Lisez! icon: Search engine
First Éditions
EAN : 9782754057783
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 160
Format : 90 x 170 mm

Journal intime d'un chat acariâtre

,

Collection : First Humour
Date de parution : 20/02/2014

Une année dans la peau d'un chat drôle et cynique !

Dans ce livre à mourir de rire, découvrez le quotidien d’un chat hors du commun… et pourtant si réaliste !
Vous allez adorer le détester !

"Je me présente, je suis un petit chat de 6 mois, vif, intelligent, beau, facile à vivre et modeste. Après avoir bourlingué de foyer en foyer,...

Dans ce livre à mourir de rire, découvrez le quotidien d’un chat hors du commun… et pourtant si réaliste !
Vous allez adorer le détester !

"Je me présente, je suis un petit chat de 6 mois, vif, intelligent, beau, facile à vivre et modeste. Après avoir bourlingué de foyer en foyer, je viens d'être recueilli par une famille tout à fait détestable. Je ne connais pas leur nom, appelons-les la famille Crétin, ça leur va à merveille. Je vais vous raconter mon quotidien."

"Si je devais résumer ma philosophie de vie en une phrase, ce serait :« Un esprit sain dans un coussin. »"

"Quand je m’ennuie, je mange. Quand je suis heureux, je mange. Quand je suis triste, je mange.
Mais qu’on ne vienne pas me dire que je suis gourmand, ça va m’énerver, et quand je suis énervé, je mange."

"22 novembre, 75e jour de captivité.
Ce matin, action coup de poing ! J'ai décapité une souris et leur ai apporté le corps sur leur lit. Cette action barbare est nécessaire pour faire comprendre à mes geôliers de quoi je suis capable. La mission a lamentablement échoué, ils se sont extasiés bêtement à grand renfort de paroles onctueuses et condescendantes: "mais quel bon chat, c'est un bon chasseur, ça !".
Je crois que je vais devoir monter d'un cran en violence..."

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782754057783
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 160
Format : 90 x 170 mm
First Éditions

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • paleoliticgirl Posté le 25 Juin 2020
    J’ai étalé ma lecture sur un petit moment. Déjà ça m’a permis de profiter d’Edgar plus longtemps et ensuite, je me lasse vite de ses anecdotes félines, du coup, quelques pages suffisent à chaque fois. C’est vraiment un livre détente fait pour décompresser, entre les bêtises et la supériorité affiche d’Edgar il y a de quoi faire. Pas grand chose à dire sur ce journal intime. Je n’ai jamais ri à gorge déployée, loin de là, c’est un peu trop too much parfois.
  • unevietoutesimple Posté le 14 Juin 2020
    J’ai découvert ce livre par hasard via un compte que je suis sur Instagram, le titre et la couverture ont piqué ma curiosité, et j’ai donc mis la main sur ce “journal intime”. Nous découvrons les ressentis d’Edgar depuis le moment où il est adopté par sa nouvelle famille. Il couche dans ce journal ce qui lui arrive durant ce qu’il appelle “sa captivité”. Si vous avez des chats, vous ne pourrez pas vous empêcher de vous dire que parfois, ils pourraient écrire la même chose. Bourré d’humour (j’ai adoré le passage avec la découverte de l’herbe à chat), c’est un petit livre qui se lit rapidement. J’étais partie pour lire quelques pages par-ci par-là et au final, j’ai ingurgité le livre en une seule fois. Et comme il y a deux autres tomes, je compte bien retrouver ce chat (pas si acariâtre) rapidement en espérant qu’ils seront aussi bons.
  • Nowowak Posté le 13 Mars 2020
    Edgar est un petit chat de six mois qui résume sa philosophie en une phrase : "un esprit sain dans un coussin". Après avoir bourlingué de foyer en foyer, mauvaise pioche... il atterrit chez la famille Crétin. Ses aventures ne sont pas piquées des vers, il décide de les raconter chaque jour dans son journal intime, soit 400 jours de captivité. "Si le football avait été inventé par un chat, les joueurs ne se feraient aucune passe. Ils garderaient la balle pour eux et une mi-temps serait entrecoupée de plusieurs siestes." Pour ceux qui comme moi sont morts de rire en lisant ces chroniques cyniques et séismiques mais tout de même encore un brin vivants, deux autres tomes ont été publiés ! Edgar est attachant et on suit avec délectation ses péripéties. L'animal n'est pas paresseux, il optimise ses déplacements. Ses démêlés avec Patapouf, chien amorphe de race indéterminée, sont tordants : "Je viens de lire, en cachette, le journal intime de Patapouf. Je sais que c’est mal mais je ne résiste pas à l’envie de vous en faire lire un court passage. Vous allez voir que Marc Lévy a du souci à se faire : Lundi : on a joué à la baballe.... Edgar est un petit chat de six mois qui résume sa philosophie en une phrase : "un esprit sain dans un coussin". Après avoir bourlingué de foyer en foyer, mauvaise pioche... il atterrit chez la famille Crétin. Ses aventures ne sont pas piquées des vers, il décide de les raconter chaque jour dans son journal intime, soit 400 jours de captivité. "Si le football avait été inventé par un chat, les joueurs ne se feraient aucune passe. Ils garderaient la balle pour eux et une mi-temps serait entrecoupée de plusieurs siestes." Pour ceux qui comme moi sont morts de rire en lisant ces chroniques cyniques et séismiques mais tout de même encore un brin vivants, deux autres tomes ont été publiés ! Edgar est attachant et on suit avec délectation ses péripéties. L'animal n'est pas paresseux, il optimise ses déplacements. Ses démêlés avec Patapouf, chien amorphe de race indéterminée, sont tordants : "Je viens de lire, en cachette, le journal intime de Patapouf. Je sais que c’est mal mais je ne résiste pas à l’envie de vous en faire lire un court passage. Vous allez voir que Marc Lévy a du souci à se faire : Lundi : on a joué à la baballe. J’aime mes maîtres. Mardi : on a fait une jolie promenade au parc. J’aime mes maîtres. Mercredi : j’ai mangé un os. J’aime mes maîtres. Jeudi : quand ils ne sont pas là, ils me manquent. J’aime mes maîtres. Vendredi : ils m’ont acheté un nouveau jouet. J’aime mes maîtres. Je vous épargne le passionnant récit de son week-end, mais vous ne serez pas surpris d’apprendre que, là encore, il aime ses maîtres. C’est consternant, à vomir de servilité, totalement inintéressant et, pire que tout, il ne parle pas de moi dans son journal !" Edgar n'aime pas grand monde surtout pas les vétérinaires et les toiletteurs : "Chers lecteurs cinéphiles, j'ai fait, ce matin, un remake de la scène mythique de "L'Exorciste", avec moi dans le rôle de la possédée. Le tout, chez le toiletteur pour chat, mon deuxième pire ennemi après le vétérinaire. J'aime être propre mais je déteste, au plus haut point, que l'on me lave. Je n'aime pas l'eau. Je pense, quand même, y avoir été un peu fort en feulements, en coups de griffes et en injures. La toiletteuse était en larmes, me maudissant et me traitant de chat du diable. En même temps, si elle avait été un peu meilleure dans ses études, elle aurait pu devenir coiffeuse, non ?" Voilà de quoi vous mettre l'eau à la bouche. Ce chat est dingue mais plein de chat-gesse. Maouf ! Cela se déguste comme un sorbet au caramel, ou à la vanille ou à ce que vous voulez. Cet animal a le niveau pour faire la première partie de Gad Elmaleh ! Attendez il me faut encore faire une citation, je l'adore trop celle-là : "Je ne crois pas aux relations longues distances. C'est pourquoi, cette nuit, j'ai déménagé mon lit à côté du réfrigérateur."
