Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782700027518
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 216
Format : 240 x 290 mm
Fables – Recueil Fables illustré – À partir de 4 ans
Collection : Contes et Poèmes
Date de parution : 24/09/2009
Éditeurs :
Gründ

Fables – Recueil Fables illustré – À partir de 4 ans

,

Collection : Contes et Poèmes
Date de parution : 24/09/2009

Un très beau recueil de 80 Fables de La Fontaine illustrées.

80 fables de la Fontaine en texte intégral, tiré des 12 livres de Jean de La Fontaine avec des illustrations particulièrement élégantes et raffinées. Dont : La Cigale et la...

80 fables de la Fontaine en texte intégral, tiré des 12 livres de Jean de La Fontaine avec des illustrations particulièrement élégantes et raffinées. Dont : La Cigale et la fourmi, Le corbeau et le renard, La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf, Le rat des...

80 fables de la Fontaine en texte intégral, tiré des 12 livres de Jean de La Fontaine avec des illustrations particulièrement élégantes et raffinées. Dont : La Cigale et la fourmi, Le corbeau et le renard, La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf, Le rat des villes et le rat des champs, Le renard et la cigogne, Le lion et le rat, Le laboureur et ses enfants, La montagne qui accouche d'une souris, La poule aux oeufs d'or, Le lièvre et la tortue, Les animaux malades de la peste, La laitière et le pot au lait, Le vieillard et les trois jeunes hommes

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782700027518
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 216
Format : 240 x 290 mm
Gründ

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mylena Posté le 18 Novembre 2021
    A déguster fable par fable, à petites doses, et sans se contenter des plus célèbres qui sont cependant les plus amusantes. Mais presque toutes sont d’un style imagé et vivant grâce à la langue orale des dialogues. La Fontaine renouvelle complètement le genre en reprenant des fables déjà connues comme celles d’Esope, tout en les modernisant. Les personnages sont la plupart du temps des animaux, avec de fines parodies de l’homme dans les comparaisons avec l’animal. Les remarques incidentes narquoises de l’auteur contribuent à rendre ces fables vivantes. Par contre le mélange des tons, certainement très agréable à l’époque, est ce qui a le plus mal vieilli et qui nécessite le plus de notes explicatives, peut-être encore plus que le vocabulaire lui-même. Les premières fables écrites étaient destinées aux enfants du roi, ce sont celles qui ont le moins vieilli, basées sur le bon sens; les plus tardives, destinées à un public plus adulte, sont plus portées sur la critique sociale et les défauts des hommes. Il y a toujours une morale mais La Fontaine dépeint plus qu’il ne juge. Par contre il tend à exprimer un certain pessimisme et pousse à rester à sa place assignée. Cette vision... A déguster fable par fable, à petites doses, et sans se contenter des plus célèbres qui sont cependant les plus amusantes. Mais presque toutes sont d’un style imagé et vivant grâce à la langue orale des dialogues. La Fontaine renouvelle complètement le genre en reprenant des fables déjà connues comme celles d’Esope, tout en les modernisant. Les personnages sont la plupart du temps des animaux, avec de fines parodies de l’homme dans les comparaisons avec l’animal. Les remarques incidentes narquoises de l’auteur contribuent à rendre ces fables vivantes. Par contre le mélange des tons, certainement très agréable à l’époque, est ce qui a le plus mal vieilli et qui nécessite le plus de notes explicatives, peut-être encore plus que le vocabulaire lui-même. Les premières fables écrites étaient destinées aux enfants du roi, ce sont celles qui ont le moins vieilli, basées sur le bon sens; les plus tardives, destinées à un public plus adulte, sont plus portées sur la critique sociale et les défauts des hommes. Il y a toujours une morale mais La Fontaine dépeint plus qu’il ne juge. Par contre il tend à exprimer un certain pessimisme et pousse à rester à sa place assignée. Cette vision de la société est contrebalancée heureusement par la place qu’il accorde à la liberté, considérée comme un bien essentiel et pour lequel il n’est pas grave de fuir les conflits, sacrifier ses ambitions ou son confort. Là encore il pousse à rester à sa place, mais cette fois, c’est plutôt dans le sens de s’accepter tel que l’on est. Mon édition est une édition complète et assez ancienne (1929), mais de type très scolaire avec beaucoup de notes. Ces notes me rassurent sur le vieillissement du texte, car il me semble que les mêmes mots et expressions étaient déjà vieillots. Des textes classiques mais résolument modernes à relire de temps en temps.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MrVladdy Posté le 23 Juillet 2021
    Bien. J'ai aimé mais je dois bien reconnaître que ma lecture ne fut pas plaisante pour autant. Historiquement et culturellement, ses fables ont une importance indéniable mais en tant que simple lecteur lambda, elle me laisse de marbre. Elles sont même plutôt lourde à lire dans notre époque et les différentes annotations plombent pas mal ma lecture. Le genre de lecture dont j'éprouvais plus de plaisir à l'école lorsque j'étais accompagné par un professeur qui connaissait son sujet et pouvait nous en parler afin qu'on puisse mieux les appréhender. Intéressant à découvrir mais une lecture gâché principalement par mon manque de bagages culturel à son sujet.
  • CatF Posté le 14 Mai 2021
    J'ai lu et relu ces fables du seul et unique Jean de la Fontaine. Et puis certaines je les ai appris par cœur : le corbeau et le renard, la cigale et la fourmi... Les incontournables ! Comme tous les enfants de France... Ma préférée : la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf et la vôtre ? Bonne lecture !
  • Chaterine Posté le 28 Avril 2021
    J'ai la chance de posséder ce magnifique fablier abondamment illustré par Grandville. Il contient l'intégrale des fables de La Fontaine sur plus de 600 pages. Pour moi, les fables de La Fontaine sont toujours d'actualité. Les mille et un travers des grands de ce monde comme des plus obscurs citoyens n'ont pas tant changé depuis le 17ème siècle. Et j'ai toujours admiré la forme si expressive de ces fables dont le rythme appuie constamment la teneur. Je le mets parmi les 6 livres pour une île déserte, parce que je m'imagine bien dans cette solitude, ajouter le plaisir du son en les récitant à haute voix, à celui plus habituel de la lecture des autres titres.
  • heros_pitch Posté le 10 Avril 2021
    Chaque fable est un morceau de sagesse à déguster sans modération. J'ai lu les douze livres d'une seule traite et j'y ai trouvé des trésors. Au sortir de cette lecture, malgré les quelques préjugés de M. de La Fontaine sur les femmes, sûrement influencés par l'époque, mais peu flatteurs pour un tel cerveau, je cède à l'admiration de ce raisonneur qui a su avoir autant de répercussion sur les générations qui lui ont succédé. Ses fables sont donc à découvrir et à transmettre absolument.
Inscrivez-vous à la newsletter Gründ Jeunesse
Ne manquez aucune information sur notre catalogue jeunesse !