Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823876802
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Wolf Girl & Black Prince - tome 02

Nesrine MEZOUANE (Traducteur)
Collection : mangas
Date de parution : 10/09/2020

Sata accepte de couvrir l'énorme mensonge d'Erika à condition qu'elle devienne son esclave et lui son maître. Où cette étrange relation va-t-elle les mener ?
N'hésitez à découvrir ce shôjo atypique devenu un succès au Japon !

Sata et Erika sont censés former un faux couple... Seulement voilà, Sata s'est un peu dévoilé et voir une des facettes cachées de sa personnalité n'a pas laissé Erika de marbre. Notre prince a beau être sadique, son charme n'en est pas moins ravageur. Cepndant Erika hésite, elle pourrait se... Sata et Erika sont censés former un faux couple... Seulement voilà, Sata s'est un peu dévoilé et voir une des facettes cachées de sa personnalité n'a pas laissé Erika de marbre. Notre prince a beau être sadique, son charme n'en est pas moins ravageur. Cepndant Erika hésite, elle pourrait se déclarer à sata et vivre sa première histoire d'amour, mais cela gâcherait peut-être la relation qu'ils ont déjà. Et si au lieu de répondre à ses sentiments il se mettait à la détester ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823876802
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sobooks Posté le 29 Avril 2016
    Un deuxième tome qui est bien, il y a de l'humour et la relation entre Sata et Erika devient plus intéressante que dans le premier tome. Notamment, parce que Erika commence à éprouver des sentiments envers lui. J'aime beaucoup le personnage de Takeru, il est très amusant et c'est vraiment gentil de sa part d'aider Erika ! La petite histoire à la fin est aussi très sympathique !
  • Vidia Posté le 1 Décembre 2015
    ATTENTION SPOILER !! Deuxième tome et l'histoire est aussi bien que le précédent même un peu mieux car on s'attache aux personnages et on les découvre. Kyoya est un drôle de mec, devant les autres filles, il est tout sage et tout mielleux. Une fois avec Erika c'est limite un tyran parfois aux paroles blessantes et humiliante. Il prend la jeune femme pour son chien alors qu'elle lui a fait sa déclaration. Heureusement ( ou pas ) Erika ne va pas baisser les bras et elle va lui faire sa déclaration. Si au début, elle va écouter Kyôya qui lui dit qu'elle se trompe, elle va montrer sa détermination et tout faire pour qu'il tombe amoureux d'elle. Erika va demander de l'aide a un ami de Kyoya qui est assez drôle et qui n'hésite pas à dire ce qu'il pense..... Je grince toujours des dents lorsque Kyôya joue au co...ard avec Erika. Il fait l'indifférent, mais au fond, il doit cacher quelque chose et il ne veut pas s'accrocher de peur de souffrir. Il tourne tout le temps les situations pour casser le morale de Erika qui s'accroche de toutes ses forces. Les dessins sont toujours aussi soignés et superbes, l'humour... ATTENTION SPOILER !! Deuxième tome et l'histoire est aussi bien que le précédent même un peu mieux car on s'attache aux personnages et on les découvre. Kyoya est un drôle de mec, devant les autres filles, il est tout sage et tout mielleux. Une fois avec Erika c'est limite un tyran parfois aux paroles blessantes et humiliante. Il prend la jeune femme pour son chien alors qu'elle lui a fait sa déclaration. Heureusement ( ou pas ) Erika ne va pas baisser les bras et elle va lui faire sa déclaration. Si au début, elle va écouter Kyôya qui lui dit qu'elle se trompe, elle va montrer sa détermination et tout faire pour qu'il tombe amoureux d'elle. Erika va demander de l'aide a un ami de Kyoya qui est assez drôle et qui n'hésite pas à dire ce qu'il pense..... Je grince toujours des dents lorsque Kyôya joue au co...ard avec Erika. Il fait l'indifférent, mais au fond, il doit cacher quelque chose et il ne veut pas s'accrocher de peur de souffrir. Il tourne tout le temps les situations pour casser le morale de Erika qui s'accroche de toutes ses forces. Les dessins sont toujours aussi soignés et superbes, l'humour est au rendez-vous malgré le fond assez froid de l'histoire. Un mec qui prend sa " nana" pour un chien c'est pas forcément amusant mais heureusement Erika a du mordant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • lesangdeslivres Posté le 9 Février 2015
    La couverture est largement moins jolie que le tome précédent. Elle pourrait passer pour sexuelle alors que le contenu de ce manga ne l’est pas du tout, donc c’est vraiment décevant. Dans ce second tome, nous retrouvons notre héroïne plus motivée que jamais, mais peut-être pas dans le sens que nous aurions voulu. Elle est tenace et ne renonce à rien même si elle en subit les conséquences. Nous avons de la peine pour elle et nous sommes assez frustrés de ne pas pouvoir lui faire ouvrir les yeux. Dans ce tome, elle va rencontrer un nouvel allié qui va l’aider dans son triste combat. Nous sommes heureux dans un sens pour elle mais nous nous méfiions toujours. Bien plus tard, nous nous rendons compte que notre méfiance était justifiée et par la suite nous redevenons dubitatifs sur ce qui se passe. Ce tome ne fait plus trop mal voir les femmes avec les clichés et ça fait du bien. Mais nous voyions toujours notre héroïne dans une