Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823854039
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Vinland Saga - tome 13

XAVIERE DAUMARIE (Traducteur)
Collection : mangas
Série : Vinland Saga
Date de parution : 08/12/2016

Vous aimez les récits épiques, les légendes nordiques et les casques à piques ? Venez découvrir Vinland Saga, le premier manga à nous plonger dans l'univers des Vikings. 

Thorfinn a tourné le dos à sa vie de mercenaire et aspire aujourd'hui à une vie de non-violence. mais après la fuite avortée de Gardar et Arneis, qui s'est soldée par la mort de plusieurs des hommes du Serpent ainsi que de gardar lui-même. Arneis , Throfinn et Einar sont... Thorfinn a tourné le dos à sa vie de mercenaire et aspire aujourd'hui à une vie de non-violence. mais après la fuite avortée de Gardar et Arneis, qui s'est soldée par la mort de plusieurs des hommes du Serpent ainsi que de gardar lui-même. Arneis , Throfinn et Einar sont ligotés et enfermés dans la grange pour attendre leur châtiment. Quelques jours plus tard, Maître ketil revient clandestinement à la ferme au bord du bateau de leif, après que le roi, bien décidé à le déposséder de ses richesses
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823854039
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BazaR Posté le 2 Septembre 2020
    Un autre épisode de très très haut niveau. De la bonne bataille bien sûr (devrais-je dire du massacre unilatéral) ? Mais surtout la tragédie, avec la disparition d’un personnage qu’on avait appris à aimer, disparition causée par une violence inouïe que je n’attendais pas du personnage qui la provoque. Et la décision de la part de Thorfinn et de son ami Einar de partir rechercher l’utopie, le pays sans violence. Enfin… Vinland pointe le bout de son nez.
  • belette2911 Posté le 4 Août 2019
    NON ?? Ben si, l’auteur a osé… Rien que pour cela, je le maudis car c’est très vache, le coup qu’il a fait à un personnage que j’appréciais beaucoup, même si c’est sa mort qui va décider Thorfinn à chercher le Vinland, cette terre vierge de tout et d’en faire un pays où la violence, l’esclavage, les meurtres, la guerre, n’existeront pas. Le monde des Bisounours existe peut-être, mais en attendant de jouer à Christophe Colomb sur les terres de Trump, va falloir sauver sa peau parce que le roi Knut a attaqué la propriété de maître Ketil et que ça chauffe pour les miches de certains. Knut, le roi Anglais qui vient des pays nordiques a bien évolué dans cette saga et est passé de couillon pleurnicheur à roi sans merci, prêt à tout pour remplir ses coffres, quant à maître Ketil, qui était un esclavagiste que j’appréciais car modéré, il est descendu dans mon estime lorsqu’il a pété un câble sur Arneis… Deux autres qui ont pétés des câbles, ce sont ses deux fils, Thorgeir et Ormar. Si Thorgeir est un fana de la guerre et des combats, s’il a fait partie de l’armée du roi Knut, le voici bien décidé... NON ?? Ben si, l’auteur a osé… Rien que pour cela, je le maudis car c’est très vache, le coup qu’il a fait à un personnage que j’appréciais beaucoup, même si c’est sa mort qui va décider Thorfinn à chercher le Vinland, cette terre vierge de tout et d’en faire un pays où la violence, l’esclavage, les meurtres, la guerre, n’existeront pas. Le monde des Bisounours existe peut-être, mais en attendant de jouer à Christophe Colomb sur les terres de Trump, va falloir sauver sa peau parce que le roi Knut a attaqué la propriété de maître Ketil et que ça chauffe pour les miches de certains. Knut, le roi Anglais qui vient des pays nordiques a bien évolué dans cette saga et est passé de couillon pleurnicheur à roi sans merci, prêt à tout pour remplir ses coffres, quant à maître Ketil, qui était un esclavagiste que j’appréciais car modéré, il est descendu dans mon estime lorsqu’il a pété un câble sur Arneis… Deux autres qui ont pétés des câbles, ce sont ses deux fils, Thorgeir et Ormar. Si Thorgeir est un fana de la guerre et des combats, s’il a fait partie de l’armée du roi Knut, le voici bien décidé à ce que son roi ait un aller simple pour le terminus des prétentieux