Lisez! icon: Search engine
Lizzie
EAN : 9791036602672
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 433 min

Le Zoo

Dominique HAAS (Traducteur)
Date de parution : 03/01/2019
« Un thriller remarquable par son décor hors norme et son suspense de nature quasi animale. Souffle, pas, bruissements de feuilles : le lecteur se tapit entre les pages. »
Le Monde des livres
 
« Un très grand livre sur les forces contraires de l'amour et du mal. »
Transfuge
Le zoo est sur le point de fermer ses portes. Joan et son fils de quatre ans, Lincoln, profitent des dernières minutes dans leur coin préféré, à l'écart des visiteurs. Mais quand Joan se décide à pousser gentiment Lincoln vers la sortie, ce qu’elle découvre la force à rebrousser chemin... Le zoo est sur le point de fermer ses portes. Joan et son fils de quatre ans, Lincoln, profitent des dernières minutes dans leur coin préféré, à l'écart des visiteurs. Mais quand Joan se décide à pousser gentiment Lincoln vers la sortie, ce qu’elle découvre la force à rebrousser chemin en courant, et à s’enfoncer dans le zoo désormais désert, son fils dans les bras.
Dans un parc d’attraction transformé en ménagerie mortelle, pendant les trois plus longues heures de sa vie, Joan va découvrir jusqu’où elle est prête à aller pour sauver Lincoln…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036602672
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 433 min
Lizzie
PRIX CONSEILLÉ
18.90 €
Où acheter ce livre ?

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • book-en-stock Posté le 1 Juin 2020
    Un polar immersif et haletant qui se déroule en quelques heures seulement mais dont on ne perd pas une minute ou presque ! La magie de l’écriture tient en cela : l’auteur « place » le lecteur dans l’esprit de Joan, mère d’un garçon de 4 ans, qui pour se réconforter analyse patiemment et le plus rationnellement possible la situation. Quand la panique devient trop forte, des pensées horribles l’obsèdent jusqu’à ce que des souvenirs de sa vie de mère repoussent les pensées néfastes et lui donnent un regain d’énergie pour survivre et protéger son fils. Le récit alterne donc entre toutes ces pensées qui s’entrechoquent dans l’esprit de Joan. Quelques chapitres changent de point de vue : d’autres personnes prises au piège dans le zoo, et deux tireurs. Les actions sont moindres car il y a une grande part d’attente, néanmoins il faut canaliser le jeune garçon afin qu’il reste silencieux, et ce n’est pas une mince affaire. On ressent tout l’amour maternel et la patience bienveillante de cette maman qui connait bien le fonctionnement de son fils et peut anticiper ses émotions et ses réactions. Il est évident que cette maman passe beaucoup de temps auprès de lui et qu’elle... Un polar immersif et haletant qui se déroule en quelques heures seulement mais dont on ne perd pas une minute ou presque ! La magie de l’écriture tient en cela : l’auteur « place » le lecteur dans l’esprit de Joan, mère d’un garçon de 4 ans, qui pour se réconforter analyse patiemment et le plus rationnellement possible la situation. Quand la panique devient trop forte, des pensées horribles l’obsèdent jusqu’à ce que des souvenirs de sa vie de mère repoussent les pensées néfastes et lui donnent un regain d’énergie pour survivre et protéger son fils. Le récit alterne donc entre toutes ces pensées qui s’entrechoquent dans l’esprit de Joan. Quelques chapitres changent de point de vue : d’autres personnes prises au piège dans le zoo, et deux tireurs. Les actions sont moindres car il y a une grande part d’attente, néanmoins il faut canaliser le jeune garçon afin qu’il reste silencieux, et ce n’est pas une mince affaire. On ressent tout l’amour maternel et la patience bienveillante de cette maman qui connait bien le fonctionnement de son fils et peut anticiper ses émotions et ses réactions. Il est évident que cette maman passe beaucoup de temps auprès de lui et qu’elle lit en lui comme dans un livre ouvert ! J’ai trouvé cela fort bien observé et rendu par l’auteur, dans un style spontané et presque cinématographique. La tension va crescendo au fur et à mesure que le temps passe et j’ai trouvé la scène finale de toute beauté. Un très bon roman et une auteure que j’ai envie de suivre, souhaitant que ses autres romans soient rapidement traduits !
    Lire la suite
    En lire moins
  • SaveurLitteraire Posté le 29 Avril 2020
    Là-dedans, on parle d’otages, de morts…une actualité malheureusement fréquente, que ce soit aux États-Unis, là où l’action se passe, ou ailleurs dans le monde. Ce qu’il y a de particulier avec ce roman, c’est le peu de personnages. La plupart font de la figuration, pour ainsi dire, parce que c’est vraiment Joan et son fils que l’on suit, pas les autres. Petit tour de qui on va retrouver dans ce zoo attaqué de manière cruelle ? Joan et Lincoln, mère et fils qui s’entendent bien, même si fiston est très, voire TROP, bavard. Imaginatif, le gamin, au passage ! En dehors d’eux, on a par SMS la présence du mari qui finit par totalement disparaître, en même temps que le portable de Joan. Puis, les otages que l’on rencontre : une institutrice et une employée du zoo. Enfin, les tueurs au nombre de deux. Voyez combien il y a peu de personnages. Un vrai huit clos ! Qu’est-ce qui rend ce livre attractif ? Le fait qu’en le lisant, on est dans la même situation que Joan : on ne sait fichtrement rien de ce qui se passe dehors, ou même ailleurs dans le zoo... et je me demande comment j’aurai réagi... Là-dedans, on parle d’otages, de morts…une actualité malheureusement fréquente, que ce soit aux États-Unis, là où l’action se passe, ou ailleurs dans le monde. Ce qu’il y a de particulier avec ce roman, c’est le peu de personnages. La plupart font de la figuration, pour ainsi dire, parce que c’est vraiment Joan et son fils que l’on suit, pas les autres. Petit tour de qui on va retrouver dans ce zoo attaqué de manière cruelle ? Joan et Lincoln, mère et fils qui s’entendent bien, même si fiston est très, voire TROP, bavard. Imaginatif, le gamin, au passage ! En dehors d’eux, on a par SMS la présence du mari qui finit par totalement disparaître, en même temps que le portable de Joan. Puis, les otages que l’on rencontre : une institutrice et une employée du zoo. Enfin, les tueurs au nombre de deux. Voyez combien il y a peu de personnages. Un vrai huit clos ! Qu’est-ce qui rend ce livre attractif ? Le fait qu’en le lisant, on est dans la même situation que Joan : on ne sait fichtrement rien de ce qui se passe dehors, ou même ailleurs dans le zoo... et je me demande comment j’aurai réagi si j’avais été dans cette situation. Prise au piège dans un endroit vaste, avec aucun moyen de savoir ce qui se passe. Je me dis que, seule, j’aurai tout fait pour sortir, quitte à me mettre en danger. C’est là que c’est intéressant, Joan est avec son fils, et Le Zoo nous offre la vision d’une mère qui est prête à tout pour protéger son fils. L’action se passe sur trois heures. Trois heures coupés du monde, à se cacher d’ennemis dont on ne connait ni le visage, ni les intentions, sans savoir si quelqu’un est en chemin pour venir nous sortir de là…bref, trois longues heures. Et comme la majorité du temps est alloué à Joan et son fils, les autres personnes que l’on rencontre n’ont pas aussi développés qu’on l’aurait souhaité. Malgré tout, leur présence réconforte. De l’humanité dans ces trois heures d’angoisse, ça fait pas de mal ! Les compagnons d’infortune de Joan ne sont hélas pas assez attachantes, c’est dommage sur le coup. Une bonne lecture, pas forcément un coup de cœur parce que, oui, il faut bien le dire, il y a parfois quelques longueurs. Le tout est centré sur Joan et Lincoln, et entendre Lincoln poser plein de questions... Ces moments-là, je les ai moins aimé, je trouvais Lincoln agaçant, mais d’un autre côté, ça m’a permis de m’immerger dans l’esprit de Joan qui a dû gérer son petit monstre. Pas facile de gérer un gamin de quatre ans quand on est pris au piège. La fin m'a laissé un petit goût amer, du très bon dans ce roman, mais aussi du moins bon hélas. On ne peut pas tomber sur un coup de cœur tout le temps !
    Lire la suite
    En lire moins
  • aprettychou Posté le 4 Janvier 2020
    L'intrigue se passe dans un zoo à la tombée de la nuit, on y entend plusieurs coups de feu. L'ambiance est très bien décrite, j' imaginais très parfaitement les scènes et je pouvais ressentir du stress comme les protagonistes. J'avais hâte d'en savoir plus et de connaître le dénouement. Malheureusement, au delà de ça, j'ai été déçue. J'ai trouvé qu'il manquait un peu d'actions. Le récit était très centré sur les sentiments de la mère et son amour pour son fils. Peut être que les émotions ressenties par cette mère sont très fidèle à ce que l'on pourrait ressentir dans ce type d'événement?
  • collectifpolar Posté le 24 Décembre 2019
    Merci aux Editions Robert Laffont et à Glenn Tavennec pour sa confiance et l'envoie de ce titre en service de presse. Lincoln, un petit garçon de quatre ans, curieux et bien élevé, obéit toujours aux règles et à sa mère. Mais lorsqu'une visite au zoo tourne au cauchemar et qu'il se retrouve piégé dans un cercle infernal avec sa mère, de nouvelles règles s'imposent. Une intrigue qui colle au plus près de l’actualité (américaine certes ) mais dont on en connait malheureusement les méfaits au travers des médias. Un peu trop réaliste même. Comme Joan on se retrouve pris au piège dans ce zoo et on tremble, on espère, on se cache et puis à nouveau on craint le pire. On passe par tous les états, peur, espoir et tous les instants sont si criants de vérité qu’on se glisse petit à petit dans la peau de cette maman. On en ressort assez pensif, en se disant que ce genre de traumatisme devient hélas un peu trop courant ! Le zoo a reçu le Prix Transfuge du meilleur polar étranger 2017.
  • Feepacie Posté le 1 Novembre 2019
    Je vois que beaucoup de lecteurs se plaignent de la quasi absence du pourquoi du comment. Quel est le but des assaillants? Pourquoi sont il là? Mais en réalité, le but n'est pas de savoir ce qu'il font là, ni pourquoi ils ont choisi le zoo, ni quel est leurs états psychologique. Le but est de se mettre à la place des personnes qui se trouvent piégés dans une fusillade, de vivre avec eux, leurs ressentis, leurs peurs, leurs angoisses. Ce que nous ressentirions si cela nous arrivait, à quoi penserions nous? Comment agirions nous? Et je pense que l'auteure à réussi son pari ici. Nous sommes Joan, cette maman qui ferait tout et n'importe quoi pour protéger son fils. A travers le récit, nous ressentons à la quasi perfection ce que nous pourrions ressentir, penser, et comment nous agirions dans cette situation. Gin Phillips nous téléporte dans ce zoo. J'ai vécu l'histoire comme si c'était moi qui la vivait. Très bon livre
LA NEWSLETTER LIZZIE, POUR QUE VOS LIVRES S'ÉCOUTENT AUSSI !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.