En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les P'tites Poules - Un poulailler dans les étoiles T.2

        Pocket jeunesse
        EAN : 9782266189736
        Code sériel : PKJN
        Façonnage normé : CARTONNE
        Nombre de pages : 48
        Format : 225 x 285 mm
        Les P'tites Poules - Un poulailler dans les étoiles T.2

        ,

        Collection : Les Petits Poules
        Date de parution : 03/10/2013

        Un petit poulet au sacré caractère refuse le train-train quotidien du poulailler. Son rêve ? Toucher les étoiles… Et à cœur de poulet, rien d’impossible !

        Approcher les étoiles ! Depuis qu’il est sorti de son œuf, Carmélito, le petit poulet, ne rêve que de ça. En digne fils de Carméla, la poulette de La petite poule qui voulait voir la mer, rien ne peut l’abattre, ni la difficulté, ni les moqueries de Pédro le cormoran....

        Approcher les étoiles ! Depuis qu’il est sorti de son œuf, Carmélito, le petit poulet, ne rêve que de ça. En digne fils de Carméla, la poulette de La petite poule qui voulait voir la mer, rien ne peut l’abattre, ni la difficulté, ni les moqueries de Pédro le cormoran. Et puis son ami Bélino, le petit bélier, est là pour le soutenir ! Il le conduit même auprès d’un ami : le signore Galilée. L’étrange bonhomme laisse Carmélito regarder les étoiles dans son drôle de tuyau-truc-machin (une longue-vue). Le petit poulet est fasciné : « Hé, m’sieur, quand est-ce qu’on pourra les toucher pour de vrai, les étoiles ? ». Le vieux savant éclate de rire : « Quand les poules auront des dents, mon petit Carmélito ! » Mais il ne croit pas si bien dire… Cette nuit-là, Carmélito et Bélino voient débarquer d’un étrange poulailler tombé du ciel des poules vertes avec des dents ! Carmélito ne résiste pas à l’envie de visiter ce poulailler ! À bord, il rencontre Céleste, la petite poule verte, qui vient des étoiles… Nom d’une plume, Carmélito le tient, son rêve !