et il est décidé aussi à entraîner son frangin couillon et pleutre dans ce régicide. Les dessins sont magnifiques et, pour une fois, je ne me plains pas que dans ce manga, toutes les tronches des personnages se ressemblent ou me font penser à d’autres d’une série concurrente. Niveau psychologie des personnages, ils sont toujours aussi fouillés et évoluent au fil des pages, le blondin excité s’étant calmé alors que son pote Einar a soudainement la haine qui l’étreint et on peut le comprendre. Ce tome sonne le glas du statut d’esclave de nos deux amis, Thorfinn et Einar et je suis impatiente de voir vers quels nouveaux flots les tomes suivants vont nous emmener.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Foxfire Posté le 3 Mai 2018
    Dans ce tome 13, le dosage entre émotion et action est encore une fois parfait. Les scènes de bataille sont pleines de fureur tout en étant toujours lisibles grâce au talent de Yukimura. Quant à l'émotion, elle n'est pas en reste. J'ai bien failli verser ma larmichette devant le destin d'Arnéis, personnage dont la vie n'aura été que peine et douleur et qui m'a bouleversée. La psychologie des personnages est toujours aussi fouillée et étoffée. Les protagonistes sont complexes et il ne faut jamais rien prendre pour acquis. Ketil, qu'on pouvait penser un peu plus humain que d'autres, se révèle être un beau salopard, pas meilleur que les autres brutes. Dans ce tome, la difficulté du nouveau crédo de Thorfinn apparait de façon criante. Il est clairement plus facile d'être un guerrier assoiffé de sang qu'un guerrier en esprit comme aspire à le devenir Thorfinn. La fin annonce une nouvelle aventure pour nos 2 amis Einar et Thorfinn, nouvelle aventure qui s'annonce passionnante.
  • Alfaric Posté le 14 Janvier 2017
    Dans ce tome 13, après la colère de l’esclave Gardar c’est l’avidité du roi Knut qui s’abat sur le domaine Ketil dont le dominus n’est pas loin d’avoir sombré dans la folie... Les parallèles qui sont effectués entre les personnages sont de toute beauté : Thorfinn fait tout pour sauver Arneis dont Ketil en a rien à foutre, tandis que Serpent fait tout pour sauver les paysans combattants dont Thorgeir et Ormar en ont rien à foutre… Et tous les deux mènent une lutte terrible contre le Côté Obscur de la Force tant pour eux-mêmes que pour ceux qui sont à leurs côtés… Qui est le plus fautif de Knut qui amène le bruit et la fureur dans le domaine Ketil ou des frères Thorgeir et Ormar qui souhaitent le bruit et la fureur dans le domaine Ketil ??? Certaines planches pètent une classe de ouf, je pèse soigneusement mes mots, et alors qu’il aurait suffit d’un beau mensonge pour sauver Arneis c’est unis dans le malheur qu’Einar et Thorfinn jurent sur leur vie de créer un monde meilleur sans guerre ni esclavage, sans haine ni violence, sans mépris ni indifférence… Mahatma Gandhi is coming et fuck aux homines crevarices qui gouvernent... Dans ce tome 13, après la colère de l’esclave Gardar c’est l’avidité du roi Knut qui s’abat sur le domaine Ketil dont le dominus n’est pas loin d’avoir sombré dans la folie... Les parallèles qui sont effectués entre les personnages sont de toute beauté : Thorfinn fait tout pour sauver Arneis dont Ketil en a rien à foutre, tandis que Serpent fait tout pour sauver les paysans combattants dont Thorgeir et Ormar en ont rien à foutre… Et tous les deux mènent une lutte terrible contre le Côté Obscur de la Force tant pour eux-mêmes que pour ceux qui sont à leurs côtés… Qui est le plus fautif de Knut qui amène le bruit et la fureur dans le domaine Ketil ou des frères Thorgeir et Ormar qui souhaitent le bruit et la fureur dans le domaine Ketil ??? Certaines planches pètent une classe de ouf, je pèse soigneusement mes mots, et alors qu’il aurait suffit d’un beau mensonge pour sauver Arneis c’est unis dans le malheur qu’Einar et Thorfinn jurent sur leur vie de créer un monde meilleur sans guerre ni esclavage, sans haine ni violence, sans mépris ni indifférence… Mahatma Gandhi is coming et fuck aux homines crevarices qui gouvernent le monde !
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !