Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258112704
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire (éd. film)

Caroline Berg (Traducteur)
Date de parution : 22/05/2014

« Quand la vie joue les prolongations, il faut bien s’autoriser quelques caprices. » Allan Karlsson

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une...

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao…

« Un chef-d’œuvre dans l’art du mensonge. J’oserai même prétendre que le souffle d’Arto Paasilinna traverse les pages de ce livre. » Smålandsposten

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258112704
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • dandoune Posté le 13 Juin 2020
    Je cherchais un livre drôle aux rebondissements loufoques. Je n'ai pas été déçue. Une histoire sur une toitle de fond historique (1905-2005). Seul bémol: les personnages manquent parfois un peu de relief et de profondeur.
  • Salix_alba Posté le 8 Juin 2020
    Grand jour pour Allan Karlsson, il va fêter son centenaire ; mais le passer dans une maison de retraite, certes non ! Et décide donc, de prendre la poudre d’escampette, afin de voir si l’herbe est plus verte ailleurs…Destination la gare la plus proche, et pourquoi ne pas partir avec cette valise, qu’un voyageur inconscient lui demande de surveiller ? Ainsi débute les multiples péripéties d’Allan. Fatigué ? Non, et pourtant à son actif, plusieurs pays traversés, une noria de déboires subies Mais non, la vie ne s’arrête pas ainsi. Vite ! S’éloigner de cet enfermement destructif ! Je ne peux continuer à déflorer les aventures, dignes d’un « Indiana Jones » ; les déboires générés par son talent d’artificier. Qui vont lui permettre - fortuitement - de rencontrer les grands de ce monde, sur les événements majeurs de notre siècle. Un récit original, fortement décalé, plein d’anecdotes, de conversations mêlant l’ironie à la géopolitique. Bref, une bouffée d’air pur dans la morosité actuelle.
  • AurelienValere Posté le 4 Juin 2020
    J’ai dégusté ce livre sur les terrasses enfin libérées. Quel bon moment
  • moussk12 Posté le 21 Mai 2020
    Vous connaissez, j'en suis sûre, Forest Gump. Mais si, avec Tom Hanks ! Et bien, figurez-vous qu'Allan Karlsson est un Forest Gump, multiplié par dix. Légèrement simplet, pourrait-on dire, mais non dénué de suite dans les idées, même s'il agit instinctivement sans trop réfléchir avant. Ce vieux centenaire n'aime pas le porridge du petit déjeuner de la maison de retraite où il vit désormais, après avoir fait sauter le renard, avec ses poules, de même que sa maison, et ne rêve que d'une chose : partir de là. Et il n'a pas mieux choisi le jour où le personnel avait préparé une petite fête le jour de ses 100 ans. Fait sauter sa maison ? Mais oui, car Allan est dynamiteur de profession et les explosifs, il connaît. Alors, accrochez-vous, parce qu'avec Allan, vous allez faire non seulement le tour du globe, mais aussi le tour du siècle en histoire-géographie. Au fur et à mesure de ses pérégrinations, des rencontres insolites feront grandir la petite bande d'amis autour de ce personnage haut en couleurs. Les chapitres alternent entre la fuite du centenaire et ses aventures avec ses nouveaux amis, tous pourchassés par les brigands et la... Vous connaissez, j'en suis sûre, Forest Gump. Mais si, avec Tom Hanks ! Et bien, figurez-vous qu'Allan Karlsson est un Forest Gump, multiplié par dix. Légèrement simplet, pourrait-on dire, mais non dénué de suite dans les idées, même s'il agit instinctivement sans trop réfléchir avant. Ce vieux centenaire n'aime pas le porridge du petit déjeuner de la maison de retraite où il vit désormais, après avoir fait sauter le renard, avec ses poules, de même que sa maison, et ne rêve que d'une chose : partir de là. Et il n'a pas mieux choisi le jour où le