En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Journal de Frankie Pratt

        Nil
        EAN : 9782841115945
        Façonnage normé : CARTONNE
        Nombre de pages : 240
        Format : 152 x 230 mm
        Le Journal de Frankie Pratt

        Katel LE FUR (Traducteur)
        Date de parution : 04/10/2012

         

        À la fois roman d’apprentissage, chef-d’œuvre artisanal et fabuleuse machine à remonter le temps,
        Le Journal de Frankie Prat
        t est unique en son genre : le premier scrapbook littéraire.

        « Un délice rétro, une nouvelle forme d’art littéraire. » The Washington Post

         

        Cartes postales anciennes, lettres, publicités, échantillons de tissus, menus glanés chez les antiquaires ou sur internet : six cents pièces ont été nécessaires à la composition de ce scrapbook. Son héroïne, Frankie Pratt, a 18 ans en 1920 lorsque sa mère lui offre un journal. Élève prometteuse à Cornish (Nouvelle-Angleterre),...

        Cartes postales anciennes, lettres, publicités, échantillons de tissus, menus glanés chez les antiquaires ou sur internet : six cents pièces ont été nécessaires à la composition de ce scrapbook. Son héroïne, Frankie Pratt, a 18 ans en 1920 lorsque sa mère lui offre un journal. Élève prometteuse à Cornish (Nouvelle-Angleterre), la jeune fille voudrait quitter son village, découvrir l’université, et plus tard devenir écrivain, mais il lui faut renoncer au prestige du Vassar College pour aider sa mère veuve et désargentée : même avec une bourse, ces études demeurent hors de portée. Par un étrange tour du destin, les portes de la célèbre institution vont finalement s’ouvrir à elle, à la faveur de son idylle naissante avec le peu recommandable capitaine Pingree. Étudiante, Frankie croise des intellectuels et des écrivains, parmi lesquels Edna St. Vincent Millay (prix Pulitzer 1923), qui l’encourage à s’installer à Greenwich Village afin de se consacrer à l’écriture. Mais après quelques charlestons et verres de gin frelaté, les amours à New York deviennent folles, et il est temps pour elle de renouer avec ses rêves : elle embarque pour Paris. À bord du SS Mauretania, Frankie se prend d’amitié pour une « vieille fille aventurière » et deux princes russes exilés – rencontre qui la conduit jusqu’à l’appartement en soupente de la librairie Shakespeare & Company tenue par Sylvia Beach, plaque tournante de la vie des écrivains et des expatriés de langue anglaise. Parmi eux, un certain James Joyce, qui travaille à son nouveau manuscrit, et un homme séduisant surgi du passé... Tandis que Lindbergh atterrit en triomphe à l’aéroport du Bourget, Frankie doit repartir vers son village natal, au chevet de sa mère atteinte d’un inquiétant rhume de poitrine. Mais même de retour à Cornish, Frankie ne saurait renoncer à sa quête de succès et d’amour…

