Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809841824
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 48
Format : 24 x 32 mm

Le petit Macron démasqué

,

Collection : Beaux-Livres
Date de parution : 12/05/2021
À douze mois de la présidentielle, ce livre en forme d'abécédaire offre un état des lieux d’une Macronie et d’un personnel politique en pleine décomposition : chacun en prend pour son grade !
En même temps de droite et vaguement de gauche, séduisant et froid, décontracté et raide, méthodique et gaffeur, Emmanuel Macron écoute tout le monde et ne se fie qu’à lui-même.

Il est parvenu à fracturer la droite, humilier l’extrême droite, liquéfier le PS, annexer le centre et placardiser une génération entière...
En même temps de droite et vaguement de gauche, séduisant et froid, décontracté et raide, méthodique et gaffeur, Emmanuel Macron écoute tout le monde et ne se fie qu’à lui-même.

Il est parvenu à fracturer la droite, humilier l’extrême droite, liquéfier le PS, annexer le centre et placardiser une génération entière de dinosaures qui en avait bien besoin. Épatant ! Bravo!

Et pourtant, à coups de petites phrases malheureuses, de crises mal gérées, de réformes bricolées et d’une gestion pour le moins chaotique de la crise sanitaire, le président n’a plus vraiment la cote.

Alors que se profilent les présidentielles, ce livre fait l’état des lieux d’une Macronie déconfite, par le jeu d’un abécédaire passant en revue un paysage politique en pleine décomposition.
Ça promet ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809841824
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 48
Format : 24 x 32 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Gerstel Posté le 6 Juin 2021
    Je remercie Masse critique qui m'a permis de recevoir ce livre jouissif AUTEUR : JEAN LOUIS FESTJENS - CARICATURE : JEAN CLAUDE MORCHOISNE – TITRE : LE PETIT MACRON DEMASQUE EDITEUR : L’ARCHIPEL PARU EN MARS 2021 –47 PAGES – 15 € 95 ISBN – 9782809841824 AUTEUR Jean Claude Morchoisne est né en 1944, il est caricaturiste. Il a collaboré des années au journal Pilote, mais aussi aux échos. Il est très connu dans le milieu pour ses caricatures politique Jean Louis Festjens est né en 1956, diplômé de philosophie et d’histoire médiévale, il a été nègre littéraire. Il a publié de nombreux livres dans le genre « fantasy », ainsi que des livres d’humour MOTS MATIERES : Politique, humour, Ve république, Macron GENRE : humoristique RESUME : Sous une forme alphabétique, les auteurs déroulent tous les événements du quinquennat d’Emmanuel Macron : Des gilets jaunes en passant par l’affaire Benalla jusqu’à la dernière année marquée par le covid, rien n’est oublié. AVIS CRITIQUE Le livre est caustique et les carricatures sont saisissantes de vérité. Les auteurs n’épargnent personne puisque toute la sphère politique est invitée dans ce livre jouissif et bien écrit. Car, en effet, il ne s’agit pas uniquement un livre de « gueules » mais aussi d’un... Je remercie Masse critique qui m'a permis de recevoir ce livre jouissif AUTEUR : JEAN LOUIS FESTJENS - CARICATURE : JEAN CLAUDE MORCHOISNE – TITRE : LE PETIT MACRON DEMASQUE EDITEUR : L’ARCHIPEL PARU EN MARS 2021 –47 PAGES – 15 € 95 ISBN – 9782809841824 AUTEUR Jean Claude Morchoisne est né en 1944, il est caricaturiste. Il a collaboré des années au journal Pilote, mais aussi aux échos. Il est très connu dans le milieu pour ses caricatures politique Jean Louis Festjens est né en 1956, diplômé de philosophie et d’histoire médiévale, il a été nègre littéraire. Il a publié de nombreux livres dans le genre « fantasy », ainsi que des livres d’humour MOTS MATIERES : Politique, humour, Ve république, Macron GENRE : humoristique RESUME : Sous une forme alphabétique, les auteurs déroulent tous les événements du quinquennat d’Emmanuel Macron : Des gilets jaunes en passant par l’affaire Benalla jusqu’à la dernière année marquée par le covid, rien n’est oublié. AVIS CRITIQUE Le livre est caustique et les carricatures sont saisissantes de vérité. Les auteurs n’épargnent personne puisque toute la sphère politique est invitée dans ce livre jouissif et bien écrit. Car, en effet, il ne s’agit pas uniquement un livre de « gueules » mais aussi d’un vrai essai politique. C’est bien vu et bien écrit. Pas de parti pris pour un parti politique puisque les 5 années de la présidence Macron sont balayées avec ses collaborateurs et ses adversaires. A lire sans restriction car parfois il vaut mieux parfois en rire qu’en pleurer.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Floyd2408 Posté le 20 Mai 2021
