Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809827163
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 149
Format : 238 x 308 mm

C'était l'âge d'or de la chanson française

Collection : Beaux-Livres
Date de parution : 06/11/2019
Un album aussi complet que surprenant, qui retrace l'âge d'or de la chanson française de 1945 à 1980. Écrit par un passionné, il est illustré de près de 300 documents rares et en couleur (photos, pochettes de disques, unes de magazines, publicités, programmes...).
Ces refrains qui ont marqué leur époque  «Nationale 7», «Nantes», «C’est extra», «L’Eau vive», «Ces gens-là », «Milord», «La Montagne», «L’Été indien», «Initials B.B.», «La Bohème», «Que Marianne était jolie», «J’ai oublié de vivre», «Laisse béton»...Leurs succès courent encore dans les rues... et dans nos têtes.  Chanteurs à textes (Charles... Ces refrains qui ont marqué leur époque  «Nationale 7», «Nantes», «C’est extra», «L’Eau vive», «Ces gens-là », «Milord», «La Montagne», «L’Été indien», «Initials B.B.», «La Bohème», «Que Marianne était jolie», «J’ai oublié de vivre», «Laisse béton»...Leurs succès courent encore dans les rues... et dans nos têtes.  Chanteurs à textes (Charles Trenet, Édith Piaf, Léo Ferré, Juliette Gréco...), rockeurs (Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Dick Rivers), yéyés (France Gall, Sheila, Sylvie Vartan...), sans oublier la nouvelle chanson française (Véronique Sanson, Michel Berger, Francis Cabrel, Renaud...) : tous se retrouvent dans cet album assorti de trois cents documents rares : photos, pochettes de disques, unes de magazines, publicités, programmes...  Année après année, style après style, Christian-Louis Eclimont nous entraîne à la rencontre de celles et ceux qui ont fait la chanson française de 1945 à 1980, mais aussi de ses lieux mythiques : L’Échelle de Jacob, L’Écluse, l’Olympia, Bobino... 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809827163
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 149
Format : 238 x 308 mm
L'Archipel

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • daniel_dz Posté le 6 Janvier 2020
    Un album de 150 pages qui regorge d’informations, d’anecdotes et de photos sur une multitude de chanteurs et chanteuses francophones de 1940 à 1980. Une somme remarquable plaisante par les souvenirs qu’elle fait revivre, tout en donnant envie de découvrir des artistes moins connus. Néanmoins, l’ouvrage aurait mérité une réalisation plus soignée. Je ne connaissais pas Christian-Louis Éclimont. J’ai appris que l’homme avait plus d’une corde à son arc : auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire de la chanson, y compris des monographies sur Édith Piaf et Georges Brassens, scénariste, parolier, entre autres pour Mort Shuman, auteur de romans noirs, professeur de journalisme, il est également spécialiste du... cyclisme. Bref, nous avons ici affaire à une référence. Et en effet, « C’était l’âge d’or de la chanson française » impressionne par la quantité d’informations qu’il contient, tant sur les œuvres des différents artistes que sur leurs personnalités, leurs inspirations, leurs carrières, etc. De plus, l’ouvrage est illustré de nombreuses photos d’artistes, pochettes de disques et affiches. Je ne suis pas capable de juger la qualité des informations, mais j’ai le sentiment que l’auteur ne devrait pas avoir laissé d’erreurs grossières. L’album couvre la période de 1940 à 1980, de Charles Trenet à... Un album de 150 pages qui regorge d’informations, d’anecdotes et de photos sur une multitude de chanteurs et chanteuses francophones de 1940 à 1980. Une somme remarquable plaisante par les souvenirs qu’elle fait revivre, tout en donnant envie de découvrir des artistes moins connus. Néanmoins, l’ouvrage aurait mérité une réalisation plus soignée. Je ne connaissais pas Christian-Louis Éclimont. J’ai appris que l’homme avait plus d’une corde à son arc : auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire de la chanson, y compris des monographies sur Édith Piaf et