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782841115945
        Façonnage normé : CARTONNE
        Nombre de pages : 240
        Format : 152 x 230 mm
        Nil
        22.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • LaChroniquedesPassions Posté le 26 Mai 2018
          Vous parlez de ce livre va être une aventure.... Pourquoi ? En soi, c'est simple. C'est l'histoire de la vie de Frankie. Elle n'est pas des plus banales, certes mais ce qui la rend unique c'est la façon dont elle le raconte. On a ici une forme de journal intime façon « scrapbooking ». Je ne sais pas si ce mot est parlant car le récit en lui même est assez court mais il est toujours additionné d'éléments plastiques comme des éléments publicitaires, des coupures de journaux...assemblés à la manière d'un scrapbooking. Cela donne l'impression d'être tombé sur le journal intime, le carnet de voyage d'une jeune femme qui veut allez au plus près de la réalité et des souvenirs. J'ai beaucoup aimé mais je ne pense pas qu'il puisse y avoir de demie mesure. C'est à dire qu'ils s'agit d'un concept, d'une performance littéraire qui ne pourra pas vous laisser dans indifférence. Soit vous adhérez, soit vous détestez. Pour ma part j'appartiens à la première catégorie. Il m'a fait penser au livre que j'avais également adoré La vie inachevée d'Addison Stone (ma chronique sur ce livre exceptionnel est ici). Essentiellement car la posture du lecteur change. Elle devient plus active. C'est... Vous parlez de ce livre va être une aventure.... Pourquoi ? En soi, c'est simple. C'est l'histoire de la vie de Frankie. Elle n'est pas des plus banales, certes mais ce qui la rend unique c'est la façon dont elle le raconte. On a ici une forme de journal intime façon « scrapbooking ». Je ne sais pas si ce mot est parlant car le récit en lui même est assez court mais il est toujours additionné d'éléments plastiques comme des éléments publicitaires, des coupures de journaux...assemblés à la manière d'un scrapbooking. Cela donne l'impression d'être tombé sur le journal intime, le carnet de voyage d'une jeune femme qui veut allez au plus près de la réalité et des souvenirs. J'ai beaucoup aimé mais je ne pense pas qu'il puisse y avoir de demie mesure. C'est à dire qu'ils s'agit d'un concept, d'une performance littéraire qui ne pourra pas vous laisser dans indifférence. Soit vous adhérez, soit vous détestez. Pour ma part j'appartiens à la première catégorie. Il m'a fait penser au livre que j'avais également adoré La vie inachevée d'Addison Stone (ma chronique sur ce livre exceptionnel est ici). Essentiellement car la posture du lecteur change. Elle devient plus active. C'est à nous – lecteur - de nous approprier d'une façon singulière cette histoire innovante. Bref ce livre est une expérience livresque que j'ai adoré vivre !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Athenashobbies Posté le 31 Juillet 2017
          Un livre-objet originale !
        • Corinne31 Posté le 3 Mars 2017
          Magnifique objet si on aime le scrapbooking et le vintage ! C'est très bien fait, très riche, très varié et ce, même dans la version poche. L'histoire quand à elle est plutôt le reflet d'une époque, la vie d'une jeune fille libérée qui raconte ses études et ses amours. Rien de passionnant mais sympathique à lire.
        • Aveline Posté le 7 Septembre 2016
          Nous avons dans les mains un livre dont la couverture rappelle ces décorations vintage des années 1950 que l’on trouve maintenant un peu partout mais aussi un ouvrage scrapbooké qui fait que l’on a inévitablement envie de s’y mettre à notre tour. Au niveau de la forme, on penserait que c’est impossible de s’immerger dedans car on a cet a priori comme quoi, peu de texte = peu d’empathie à ressentir mais non. Peut-être est-ce parce que les images peuvent tout aussi bien parler que les mots, qu’il n’y a pas besoin de long discours pour dire l’essentiel ou simplement parce que le langage des livres est universel, toujours est-il qu’on s’attache au personnage de Frankie aussi rapidement que si elle avait été décrite en mots. L’immersion dans sa peau est immédiate. L’effet journal intime prend. [Avis complet sur mon blog]
        • Accalia Posté le 10 Mai 2016