    Masse critique Babelio Graphique, je reçois une Bande-dessinée à l’humour noir, comme celle des Fluide glaciale qui ont bercé mon adolescence, d’un Charlie Hebdo où du Dinosaure de Hara-Kiri, journal bête et méchant du professeur Choron, je retrouve ce côté satirique dans la prose qui accompagne ces dessins qui sont des caricatures de notre monde politique, ou des pensionnaires de ce zoo des guignols, perchés sur leurs égos surdimensionnés, se bataillant comme dans une cour d’école de maternelle dans l’hémicycle servant de bac à sable, chacun se bat pour la pelle, le sceau ou le râteau, une gaminerie puérile s’en dégage, vive le monde politique. Les dessins sont de la plume de Jean-Claude Morchoisne et la prose de Jean-Louis Fetjaine, la symbiose des deux est détonnant, explosif, la politique se lave au vitriol et se récure au détergent de jeux de mots acerbes, j’adore ce style d’humour, les guignols de l’info où êtes-vous ! La politique est un monde d’absurdité, celle qui consume les idées, nivelle la diversité, fige la société dans un marasme monarchique déguisé, Le petit Macron quitte le nid douillet de billets verts référentiels, pour venir dans la place des Grands Hommes, avec sa femme... Masse critique Babelio Graphique, je reçois une Bande-dessinée à l’humour noir, comme celle des Fluide glaciale qui ont bercé mon adolescence, d’un Charlie Hebdo où du Dinosaure de Hara-Kiri, journal bête et méchant du professeur Choron, je retrouve ce côté satirique dans la prose qui accompagne ces dessins qui sont des caricatures de notre monde politique, ou des pensionnaires de ce zoo des guignols, perchés sur leurs égos surdimensionnés, se bataillant comme dans une cour d’école de maternelle dans l’hémicycle servant de bac à sable, chacun se bat pour la pelle, le sceau ou le râteau, une gaminerie puérile s’en dégage, vive le monde politique. Les dessins sont de la plume de Jean-Claude Morchoisne et la prose de Jean-Louis Fetjaine, la symbiose des deux est détonnant, explosif, la politique se lave au vitriol et se récure au détergent de jeux de mots acerbes, j’adore ce style d’humour, les guignols de l’info où êtes-vous ! La politique est un monde d’absurdité, celle qui consume les idées, nivelle la diversité, fige la société dans un marasme monarchique déguisé, Le petit Macron quitte le nid douillet de billets verts référentiels, pour venir dans la place des Grands Hommes, avec sa femme d’une vieille famille bourgeoise Amiénoise, tous deux sont nés avec une cuillère d’argent dans la bouche, où les cachent-t-ils, une fouille au corps s’impose ! Quel moment de détente, Le petit Macron et sa farandole politicienne qui picore les miettes, cette troupe politicienne qui gravite dans les sphères lumineuses des promesses électorales, cette caste de pouvoir et d’aimant à fric, étatisant la population Française, sont tous croqués, personne n’est épargnée, LRM et son opposition, et les autres jouant au yo-yo du je t’aime moi non plus, comme LR, le Modem et les éléphants fossilisés, ces anciens embourbés dans la nasse , ils sortent du chapeau du prestidigitateur gouvernementale du moment pour un poste prestigieux d’honneur, c’est ce Césars honorifique pour une grande carrière. Voilà Le petit Macron démasqué, pendant que nous sommes tous masqué, quelle belle ironie, le livre débute par une petite présentation sous le titre Macronscopie, entre Jupiter et Belphégor, notre jeune Macron est croqué à l’image de son égo , pour être un ToutanMacron, c’est la folie des grandeurs. Cet abécédaire fait exploser notre microcosme politique Français et son chef de file actuel Macron et sa macronie d’amateur, grimant notre chef de classe d’un bonnet d’âne, surclassé de l’ENA, ils sont tous en petits écoliers, ceux qui n’ont pas gérés la gestion du COVID19, laissant en liberté le gorille Benalla, la nommant Bibi polaire, Brigitte en Harley Davison, oups, l’autre avec sa baguette de maitresse d’école et sa tenue de call girl vintage, son Macron en est Baba (au rhum). Les animaux aiment se cacher dans ces hommes et femmes politiques, Castex le castor, con, Bayrou se singe en Baloo, il en faut peu pour être centriste, puis en pigeon, toute la clique d’Hollande s’articule dans la basse-cour en volatile, ces socialisme infectés par la grippe aviaire, l’araignée Marine le Pen du rassemblement nationale, la chauve-souris Gérard Collomb, ancien ministre de l’intérieur se perdant dans une fable de La Fontaine, Mélenchon en morpion, le ragondin Philippe Martinez au porte de la retraite et en quadrumane , Monsieur Hollande avec les insectes des verts sous le regard chouette de Hulot et Jadot, les personnages politiques sont tous des animaux ou insectes de cette terre que tous piétine, le pouvoir est la seul priorité de tous ces politiciens. J’aime