Georges Brassens, scénariste, parolier, entre autres pour Mort Shuman, auteur de romans noirs, professeur de journalisme, il est également spécialiste du... cyclisme. Bref, nous avons ici affaire à une référence. Et en effet, « C’était l’âge d’or de la chanson française » impressionne par la quantité d’informations qu’il contient, tant sur les œuvres des différents artistes que sur leurs personnalités, leurs inspirations, leurs carrières, etc. De plus, l’ouvrage est illustré de nombreuses photos d’artistes, pochettes de disques et affiches. Je ne suis pas capable de juger la qualité des informations, mais j’ai le sentiment que l’auteur ne devrait pas avoir laissé d’erreurs grossières. L’album couvre la période de 1940 à 1980, de Charles Trenet à Renaud, judicieusement structurée en plusieurs vagues: Rive Gauche (Juliette Gréco…), la chanson de Paris (Francis Lemarque…), chanter ensemble (les Frères Jacques…), de l’exotisme (Pétula Clark…), les fantaisistes (Henri Salvador…), le Yéyé (Johnny Hallyday…), etc. Les artistes présentés sont majoritairement français, bien entendu en majorité, mais les Belges, les Canadiens et les Suisses ne sont pas oubliés. J’ai pris plaisir à raviver mes souvenirs d’anciens chanteurs, mais j’ai également découvert quelques personnalités que je ne connaissais pas. En 150 pages, fussent-elles de grand format, il n’est matériellement pas possible de fournir des informations détaillées sur autant d’artistes. Il faut donc considérer cet album comme un vaste survol, un impressionnant recueil de portes d’entrée qui donnent envie d’en savoir davantage. Mais ce bel album n’a pas que des qualités. À mon sens, il souffre en effet d’un manque de finition, comme si son auteur, touche-à-tout boulimique, avait été pressé d’en finir pour pouvoir passer à son projet suivant. Cela m’a souvent irrité pendant la lecture. En particulier, la langue manque cruellement de fluidité. Le style est parfois ampoulé ou précieux, comme si l’auteur écrivait dans une langue qu’il n’avait pas l’habitude de parler. J’ai également noté un manque d’homogénéité dans la présentation (parfois des dates, parfois pas, parfois des listes de titres, parfois pas). Étant donné la quantité d’information qu’il contient, l’ouvrage aurait mérité de se rapprocher davantage d’un livre de référence, par exemple en contenant un index. Dans sa forme actuelle, il s’agit d’un livre qu’on lit (d’un bout à l’autre) ou qu’on feuillette, certes avec plaisir, mais pas d’un livre qu’on consulte. Bref, je serais tenté de classer ce livre parmi ceux que l’on aimerait recevoir, plus que parmi ceux que l’on s’achèterait. Je remercie d’ailleurs les éditions de l’Archipel de me l’avoir offert dans le cadre d’une Masse critique de Babelio.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ssstella Posté le 3 Janvier 2020
    Séquence nostalgie en feuilletant "C'était l'âge d'or de la chanson française ; 1945 - 1980". Je n'ai pas été contemporaine de la première décennie, mais comme tout le monde, je connais parfaitement Charles Trenet, Edith Piaf, Yves Montand et même si vous êtes plus jeunes que mes enfants, vous avez sûrement déjà entendu "La mer" (1946), "La foule" (1958) ou "Les grands boulevards" (1951). Tout leur répertoire passait encore régulièrement à la radio dans mes jeunes années, tout comme Catherine Sauvage, Patachou ou Les Frères Jacques... avec ceux qui ont duré et durent encore grâce à des réinterprétations par des chanteurs actuels... Brel, Brassens, Ferrat, Ferré. Mais les chanteurs français qui tournaient le plus souvent sur mon électrophone sont ceux de la fin des années 60 et des années 70... Julien Clerc (en preums), Maxime le Forestier, George Moustaki ou Mort Shuman. Il y a ceux dont je n'achetais pas les disques, mais ils se sont imposés dans les fonds sonores de mon adolescence et même un peu après... Johnny, Eddy, Cloclo, Sylvie, Sheila, Françoise Hardy, Joe Dassin, etc. etc. Il y a les titres qui ont marqués des instants particuliers et ceux que j'avais oublié alors qu'ils nous "saoulaient" d'être omniprésents à... Séquence nostalgie en feuilletant "C'était l'âge d'or de la chanson française ; 1945 - 1980". Je n'ai pas été contemporaine de la première décennie, mais comme tout le monde, je connais parfaitement Charles Trenet, Edith Piaf, Yves Montand et même si vous êtes plus jeunes que mes enfants, vous avez sûrement déjà entendu "La mer" (1946), "La foule" (1958) ou "Les grands boulevards" (1951). Tout leur répertoire passait encore régulièrement à la radio dans mes jeunes années, tout comme Catherine Sauvage, Patachou ou Les Frères Jacques... avec ceux qui ont duré et durent encore grâce à des réinterprétations par des chanteurs actuels... Brel, Brassens, Ferrat, Ferré. Mais les chanteurs français qui tournaient le plus souvent sur mon électrophone sont ceux de la fin des années 60 et des années 70... Julien Clerc (en preums), Maxime le Forestier, George Moustaki ou Mort Shuman. Il y a ceux dont je n'achetais pas les disques, mais ils se sont imposés dans les fonds sonores de mon adolescence et même un peu après... Johnny, Eddy, Cloclo, Sylvie, Sheila, Françoise Hardy, Joe Dassin, etc. etc. Il y a les titres qui ont marqués des instants particuliers et ceux que j'avais oublié alors qu'ils nous "saoulaient" d'être omniprésents à la radio pendant tout un été. S'il est abondamment illustré... avec des photos des artistes, des pochettes d'albums, des affiches, des unes de magazines... les textes sont aussi passionnants qui nous décortiquent l'évolution de la chanson française, des chanteurs(ses) de cette époque, sans oublier les phénomènes en marge, moins "commerciaux". L'ensemble est assaisonné d'anecdotes ou déclarations parsemées sur toutes les pages et qui pimentent agréablement la lecture. Un très grand merci à Babelio et aux Editions de l'Archipel pour l'envoi de ce livre... un cadeau de Noël un peu en avance sur la distribution du 25 et un cadeau particulièrement apprécié. J'y ajoute un sourire reconnaissant pour Mylène et sa gentille petite attention... "Bonne année à vous !". Et une bonne année... en musique, à tous mes amis de Babelio !
    Lire la suite
    En lire moins
  • mogador83 Posté le 21 Décembre 2019
    Beau livre bien illustré qui reprend par rubrique ou par chanteur les chansons et chanteurs qui ont bercé les français de 1945 ou 1980. Plutôt intéressant, j'ai découvert des chanteurs que je ne connaissais pas et personne ne me semble oublié. Par contre quel dommage que l'auteur ait voulu être exhaustif en très peu de phrases et du coup, l'écriture est chargée, compliquée et difficile à suivre. Ca m'a un peu gâché le plaise ir de découvrir ce beau livre qui méritait mieux.
  • Bazart Posté le 10 Novembre 2019
    Christian-Louis Eclimont,grand spécaliste de la chanson française ( et du cyclisme) fait revivre dans son dernier livre « C’était l’âge d’or de la chanson française » celles et ceux qui ont marqué la chanson française de 1945 à 1980, un livre qui pourrait avoir des relents nostalgiques ( toujours lorsqu'il est question de l'âge d'or) mais est plutôt un bel hommage à ces chanteurs qui guident encore ceux d'aujourd'hui. Chanteurs à textes (Charles Trenet, Édith Piaf, Léo Ferré, Juliette Gréco...), rockeurs (Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Dick Rivers), yéyés (France Gall, Sheila, Sylvie Vartan...), sans oublier la nouvelle chanson française (Véronique Sanson, Michel Berger, Francis Cabrel, Renaud...) : tous se retrouvent dans cet album assorti de trois cents documents rares : photos,pochettes de disques, unes de magazines, publicités, programmes... Ces refrains ont défintitivement marqué leur epoque : «Nationale 7», «Nantes», «C’est extra», «L’Eau vive»,«Ces gens-là», «Milord», «La Montagne», «L’Été indien», «Initials B.B.», «La Bohème», «Que Marianne était jolie», «J’ai oublié de vivre», «Laisse béton»... Leurs succès courent sur nos microsillons ( le livre s'arrête avant l'invention du CD), encore dans les rues... et dans nos têtes.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.