          J’ai pu lire ce petit livre grâce à Bénédicte (blog que je vous recommande d’ailleurs, il est très bien!). Sans espoir, j’avais participé à son concours pour ses 1 an de blog. Et quelle fut ma surprise de voir que j’avais gagné! Je n’y croyais absolument pas! J’avais sélectionné ce livre dans ceux qu’elle proposait : je n’arrêtais pas de le voir sur la blogosphère et son format m’intriguait. Il est venu hélas à un moment où j’étais vraiment très fatiguée et sans envie de lire. Je l’ai ouvert seulement début avril. J’ai passé un moment assez agréable avec ce roman. Il est plaisant à lire, il ne faut pas hésiter à le lire. C’est un bel objet sans le moindre doute. La forme change bien évidemment, puisque c’est écrit à la manière d’un scrapbooking en fait avec les commentaires de Frankie sur une machine à écrire. En essayant d’en apprendre un peu plus sur la manière dont il a été réalisé, j’ai appris que 600 différentes « pièces » ont été utilisé pour réaliser ce roman graphique. Il y a de tout : des cartes postales anciennes, des lettres, publicités, échantillons de tissus, d’ancien menu…L’auteure les a trouvé sur internet ou chez des antiquaires. Un... J’ai pu lire ce petit livre grâce à Bénédicte (blog que je vous recommande d’ailleurs, il est très bien!). Sans espoir, j’avais participé à son concours pour ses 1 an de blog. Et quelle fut ma surprise de voir que j’avais gagné! Je n’y croyais absolument pas! J’avais sélectionné ce livre dans ceux qu’elle proposait : je n’arrêtais pas de le voir sur la blogosphère et son format m’intriguait. Il est venu hélas à un moment où j’étais vraiment très fatiguée et sans envie de lire. Je l’ai ouvert seulement début avril. J’ai passé un moment assez agréable avec ce roman. Il est plaisant à lire, il ne faut pas hésiter à le lire. C’est un bel objet sans le moindre doute. La forme change bien évidemment, puisque c’est écrit à la manière d’un scrapbooking en fait avec les commentaires de Frankie sur une machine à écrire. En essayant d’en apprendre un peu plus sur la manière dont il a été réalisé, j’ai appris que 600 différentes « pièces » ont été utilisé pour réaliser ce roman graphique. Il y a de tout : des cartes postales anciennes, des lettres, publicités, échantillons de tissus, d’ancien menu…L’auteure les a trouvé sur internet ou chez des antiquaires. Un sacré travail donc! L’histoire est un peut-être un peu simpliste : une jeune fille qui se cherche dans la société et qui grandit. Sorte de roman d’apprentissage, on la voit faire ses premières expériences dans l’amour, l’amitié et le travail… Et pas simple pour une jeune femme à cette époque de trouver un travail! Frankie est un personnage assez attachant et on aime la voir évoluer dans les années folles pour grandir et mûrir peu à peu. J’ai aimé aussi voir évoluer cette époque à travers les pages : la place de la femme dans la société ( des études pour se marier et être une bonne mère et femme de famille, l’arrivée de l’antisémitisme, l’entre-deux guerre à Pari, les écrivains et chanteurs de l’époque…) Tous ces petits morceaux de notre histoire, qui parfois sont à peine évoqués dans le quotidien de Frankie, c’était agréable de les retrouver. [Attention, je dévoile la fin…] [masquer] J’ai été malgré tout un peu déçue à la fin, de la voir finalement « rentrer » dans les rangs…c’est un peu dommage après toutes ses années à se chercher… On peut voir cela d’un côté très positif : elle va pouvoir se consacrer à l’écriture, avoir un mari qu’elle aime… Mais j’ai un peu de mal…j’ai surtout peur qu’après un, deux voir plus d’enfants, son ménage à tenir – l’aide du mari est impensable à cette époque- elle n’ait plus vraiment d’énergie à faire grand chose et laisse peu à peu ses rêves s’envoler… Pessimiste moi? Peut-être un peu… [/masquer] —————————————– Un roman graphique assez intéressant, surtout à feuilleter, très beau. L’histoire de cette jeune fille qui se cherche est toute mignonne, mais un petit bémol sur la fin. Encore un très grand merci à Bénédicte pour l’envoi de ce roman!
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "A la fois roman d'apprentissage, chef-d'oeuvre artisanal et fabuleuse machine à remonter le temps, Le Journal de Frankie Pratt est unique en son genre"

        Nouvelle Republique du Centre-Ouest
        Aventurez-vous sur les rives du NiL
        Petite maison généraliste à forte personnalité, NiL a toujours défendu avec passion les regards d'auteurs originaux sans se poser la question des genres. Embarquez dès à présent pour recevoir toutes les actualités de NiL !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com