Lisez! icon: Search engine
Abandonner un chat
Souvenirs de mon père
Hélène Morita (traduit par)
Date de parution : 20/01/2022
Éditeurs :
Belfond
En savoir plus

Abandonner un chat

Souvenirs de mon père

,

Hélène Morita (traduit par)
Date de parution : 20/01/2022
Je suis le fils ordinaire d’un homme ordinaire. Ceci est parfaitement évident. Mais au fur et à mesure que j’ai approfondi cette réalité, j’ai été convaincu que nous sommes tous... Je suis le fils ordinaire d’un homme ordinaire. Ceci est parfaitement évident. Mais au fur et à mesure que j’ai approfondi cette réalité, j’ai été convaincu que nous sommes tous le fruit du hasard, et que ce qui a eu lieu dans ma vie, dans celle de mon père, tout... Je suis le fils ordinaire d’un homme ordinaire. Ceci est parfaitement évident. Mais au fur et à mesure que j’ai approfondi cette réalité, j’ai été convaincu que nous sommes tous le fruit du hasard, et que ce qui a eu lieu dans ma vie, dans celle de mon père, tout a été accidentel. Et pourtant, nous les humains, ne vivons-nous pas en considérant comme la seule réalité possible ce qui n’est après tout qu’un simple fait dû au hasard ?
 
Quand Murakami avait cinq ou six ans, lui et son père sont partis en vélo abandonner un chat sur la plage. Pourquoi ne pas le garder, que se sont-ils dits, était-ce un moment triste, tout cela, Murakami ne s’en souvient plus. Ce dont il se souvient en revanche, c’est que quand lui et son père sont rentrés à la maison, le chat était là. Et que sur le visage de son père, il y avait de la surprise, de l’admiration et du soulagement.
C’est là un des souvenirs que Murakami partage sur ce père qu’il a si mal connu. Un homme que les différentes guerres avaient changé, qui chaque matin honorait ses morts, qui avait dû renoncer à ses ambitions mais a composé des haïkus jusqu’à la fin de sa vie ; un homme, aussi, qui n’a jamais compris les aspirations de son fils.
Et à travers son père, c’est bien lui-même que Murakami questionne…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714495488
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 225 mm
Belfond
En savoir plus
EAN : 9782714495488
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • d-pereira 27/03/2024
    Ce court récit s’ouvre sur un souvenir vivace : une balade à vélo, où le narrateur avec son père vont à la plage abandonner une chatte. Quand ils rentrent, alors qu’ils vivent à proximité de la plage, la stupéfaction se lit sur leurs visages. La chatte est revenue d’elle-même. Ce texte de Murakami est poétique, mélancolique. Il retrace quelques souvenirs importants vécus avec son père, tout en décrivant l’homme que celui-ci était. Ce récit se lit d’une traite très agréablement.
  • emmasol63 25/12/2023
    Le portrait de famille de Murakami ou l'hérédité de son passé. Abandonner un chat retrace l'enfance de l'auteur par le biais de souvenirs épars autour de la figure paternelle. La transmission des souvenirs du père, ses traumatismes de guerre illustre l'hérédité historique qui lie le père à son fils.  Première œuvre autobiographique de Murakami qui est plus légère que ses œuvres précédentes. Un roman touchant et intimiste.  Les graphismes présents dans le format broché sont magnifiques. L'illustration épurée accompagne à la perfection la douceur de la plume. 
  • enamored 11/12/2023
    J'ai d'abord été un peu déçue quand j'ai compris que ça n'allait pas parler de chats tant que ça... J'adore toujours autant les éditions 10/18 des nouvelles de Murakami, les graphismes étaient doux. Juste une petite nouvelle d'une relation entre un homme et son père, des attentes, des déceptions...
  • balafenn_ 01/12/2023
    Connaissant Haruki Murakami, je me suis laissé tenter par ce livre illustré. J’ai apprécié les dessins, purs et sobres, quoi que dans des teintes « sourdes ». Ils accompagnent parfaitement bien le texte, qui est dans la même tonalité, celle de la nostalgie. L’auteur aborde sa relation avec son père. Je m’attendais donc à des évocations de souvenirs, à des histoires de famille. Certes, il y en avait. Mais j’ai plutôt trouvé les interrogations de l’auteur sur la guerre et sur ce que son père avait pu y vivre, y faire ou ne pas faire, sur l’impact qu’elle a pu avoir sur lui. Il évoque ses recherches de manière très approfondie, les détaille et les étale dans son récit. J’ai plus eu une impression de « procès » intenté à son père, qu’une évocation de la relation filiale (quelle qu’ait pu être la nature de cette relation). Un peu déçue par ce texte.
  • edwige31 06/11/2023
    "Abandonner un chat" est un somptueux hommage de Haruki Murakami à son père. D'une petite anecdote de l'abandon d'une chatte (qui a échoué par ailleurs), Murakami explore le passé de son père, exemple de la génération du XXème siècle sacrifiée sur l'autel des conquètes et des conflits internationaux . Enfant marqué par la religion, le père de Maukami participera à trois guerres consécutives, dont il est ressorti vivant à chaque fois. Cette période parfois peu glorieuse, mais toujours sanguinaire, a laissé des traces indélébiles sur cette personnalité sensible. Elles seront évoquées par bribes à son fils unique, par pudeur et/ou honte. Harukami Murakami partage avec le lecteur son enfance, mais aussi tout ce qui a construit la personnalité de son père. Il n'y a ni pathos, ni exposition indécente, mais plutôt une analyse précise, à travers l'histoire de son père, d'une génération d'hommes, qui a du participer à de multiples conflits internationaux. C'est assez marquant et j'avoue avoir fait le parrallèle avec la génération de nos grand-pères. Ce petit roman est, en lui-même, magnifique avec ses pages en papier glacé et ses illustrations.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.