les dessins, Macron est ce transformiste, le multi passe de service, écolier, en bébé , se légumisant en carotte , en champignon, se couronnant en grue, nuisible comme une mite au élan d’un dialogue de Michel Audiard, en poéte Jean de La Fontaine avec deux fables savoureuse d’après Le héron et Le corbeau et le renard, La chauve-souris et Le Macron et les renards, c’est une belle réussite de s’inspirer de ces fables animales, Macron devient mitron pour devenir un pain, le macron mute en macro puis en maquereau, il devient le Mickey de Maitre Poutine, rejoint Hollande en macaque en passant par le marquis, pas de Sade, trop sophistiqué pour le macron, il préfère être le suppôt d’histoire, n’étant surement le support transitoire pour devenir le suppositoire. C’est plus belle la vie dans ce livre coloré, la mutation des personnages politiques est cruelle quelque fois, amusante pour le plupart et si vrai pour certain, j’avoue avoir eu du plaisir à lire cette prose sur cette famille qui me donne envie de vomir, surtout lorsque je les vois à l’assemblée, se disputer comme des chiffonniers, n’ayant aucune retenue, la méprisante majorité monarchique dans cette illusion démocratique, se berce une chanson, « ça plane pour moi », Oh je suis méprisant , ils disent juste leur vérité « Nous sommes trop intelligent et subtil », Vice l’idéocratie de notre société. Merci pour cette pause de plaisir et de défoulement. Les dessins et la prose sont dans un accord majeur pour une partition de sourire à l’arpège d’humour noire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • littera_priscilla Posté le 19 Mai 2021
    A la base, je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler une férue de politique. Non que je trouve cela inintéressant, mais je considère que cela dépasse mes capacités. Je n’ai pas la vision d’ensemble qu’il est nécessaire d’avoir pour défendre un point de vue sur le sujet. A cela s’ajoute, comme chez tout le monde, une grande désillusion à propos de ce monde… J’adore en revanche l’art de la caricature et ici, c’est très bien fait. En plus de n’avoir aucune difficulté à reconnaître les visages de ces hommes et femmes politiques, on rit beaucoup de les voir animalisés en pigeon, en gorille, ou même réifiés en suppositoire, en carotte… Je vous laisse vous régaler avec ces quelques images. Mais ce qui m’a définitivement séduite, vous vous en doutez, ce sont les mots. Quel talent nous révèle ici l’auteur. Les textes sont drôles, savoureux parce que les métaphores choisies sont filées sur tout le paragraphe. Il y a même des fables, écrites avec beaucoup de finesse. Tout le monde en prend pour son grade, le couple présidentiel bien sûr, mais aussi Benalla, la droite, la gauche, les écologistes. Il s’agit ici de montrer l’étendue de l’onde de choc que représente le quinquennat... A la base, je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler une férue de politique. Non que je trouve cela inintéressant, mais je considère que cela dépasse mes capacités. Je n’ai pas la vision d’ensemble qu’il est nécessaire d’avoir pour défendre un point de vue sur le sujet. A cela s’ajoute, comme chez tout le monde, une grande désillusion à propos de ce monde… J’adore en revanche l’art de la caricature et ici, c’est très bien fait. En plus de n’avoir aucune difficulté à reconnaître les visages de ces hommes et femmes politiques, on rit beaucoup de les voir animalisés en pigeon, en gorille, ou même réifiés en suppositoire, en carotte… Je vous laisse vous régaler avec ces quelques images. Mais ce qui m’a définitivement séduite, vous vous en doutez, ce sont les mots. Quel talent nous révèle ici l’auteur. Les textes sont drôles, savoureux parce que les métaphores choisies sont filées sur tout le paragraphe. Il y a même des fables, écrites avec beaucoup de finesse. Tout le monde en prend pour son grade, le couple présidentiel bien sûr, mais aussi Benalla, la droite, la gauche, les écologistes. Il s’agit ici de montrer l’étendue de l’onde de choc que représente le quinquennat de Macron, après les élections, les gilets jaunes, la réforme des retraites, le coronavirus… Le bilan est plutôt acerbe et tranchant, mais finalement, on le savait avant de commencer à lire et au moins, ici, c’est amusant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • dcombier Posté le 17 Mai 2021
    Un régal ! Tout l'esprit français dans les caricatures pleines de mordant de Morchoisne et les textes décapants de Festjens ! A chaque relecture, on trouve de nouveaux détails hilarants aussi bien dans les dessins que dans le texte. A recommander sans modération pour tous publics et tous âges.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés