Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092580431
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 32
Format : 215 x 264 mm

Le Cerf-volant de Toshiro - Album - Dès 3 ans

,

Date de parution : 08/03/2018
Un bel album sur l’amour entre un grand-père et son petit-fils.
 
Par une belle journée de printemps, Toshiro et son grand-père fabriquent un cerf-volant. Ils le lancent dans le ciel, mais le vieil homme ne peut pas le voir car son corps fatigué l’empêche de lever la tête. Toshiro a l’idée de l’installer sur un banc devant une flaque d’eau qui... Par une belle journée de printemps, Toshiro et son grand-père fabriquent un cerf-volant. Ils le lancent dans le ciel, mais le vieil homme ne peut pas le voir car son corps fatigué l’empêche de lever la tête. Toshiro a l’idée de l’installer sur un banc devant une flaque d’eau qui forme un miroir.

Une histoire pleine d’émotion de deux personnages écorchés par la vie avec des illustrations épurées d'un Japon mythique.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092580431
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 32
Format : 215 x 264 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bouma Posté le 7 Décembre 2020
    Toshiro partage avec son grand-père de merveilleux moments dans la nature grâce au cerf-volant qu'ils ont fabriqué ensemble. Mais le vieil homme tout courbé ne peut regarder vers le ciel. Un très bel album aux accents asiatiques qui met en avant l’ingéniosité de l'enfance. Les illustrations réalisées à l'encre de chine s'accordent magnifiquement au récit.
  • Cap0CapesDoc Posté le 21 Mai 2020
    Voici un magnifique album. Les illustrations sont assez sobres, grises avec quelques pointes de couleurs, mais le texte et l'ensemble sont plein de poésie, de tendresse et d'amour ! Le petit enfant porte un immense respect et immense amour pour son grand-père, vieillissant, courbé par le poids des années. La magie du cerf-volant et l'ingéniosité de Toshiro permettront au grand-père d'effacer sa tristesse.
  • Cigale17 Posté le 13 Septembre 2019
    Un joli album, plein de tendresse et de bienveillance. le grand-père de Toshiro est très âgé et son dos le fait tant souffrir qu'il ne peut plus regarder le ciel. Quand le petit-fils et le grand-père finissent de construire leur cerf-volant rouge décoré d'un beau dragon émeraude, Toshiro a une idée de génie pour que le vieil homme puisse l'admirer en vol bien qu'il soit incapable de lever la tête, et l'enfant sera assez imaginatif pour adapter son idée au fil des saisons. Cette touchante histoire met en valeur la délicatesse et la prévenance qui habitent le grand-père et l'enfant, toujours soucieux l'un de l'autre. Tous deux handicapés– le grand-père par son grand âge, l'enfant parce qu'il ne parle jamais –ils surmontent les aléas de la vie en s'aidant mutuellement. Le beau texte de Ghislaine Roman, sans dialogue ou presque, se trouve magnifié par les superbes illustrations de Stéphane Nicolet. Il travaille essentiellement à l'encre, je crois, utilisant de rares taches de couleurs sur de beaux lavis à l'encre de Chine ou sur fond blanc, cela dépend du sujet et de la saison. Les personnages et quelques détails me semblent soulignés à la mine tubulaire, mais partiellement et pas tout... Un joli album, plein de tendresse et de bienveillance. le grand-père de Toshiro est très âgé et son dos le fait tant souffrir qu'il ne peut plus regarder le ciel. Quand le petit-fils et le grand-père finissent de construire leur cerf-volant rouge décoré d'un beau dragon émeraude, Toshiro a une idée de génie pour que le vieil homme puisse l'admirer en vol bien qu'il soit incapable de lever la tête, et l'enfant sera assez imaginatif pour adapter son idée au fil des saisons. Cette touchante histoire met en valeur la délicatesse et la prévenance qui habitent le grand-père et l'enfant, toujours soucieux l'un de l'autre. Tous deux handicapés– le grand-père par son grand âge, l'enfant parce qu'il ne parle jamais –ils surmontent les aléas de la vie en s'aidant mutuellement. Le beau texte de Ghislaine Roman, sans dialogue ou presque, se trouve magnifié par les superbes illustrations de Stéphane Nicolet. Il travaille essentiellement à l'encre, je crois, utilisant de rares taches de couleurs sur de beaux lavis à l'encre de Chine ou sur fond blanc, cela dépend du sujet et de la saison. Les personnages et quelques détails me semblent soulignés à la mine tubulaire, mais partiellement et pas tout le temps, ce qui met en valeur certains à-plats : la pergola typique des pays d'Asie (je n'en connais pas le nom), les vêtements, les fleurs, etc. Les illustrations rappellent parfois les estampes japonaises, mais sont traitées horizontalement. Parmi ces douze belles double-pages, je voudrais en signaler deux. Celle où le lecteur apprend le handicap de l'enfant ; la représentation de silhouettes d'autres enfants qui jouent au loin fait ressortir la différence de Toshiro, son isolement. Et celle où, sur fond de chute de neige, l'enfant est représenté vu du dessus, comme à hauteur de cerf-volant : il tente d'attraper des flocons avec la langue ; l'image tout entière respire la sérénité. Ce très bel album plein de poésie devrait séduire les CE1. Prix des Incorruptibles 2019-2020, sélection CE1
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ptitgateau Posté le 24 Juillet 2019
    Ce bel album aux illustrations sobres, grisées agrémentées d’une touche de couleur sur certains éléments regorge de charme et de poésie. Si je devais résumer par un mot, je dirais « Amour », amour d’un enfant pour son grand-père, profond respect pour son ancêtre âgé et handicapé. Le jeune Toshiro s’apprête à faire voler son cerf-volant. Il est accompagné de son grand-père, mais ce dernier, courbé par le poids des années ne peut lever les yeux vers le ciel. Le Jeune Toshiro trouve un tronc où il pourra s’asseoir, près d’une flaque d’eau. Grand-père peut alors admirer le cerf-volant dans le reflet offert par cette étendue. Il peut observer le passage des grues, les papillons , les couleurs d'automne... Passent les saisons, Toshiro continue à venir, à déployer son cerf-volant dans l’azur et s’adapte pour que son aïeul puisse toujours voir ou imaginer. Même en plein hiver quand l'eau est gelé, alors l'enfant lui dit la beauté du ciel, lui raconte le vol du cerf-volant pour chasser le chagrin qui pourrait survenir. Un histoire qui invite à vivre en paix quels que soient les obstacles qui se mettent sur notre route.
  • Yuyine Posté le 5 Novembre 2018
    L’histoire de cet album m’a touché en plein cœur. Toshiro, jeune garçon qui ne parle jamais, accompagne son grand-père qui lui a fabriqué un cerf-volant. Mais ce dernier, accablé par l’âge, n’est pas capable de lever la tête pour voir sa création voler. Alors Toshiro l’installe devant une flaque d’eau qui devient leur miroir vers les nuages. Ces journées partagées renforcent le lien entre le grand-père et son petit-fils. Toshiro s’efforce de maintenir leur miroir, même quand la terre s’assèche pour que le grand-père ne soit plus triste. Et ce dernier, en échange, parle de ses souvenirs, de sa vie passée. Cette histoire d’échange intergénérationnelle [...] Pour lire la suite de cette critique, rendez-vous sur yuyine.be!
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés