Lisez! icon: Search engine
Lizzie
EAN : 9791036601453
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 244 min

La tête sous l'eau

Date de parution : 04/10/2018
Vingt ans après Je vais bien, ne t’en fais pas, Olivier Adam nous plonge à nouveau La tête sous l’eau.

Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur...

Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : « On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar. »
Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n’en avions pas terminé.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036601453
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 244 min
Lizzie
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fleursdesureau Posté le 6 Novembre 2021
    𝚃𝚘𝚞𝚝 𝚕𝚎 𝚖𝚘𝚗𝚍𝚎 𝚊 𝚕'𝚊𝚒𝚛 𝚑𝚎𝚞𝚛𝚎𝚞𝚡. 𝙻𝚊 𝚖𝚎𝚛 𝚎𝚜𝚝 𝚋𝚎𝚕𝚕𝚎. 𝚀𝚞'𝚎𝚜𝚝 𝚌𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚓'𝚎𝚗 𝚊𝚒 𝚊#768; 𝚏𝚘𝚞𝚝𝚛𝚎? 𝗖𝗼𝘂𝗿𝘁, 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗻𝘀𝗲, 𝗱𝗲 𝗯𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝘂𝗷𝗲𝘁𝘀, 𝘂𝗻𝗲 𝗷𝗼𝗹𝗶𝗲 𝗲#769;𝗰𝗿𝗶𝘁𝘂𝗿𝗲 - 𝘂𝗻 𝗰𝗵𝗼𝘂𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗹𝗶𝘃𝗿𝗲 Je n’en lis pas assez mais j’aime beaucoup les contemporains ! Et dès qu’il s’agit de ce style je me tourne vers la Collection R - leurs parutions sont toujours hyper chouettes. La Tête sous l’eau est un livre que j’ai vu passer sur Booksta en 2020 (à la sortie de "Les roches rouges" du même auteur et dans la même collection, que j’ai et que je veux lire) et j’en avais entendu du bien ! . Effectivement, c’est un chouette bouquin. Pas un favoris, mais j’ai vraiment passé un bon moment ! On est dans un style entre contemporain, drame et un peu thriller - l’histoire étant celle d’une famille qui a explosé à la disparition de leur fille que la police retrouve après plus d’un an d’angoisse. . La plume et la construction sont l’essence du bouquin ! Ce ne sont pas tellement les personnages qui m’ont accroché que le déroulement de l’histoire. En tant que lecteur, on a accès aux lettres de Léa, ce qui donne une autre dimension à l'histoire. Mais j'ai malgré... 𝚃𝚘𝚞𝚝 𝚕𝚎 𝚖𝚘𝚗𝚍𝚎 𝚊 𝚕'𝚊𝚒𝚛 𝚑𝚎𝚞𝚛𝚎𝚞𝚡. 𝙻𝚊 𝚖𝚎𝚛 𝚎𝚜𝚝 𝚋𝚎𝚕𝚕𝚎. 𝚀𝚞'𝚎𝚜𝚝 𝚌𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚓'𝚎𝚗 𝚊𝚒 𝚊#768; 𝚏𝚘𝚞𝚝𝚛𝚎? 𝗖𝗼𝘂𝗿𝘁, 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗻𝘀𝗲, 𝗱𝗲 𝗯𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝘂𝗷𝗲𝘁𝘀, 𝘂𝗻𝗲 𝗷𝗼𝗹𝗶𝗲 𝗲#769;𝗰𝗿𝗶𝘁𝘂𝗿𝗲 - 𝘂𝗻 𝗰𝗵𝗼𝘂𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗹𝗶𝘃𝗿𝗲 Je n’en lis pas assez mais j’aime beaucoup les contemporains ! Et dès qu’il s’agit de ce style je me tourne vers la Collection R - leurs parutions sont toujours hyper chouettes. La Tête sous l’eau est un livre que j’ai vu passer sur Booksta en 2020 (à la sortie de "Les roches rouges" du même auteur et dans la même collection, que j’ai et que je veux lire) et j’en avais entendu du bien ! . Effectivement, c’est un chouette bouquin. Pas un favoris, mais j’ai vraiment passé un bon moment ! On est dans un style entre contemporain, drame et un peu thriller - l’histoire étant celle d’une famille qui a explosé à la disparition de leur fille que la police retrouve après plus d’un an d’angoisse. . La plume et la construction sont l’essence du bouquin ! Ce ne sont pas tellement les personnages qui m’ont accroché que le déroulement de l’histoire. En tant que lecteur, on a accès aux lettres de Léa, ce qui donne une autre dimension à l'histoire. Mais j'ai malgré tout été surprise par ce qui lui était vraiment arrivé. Si la fin était un peu forcée/clichée, ça n’a pas gâché ma lecture. . C’est un livre d'un peu plus de 200 pages et qui se lit en quelques heures - si vous cherchez une lecture rapide et intense, je vous le conseille !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cbouatdecazes Posté le 30 Octobre 2021
    Un bon roman que je peux conseiller à ceux/celles qui cherchent du suspense, du drame familial, une réflexion sur les liens du mariage et du sang. Le roman interroge aussi ces terribles aléas de la vie (être au mauvais endroit au mauvais moment)... La fin du roman est un peu bâclée (ce qui est surprenant vue la qualité de la construction du récit qui précède). Une bonne lecture !
  • Oceanecop Posté le 22 Septembre 2021
