Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782491467142
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 136
Format : 215 x 280 mm
Nouveauté
La part des flammes
Wyllow (dessins de), Daniel Florent (coloriste)
Date de parution : 10/03/2022
Éditeurs :
Philéas
Nouveauté

La part des flammes

,

Wyllow (dessins de), Daniel Florent (coloriste)
Date de parution : 10/03/2022
Le Bazar de la Charité est une vente de bienfaisance courue du Tout-Paris. Le 4 mai 1897 un effroyable incendie ravage le lieu et fait plus de 120 victimes.
Parmi les participantes : la Duchesse d’Alençon, la jeune veuve à la réputation sulfureuse Violaine de Raenzel et la pieuse Constance d’Estingel.
Trois femmes à la destinée liée par la tragédie du Bazar de la Charité.
Mai 1897. Où se pressent donc la duchesse Sophie d’Alençon, la comtesse Violaine de Raezal et la délicieuse Constance d’Estingel ? Vers la rue Jean Goujon à Paris où a lieu... Mai 1897. Où se pressent donc la duchesse Sophie d’Alençon, la comtesse Violaine de Raezal et la délicieuse Constance d’Estingel ? Vers la rue Jean Goujon à Paris où a lieu tous les ans au Bazar de la charité la plus mondaine et la plus brillante des ventes de bienfaisance. Pour certaines,... Mai 1897. Où se pressent donc la duchesse Sophie d’Alençon, la comtesse Violaine de Raezal et la délicieuse Constance d’Estingel ? Vers la rue Jean Goujon à Paris où a lieu tous les ans au Bazar de la charité la plus mondaine et la plus brillante des ventes de bienfaisance. Pour certaines, il s’agit d’un pas important vers la respectabilité, pour d’autres il faut y être vue tandis que quelques-unes espèrent y retrouver en secret un galant …Mais un incendie terrible se déclare et en quelques minutes l’endroit se mue en un charnier. Très vite, la liste des portés disparus s’allonge. C’est toute la noblesse française qui pleure ses morts, ses blessés, ses défigurés à jamais.

Constance qui vient de rompre avec son fiancé Lazlo par foi religieuse, est blessée et choquée. Elle sera internée de manière abusive dans la clinique du Docteur Brunet qui prétend soigner l’hystérie. Des rumeurs folles circulent dans Paris affolé : certains hommes ont-ils vraiment piétiné des femmes pour sortir de la fournaise ? Tandis que Lazlo, devenu journaliste au Figaro, cherche à laver son honneur, nos héroïnes, rebelles dans l’âme vont travailler à libérer Constance de sa prison.

Extrait blog d’Ariane Bois
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782491467142
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 136
Format : 215 x 280 mm

Ils en parlent

« L'essentiel de l'album est donc une histoire d'empowerment féminin dans une période qui n'y était pas encore favorable. » Spooky, BDthèque
Spooky / BDthèque