personnel avait préparé une petite fête le jour de ses 100 ans. Fait sauter sa maison ? Mais oui, car Allan est dynamiteur de profession et les explosifs, il connaît. Alors, accrochez-vous, parce qu'avec Allan, vous allez faire non seulement le tour du globe, mais aussi le tour du siècle en histoire-géographie. Au fur et à mesure de ses pérégrinations, des rencontres insolites feront grandir la petite bande d'amis autour de ce personnage haut en couleurs. Les chapitres alternent entre la fuite du centenaire et ses aventures avec ses nouveaux amis, tous pourchassés par les brigands et la police qui a toujours un train de retard, et l'histoire d'Allan depuis sa jeunesse. Vous voulez un auteur qui a une imagination débordante et déjantée ? Ce livre est fait pour vous. Pour ma part, c'était un peu de trop. J'ai d'abord eu du mal à entrer dedans, j'ai forcé la lecture et commencé à apprécier. Et puis, l'accumulation des aventures m'a un peu lassée. Par contre j'ai beaucoup aimé la fin et la scène avec le policier et le procureur. Mais je suis certaine que ce livre aura son public.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Arimbo Posté le 5 Mai 2020
    L'incipit du livre donne le ton. L'auteur y cite son grand-père à qui il dédie son roman: "ceux qui ne savent raconter que la vérité ne méritent pas qu'on les écoute". A partir du moment où l'on accepte que rien dans cette histoire n'est vrai, même s'il y passe une belle brochette de personnages historiques bien réels, et que l'on se laisse emporter par cette histoire loufoque, on vit de belles heures de bonne humeur, si agréables en ces temps moroses et mortifères de pandémie. Le récit mêle, d'une part, la cavale rocambolesque d'un centenaire dérobant une valise avec un butin dont il ne soupçonnait pas l'existence et de quelques "pieds -nickelés" finalement bien sympathiques, et d'autre part le cours d'une vie absolument incroyable, où cet autodidacte spécialiste en explosifs va rencontrer, excusez du peu, Franco, Mao-Tse-Toung, Staline, Truman, Johnson, Churchill, De Gaulle, et quelques autres...Ce retour sur le passé comporte parfois des longueurs, mais aussi des moments vraiment désopilants, tels le repas avec De Gaulle et Johnson. Une histoire drôle et bien ficelée, un héros plein de malice, qui ne se démonte jamais malgré les difficultés, résilient selon ce mot valise à la mode, et qui ne veut jamais se... L'incipit du livre donne le ton. L'auteur y cite son grand-père à qui il dédie son roman: "ceux qui ne savent raconter que la vérité ne méritent pas qu'on les écoute". A partir du moment où l'on accepte que rien dans cette histoire n'est vrai, même s'il y passe une belle brochette de personnages historiques bien réels, et que l'on se laisse emporter par cette histoire loufoque, on vit de belles heures de bonne humeur, si agréables en ces temps moroses et mortifères de pandémie. Le récit mêle, d'une part, la cavale rocambolesque d'un centenaire dérobant une valise avec un butin dont il ne soupçonnait pas l'existence et de quelques "pieds -nickelés" finalement bien sympathiques, et d'autre part le cours d'une vie absolument incroyable, où cet autodidacte spécialiste en explosifs va rencontrer, excusez du peu, Franco, Mao-Tse-Toung, Staline, Truman, Johnson, Churchill, De Gaulle, et quelques autres...Ce retour sur le passé comporte parfois des longueurs, mais aussi des moments vraiment désopilants, tels le repas avec De Gaulle et Johnson. Une histoire drôle et bien ficelée, un héros plein de malice, qui ne se démonte jamais malgré les difficultés, résilient selon ce mot valise à la mode, et qui ne veut jamais se mêler de politique, et une galerie étonnante de personnages petits et grands (par la taille et la notoriété), pourquoi bouder son plaisir!
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.