Lisez! icon: Search engine
Lizzie
EAN : 9791036600944
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 747 min

La Femme à la fenêtre

Isabelle MAILLET (Traducteur)
Date de parution : 07/02/2019
Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?
Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une... Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?

« La Femme à la fenêtre appartient à ce type de livres singulier qu’il est impossible de lâcher. » Stephen King
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036600944
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 747 min
Lizzie
PRIX CONSEILLÉ
21.90 €
Où acheter ce livre ?

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Aurelia_44 Posté le 10 Juillet 2020
    Un excellent thriller avec des personnages très forts.
  • ya2meufs_qui_lisentetvoyagent Posté le 20 Juin 2020
    📷 NIKON NI MAUVAIS 📸Anna , 38 ans , est pédopsychiatre. Souffrant d'agoraphobie et de dépression à la suite d'un traumatisme , elle n'a pas quitté sa maison New Yorkaise depuis 10 mois . Pour occuper ses journées solitaires depuis qu'elle est séparée de son mari et de sa fille, elle boit, joue aux échecs en ligne, regarde des vieux polars en noir et blanc et surtout épie ses voisins à l'aide de son Nikon. C'est ainsi qu'elle assiste au meurtre de sa voisine d'en face. Mais peut-on faire confiance à une femme alcoolique sous bêtabloquants? N'a-t-elle pas été tout simplement victime d'une hallucination? Disons-le tout de suite ce thriller tient sacrément bien la route. Truffé de rebondissements ce huis-clos hitchcockien nous fait inévitablement penser à Fenêtre sur cour que, perso, on adore. C'est le premier roman d'AJ Finn et pour un coup d'essai, c'est un coup de maître. Il est en tête des ventes aux USA et la Fox a déjà mis le grappin dessus, l'adaptation va bientôt sortir avec Amy Adams dans le rôle principal. Nous, on attend avec impatience le deuxième opus de Daniel Mallory, son vrai nom.
  • varysoasoa Posté le 12 Juin 2020
    Impossible de ne pas penser au film "Fenêtre sur cour". Quand on est une femme agoraphobe, dépressive, "picoleuse", fan de vieux polars ET témoin d'un meurtre, difficile de convaincre la police... Un scénario très bien ficelé qui fait apparaître au fil du récit des éléments inattendus.Très efficace !
  • leratquilit Posté le 5 Juin 2020
    J'ai beaucoup aimé cette lecture, où du début à la fin nous voyons la vie et le quotidien via les yeux de Anna Fox, pedo-psychiatre et agoraphobe. Ce mélange de personnalité assez explosif (un médecin qui accompagne sa clientèle sur des sujets aussi compliqués mais qui elle même se bat contre ses propres démons... Plutôt intriguant et atypique !). Petit à petit, on se pose des questions. Ce mélange explosif qui tiraille Anne va nous jouer bien des tours. Qui croire ? Que penser des événements qui se déroulent sous ses yeux ? Comment savoir qui dit vrai, quelle est la différence entrée le réel et l'imaginaire ? Peut on croire une personne qui elle même doute d'elle, mais qui pour autant doute de ses voisins aussi ? J'adore ce type de thrillers : les personnages torturés mentalement, qui tour à tour nous livrent une vision erronée de la vie, mais aussi parfois peuvent mettre le doigt sur la vérité, font un très bon mélange pour ce type de roman. Les références cinématographiques multiples et le vin qui coule à flot font que ce livre se lit d'une traite et nous avons l'impression de voir un Hitchcock (cette lecture ma fait beaucoup pensé à... J'ai beaucoup aimé cette lecture, où du début à la fin nous voyons la vie et le quotidien via les yeux de Anna Fox, pedo-psychiatre et agoraphobe. Ce mélange de personnalité assez explosif (un médecin qui accompagne sa clientèle sur des sujets aussi compliqués mais qui elle même se bat contre ses propres démons... Plutôt intriguant et atypique !). Petit à petit, on se pose des questions. Ce mélange explosif qui tiraille Anne va nous jouer bien des tours. Qui croire ? Que penser des événements qui se déroulent sous ses yeux ? Comment savoir qui dit vrai, quelle est la différence entrée le réel et l'imaginaire ? Peut on croire une personne qui elle même doute d'elle, mais qui pour autant doute de ses voisins aussi ? J'adore ce type de thrillers : les personnages torturés mentalement, qui tour à tour nous livrent une vision erronée de la vie, mais aussi parfois peuvent mettre le doigt sur la vérité, font un très bon mélange pour ce type de roman. Les références cinématographiques multiples et le vin qui coule à flot font que ce livre se lit d'une traite et nous avons l'impression de voir un Hitchcock (cette lecture ma fait beaucoup pensé à "Fenêtre sur cours", qui je pense a largement inspiré l'auteur, et qui est dans mon top 5 cinématographique). Pour un premier roman c'est très réussi, et j'ai hâte de voir l'adaptation au cinéma !
    Lire la suite
    En lire moins
  • AdeleBrisson Posté le 30 Mai 2020
    La Femme à la fenêtre, paru en 2018, est le tout premier roman de l'auteur américain A. J Finn. Anna Fox souffre d'agoraphobie et vit seule, séparée de son mari et de leur fille. Depuis les derniers dix mois, elle vit recluse dans sa demeure, croulant sous les médicaments et le vin, et occupant son temps en jouant aux échecs, en interagissant sur des forums de psychologie en ligne, mais surtout en espionnant ses voisins depuis sa fenêtre. Un jour, Anna sera témoin d'un crime survenant dans une résidence voisine, mais faut-il la croire sur parole? Ne serait-ce pas plutôt un mauvais tour que lui joue son esprit, enivré de médicaments et d'alcool? J'ai passé un très bon moment à lire ce roman. Le rythme est très lent au début et on se demande ou est-ce que cette histoire s'en va, néanmoins chaque partie est importante dans l'intrigue. Un aspect que j'ai trouvé très fort est l'empathie que nous ressentons pour Anna, piégée dans la solitude et dans la dépression. On souhaite réellement qu'elle s'en sorte. La cause de son agoraphobie est toutefois assez prévisible, donc cette intrigue n'est pas très forte, mais le revirement final avec le meurtre est surprenant.... La Femme à la fenêtre, paru en 2018, est le tout premier roman de l'auteur américain A. J Finn. Anna Fox souffre d'agoraphobie et vit seule, séparée de son mari et de leur fille. Depuis les derniers dix mois, elle vit recluse dans sa demeure, croulant sous les médicaments et le vin, et occupant son temps en jouant aux échecs, en interagissant sur des forums de psychologie en ligne, mais surtout en espionnant ses voisins depuis sa fenêtre. Un jour, Anna sera témoin d'un crime survenant dans une résidence voisine, mais faut-il la croire sur parole? Ne serait-ce pas plutôt un mauvais tour que lui joue son esprit, enivré de médicaments et d'alcool? J'ai passé un très bon moment à lire ce roman. Le rythme est très lent au début et on se demande ou est-ce que cette histoire s'en va, néanmoins chaque partie est importante dans l'intrigue. Un aspect que j'ai trouvé très fort est l'empathie que nous ressentons pour Anna, piégée dans la solitude et dans la dépression. On souhaite réellement qu'elle s'en sorte. La cause de son agoraphobie est toutefois assez prévisible, donc cette intrigue n'est pas très forte, mais le revirement final avec le meurtre est surprenant. J'ai apprécié l'ambiance générale qui se rapproche dangereusement de ma situation et de la situation de bien des gens durant la pandémie actuelle, devenir fou/folle cloîtré chez soi! Avant ma lecture, je n'étais que très peu informée sur cette condition qu'est l'agoraphobie, mais en étant dans la tête d'Anna, j'ai appris à quel point ce désordre psychologie est un réel handicap. Mais pour en revenir à l'histoire, si le début du roman est tout en douceur (et presque en longueur), la fin m'a semblé précipitée et peu détaillée. J'aurais aimé avoir plus de détails sur l'état final de tous les personnages. En général, j'ai beaucoup aimé ma lecture malgré quelques petits défauts mais c'est un excellent travail pour un premier roman! J'attends l'adaptation au cinéma avec impatience.
    Lire la suite
    En lire moins
LA NEWSLETTER LIZZIE, POUR QUE VOS LIVRES S'ÉCOUTENT AUSSI !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Huis clos : 10 thrillers qui vont faire travailler vos méninges

    Un espace confiné oppressant, des secrets bien gardés et des personnalités qui finissent par se révéler au grand jour... Dans le huis clos, rien n'est jamais vraiment ce qu'il semble être et chaque détail prend des allures d'indice. De l'île ensoleillée des Marquises aux couloirs poussiéreux d'un manoir anglais, focus sur 10 romans qui maîtrisent parfaitement l'art du huis clos. 

    Lire l'article