RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Dis Jérôme, c'était comment les années 1970 ?

            Gründ
            EAN : 9782324022234
            Façonnage normé : RELIE-ALB.
            Nombre de pages : 224
            Format : 250 x 290 mm
            Dis Jérôme, c'était comment les années 1970 ?

            ,

            Date de parution : 19/10/2018

            Les années 1970 expliquées par Jérôme Bonaldi.
             
            Jérôme Bonaldi et Francis Elzingre revisitent les années 1970 à leur manière. L’incorrigible « mauvais élève » Jérôme Bonaldi balaye la nostalgie et remet les choses au point. Francis Elzingre, collectionneur fou, lui emboîte le pas avec pas moins de 1 000 documents et photos inédites pour un résultat graphique sans précédent.
            EAN : 9782324022234
            Façonnage normé : RELIE-ALB.
            Nombre de pages : 224
            Format : 250 x 290 mm
            Gründ

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • regdel Posté le 24 Janvier 2019
              Je remercie beaucoup Babelio et les éditions Grund pour l’envoi de ce magnifique livre. Déjà, fermé, il est magnifique, cette couverture en jette et annonce la couleur. Quand j’ai ouvert ce livre, je me suis transformée en Marty Mc Fly, et Jérôme Bonaldi fut mon Doc ; sauf qu’au lieu de plonger dans l’adolescence de mes parents, j’ai été transportée dans mon enfance. Enfin je dis « je », mais je devrais dire « nous », car c’est en couple que nous avons effectué ce voyage dans le temps. Mon mari et moi avons feuilleté ensemble cet ouvrage, et toutes les pages nous ont fait dire des « oh et ça tu te rappelles ? », des « j’avais le même », des « j’ai supplié mes parents pour un avoir un » ou encore des « rho oui c’est vrai on avait cette horreur dans le salon ». Jérôme Bonaldi se met en scène dans différentes pièces de la maison, ou dans différentes situations, avec des objets typiques des seventies. La chambre des ados, garçons et filles, avec le tourne-disque rond (vous voyez, celui avec le couvercle en plastique avec le baffle intégré ?), les posters de Mike Brandt ou de farrah fawcett... Je remercie beaucoup Babelio et les éditions Grund pour l’envoi de ce magnifique livre. Déjà, fermé, il est magnifique, cette couverture en jette et annonce la couleur. Quand j’ai ouvert ce livre, je me suis transformée en Marty Mc Fly, et Jérôme Bonaldi fut mon Doc ; sauf qu’au lieu de plonger dans l’adolescence de mes parents, j’ai été transportée dans mon enfance. Enfin je dis « je », mais je devrais dire « nous », car c’est en couple que nous avons effectué ce voyage dans le temps. Mon mari et moi avons feuilleté ensemble cet ouvrage, et toutes les pages nous ont fait dire des « oh et ça tu te rappelles ? », des « j’avais le même », des « j’ai supplié mes parents pour un avoir un » ou encore des « rho oui c’est vrai on avait cette horreur dans le salon ». Jérôme Bonaldi se met en scène dans différentes pièces de la maison, ou dans différentes situations, avec des objets typiques des seventies. La chambre des ados, garçons et filles, avec le tourne-disque rond (vous voyez, celui avec le couvercle en plastique avec le baffle intégré ?), les posters de Mike Brandt ou de farrah fawcett sur son skate-board, et le couvre-lit psychédélique orange et brun ; Le salon, avec le superbe couvre-téléphone en velours et le pouf-poire, orange, bien entendu ; La cuisine, avec cette balance (orange ) seb, (rappelez-vous, la rectangulaire, avec le plat que l’on met à l’envers ?) et cette nouveauté complétement indispensable, l’ouvre-boîte électrique mural ; Les magazines pour jeunes, avec ces maaaagnifiques couvertures de Ok Magazines et ceux pour adultes, Hara-Kiri, Charlie-Hebdo ou encore les romans-photos (je me souviens que je lisais en cachette les « Nous Deux » de ma grand-mère – oh ça va j’avais 10 ans, ne vous moquez pas) Les jouets, et tous ceux qui sont présentés, soit je les ai eus, soit je les voulais a-bso-lu-ment, et qui, pour la plupart, ont disparu (les Bidibulles snif) Les marques de notre enfance, certaines sont toujours là (hollywood chewing-gu-um) et d’autres ont malheureusement disparu (Le poil de carotte – Un Dany de Danette, c’est comme une sucette (les vrais sauront)) Et, liste non exhaustive, les hommes politiques, les transports, l’argent (là, en tant que Belges, ca nous parlait un peu moins), la télévision, les films (devenus cultes pour la plupart), les artistes, et j’en passe, le tout bien colorés (en orange) évidemment. Rassurez-vous ce livre est tellement foisonnant, que je ne vous ai levés qu’un petit coin du voile, il vous reste mille surprises à découvrir ou à vous remémorer.
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER GRÜND JEUNESSE
            Ne manquez aucune information sur notre catalogue jeunesse !