Lisez! icon: Search engine
EAN : 9791032404416
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 144
Format : 170 x 260 mm
Big Girls - Comics/roman graphique/fantastique - Bande-dessinée - Dès 16 ans
Collection : 404 Comics
Date de parution : 01/04/2021
Éditeurs :
404 Éditions

Big Girls - Comics/roman graphique/fantastique - Bande-dessinée - Dès 16 ans

Collection : 404 Comics
Date de parution : 01/04/2021
Des hommes monstrueux à éradiquer ? Faites appel aux Big Girls ! 
Suite à une terrible maladie, les hommes deviennent des monstres géants, des « Jacks » déterminés à détruire le monde, et seules des filles géantes peuvent les arrêter. Ember et les autres... Suite à une terrible maladie, les hommes deviennent des monstres géants, des « Jacks » déterminés à détruire le monde, et seules des filles géantes peuvent les arrêter. Ember et les autres grandes filles sont tout ce qui s'oppose à l'anéantissement complet de notre monde ! Au service d’une agence qui élimine les... Suite à une terrible maladie, les hommes deviennent des monstres géants, des « Jacks » déterminés à détruire le monde, et seules des filles géantes peuvent les arrêter. Ember et les autres grandes filles sont tout ce qui s'oppose à l'anéantissement complet de notre monde ! Au service d’une agence qui élimine les malades dès leur plus jeune âge, Ember commence à douter de son rôle, se pourrait-il que quelque chose ou quelqu’un se cache derrière cette maladie ? Et si elle pouvait changer les choses ?
 
Le comic book américain phénomène de l’été 2020 débarque en France !
 
« 5 étoiles pour ce récit magistral et plein d’esprit. »
Comicbook.com
 
« Visuellement splendide et captivant … Un véritable centre émotionnel. Je ne répéterais jamais assez à quel point ce début est de qualité. »
Syfy.com
 
« Frappe par le mélange réussi de tous les genres de science-fiction. »
CBR.com
 
« Une voix singulière qui a quelque chose d'intelligent à dire sur le présent et notre avenir. »
Bleedingcool.com
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791032404416
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 144
Format : 170 x 260 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • regina_falange Posté le 13 Janvier 2022
    Superbe découverte. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en ouvrant ce comics, premier titre des éditions 404 comics que je lisais et je suis agréablement surprise. Pour commencer l'histoire est captivante. En cette période sanitaire compliquée, le thème lui faisait échos en le poussant tellement plus loin. Ici on ne sait pas ce qui c'est passé, mais l'Erreur a modifié les gènes des hommes, les transformant en géants visiblement monstrueux et certaines femmes en géantes qui peuvent les combattre et protéger la population. Vraiment badass. Des scènes de combats version géant au milieu de la ville. Visuellement et graphiquement impressionnant. Au delà de la faston, de vraies réflexions sur la politique, la science et surtout les relations humaines. Parfois un peu survolé mais toujours très juste et percutant. J'ai notamment apprécié les flash-back et le contraste avec l'espoir futur. J'aurai aimé une suite, un vrai potentiel pour explorer d'avantage l'univers. En tout cas j'ai passé un super moment, j'ai pris un plaisir dingue à lire ce comics et je compte bien me tourner vers d'autres titres de cette maison d'édition.
  • Solexann Posté le 7 Janvier 2022
    J’ai reçu ce livre dans le cadre d’une masse critique Babelio, merci infiniment ! Nous sommes bien bien loin de ma zone de confort, je ne lis que très peu de graphiques, mais mon fils avait très envie de le lire et je dois dire que le synopsis avait l’air sympa. Nous sommes en pleine dystopie. Suite à des manipulations génétiques, certains hommes développent un gène qui les transforme en monstre géant. Ce gène peut aussi atteindre les femmes, mais l’effet est différent chez elle: cela les rend juste géantes (elles conservent leur humanité) Afin de protéger la population, une zone a été créée, Le Réserve. Ce sont les Big Girls qui défendent ce territoire. Ember est l’une de ces Big Girls. Et un jour, une créature qu’elle combat lui parle, et le doute en elle s’installe sur la véritable monstruosité de ces hommes infectés. J’ai beaucoup aimé l’idée générale. Au final, c’est un thème qu’on peut facilement faire résonner avec la situation actuelle et ça apporte des réflexions. Toutefois, et c’est là le drame je trouve avec les graphiques, j’ai trouvé qu’il manquait un peu de contexte pour bien comprendre la situation. Par exemple, quelle est l’erreur génétique qui fait que? On comprend beaucoup de choses,... J’ai reçu ce livre dans le cadre d’une masse critique Babelio, merci infiniment ! Nous sommes bien bien loin de ma zone de confort, je ne lis que très peu de graphiques, mais mon fils avait très envie de le lire et je dois dire que le synopsis avait l’air sympa. Nous sommes en pleine dystopie. Suite à des manipulations génétiques, certains hommes développent un gène qui les transforme en monstre géant. Ce gène peut aussi atteindre les femmes, mais l’effet est différent chez elle: cela les rend juste géantes (elles conservent leur humanité) Afin de protéger la population, une zone a été créée, Le Réserve. Ce sont les Big Girls qui défendent ce territoire. Ember est l’une de ces Big Girls. Et un jour, une créature qu’elle combat lui parle, et le doute en elle s’installe sur la véritable monstruosité de ces hommes infectés. J’ai beaucoup aimé l’idée générale. Au final, c’est un thème qu’on peut facilement faire résonner avec la situation actuelle et ça apporte des réflexions. Toutefois, et c’est là le drame je trouve avec les graphiques, j’ai trouvé qu’il manquait un peu de contexte pour bien comprendre la situation. Par exemple, quelle est l’erreur génétique qui fait que? On comprend beaucoup de choses, mais il reste quelques points d’ombres qui auraient mérité d’être plus développés. Mon fils de 10 ans a lui adoré cette lecture. Pour une fois, ce sont les femmes qui ont le pouvoir et finalement cela lui a plu! J’ai moi aussi passé un très bon moment de lecture et cela m’a donné envie de lire un peu plus de graphiques.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Etpourquoipasquatre Posté le 10 Juin 2021
    Ambiance post apocalyptique, ou plutôt post grosse boulette scientifique. Alors qu'aujourd'hui la moitié de la planète se demande si notre cher ami Corona est le résultat d'une manipulation humaine, ici l'Erreur a engendré un gène de mega organisme qui transforme les petits garçons en monstres géants dès l'enfance tandis que les petites filles, elles, deviennent juste aussi grandes que ces monstres masculins... Mais en restant humaines. Je ne suis toujours pas une pro du comics mais le côté solution féminine pour sauver le monde m'a tout de suite intéressée. C'est un format assez rapide, il se passe beaucoup de choses et forcément ça manque peut-être un peu d'approfondissement mais globalement ça marche plutôt bien. Des flash backs régulier nous aident à contextualiser l'histoire, les personnages et leurs interactions, c'est assez bien construit. C'est une manière intéressante d'interpeller sur les dérives de la science qui, sous couvert de découvertes censées améliorer notre existence, peut parfois s'engager sur des pentes contestables et inquiétantes. Merci aux éditions 404 Comics d'avoir renouvelé leur confiance via NetGalley, c'était une expérience hors des sentiers battus pour moi et l'essai est réussi.
  • Weirdaholic Posté le 7 Avril 2021
    Extrait de ma chronique : "Evidemment, dans l'espace réduit d'une mini-série, il est fatalement difficile d'approfondir une pareille analyse politique, sans parler de la complexité psychologique des personnages (quand même étoffée par quelques flash-backs), d'autant plus que Jason Howard ne veut pas renoncer pour autant à l'humour (forcément présent avec un pareil thème) ou aux scènes spectaculaires (très réussies). Néanmoins, l'équilibre auquel il parvient fait de Big Girls un titre solide, de ceux qui ambitionnent de renouer avec le plaisir narratif des premiers comics, sans pour autant renoncer à toute réflexion sociale (le clin d'oeil initial et final à la phrase fétiche du Spiderman de Stan Lee est donc loin d'être anodin, en sus de rappeler que, pour Jason Howard, l'enjeu n'est pas le pouvoir et la responsabilité, mais bien les solutions, petites ou grandes, à apporter aux "grands problèmes")."

les contenus multimédias

Inscrivez-vous vous à la Geeksletter
Restez connectés à nos actualités geek !