En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Nous allons mourir ce soir

        Sonatine
        EAN : 9782355845246
        Façonnage normé : CARTONNE
        Nombre de pages : 72
        Format : 130 x 180 mm
        Nous allons mourir ce soir

        Héloïse ESQUIÉ (Traducteur)
        Date de parution : 10/11/2016
        Après Les Apparences, le retour de Gillian Flynn, reine de la manipulation, avec une nouvelle primée en 2015 et acclamée par la critique et le public.
        Après une enfance difficile, la narratrice anonyme devient travailleuse du sexe. Des années d’expériences ont développé chez elle un véritable don pour décrypter la psychologie de ses interlocuteurs, leurs intentions et leurs envies. Aussi lui arrive-t-il d'officier occasionnellement comme voyante. Lorsqu’elle rencontre Susan Burke, une femme aisée aux prises avec... Après une enfance difficile, la narratrice anonyme devient travailleuse du sexe. Des années d’expériences ont développé chez elle un véritable don pour décrypter la psychologie de ses interlocuteurs, leurs intentions et leurs envies. Aussi lui arrive-t-il d'officier occasionnellement comme voyante. Lorsqu’elle rencontre Susan Burke, une femme aisée aux prises avec une situation dramatique, elle accepte de l’aider.
        Susan et sa famille ont emménagé à Carterhook Manor, une vieille demeure inquiétante, marquée par une violente histoire vieille de cent ans. Sur place, la narratrice rencontre Miles, le beau-fils de sa cliente, un adolescent au comportement étrange et glaçant. Saura-t-elle découvrir toute la vérité sur Carterhook Manor et la famille qui l’habite désormais ?