    Lire la suite
    En lire moins
  • ASAI Posté le 8 Janvier 2020
    Ce petit recueil est très très drôle. Transposer ce chat acariâtre dans la peau de quelques humains de votre entourage... et c'est à se tordre de rire. Un bol d'air. Un saladier de bien être. Une soupière d'optimisme. Un chaudron de "ouff que ca fait du bien". Et moi qui vit au milieu des chats depuis des décennies, j'ajoute, et c'est tellement vrai.
  • Ladybirdy Posté le 28 Août 2019
    Belgique, le 28.08.2019 Objet : Edgar, laissez-moi dormir (Lilou dort) Chalut, Moi c’est Edgar et faut surtout pas qu’on me cherche des noises. Ma famille, c’est les Crétins, avec leur chien Patafouf race bien inférieure à la mienne bien entendu. Pour s’entendre avec moi, ces dix commandements, tu respecteras : 1. Tout ce qui est à vous est à moi. 2. Lorsque je dors, tu ne me réveilleras. 3. Des gamelles pleines tu me fourniras. 4. En silence, tu me vénèreras. 5. Tous les jours, ma litière tu changeras. 6. De mon canapé, tu dégageras. 7. Le numéro du vétérinaire, tu oublieras. 8. Lorsque je le déciderai, avec moi, tu joueras. 9. De friandises, tous les jours, tu me nourriras. 10. Un plus grand jardin tu achèteras. Edgar, moi le chat parfait, j’aime l’été et le soleil, je déteste la neige, les vétérinaires (bande de sadiques!), je vénère l’herbe à chat (ma drogue), je boude les croquettes light, je fais pipi dans les sacs à main quand on ne nettoie pas ma litière (bien fait pour vous !), je déteste quand on me réveille quand je dors (non mais, c’est quoi ces manières ?!), je déteste Patafouf (pauvre esclave soumis), j’adore les cadeaux surtout pour déchirer les emballages (ça m’éclate... Belgique, le 28.08.2019 Objet : Edgar, laissez-moi dormir (Lilou dort) Chalut, Moi c’est Edgar et faut surtout pas qu’on me cherche des noises. Ma famille, c’est les Crétins, avec leur chien Patafouf race bien inférieure à la mienne bien entendu. Pour s’entendre avec moi, ces dix commandements, tu respecteras : 1. Tout ce qui est à vous est à moi. 2. Lorsque je dors, tu ne me réveilleras. 3. Des gamelles pleines tu me fourniras. 4. En silence, tu me vénèreras. 5. Tous les jours, ma litière tu changeras. 6. De mon canapé, tu dégageras. 7. Le numéro du vétérinaire, tu oublieras. 8. Lorsque je le déciderai, avec moi, tu joueras. 9. De friandises, tous les jours, tu me nourriras. 10. Un plus grand jardin tu achèteras. Edgar, moi le chat parfait, j’aime l’été et le soleil, je déteste la neige, les vétérinaires (bande de sadiques!), je vénère l’herbe à chat (ma drogue), je boude les croquettes light, je fais pipi dans les sacs à main quand on ne nettoie pas ma litière (bien fait pour vous !), je déteste quand on me réveille quand je dors (non mais, c’est quoi ces manières ?!), je déteste Patafouf (pauvre esclave soumis), j’adore les cadeaux surtout pour déchirer les emballages (ça m’éclate toute la nuit!), au même titre que le papier wc, j’adore déposer ma griffe sur les pulls de madame et je rêverai d’être le chat de Karl Lagerfeld. Je ne suis pas un chat de race. D’ailleurs je déteste toute forme de racisme. Pour moi toutes les races se valent ! Mes chanteurs préférés sont : Cat Steven, Sachat Distel, Chat l’Aznavour. Et j’adore danser le chat-chat-chat. Bien sûr tout le monde s’obstine à me faire passer pour un chat acariâtre. Si vous insistez,voici mon journal intime. Là, vous allez voir ce que vous allez voir et ce qu’est un chat acariâtre. Puis, après, chat va de choi qu’un éditeur publiera mon journal. Je suis une chtar. Jubilatoire, excessivement excellent, tordant, drôle à vous décrocher la mâchoire ! Bref, j’ai craqué pour Edgar et ce petit journal à l’humour bien ficelé. Car bien sûr que nos amis les chats ont leurs humeurs et leurs manies. À savourer sans modération pour se faire du bien et pour tous les amoureux des chats qui se respectent. Carton plein ! Vive Edgar ! Vive les chats acariâtres ou zen comme Lilou. (Solange, ma chère bibliothécaire préférée, tu n’achèterais pas les deux autres tomes ? Ce genre de livres devraient être fournis ou remboursés par la Sécu !) Sur che, mes chamis, chalut ! 😹Edgar 😻Lilou
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER FIRST ÉDITIONS
Pour être informé en exclusivité de nos parutions, rencontres auteurs, salons et autres événements !