Lisez! icon: Search engine
Gründ
EAN : 9782324022708
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 40
Format : 250 x 250 mm

La sagesse du colibri

Chantal JANISSON (Adaptation)
Collection : En 3D
Date de parution : 25/10/2018
Un conte très écologique servi par des illustrations en papier découpé.
 
C’est au fil des pages en papier découpé que l’on découvre la célèbre la légende amérindienne du colibri. Ce petit oiseau, voyant la forêt où il vit partir en flammes, décide de tenter d’éteindre le feu en faisant des allers-retours, le bec chargé de gouttes d’eau. Bien évidemment, les autres... C’est au fil des pages en papier découpé que l’on découvre la célèbre la légende amérindienne du colibri. Ce petit oiseau, voyant la forêt où il vit partir en flammes, décide de tenter d’éteindre le feu en faisant des allers-retours, le bec chargé de gouttes d’eau. Bien évidemment, les autres habitants de la forêt, l’anaconda, le singe le quetzal se moquent de lui mais, peu importe, « il fait sa part », et finira par convaincre les autres de l’aider.
Le message écologique de ce conte est un plaidoyer pour que chaque citoyen prenne son destin en main et contribue, comme il le peut, à sauver la planète.
Le jeu des découpes laser sublime cet ouvrage avec délicatesse.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782324022708
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 40
Format : 250 x 250 mm
Gründ