        Si la qualité d'une nouvelle se juge à la puissance de sa chute, Gillian Flynn nous livre ici un véritable morceau d’anthologie. En quelques pages, elle dessine des personnages inoubliables, construit une histoire haletante, qu’elle mène à une conclusion proprement sidérante. Mordant, noir, machiavélique et ironique : tout l’univers de l’auteur, experte incomparable en manipulation et rebondissements, se trouve concentré ici.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782355845246
        Façonnage normé : CARTONNE
        Nombre de pages : 72
        Format : 130 x 180 mm
        Sonatine
        7.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • NoemieTrnr Posté le 18 Décembre 2017
          Je suis assez mitigé... Que dire? Mieux que "Sur ma peau" mais moins bien que "Les apparences". Tout d'abord c'est un court récit de 60 pages, et durant ces 60 pages, je ne me suis pas du tout ennuyé. J'ai adoré l'intrigue en mode "une famille un peu louche, une maison hantée, il se passe quelque chose ici..." j'adore et j'adhère totalement tout le long du bouquin. Mais malheureusement pour Gillian Flynn, "Les apparences" est un de mes livres préférés et donc par conséquent je suis beaucoup plus exigeante. J'ai adoré la façon dont elle m'avait complètement manipulé et il y avait une ambiance du début à la fin du livre que je n'ai pas retrouvé dans "Nous allons mourir ce soir". Je suis resté sur ma fin, je m'attendais à quelque chose de plus imprévisible.
        • Camilleseslivres Posté le 12 Septembre 2017
          Le personnage est décrit avec beaucoup de réalisme mais surtout beaucoup d'humour! L'analyse qu'elle fait sur sa propre vie est sincère et drôle, avec le recul, bien qu'elle ne soit pas "ordinaire". Elle nous parle de son enfance et de son rapport avec sa mère,ainsi que leurs petites combines. Puis dans sa vie d'adulte, elle fera un métier assez spécial, comme nous l'indique la première phrase de la nouvelle : "Si j'ai cessé de branler les mecs, ce n'est pas parce que je n'étais pas douée pour ça. J'ai cessé de branler les mecs parce que j'étais la meilleure"... Du sexe, elle passe à la voyance et aux auras, de "chargée de clientèle" à "spécialiste de la vision" comme elle aime se qualifier. Elle se retrouve donc, malgré elle, embarquée dans l'histoire de sa patiente... et de sa nouvelle vie dans ce manoir... J'ai été prise par l'histoire, j'ai ressentie la peur, la crainte, j'avais follement envie d'en savoir plus sur le manoir, son passé, ses habitants... J'ai suspecté et me suis trompée. L'auteur m'a mené par le bout du nez. La fin est à la hauteur de la nouvelle, mais elle vous laisse dans le flou, dans le doute... Folie, manipulations, retournement de... Le personnage est décrit avec beaucoup de réalisme mais surtout beaucoup d'humour! L'analyse qu'elle fait sur sa propre vie est sincère et drôle, avec le recul, bien qu'elle ne soit pas "ordinaire". Elle nous parle de son enfance et de son rapport avec sa mère,ainsi que leurs petites combines. Puis dans sa vie d'adulte, elle fera un métier assez spécial, comme nous l'indique la première phrase de la nouvelle : "Si j'ai cessé de branler les mecs, ce n'est pas parce que je n'étais pas douée pour ça. J'ai cessé de branler les mecs parce que j'étais la meilleure"... Du sexe, elle passe à la voyance et aux auras, de "chargée de clientèle" à "spécialiste de la vision" comme elle aime se qualifier. Elle se retrouve donc, malgré elle, embarquée dans l'histoire de sa patiente... et de sa nouvelle vie dans ce manoir... J'ai été prise par l'histoire, j'ai ressentie la peur, la crainte, j'avais follement envie d'en savoir plus sur le manoir, son passé, ses habitants... J'ai suspecté et me suis trompée. L'auteur m'a mené par le bout du nez. La fin est à la hauteur de la nouvelle, mais elle vous laisse dans le flou, dans le doute... Folie, manipulations, retournement de situation... A découvrir si vous souhaitez passer un bon moment de lecture. Un peu court malgré tout,mais c'est une nouvelle... mais une fin qui m'aura un peu laisser sur ma faim, trop ouverte...
          Lire la suite
          En lire moins
        • Vexiana Posté le 21 Août 2017
          Il faut tout de suite admettre que Gillian Flynn sait poser ses personnages et ses ambiances. En quelques lignes elle esquisse un personnage comme des dessinateurs traces en deux trais le visage de quelqu'un. Sa maîtrise dans la gestion de l'ambiance et du contexte arrive à nous faire douter de nos repères et nous oscillons entre les genres. C'est bien pensé, bien mené, bien écrit. Mais je dois dire que la fin m'a un peu déçue, j'aurais aimé quelque chose de plus tranché. Peut-on dire que c'était un bon moment de lecture? Je ne sais pas, 60 pages, c'est quand même fort court. Disons plutôt que c'était un bon instant de lecture.
        • sorcika01 Posté le 7 Juillet 2017
          60 pages, 60 petites pages seulement et de quoi devenir fou… Qui croire ? Qui dit la vérité ? Qui est la véritable victime ici ? L’héroïne principale, on ne peut plus atypique, « branleuse » professionnelle dans un salon soft sex se voit promue chiromancienne… De quoi installer les bases très aisément… Tout l’art de l’auteure dans cette nouvelle, vraiment hors du commun, comme pour ces thrillers, les personnages sont juste parfaits, pleins et sincères (ou pas) mais entiers. Un petit amuse-bouche, le temps d’attendre son prochain thriller…
        • Marioune Posté le 11 Juin 2017
          60 pages, c'est malheureusement beaucoup trop court pour un roman de Gullian Flynn !! Lu d'une traite, ce court roman nous retourne cependant sans aucun doute les méninges et nous laisse pantois en le refermant. Même en si peu de pages, l'auteur arrive à nous imprégner de l'ambiance, faire connaissance avec les personnages, et nous embarquer dans de folles suspicions. Cette histoire aurait fait merveille sur plus de longueur, mais je crois que tout le talent de Gullian Flynn réside ici à nous servir une histoire machiavélique et à nous faire frissonner en un minimum de paragraphes. Et surtout...à laisser le lecteur se débrouiller avec ses questions. Efficace !

        Ils en parlent

        " Une très réjouissante novella qui rend hommage aux pionniers du thriller. "
        Philippe Blanchet / Figaro Magazine
        Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
        Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.