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266189736
        Code sériel : PKJN
        Façonnage normé : CARTONNE
        Nombre de pages : 48
        Format : 225 x 285 mm
        Pocket jeunesse
        10.70 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • thegoodgirl Posté le 23 Janvier 2018
          Quel plaisir de retrouver ces p'tites poules! Pour ma fille et moi, c'est une découverte récente alors que cela fait quelques années maintenant que Christian Jolibois nous régale avec ces gallinacées hors du commun. Cet album est très drôle, autant pour les petits que pour les grands. Je me suis amusée du second degré omniprésent et ma fille a beaucoup aimé le côté fou fou de cette petite équipe. Les p'tites poules extraterrestres qui viennent sur terre en sortie scolaire c'est tout de même inattendu. L'histoire est poétique, ponctuée de passages plein de tendresse et d'amitié. Les illustrations sont superbes, colorées, drôles. Le texte est simple et ma fille qui commence à lire (CP) a pu découvrir l'histoire presque toute seule. Elle est parfois passée à côté du second degré mais elle a bien ri quand même. Une réussite à partager et à faire découvrir.
        • amelie1417 Posté le 2 Novembre 2016
          Un poulailler dans les étoiles, il y a d'énorme ressemblance (logique) avec le poulailler sauf que cela n'est pas pareil car les poules verte voyage.... C'est intéressant, le rêve de Carmélito avec Bélino qui arrive... Pour ma part j'ai bien aimé cela sort de l'ordinaire.
        • blandine5674 Posté le 13 Octobre 2016
          Toucher les étoiles ? Quand les poules auront des dents ! A la force de regarder les étoiles, les p’tes poules ont cette fois droit à la visite des extra-terrestres. De la drôlerie, du bonheur quoi ! Comme toujours grâce à Jolibois et Heinrich.
        • Jangelis Posté le 2 Mai 2015
          Plus je lis "Les P'tites Poules" et plus j'aime ça, découvrant chaque fois des nouvelles références, des clins d'oeil dans le texte et les images. Le genre de livres qu'aiment les enfants, mais à la lecture desquels les adultes ne s'ennuient pas une seconde. Ici, des références à Galilée (du coup, ma petite-fille en CE2 a ressorti son cours où il en avait été question, à présent elle se souvient de ce nom), les étoiles, l'expression "Quand les poules auront des dents" : mais aussi, une classe verte originale. On s’amuse tout le long, on découvre, on réfléchit, on rit. J'ai beaucoup aimé notamment le début : sachant que toute poule doit rentrer se coucher dès que la nuit tombe, et que les enfants comme partout ont du mal à y aller, cette trouvaille d'une superbe constellation renard. Bref, j'ai tout aimé dans ce livre !
        • Musardise Posté le 21 Novembre 2014
          Terrassée par la grippe fin février, j'ai eu bien du mal à me sortir de mon état de zombie enchifrené. Pour m'occuper, j'ai dû, par conséquent, avoir recours à des divertissements peu coûteux en ressources cognitives. Relire mes vieux albums de Babar et des Barbapapa s'est, à ce titre, révélé judicieux. Me lancer dans la série des P'tites poules, beaucoup moins. A priori, on pourrait penser que des livres que l'on conseille à des enfants âgés de 6 ans auraient dû convenir à mon état de convalescente. Que nenni ! Bien au contraire, je me suis retrouvée précipitée au bord de ce terrible gouffre que l'on nomme avec effroi "surcharge cognitive" (ah ben oui, ça faisait longtemps que vous n'y aviez pas eu droit, fallait bien vous y attendre, hein) et je n'en suis pas ressortie indemne. Car je n'avais pas mesuré - honte à moi - toute l'intelligence des deux auteurs, qui jouent sans cesse sur les différents niveaux de lecture et mêlent à leurs histoires pour enfants jeux de mots et références culturelles de tout ordre (historiques, cinématographiques, littéraires, picturales, scientifiques, et j'en passe). Dont l'une n'a pas laissé de m'étonner. Car voyez-vous, en (re)lisant Un poulailler dans les... Terrassée par la grippe fin février, j'ai eu bien du mal à me sortir de mon état de zombie enchifrené. Pour m'occuper, j'ai dû, par conséquent, avoir recours à des divertissements peu coûteux en ressources cognitives. Relire mes vieux albums de Babar et des Barbapapa s'est, à ce titre, révélé judicieux. Me lancer dans la série des P'tites poules, beaucoup moins. A priori, on pourrait penser que des livres que l'on conseille à des enfants âgés de 6 ans auraient dû convenir à mon état de convalescente. Que nenni ! Bien au contraire, je me suis retrouvée précipitée au bord de ce terrible gouffre que l'on nomme avec effroi "surcharge cognitive" (ah ben oui, ça faisait longtemps que vous n'y aviez pas eu droit, fallait bien vous y attendre, hein) et je n'en suis pas ressortie indemne. Car je n'avais pas mesuré - honte à moi - toute l'intelligence des deux auteurs, qui jouent sans cesse sur les différents niveaux de lecture et mêlent à leurs histoires pour enfants jeux de mots et références culturelles de tout ordre (historiques, cinématographiques, littéraires, picturales, scientifiques, et j'en passe). Dont l'une n'a pas laissé de m'étonner. Car voyez-vous, en (re)lisant Un poulailler dans les étoiles, je suis tombée sur ça : [Ici, vous reporter à l'article du blog ou imaginer la page où Carmelito découvre la mer et une étoile de mer au clair de lune] Je m'interrogeai alors : était-ce la fièvre qui me faisait délirer ou s'agissait-il bien d'un clin d'oeil à... Munch ? La réponse en image : [Ici, vous reporter à l'article du blog ou imaginer le tableau "Clair de lune" d'Edvard Munch] Non, je ne rêvais donc pas, Christian Heinrich avait bien glissé un hommage au "Clair de lune" d'Edvard Munch dans l'album. Par la suite, c'est-à-dire en lisant l'album suivant, "Le jour où mon frère viendra", je me suis aperçue que le dessinateur des P'tites poules aimait vraiment beaucoup Munch : [Ici, vous reporter à l'article du blog ou imaginer Carmelito imitant le personnage du "Cri" d'Edvard Munch] Voilà, tout ça pour dire que cette série d'albums jeunesse est un vrai délice pour petits et grands. Sur ce , je vous laisse découvrir tout seuls les autres - et nombreuses - subtilités qu'elle recèle. Bonne lecture !
          Lire la suite
          En lire moins
        Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
        À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.