou que je n’approuvais pas mais après tout que pouvait-il faire d’autre ? Se retrouver à « balancer » des informations recueillies en prison pour son propre bénéfice par exemple, bref je me doutais bien que ce personnage n’était pas tout blanc et qu’à force de côtoyer des forçats et des repris de justice, il avait pu lui aussi se laisser aller à quelques bassesses. L’auteur possède un vrai talent pour nous transporter à cette époque, avec le vocabulaire et les expressions c’était comme un voyage dans le temps. A découvrir pour mieux connaître se personnage hors norme et d’un autre temps. Bonne lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez Histoire
Vous aimez l'histoire ? Vous souhaitez être informé de toutes nos parutions ? Abonnez-vous dès maintenant.