Lisez! icon: Search engine
Lizzie
EAN : 9791036600814
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 630 min

Dans les eaux du Grand Nord

Laurent Bury (traduit par)
Date de parution : 13/09/2018
Patrick Sumner, un ancien chirurgien de l’armée britannique traînant une mauvaise réputation, n’a pas de meilleure option que d’embarquer sur le Volunteer, un baleinier du Yorkshire en route pour les eaux riches du Grand Nord. Mais alors qu’il espère trouver du répit à bord, un garçon de cabine est découvert brutalement... Patrick Sumner, un ancien chirurgien de l’armée britannique traînant une mauvaise réputation, n’a pas de meilleure option que d’embarquer sur le Volunteer, un baleinier du Yorkshire en route pour les eaux riches du Grand Nord. Mais alors qu’il espère trouver du répit à bord, un garçon de cabine est découvert brutalement assassiné. Pris au piège dans le ventre du navire, Sumner rencontre le mal à l’état pur en la personne d’Henry Drax, un harponneur brutal et sanguinaire. Tandis que les véritables objectifs de l’expédition se dévoilent, la confrontation entre les deux hommes se jouera dans les ténèbres et le gel de l’hiver arctique.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036600814
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 630 min
Lizzie
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • JohannaD Posté le 11 Août 2021
    Ce livre est brut, incisif, parfois violent: pas de ménagement pour les âmes sensibles. Si vous aimez les romans d’aventure et les grands espaces, vous serez servis. Ce n’est pas vraiment un roman à suspens: les intrigues sont vites dévoilées et on ne cherche pas à faire de mystères sur la personnalité des personnages (c’est sans doute la raison de mon étoile en moins, j’aurais aimée être un peu plus surprise). Néanmoins, on embarque sur ce bateau, on en ressent les odeurs et presque le vent sur la figure, on partage le quotidien de cet équipage de manière aussi immersive qu’une petite souris. On voyage, c’est certain, dans la dure réalité du 19eme.
  • Nadouch Posté le 5 Août 2021
    Violent, froid et viril, voici les mots qui me viennent après la lecture de ce roman. Embarqués pour la chasse à la baleine, un équipage se trouve confronté à des faits de pédophilie, puis à un meurtre. Le médecin de bord, homme au passé torturé, se charge "d'enquêter"... Mais il y a aussi les desseins du capitaine, qui vont mettre les hommes dans une situation de survie inextricable. J'ai adoré cette lecture, âpre, engagée, certains moments même insoutenables sont d'une beauté monstrueuse. Une très belle écriture, un rythme parfait. Belle découverte de cet auteur ! Un roman qui ferait un excellent film...
  • LesrecetteslitterairesdeMylene Posté le 2 Juin 2021
    Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous aujourd'hui Alfred et moi nous vous proposons de découvrir DANS LES EAUD DU GRAND NORD d'Ian McGuire aux Éditions 10-18. Au menu un grand très noir, sur fond de pêche à la baleine à bord d'un navire avec un équipage des plus étranges. On y retrouve un médecin accro au laudanum, un capitaine magouilleur, un mousse un peu simplet et un assassin. Alfred, je m'étais lancée dans cette lecture suite à l'abandon de Cleoselivre. Et je dois reconnaître que ce n'est pas un roman à mettre dans toutes les mains.  La plume de l'auteur est aussi tranchante que les couteaux à dépecer de ses matelots. Ian McGuire nous plonge dans une fresque très sombre, brutale, malfaisantse, aux descriptions tout aussi rudes que le milieu qu'il dépeint. Un roman à la fois très visuel et olfactif. Alfred si je pensais lire un roman où il aurait été juste question d'un meurtre sur un baleinier c'est finalement une histoire aux enchevêtrements plus complexes qui s'est ouverte à moi et ce n'était pas pour me déplaire. Si je dois retenir ce qu'il m'a plu, je répondrais sans hésiter l'univers maritime et la pêche à la baleine. À l'inverse, je délaisserai l'histoire autour du personnage de Drax... Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous aujourd'hui Alfred et moi nous vous proposons de découvrir DANS LES EAUD DU GRAND NORD d'Ian McGuire aux Éditions 10-18. Au menu un grand très noir, sur fond de pêche à la baleine à bord d'un navire avec un équipage des plus étranges. On y retrouve un médecin accro au laudanum, un capitaine magouilleur, un mousse un peu simplet et un assassin. Alfred, je m'étais lancée dans cette lecture suite à l'abandon de Cleoselivre. Et je dois reconnaître que ce n'est pas un roman à mettre dans toutes les mains.  La plume de l'auteur est aussi tranchante que les couteaux à dépecer de ses matelots. Ian McGuire nous plonge dans une fresque très sombre, brutale, malfaisantse, aux descriptions tout aussi rudes que le milieu qu'il dépeint. Un roman à la fois très visuel et olfactif. Alfred si je pensais lire un roman où il aurait été juste question d'un meurtre sur un baleinier c'est finalement une histoire aux enchevêtrements plus complexes qui s'est ouverte à moi et ce n'était pas pour me déplaire. Si je dois retenir ce qu'il m'a plu, je répondrais sans hésiter l'univers maritime et la pêche à la baleine. À l'inverse, je délaisserai l'histoire autour du personnage de Drax qui ne fait qu'alourdir de violence le roman. En conclusion mon Alfred un roman a l'ambiance très marquée pour un public averti ! Et pour clore ces quelques mots, que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! 
    Lire la suite
    En lire moins
  • NathalieFerron Posté le 15 Décembre 2020
    *Prix Gens de Mer Certains le qualifie de polars historique mais je crois que ce livre est plutôt un roman d'aventure plein de testostérone .... car voyez-vous, on se retrouve à vivre avec les hommes sur un baleinier qui vogue vers les eaux polaires. Violence, meurtre, froid, survie, voici un échantillon de ce qu'on vit à travers ce livre. Amoureuses et amoureux d'aventures, à ne pas manquer !
  • Yuyine Posté le 28 Juin 2020
    Je dois vous avouer que si je vais m’efforcer de rester la plus objective possible dans cet avis, ma lecture a tant été orientée par mon ressenti subjectif que certains éléments ne concerneront que mon opinion très personnelle. En effet, bien que j’y étais préparée, j’ai du sauter quelques passages à la lecture à cause d’un excès de violence à l’égard des animaux. Il était évident qu’embarquer à bord d’un baleinier allait être difficile pour moi et je constate ici que mon seuil de tolérance à la violence est bien plus faible concernant les animaux (en particulier les animaux marins) que concernant les humains. Cela a évidement un peu bloqué mon enthousiasme de lectrice bien que cette violence se justifie entièrement par le contexte historique et social. Justifié, certes, mais [...] Pour lire la suite de cette critique, rendez-vous sur yuyine.be!
LA NEWSLETTER LIZZIE, POUR QUE VOS LIVRES S'ÉCOUTENT AUSSI !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.