    Ce roman est bouleversant, il traite d'un sujet sensible et important qu'il ne faut pas laisser tabou. L'écriture est puissante comme les messages transmis. L'auteur nous conte une histoire fictive pourtant criante de réalisme. Mais ce qu'il faut retenir c'est qu'on peut tout surmonter quand on est bien entouré et bien écouté. Il m'est difficile de dire que j'ai aimé ce roman car il est très dur mais j'ai beaucoup apprécié le fait que ce sujet soit traité en littérature young adult. D'autant plus qu'Olivier Adam nous transmet un message plein d'espoir.
  • isah62 Posté le 21 Septembre 2021
    Ils ont quitté leur vie parisienne pour la paix et la beauté de la Bretagne. Mais Léa, l'aînée, se fait difficilement à la perte de ses amies et des nombreuses distractions de la capitale. Une jour Léa disparait. Mais faute d'indice et de témoin, l'enquête n'avance pas et la famille vole en éclats. Antoine, le frère et narrateur, vit et survit au milieu de ce chaos, et se réfugie dans le surf pour oublier un instant, pour ne souffrir que de la violence des vagues. Léa est retrouvée. Traumatisée, marquée, broyée. Il lui faut un travail quotidien avec une psy pour revenir lentement à la surface. Antoine est toujours présent pour sa soeur, l'écoute quand elle veut bien parler, la berce pour l'endormir, sèche ses larmes qui coulent toutes seules et si souvent. Jusqu'au jour où Léa se dit prête à parler à la police, pourtant elle est terrifiée par les menaces que son ravisseur a toujours proféré envers sa famille. Malgré cette peur persistante, malgré le fait qu'elle est persuadée d'être surveillée, elle veut parler car il y a une autre jeune fille à sortir de ce cauchemar. Un mystère permanent place sur ce roman, où se mêlent peur, amour, espoir et intrigue. Une ambiance inquiétante et... Ils ont quitté leur vie parisienne pour la paix et la beauté de la Bretagne. Mais Léa, l'aînée, se fait difficilement à la perte de ses amies et des nombreuses distractions de la capitale. Une jour Léa disparait. Mais faute d'indice et de témoin, l'enquête n'avance pas et la famille vole en éclats. Antoine, le frère et narrateur, vit et survit au milieu de ce chaos, et se réfugie dans le surf pour oublier un instant, pour ne souffrir que de la violence des vagues. Léa est retrouvée. Traumatisée, marquée, broyée. Il lui faut un travail quotidien avec une psy pour revenir lentement à la surface. Antoine est toujours présent pour sa soeur, l'écoute quand elle veut bien parler, la berce pour l'endormir, sèche ses larmes qui coulent toutes seules et si souvent. Jusqu'au jour où Léa se dit prête à parler à la police, pourtant elle est terrifiée par les menaces que son ravisseur a toujours proféré envers sa famille. Malgré cette peur persistante, malgré le fait qu'elle est persuadée d'être surveillée, elle veut parler car il y a une autre jeune fille à sortir de ce cauchemar. Un mystère permanent place sur ce roman, où se mêlent peur, amour, espoir et intrigue. Une ambiance inquiétante et des personnages tellement réels. Une belle analyse de toutes ces étapes que cette famille va devoir traverser, de cette difficulté de communication entre parents et enfants. Un sujet grave et sombre qui fait réfléchir. Mais aussi, et hélas, des descriptions qui ne font pas honneur à la Bretagne.
    Lire la suite
    En lire moins
  • booksofamandine Posté le 25 Août 2021
    C’est le premier livre d’Olivier Adam que je lisais et j’ai été assez surprise de son écriture qui est assez différente de ce que j’ai l’habitude de lire. J’ai trouvé que l’histoire était très réaliste avec des évènements qui peuvent se réaliser dans la vraie vie. L’histoire ne se concentre pas directement sur le kidnapping mais plutôt sur le retour de la personne disparue. Pour ça, j’ai trouvé que l’auteur était vraiment très fort pour retranscrire les émotions des personnages. Ce livre est assez court et l’écriture est fluide donc il se lit très rapidement.
LA NEWSLETTER LIZZIE, POUR QUE VOS LIVRES S'ÉCOUTENT AUSSI !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Pocket

    "La tête sous l'eau" d'Olivier Adam : plongée dans les abysses d'un drame

    Fort d'un succès sans cesse renouvelé, l'auteur de Je vais bien, ne t'en fais pas (Le Dilettante, 2000, adapté au cinéma en 2006 par Philippe Lioret) livrait en 2018 un roman puissant, tous publics : La tête sous l'eau, chronique troublante et sensible d'une famille emportée par les crises, brisée comme une vague par les écueils de l'existence.

    Lire l'article