Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221249482
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 720
Format : 135 x 210 mm

Dune - Tome 1 - édition collector (traduction revue et corrigée)

Michel DEMUTH (Traducteur), Denis VILLENEUVE (Préface), Pierre BORDAGE (Préface), Gérard KLEIN (Postface)
Collection : Ailleurs et Demain
Date de parution : 01/10/2020
Le chef-d’oeuvre absolu de la science-fiction.
Édition du cinquantenaire.
Traduction revue et corrigée.

Il n’y a pas, dans tout l’Empire, de planète plus inhospitalière que Dune.
Partout du sable, à perte de vue.
Une seule richesse : l’épice de longue vie, née du désert et que l’univers tout entier convoite.

Préfaces de Denis Villeneuve et Pierre Bordage.
Postface de Gérard Klein.
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Michel Demuth.

EAN : 9782221249482
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 720
Format : 135 x 210 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PascalMalosse Posté le 13 Novembre 2020
    Dune est un classique dans tous les sens du terme. Il est atemporel car il accorde une place limitée à la technologie et que son intrigue est digne des grandes chutes d'empire. Comment ne pas songer à L Histoire, comme modèle ? Manipulations, luttes de pouvoir, vengeance, utilisation de la religion. le machiavélisme atteint ici des sommets d'efficacité. Rajoutez à cela des scènes épiques, des monstres, un exotisme hypnotique, des thèmes écologiques plus actuels que jamais. Frank Herbert à réalisé un chef-d'oeuvre parce qu'il a réussi à intégrer tous ces éléments avec intelligence. L'équilibre de l'édifice tient à fil. Il pourrait sombrer dans le ridicule à tout moment, mais parvient au sublime.
  • Aurelie3594 Posté le 7 Novembre 2020
    Cette critique a été rédigée dans le cadre de l'opération masse critique consacrée aux littératures de l'imaginaire d'octobre 2020. Je remercie Babelio et les éditions Robert Laffont pour la découverte de cette oeuvre. Voici mon avis en quelques lignes: Frank Herbert livre ici une œuvre ambitieuse. L’univers créé est riche et bien construit. L’expérience est immersive, on y croit totalement. Le style est au service de cet univers : caractérisation parfaite, vraisemblance dans les détails, inventivité des technologies et des éléments de langage. L’histoire est forte et les enjeux importants. Mais si l’univers et les thèmes abordés amènent à la réflexion, j’ai un problème avec les personnages. Ils sont crédibles mais terriblement froids. Dune n’est pas un livre d’émotion. Les évènements sont parfaitement amenés mais les affects des personnages m’ont parus pauvres. Et bien que la planète soit chaude, ils m’ont parus parfaitement froids. Mais faut-il en attendre plus de la part de personnages manipulateurs, vengeurs, vivants dans un univers extrêmement dangereux ? Point fort en revanche : l’auteur ne nous perd jamais dans des considérations technologiques. Ce n’est pas important ici. Ici ce sont les humains qui font l’intrigue avec des enjeux vieux comme la création des histoires : la réalisation de... Cette critique a été rédigée dans le cadre de l'opération masse critique consacrée aux littératures de l'imaginaire d'octobre 2020. Je remercie Babelio et les éditions Robert Laffont pour la découverte de cette oeuvre. Voici mon avis en quelques lignes: Frank Herbert livre ici une œuvre ambitieuse. L’univers créé est riche et bien construit. L’expérience est immersive, on y croit totalement. Le style est au service de cet univers : caractérisation parfaite, vraisemblance dans les détails, inventivité des technologies et des éléments de langage. L’histoire est forte et les enjeux importants. Mais si l’univers et les thèmes abordés amènent à la réflexion, j’ai un problème avec les personnages. Ils sont crédibles mais terriblement froids. Dune n’est pas un livre d’émotion. Les évènements sont parfaitement amenés mais les affects des personnages m’ont parus pauvres. Et bien que la planète soit chaude, ils m’ont parus parfaitement froids. Mais faut-il en attendre plus de la part de personnages manipulateurs, vengeurs, vivants dans un univers extrêmement dangereux ? Point fort en revanche : l’auteur ne nous perd jamais dans des considérations technologiques. Ce n’est pas important ici. Ici ce sont les humains qui font l’intrigue avec des enjeux vieux comme la création des histoires : la réalisation de soi, la vengeance, la quête du pouvoir. Le cycle de Dune compte six tomes rédigés par Frank Herbert puis son fils et Kevin J. Anderson ont poursuivi l’œuvre. Que cela ne vous effraie pas ni ne vous empêche de vous lancer dans la lecture du premier volume du cycle de Dune. Il offre une fin complète tout à fait satisfaisante et peut se lire comme un volume unique. Pour en lire plus, rendez-vous sur le blog :-)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marialucas Posté le 6 Novembre 2020
    Alors que j'ai toujours été rétive à lire de la science fiction, j'ai découvert, grâce au masse critique organisé par Babelio, ce premier opus de la série Dune dont j'avais maintes fois entendu vanter les mérites. Quelle découverte! Le récit est abordable (pour les non initiés), rythmé et parfois si contemporain. Loin d'un manichéisme parfois simplificateur et que je redoutais tant, j'ai pénétré au sein d'un monde complexe dans lequel le monopole des ressources conduit à un néo-féodalisme aux accents très actuels (GAFAMS, contrôle du pétrole, ...). La postface de Gérard Klein vient compléter utilement et aider à la compréhension de la genèse de cette œuvre monumentale. Je m'empresse donc d'ajouter à ma liste de livres le deuxième tome de la saga et remercie vivement les éditions Robert Laffont pour ce livre!
  • Raven27 Posté le 1 Novembre 2020
    Je ne pense pas me tromper en assurant que quelqu’un qui n’a pas lu Dune ne connaît pas encore la science-fiction. Ce livre est puissant et unique en son genre, puisqu’il a lui-même créé son propre genre, la science-fiction. Oubliez vos Star Wars et tout ce que l’on peut trouver au cinéma : la vraie science-fiction commence par les livres. « Comment imaginer un monde si différent du nôtre tout en dépeignant nos enjeux contemporains avec une telle justesse ? », pourrait-on se demander après s’être plongé dans l’univers de Dune. En effet, si les contrastes entre la planète Arrakis et la nôtre sont déroutants à première vue (l’existence de Bene Gesserit, la valeur de l’Épice ou les Mentat pour pour n’en citer que quelques-uns), ils ne sont en réalité que le reflet de notre société. Une société où la religion peut être un salut comme une arme destructrice, une société où des pays sont convoités pour leurs ressources sans considération pour leurs habitants, une société où l’écologie est reléguée au dernier rang, loin derrière l’économie. Dune est un récit complexe car notre monde est complexe. L’écriture de Frank Herbert est scientifique, sans aucune fioriture, sans aucun détail superflu. Les mots sont choisis pour... Je ne pense pas me tromper en assurant que quelqu’un qui n’a pas lu Dune ne connaît pas encore la science-fiction. Ce livre est puissant et unique en son genre, puisqu’il a lui-même créé son propre genre, la science-fiction. Oubliez vos Star Wars et tout ce que l’on peut trouver au cinéma : la vraie science-fiction commence par les livres. « Comment imaginer un monde si différent du nôtre tout en dépeignant nos enjeux contemporains avec une telle justesse ? », pourrait-on se demander après s’être plongé dans l’univers de Dune. En effet, si les contrastes entre la planète Arrakis et la nôtre sont déroutants à première vue (l’existence de Bene Gesserit, la valeur de l’Épice ou les Mentat pour pour n’en citer que quelques-uns), ils ne sont en réalité que le reflet de notre société. Une société où la religion peut être un salut comme une arme destructrice, une société où des pays sont convoités pour leurs ressources sans considération pour leurs habitants, une société où l’écologie est reléguée au dernier rang, loin derrière l’économie. Dune est un récit complexe car notre monde est complexe. L’écriture de Frank Herbert est scientifique, sans aucune fioriture, sans aucun détail superflu. Les mots sont choisis pour exprimer quelque chose et non pour leur beauté, ce qui, je trouve, a quelques fois fait défaut au texte. Cependant, le vocabulaire est tellement précis - si précis que l’auteur a même inventé ses propres mots là où ceux déjà existants n’étaient pas suffisants - que le récit n’en est que plus agréable. Un chef d’œuvre, sans aucun doute.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LaurenaLJ Posté le 31 Octobre 2020
    Ce roman est un voyage à lui tout seul, un voyage littéraire mais également intellectuel et philosophique. Il est si riche qu'il en devient frustrant, parce que l'on a conscience qu'on ne peut tout comprendre, mais on ne peut qu'être admiratif devant la mise en place d'un système aussi riche et aussi complexe! Il faut du temps pour appréhender Dune et ses personnages, mais c'est un pur bonheur.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !