Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749161938
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 168
Format : 230 x 280 mm

Le temps du 7ème art, les montres au cinéma

Date de parution : 28/11/2019
Un détail subtil mais qui change tout.
L’élégance réside dans le détail, une touche subtile qui change tout. Les montres au cinéma incarnent bien plus qu’un accessoire, même iconique. Si elles permettent de rehausser un costume, elles sont surtout symboliques, soulignent un statut ou se font passeuses d’histoire. Maîtresses du temps, elles sont souvent d’une importance cruciale... L’élégance réside dans le détail, une touche subtile qui change tout. Les montres au cinéma incarnent bien plus qu’un accessoire, même iconique. Si elles permettent de rehausser un costume, elles sont surtout symboliques, soulignent un statut ou se font passeuses d’histoire. Maîtresses du temps, elles sont souvent d’une importance cruciale pour le héros. Lignes de vie ou armes de dernier recours en pleine action, elles contribuent au revirement sans lequel le monde serait perdu.
Certains rôles sont indissociables de leurs montres : impossible d’imaginer James Bond sans ses mythiques Rolex Submariner ou Omega Seamaster au poignet, Steve McQueen sans sa Tag Heuer ou Ryan Gosling dans Drive sans sa Calatrava.
Parfois, les montres deviennent même des actrices à part entière, telles « the Gold Watch » dans la scène culte de Pulp Fiction, l’IWC portée par Sophie Marceau dans Anthony Zimmer, ou l’historique Omega, réellement portée sur la Lune par Neil Armstrong et qui apparaît dans First Man : le premier homme sur la Lune, de Damien Chazelle.
Dans cet ouvrage, les montres sont le guide inattendu pour une visite de l’histoire du 7e art qui réserve bien des surprises. Discrètes ou cultissimes, ces montres sont l’objet d’une fascination qui dépasse les genres et les générations.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749161938
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 168
Format : 230 x 280 mm
Cherche midi

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bazart Posté le 13 Juin 2020
    Frédéric Liévain, auteur, réalisateur audiovisuel, journaliste, cinéphile éclectique et passionné d’horlogerie est également l’auteur de James Bond, l’espion qui aimait les montres,en 2016. Dans son nouveau beau livre, toujours paru au cherche midi éditeur il sonde l'alchimie qui existe entre horlogerie et 7eme art en montant à quel point la montre a souvent été un acteur à part entière de très nombreux chefs d'oeuvre du cinéma. Evidemment le film d'espionnage, dont 007 est l'archétype parfait a mis en avant de très belle facon les ressorts scénaristiques des montres, mais l'éclat de cet objet brille aussi de milles feux dans les suspens noirs du Hollywood des années 50/60 ou également comme l'archétype du personnage féminin glamour et ultra tendance. Steve McQueen ou Ryan Gosling dans Drive avec sa Calatrava. auront parachevé ce lien et parachevé les affinités électives entre les montres et le monde du cinéma. Une analyse et un point de vue interessante tenue... montre en main!!
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !