Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258112704
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire (éd. film)

Caroline Berg (Traducteur)
Date de parution : 22/05/2014

« Quand la vie joue les prolongations, il faut bien s’autoriser quelques caprices. » Allan Karlsson

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une...

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao…

« Un chef-d’œuvre dans l’art du mensonge. J’oserai même prétendre que le souffle d’Arto Paasilinna traverse les pages de ce livre. » Smålandsposten

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258112704
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • franksinatra Posté le 9 Juin 2021
    Allan Karlsson, un centenaire des plus fringants, s'évade de la maison de retraite où il séjourne pour échapper à Soeur Alice, la Cerbère de service. Démarre alors un road-movie durant lequel Allan va se lier d'amitié avec un vieux délinquant qui squatte en ermite une gare abandonnée de province et un vendeur de hot-dog véritable Pic de la Mirandole moderne en cherchant à fuir une bande de gangsters lancée à ses trousses parce qu'il leur a "emprunté" une valise contenant 50 millions de couronnes. D'autres personnages tout aussi loufoques les uns que les autres, comme une cornac et son éléphante, un procureur débordé par la presse et un inspecteur de police cool et relaxe vont croiser sa route, exactement comme l'ont fait, au cours de sa longue existence, Franco, Truman, Staline, Mao, De Gaulle, Johnson et quelques autres grands hommes du XXème siècle avec lesquels il entretiendra parfois des relations d'amitié improbables mais toujours quasiment d'égal à égal et sans s'encombrer de protocole. A l'aide d'une double trame narrative, passé présent, l'auteur nous propose deux romans pour le prix d'un, toujours avec le même ton loufoque et jubilatoire pour nous raconter la vie extraordinaire d'un homme tranquille et ordinaire, qui abhorre... Allan Karlsson, un centenaire des plus fringants, s'évade de la maison de retraite où il séjourne pour échapper à Soeur Alice, la Cerbère de service. Démarre alors un road-movie durant lequel Allan va se lier d'amitié avec un vieux délinquant qui squatte en ermite une gare abandonnée de province et un vendeur de hot-dog véritable Pic de la Mirandole moderne en cherchant à fuir une bande de gangsters lancée à ses trousses parce qu'il leur a "emprunté" une valise contenant 50 millions de couronnes. D'autres personnages tout aussi loufoques les uns que les autres, comme une cornac et son éléphante, un procureur débordé par la presse et un inspecteur de police cool et relaxe vont croiser sa route, exactement comme l'ont fait, au cours de sa longue existence, Franco, Truman, Staline, Mao, De Gaulle, Johnson et quelques autres grands hommes du XXème siècle avec lesquels il entretiendra parfois des relations d'amitié improbables mais toujours quasiment d'égal à égal et sans s'encombrer de protocole. A l'aide d'une double trame narrative, passé présent, l'auteur nous propose deux romans pour le prix d'un, toujours avec le même ton loufoque et jubilatoire pour nous raconter la vie extraordinaire d'un homme tranquille et ordinaire, qui abhorre la politique et les idéologies mais qui apprécie les plaisirs simples de la vie, la bonne chère et l'alcool, et qui par les plus grands des hasards qui se multiplient pourtant à l'envie, va se retrouver dans des situations ubuesques qui auront une influence non négligeable sur le cours de l'Histoire mondiale. Avec beaucoup d'humour et une imagination complètement débridée, l'auteur nous entraîne dans son délire et l'on suit avec délectation les aventures d'Allan Karlsson qui reste, quelques soient les circonstances, placide et stoïque même dans les geôles iraniennes ou le goulag soviétique. J'ai donc beaucoup ri et souri en lisant cette histoire abracadabrante et complètement folle, comme je l'avais fait précédemment avec "l'analphabète qui savait compter" du même auteur, sans m'étonner des invraisemblances du scénario. Est-ce qu'on s'étonne dans les films d'action de voir le héros être éjecté d'une voiture roulant à fond sans froisser le pli de son pantalon, marcher pieds nus sur du verre pilé sans broncher, s'accrocher à l'aile d'un avion qui fait des loopings ? non, non non. Alors sauter du premier étage pour un centenaire, je suis sûr que c'est possible.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CELELIVRIS Posté le 30 Mai 2021
    Ce premier roman est plein d'une réelle originalité avec ce récit frondeur qu'un aïeul qui file de sa maison de retraite pour profiter de ses dernières années. Ce thème me rappelle un vieux film belge "Home sweet home" qui raconte la révolte de vieux dans justement une séniorie. Ici, on ne parle pas de coup d'état, mais d'une évasion tout en douceur. C'est impertinent, drôle et plein de rebondissements. façon de prouver qu'on peut être potache à n'importe quel âge et se foutre du politiquement correct. Au seuil de sa vie, lorsqu'on a été trop longtemps bridé, on se fiche des conventions. une belle surprise !
  • Dune93 Posté le 27 Avril 2021
    L'humour suédois ! Un roman surréaliste où un vieil homme centenaire s'échappe de sa maison de retraite le jour de son anniversaire. Dans sa cavale, il va déclencher une chasse à l'homme de la part de la police, des médias et d'un gang mafieux. Comme Allan l'a toujours fait dans sa vie, il fait les choses sans penser aux conséquences. Et les conséquences sont nombreuses: morts, explosions, vol d'argent de la drogue. La vie Allan est un conte fantastique. En alternance avec cette cavale, nous allons découvrir l'incroyable vie d'Allan. Sa connaissance de l'explosif et son goût pour l'alcool vont lui permettre de rencontrer des personnages historiques tels que: le président Truman, Franco, Mao Zedong et autres. Et comme il est apolitique, il n'a aucuns scrupules à passer d'un bord à l'autre. Un style particulier à découvrir.
  • Fred-06 Posté le 26 Avril 2021
    Totalement décalé, ne pas prendre au premier degré. Plein de fraîcheur, de sourires, un histoire improbable, des personnages attachants. Allan, ce centenaire nous invite dans son périple, si on accepte de partir avec lui, on se régale du début à la fin.
  • Avrilya Posté le 21 Avril 2021
    On découvre Allan, à l’âge très avancé de 100 ans. Suivant ses envies, pas toujours de la meilleure manière, il sera amené à être mêlé à une histoire rocambolesque. La cause ? Une valise qu’on lui avait simplement demandé de garder. S’entrecoupent des morceaux de sa vie passée, où l’on se rend compte que cet homme est destiné à se mettre dans des situations impossibles. Situations tellement hilarantes qu’on attend toujours la suivante.
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.