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • marietjf Posté le 7 Avril 2022
    Nouvelle adaptation chez Philéas avec cette fois la mise en images d’un roman à succès de Gaëlle Nohant (que je n’ai pas lu). « La part des flammes » met en avant la part des femmes. Celles qui tentent d’exister dans la bourgeoisie parisienne, celles que l’on confie aux bonnes sœurs, celles qui subissent la loi des hommes tout-puissants, celles qui choisissent d’aider les plus démunis… 4 mai 1897, le bazar de la Charité, lieu mondain reconnu, brûle dans un gigantesque incendie. 3 femmes vont voir leur vie bouleversée. Ce n’est pas tant l’incendie le cœur du récit mais les conséquences sur les vies de ces femmes, en particulier Constance d’Estingel qui va être abusivement internée. Un récit fort qui m’a rappelé « Le bal des folles ». Le combat des femmes est ici bien dépeint et nous tient en haleine jusqu’à la fin. Le dessin est plutôt froid et lisse et convient parfaitement bien à l’atmosphère bourgeoise du récit. Au final, encore une adaptation bien choisie et bien traitée chez Philéas. Vivement la prochaine !
  • amelie_et_ses_lectures Posté le 28 Mars 2022
    Ce roman nous plonge en 1897, dans le petit monde des aristocrates Parisiens. Dans le monde des femmes, surtout ; en effet d’ici quelques jours va démarrer le bazar de la Charité. 3 jours ou le tout-Paris va se presser dans un immense hangar pour espérer dénicher une curiosité ou une bonne affaire et surtout alléger sa conscience avec un don à une œuvre de Charité. Mais ce que personne ne sait c’est qu’un incendie va briser la petite vie tranquille de tout ce beau monde. Ce drame historique a fait plus de 125 mortes et est à l’origine des premières normes anti-incendie en France. J’en ai entendu parler pour la première fois, il y a quelques mois, lors de ma lecture du roman graphique sur A. Guy écrit par Katell et Bocquet et j’étais curieuse d’en savoir plus. C’est pourquoi j’ai eu envie de lire ce roman découvert sur le compte d’@autricesetheroines. Mais comme elle j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages, même si j’ai espéré le meilleur dénouement possible pour C. d’Estinguel. Par ailleurs, j’ai trouvé l’histoire longue à se mettre en place et une fois entrée dans le roman, le déroulement des faits m’a semblé assez lent. Il manque selon... Ce roman nous plonge en 1897, dans le petit monde des aristocrates Parisiens. Dans le monde des femmes, surtout ; en effet d’ici quelques jours va démarrer le bazar de la Charité. 3 jours ou le tout-Paris va se presser dans un immense hangar pour espérer dénicher une curiosité ou une bonne affaire et surtout alléger sa conscience avec un don à une œuvre de Charité. Mais ce que personne ne sait c’est qu’un incendie va briser la petite vie tranquille de tout ce beau monde. Ce drame historique a fait plus de 125 mortes et est à l’origine des premières normes anti-incendie en France. J’en ai entendu parler pour la première fois, il y a quelques mois, lors de ma lecture du roman graphique sur A. Guy écrit par Katell et Bocquet et j’étais curieuse d’en savoir plus. C’est pourquoi j’ai eu envie de lire ce roman découvert sur le compte d’@autricesetheroines. Mais comme elle j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages, même si j’ai espéré le meilleur dénouement possible pour C. d’Estinguel. Par ailleurs, j’ai trouvé l’histoire longue à se mettre en place et une fois entrée dans le roman, le déroulement des faits m’a semblé assez lent. Il manque selon moi une petite touche d’accélérations et de changement de rythme pour tenir le lecteur en haleine. Cela reste un beau roman qui questionne le rôle attribué aux femmes à cette époque, leur privation de liberté et de libre-arbitre par tous les moyens possibles allant jusqu’à l’enfermement en asile psychiatrique. Et petite info supplémentaire : une adaptation BD de ce roman est sortie récemment !
    Lire la suite
    En lire moins
  • SdImag Posté le 20 Mars 2022
    Vapeurs d’éther Avec la Part des Flammes, Didier Quella-Guyot adapte le roman éponyme de Gaëlle Nohant se déroulant pendant le tragique incendie du Bazar de la Charité. On va y suivre le destin de trois femmes de la haute-société unies par le drame et comprendre, à travers elle, la place qu’elles occupaient dans la France de la belle époque. Malgré les coupes inerrantes à ce genre d’exercice, l’album, servit par le dessin classique de Florent Daniel se veut fidèle au roman.
  • unbrindefolivre Posté le 25 Février 2022
    Gros coup de cœur pour ce roman historique autour de l’incendie du bazar de la charité au XIXe à Paris. Quel souffle romanesque ! On est porté par ces femmes à travers cet événement traumatisant pour dépeindre un mode de vie et une culture machiste et patriarcale. Classe sociale, asiles, mariages forcés, mesquineries. Je recommande vivement ce livre prenant, facile à lire, instructif, militant et féministe.
  • Jodyane Posté le 19 Janvier 2022
    Mai 1897. Le Tout-Paris se presse à la plus mondaine des ventes de charité. On suit La Duchesse d 'Alençon,; sœur de Sissi. Constance d' Estingel qui vient de rompre ses fiançailles pour rentrer dans les ordres et Violaine de Raeezal, jeune veuve. Elles vont être victimes de ce terrible incendie qui a ravagé le grand bazar à Paris en 1897. Beaucoup d'autres femmes vont périrent brûlées ou seront défigurées. Ce roman est très agréable à lire et m'a appris sur l'aristocratie du XIXe siècle, la condition de la femme de cette époque. J'ai aimé côtoyé les nobles, les bourgeois et les petits gens. C'est un magnifique roman historique romanesque. Un film a été adapté, Le bazar de la charité.
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés