RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Vox

            Lizzie
            EAN : 9791036603709
            Façonnage normé : Coffret CD
            Durée : 651 min
            Vox

            Michael BELANO (Traducteur)
            Date de parution : 14/03/2019
            Christina Dalcher nous offre avec Vox un roman dystopique glaçant qui rend hommage au pouvoir des mots et du langage.

            Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un...

            Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne. Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…
             

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9791036603709
            Façonnage normé : Coffret CD
            Durée : 651 min
            Lizzie
            PRIX CONSEILLÉ
            21.00 €
            Où acheter ce livre ?

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Elodiecombeau Posté le 21 Août 2019
              Avec Vox, Christina Dalcher nous offre une dystopie glaçante sur le pouvoir des mots. Mais pas n’importe quels mots, ceux que les personnes de sexe féminins prononcent. Dans cette réalité qui dérive très vite, c’est l’absence de réaction de la population entière qui est déroutante. Les gens laissent faire et les femmes perdent l’intégralité de leurs droits. Une impression de revenir des siècles en arrière, et encore, à présent elles se retrouvent avec le droit de ne prononcer que 100 mots par jour. Imaginez, ne plus pouvoir parler à votre entourage, famille, mari, enfants, amis... Si le 101e mot est atteint, c’est une décharge électrique immédiate. Ce livre m’a vraiment transporté, plongé entièrement dedans qu’après quelques pages seulement. J’ai suivie Jean et son combat pour s’en sortir, pour elle, pour sa fille, pour l’avenir. Combat perdu d’avance? Nous voilà embarqué! Ce livre était pour moi un coup de Cœur assuré. Enfin... c’était sans compté les 30 dernières pages qui m’ont frustrés et énervés ! La fin est précipitée, bâclée, comme si l’autrice était pressée d’en finir. Mais à quel prix? Le prix pour moi d’une déception et d’un non aboutissement... J’espère cependant ne pas vous décourager, faites vous votre propre avis.
            • Sadibebooks Posté le 19 Août 2019
            • Liliundertheroof Posté le 29 Juillet 2019
              Une superbe dystopie féministe comme une critique cinglante de notre société a la dérive.
            • MissMymoo Posté le 21 Juillet 2019
              Une dystopie plus que jamais d'actualité et clairement inspirée des dérives autoritaires du mandat Trump aux États-Unis. Et si un jour, les femmes étaient condamnées au silence, et si on leur enlevait le droit de travailler, libérant ainsi de nombreux postes pour la gente masculine, et réglant du même coup le problème du chômage ? Tant de scénarios glaçants que l'on ne peut s'empêcher d'envisager à la lecture de ce livre.
            • echosdemots Posté le 15 Juillet 2019
              Vox se déroule aux États-Unis dans un futur proche – même si les limites ne sont pas clairement défini – et fait froid dans le dos. Là où ce livre est terriblement pertinent, c'est que le passé de l'héroïne, que nous découvrons au fil du roman, est notre présent à nous, lecteurs. Un présent où le féminisme résonne de plus en plus fort et où certains discours misogynes se développent ouvertement chez les plus conservateurs (et cons. J'ai le droit de le dire, c'est mon blog). Ainsi, le lecteur retrouve tant de similitudes entre son monde et celui créé par l'autrice, que le discours l'amène forcément à réfléchir sur notre société, ce qu'elle est et ce qu'elle pourrait devenir. Le discours mêle la vie de Jean à des épisodes de son passé - plus ou moins proche – démontrant la montée de la religion et du désir de revenir à ce que les choses étaient lorsque la femme n'avait que le rôle de mère et femme au foyer. L'héroïne, prête à agir aujourd'hui, revient sur un passé où il ne lui semblait pas nécessaire de se montrer combative, de faire entendre sa voix. Malheureusement, c'est au moment où elle aurait bien... Vox se déroule aux États-Unis dans un futur proche – même si les limites ne sont pas clairement défini – et fait froid dans le dos. Là où ce livre est terriblement pertinent, c'est que le passé de l'héroïne, que nous découvrons au fil du roman, est notre présent à nous, lecteurs. Un présent où le féminisme résonne de plus en plus fort et où certains discours misogynes se développent ouvertement chez les plus conservateurs (et cons. J'ai le droit de le dire, c'est mon blog). Ainsi, le lecteur retrouve tant de similitudes entre son monde et celui créé par l'autrice, que le discours l'amène forcément à réfléchir sur notre société, ce qu'elle est et ce qu'elle pourrait devenir. Le discours mêle la vie de Jean à des épisodes de son passé - plus ou moins proche – démontrant la montée de la religion et du désir de revenir à ce que les choses étaient lorsque la femme n'avait que le rôle de mère et femme au foyer. L'héroïne, prête à agir aujourd'hui, revient sur un passé où il ne lui semblait pas nécessaire de se montrer combative, de faire entendre sa voix. Malheureusement, c'est au moment où elle aurait bien besoin de cette voix pour se défendre, défendre les femmes et, surtout, défendre sa fille, qu'elle soit se contenter de 100 petits mots par jour. Je dois avouer que lors des quelques jours durant lesquels j'étais plongée dans ce roman, je n'ai pu m'empêcher de « compter » mes mots. Et vous savez quoi les gars ? 100, c'est peu. Pour info, le résumé dans le cadre bleu en haut de la chronique fait 147 mots... Non seulement les femmes (et même les petites filles) ne peuvent parler mais elle sont surveillées afin de ne pas non plus s'exprimer par des signes... Ni ouvrir le courrier. Ni avoir accès internet sans la surpervision de son mari, ni (bien évidemment) quitter le pays etc etc. Les femmes ne sont pas les seules à être mise au ban de la société et, si on les bâillonne, certains se voient directement envoyés dans des camps de répression tels que ceux qui refusent de se soumettre à ces nouvelles « normes », les homosexuels ou tout ceux considérés comme « perdus » pour cette nouvelle société Pure. Difficile, bien évidemment, de ne pas faire de parallèle avec la seconde guerre mondiale. Malheureusement, deux choses m'ont particulièrement ennuyée dans un roman qui, sans ces « défauts », aurait été tout simplement parfait. L'héroïne est d'une platitude à me faire grincer des dents et, pour aller de pair avec ce côté « il manque quelque chose », la fin est plutôt décevante. Alors certes, c'est peut-être plus réaliste, mais c'est surtout extrêmement frustrant pour le lecteur qui espérait une fin en apothéose. Bref, malgré des défauts assez frustrants, Vox reste une excellente dystopie qui ne peut que faire écho à l'actualité et à la montée en puissance d'un féminisme qui fait de plus en plus entendre sa voix. L'histoire, originale, est portée par une plume qui respire l'intelligence et le récit terriblement pertinent offre à réfléchir à la place des femmes, aux normes que l'on tente de nous imposer d'une manière parfois très insidieuse ou encore, des dangers du conditionnement religieux.
              Lire la suite
              En lire moins
            LA NEWSLETTER LIZZIE, POUR QUE VOS LIVRES S'ÉCOUTENT AUSSI !
            Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.

            Lisez maintenant, tout de suite !