Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714448200
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 80
Format : 140 x 225 mm

Sommeil

,

Corinne ATLAN (Traducteur)
Date de parution : 04/11/2010

Envoûtante, onirique, mystérieuse, une des nouvelles les plus énigmatiques de Haruki Murakami, dans une édition luxueuse, superbement illustrée pour restituer tout le mystère, la magie, la fantaisie de l'univers du maître.

Une femme, la trentaine. Elle est mariée, a un enfant. Le matin, elle fait les courses et prépare les repas. L'après-midi, elle va nager à la piscine. Elle vit sa vie comme un robot.

Mais la nuit, quand tout le monde dort, la femme se verse un verre de cognac, mange un peu de chocolat, lit et relit Anna Karénine. La nuit, cette femme redécouvre le plaisir.
Dix-sept nuits sans sommeil…

EAN : 9782714448200
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 80
Format : 140 x 225 mm
Belfond

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BRIGITTEB Posté le 8 Août 2021
    Sommeil est une nouvelle de Murakami, un titre un peu trompeur puisqu'il est question d'insomnie, et même plus, mais je ne vais pas tout vous révéler sur le sujet, pour ne pas gâcher la découverte et le suspense de votre lecture. 75 pages pour cette courte nouvelle qui comprend une vingtaine de très belles illustrations signées Kat Menschik, dans une non moins belle édition (Belfond). Comme souvent chez Murakami, le quotidien le plus banal côtoie le fantastique et ce contraste va habilement nous intéresser, nous intriguer et nous embarquer dans un univers de plus en plus mystérieux, énigmatique. La lecture peut se faire à plusieurs niveaux également, des réflexions sont lancées sur la vie de couple, l'amour conjugal et filial, l'idée du devoir en opposition au plaisir, l'évasion de l'être dans le rêve. Par extension, il s'agit aussi de la rigidité de la culture japonaise dans laquelle est enfermée l'héroïne de l'histoire, et des moyens qu'elle trouve pour s'en évader. J'ai bien aimé la description de l'insomnie dans les premières pages, c'est drôle et savoureux. Les insomniaques se reconnaîtront... Et pourront se sentir moins seuls. Je recommande ce "grand" petit livre.
  • Ingannmic Posté le 2 Août 2021
    Après la légère déception causée par la lecture d'"1Q84", dernier roman de l'écrivain japonais Haruki Murakami, j'ai retrouvé avec "Sommeil", pour mon plus grand plaisir, ce qui fait l'originalité de l'auteur, cette capacité à placer ses récits dans un espace intermédiaire où se côtoient l'imaginaire et la réalité, le fantasme et la trivialité du quotidien. Ce court texte est l'une des nouvelles qui composent le recueil "Léléphant s'évapore", paru en France pour la première fois en 1998. Il a été remis à l'honneur l'année dernière à l'occasion d'une réédition en solo agrémentée d'illustrations de Kat Menschik, célèbre dessinatrice allemande. La narratrice, âgée d'une trentaine d'années, est mariée et mère d'un garçon de cinq ans. Elle est soudainement la proie d'insomnies pour le moins insolites : bien qu'elle ne parvienne plus à dormir du tout, et que cet état perdure, elle ne se sent absolument pas fatiguée. Elle profite par conséquent de ses nuits de tranquillité (son mari et son fils dormant, eux, profondément) pour renouer avec un plaisir que, trop absorbée par les tâches liées à sa vie de mère au foyer, elle avait délaissé : la lecture. C'est ainsi qu'elle se replonge dans "Anna Karénine", lu une première fois lorsqu'elle était étudiante. L'art de la... Après la légère déception causée par la lecture d'"1Q84", dernier roman de l'écrivain japonais Haruki Murakami, j'ai retrouvé avec "Sommeil", pour mon plus grand plaisir, ce qui fait l'originalité de l'auteur, cette capacité à placer ses récits dans un espace intermédiaire où se côtoient l'imaginaire et la réalité, le fantasme et la trivialité du quotidien. Ce court texte est l'une des nouvelles qui composent le recueil "Léléphant s'évapore", paru en France pour la première fois en 1998. Il a été remis à l'honneur l'année dernière à l'occasion d'une réédition en solo agrémentée d'illustrations de Kat Menschik, célèbre dessinatrice allemande. La narratrice, âgée d'une trentaine d'années, est mariée et mère d'un garçon de cinq ans. Elle est soudainement la proie d'insomnies pour le moins insolites : bien qu'elle ne parvienne plus à dormir du tout, et que cet état perdure, elle ne se sent absolument pas fatiguée. Elle profite par conséquent de ses nuits de tranquillité (son mari et son fils dormant, eux, profondément) pour renouer avec un plaisir que, trop absorbée par les tâches liées à sa vie de mère au foyer, elle avait délaissé : la lecture. C'est ainsi qu'elle se replonge dans "Anna Karénine", lu une première fois lorsqu'elle était étudiante. L'art de la nouvelle est ici parfaitement maîtrisé : l'auteur nous plonge d'emblée dans son récit, nous immergeant dans une étrange atmosphère à la fois légèrement surnaturelle et pourvoyeuse d'une vague angoisse. Il joue sur le fait qu'une grande partie de l'action se déroule au moment où tout le monde dort, donnant le sentiment que son héroïne évolue dans un univers intermédiaire, entre veille et sommeil, entre réalité et fiction. Au départ un peu effrayée par le caractère inhabituel de ses insomnies, elle en vient à savourer ces moments de disponibilité, et à s'interroger sur une existence routinière et vide de satisfactions personnelles. La lecture et la plongée dans l'univers de la fiction deviennent le symbole d'une liberté retrouvée, l'accès à un plaisir intime et égoïste qui lui fait un bien fou... De sa plume fluide et précise, Haruki Murakami m'a une fois de plus enchantée avec ce court récit hypnotique. Quant aux illustrations qui accompagnent le texte, je les ai trouvées en accord avec l'atmosphère qui s'en dégage. La lecture en est d'autant plus plaisante, et la manipulation du livre d'autant plus agréable.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Baluzo Posté le 4 Juillet 2021
    Interessant court roman ou longue nouvelle que d'envoutantes illustrations agrément à souhait ....sur le thème du sommeil. encore une fois, Murakami tord le cou à la rigueur scientifique et rend possible des choses impossibles. cela ,de ce fait , permet au personnage principal de vivre une aventure personnelle unique , sans dormir....mais sans en souffrir
  • 0kai Posté le 12 Juin 2021
    le côté esthétique du livre est juste incroyable (le papier les couleurs un peu sombres), et le texte l'est aussi et se lit d'une traite sans pause
  • Sirius Posté le 7 Avril 2021
    Je découvre cet auteur pour la première fois, à la suite de nombreux conseils sur d'autres de ses bouquins, je souhaitais commencer par quelque chose de court afin de découvrir son univers et son écriture dans un premier temps. Haruki Murakami a su me convaincre pour ce qui est de sa plume, son style et son univers. Ce livre est assez captivant, suivre les histoire d'une femme dont sa vie quotidienne se voit chamboulée d'insomnies qui la poussent à réfléchir sur sa vie actuelle et sa nature profonde, ce qu'elle est et ce qu'elle voudrait, ce qu'elle a vécu et ce qu'elle vit. Cela dit, je m'attendais pas à une fin comme celle-ci. Enfin, si l'on peut considérer cela comme une fin... Je sais qu'il s'agit d'une nouvelle, mais c'est la première fois que je lis un livre où la fin s'apparente à une nouvelle action sans suite. C'est très perturbant...
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.