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • letilleul Posté le 27 Mars 2020
    Un très bel album, délicat et ciselé comme l'histoire du colibri. Une fable écologique parfaite pour une histoire du soir car elle permet de s’évader en donnant des clés de compréhension du monde. Le feu gagne dans la forêt, et notre colibri, loin d'être désemparé, se contente sereinement de 'faire sa part' : déposer goutte à goutte, de l'eau sur le brasier. Les autres animaux de la forêt, médusés, le jugent tour à tour inconscient, naïf, ou idiot... Lui fait sa part, et peu à peu sa volonté finit de se propager aux autres. La forêt est sauvée. Saurons-nous à notre tour, de nos petits gestes, sauver la planète qui brûle ? Ces jolies questions permettent d’échanger avec les enfants avec la finesse et la tendresse des illustrations choisies 
  • LaChroniquedesPassions Posté le 30 Décembre 2018
    Mon avis pourrait tenir en un seul mot : MAGNIFIQUE ! Alors bien sûr je vais développer mais tout dans cet album m'a plu. D'abord, l'histoire en elle-même. Ce colibri qui sauve la forêt est un exemple qu'il nous faut mettre en avant. Là, c'est l'enseignante qui parle. Car oui, les premiers juges de ce livre ont été mes jeunes élèves de 7 ans. Alors certes, j'avais déjà travaillé en amont le texte pour qu'ils n'aient plus qu'à juger la qualité plastique de l'ouvrage mais cela devait d'être noté. Ils ont adoré ! On ne cherche pas toujours à trouver du sens à nos lectures. Je ne vais pas prescrire telle ou telle livre en fonction de la qualité de son message car je pense que ce n'est pas une obligation. Il n'y a pas les bons et les mauvais supports : il en faut pour tous. Cependant pour une maîtresse, il est très intéressant de voir le potentiel d'un livre : conte, philosophie, techniques plastiques et bien d'autres...C'est cette approche pluriel qui m'a fait autant craqué ici. Le colibri, c'est l'exemple et c'est l''apologie du libre arbitre. « Je me dédouane du groupe pour réfléchir à ce qui doit être fait et je... Mon avis pourrait tenir en un seul mot : MAGNIFIQUE ! Alors bien sûr je vais développer mais tout dans cet album m'a plu. D'abord, l'histoire en elle-même. Ce colibri qui sauve la forêt est un exemple qu'il nous faut mettre en avant. Là, c'est l'enseignante qui parle. Car oui, les premiers juges de ce livre ont été mes jeunes élèves de 7 ans. Alors certes, j'avais déjà travaillé en amont le texte pour qu'ils n'aient plus qu'à juger la qualité plastique de l'ouvrage mais cela devait d'être noté. Ils ont adoré ! On ne cherche pas toujours à trouver du sens à nos lectures. Je ne vais pas prescrire telle ou telle livre en fonction de la qualité de son message car je pense que ce n'est pas une obligation. Il n'y a pas les bons et les mauvais supports : il en faut pour tous. Cependant pour une maîtresse, il est très intéressant de voir le potentiel d'un livre : conte, philosophie, techniques plastiques et bien d'autres...C'est cette approche pluriel qui m'a fait autant craqué ici. Le colibri, c'est l'exemple et c'est l''apologie du libre arbitre. « Je me dédouane du groupe pour réfléchir à ce qui doit être fait et je le fais même si je suis le seul. » C'est un message fort mais pourtant très accessible pour les plus jeunes. Cela a été le support de discussions très intéressantes en classe. Cependant les éditions Gründ ont proposé un plus avec une version qui intègre de vraies recherches plastiques. Notamment les couleurs. On a la palette du bleu/vert qui représente la nature. Elle s'oppose à une autre palette, celle du jaune/rouge qui tranche. Celle-ci montre autant le feu qui embrase la forêt que les oiseaux. Ainsi les animaux sont associés à l'incendie dans un sens qui reste à déterminer. Il y a également le travail de dentelle des pages. C'est un peu dans l'air du temps pour les albums de jeunesse. J'avoue que cela rend le livre très fragile et pas forcément accessible pour les plus jeunes mais c'est aussi un effet plastique très réussi qui permet de s'approprier l'ouvrage différemment ! Bref, la sagesse du colibri est un album que je conseille vivement !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lunalithe Posté le 30 Décembre 2018
    Un très joli livre, à la fois par son histoire et par sa forme. L'histoire, très simple, est celle de la légende du Colibri. Un incendie ravage la forêt, et le Colibri prend des gouttes d'eau dans son bec, inlassablement, pour jeter sur le feu. "Il fait sa part". Les autres se moquent de lui, et c'est, je crois, une excellente métaphore de notre monde en péril. Elle enseigne que si chacun fait sa part, l'incendie peut être éteint. C'est une leçon très importante à transmettre aux adultes de demain. Côté forme, les dessins sont simples et aux couleurs douces. Les illustrations sont sublimées par de magnifiques découpages, qui apportent un vrai "plus" à cet ouvrage, qui en devient un véritable livre-objet. Optimiste et enchanteur, c'est un ouvrage qui devrait être mis dans toutes les petites mains !
  • MartezeBeajour Posté le 7 Décembre 2018
    Un très bel album, délicat et ciselé comme l'histoire du colibri. Le feu gagne dans la forêt, et notre colibri, loin d'être désemparé, se contente sereinement de 'faire sa part' : déposer goutte à goutte, de l'eau sur le brasier. Les autres animaux de la forêt, médusés, le jugent tour à tour inconscient, naïf, ou idiot... Lui fait sa part, et peu à peu sa volonté finit de se propager aux autres. La forêt est sauvée. Saurons-nous à notre tour, de nos petits gestes, sauver la planète qui brûle ? Je connaissais cette histoire, lue plusieurs fois, y compris au dos d'une bouteille d'un vin naturel 'La part du colibri', reprise par Pierre Rhabi comme un talisman ou un chemin de vie. Mais les papiers découpés de Pippa Dyrlaga ajoutent à la beauté du geste, à la page que l'on tourne, encore plus délicatement, à la fragilité du monde et à sa beauté. A méditer pour agir.

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER GRÜND JEUNESSE
Ne manquez aucune information sur notre catalogue jeunesse !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Gründ

    Occuper les enfants pendant le confinement : des activités de 1 à 10 ans

    Afin d’occuper les enfants chez soi pendant l'épidémie de coronavirus, les éditions Gründ vous proposent différentes ressources qui permettront aux enfants de s’aérer l’esprit à travers des activités artistiques et créatives. Coloriages, chansons, jeux… Une sélection adaptée à l’âge des enfants à regarder ou à télécharger gratuitement.

    Lire l'article
  • News
    Gründ

    9 activités pour changer le monde à hauteur d'enfant

    Et si un enfant pouvait changer le monde ? Chez Gründ, nous en sommes persuadés : pour devenir un citoyen responsable et participer à l’amélioration du monde, il suffit parfois de gestes simples. Mais par où commencer et comment s’y prendre quand on n’a que 8 ans ?

    Lire l'article