position très délicate qui nous énerve quand même. À la fin, nous croyions enfin que tout va s’apaiser et que ça va aller beaucoup mieux pour elle. Ce qui nous donne envie de savoir la suite. Est-ce... La couverture est largement moins jolie que le tome précédent. Elle pourrait passer pour sexuelle alors que le contenu de ce manga ne l’est pas du tout, donc c’est vraiment décevant. Dans ce second tome, nous retrouvons notre héroïne plus motivée que jamais, mais peut-être pas dans le sens que nous aurions voulu. Elle est tenace et ne renonce à rien même si elle en subit les conséquences. Nous avons de la peine pour elle et nous sommes assez frustrés de ne pas pouvoir lui faire ouvrir les yeux. Dans ce tome, elle va rencontrer un nouvel allié qui va l’aider dans son triste combat. Nous sommes heureux dans un sens pour elle mais nous nous méfiions toujours. Bien plus tard, nous nous rendons compte que notre méfiance était justifiée et par la suite nous redevenons dubitatifs sur ce qui se passe. Ce tome ne fait plus trop mal voir les femmes avec les clichés et ça fait du bien. Mais nous voyions toujours notre héroïne dans une position très délicate qui nous énerve quand même. À la fin, nous croyions enfin que tout va s’apaiser et que ça va aller beaucoup mieux pour elle. Ce qui nous donne envie de savoir la suite. Est-ce que j’ai aimé ce livre ? J’ai largement préféré ce tome. Le fait qu’un nouveau personnage vienne dans l’histoire apaise largement et donne envie de continuer à lire la saga. Ce que je trouve dommage, c’est que ce tome est beaucoup plus court que le premier. Pour faire croire qu’il est long, il y a, à la fin, une très grosse partie d’un autre manga et ça m’a beaucoup ennuyée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bouma Posté le 23 Janvier 2015
    Ce tome montre les sentiments amoureux d’Erika qui évolue petit à petite et son malheur face au jeune prince qui souffle le chaud et le froid selon ses envies. L'humour est toujours là et les personnages s'étoffent peu à peu.
  • Hiromichi Posté le 13 Août 2014
    A la fin du premier volume on abandonnait une Erika bouleversée par les battements de son coeur. En effet, l’approche de Sata la rend toute chose et la jeune fille se rend compte qu’elle est tombée amoureuse de ce sadique de prince ! Elle le hait autant qu’elle l’aime et n’arrive pas à savoir quoi faire face à cela. Elle a peur que si elle lui révèle ses sentiments celui-ci la rejetterait totalement de sa vie. Mais après avoir vu une jeune femme sortir de chez lui, Erika n’arrive pas à se retenir, après un petit leçon de morale sur sa façon de voir la vie, elle lui avoue ses sentiments. Sata face à cela a une réaction assez singulière, elle est plutôt réaliste et compréhensible. Pour lui, elle ne l’aime pas mais en a l’impression. Il la met alors au défis de lui prouver et de l’ébranler si elle veut qu’il tombe amoureux d’elle. Le volume tourne autour de cela, autour d’une Erika qui cherche à plaire à ce prince sans coeur. On fait connaissance d’un ami à Sata, Takeru. Ce jeune homme au cheveux long est très sympathique et agréable, il change de ce Sata. Takeru est un homme jovial qui... A la fin du premier volume on abandonnait une Erika bouleversée par les battements de son coeur. En effet, l’approche de Sata la rend toute chose et la jeune fille se rend compte qu’elle est tombée amoureuse de ce sadique de prince ! Elle le hait autant qu’elle l’aime et n’arrive pas à savoir quoi faire face à cela. Elle a peur que si elle lui révèle ses sentiments celui-ci la rejetterait totalement de sa vie. Mais après avoir vu une jeune femme sortir de chez lui, Erika n’arrive pas à se retenir, après un petit leçon de morale sur sa façon de voir la vie, elle lui avoue ses sentiments. Sata face à cela a une réaction assez singulière, elle est plutôt réaliste et compréhensible. Pour lui, elle ne l’aime pas mais en a l’impression. Il la met alors au défis de lui prouver et de l’ébranler si elle veut qu’il tombe amoureux d’elle. Le volume tourne autour de cela, autour d’une Erika qui cherche à plaire à ce prince sans coeur. On fait connaissance d’un ami à Sata, Takeru. Ce jeune homme au cheveux long est très sympathique et agréable, il change de ce Sata. Takeru est un homme jovial qui laisse passer sur son visage une palette de sentiments. Il est très mignon et se rapproche d’Erika. Ce qui est amusant aussi dans ce volume est que Sata veut prouver un réel contrôle de soi sur lui-même, il l’affirme chaque fois qu’il décide de ce qu’il veut, comment et où. C’est un jeune homme assez agaçant et on se prend un peu de pitié pour Erika qui est certes d’une persévérance à toute épreuve, mais pour qui on a du mal à ne pas penser qu’elle est un peu idiote (et masochiste comme le souligne San) quand même ! L’histoire est assez linéaire et semble assez plate par moment, mais le comportement atypique de Sata relève un peu le tout, tout en restant assez classique sur certains points. Mais le couple est distrayant et on passe toujours un bon moment de lecture. Ce manga n’est pas prise de tête pour un sou, mais comme pour le premier volume, ce n’est pas un shojo indispensable tout en étant plutôt sympathique.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !