Lisez! icon: Search engine

Sommeil

Belfond
EAN : 9782714448200
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 80
Format : 140 x 225 mm
Sommeil

,

Corinne ATLAN (Traducteur)
Date de parution : 04/11/2010

Envoûtante, onirique, mystérieuse, une des nouvelles les plus énigmatiques de Haruki Murakami, dans une édition luxueuse, superbement illustrée pour restituer tout le mystère, la magie, la fantaisie de l'univers du maître.

Une femme, la trentaine. Elle est mariée, a un enfant. Le matin, elle fait les courses et prépare les repas. L'après-midi, elle va nager à la piscine. Elle vit sa vie comme un robot.

Mais la nuit, quand tout le monde dort, la femme se verse un verre de cognac, mange un peu de chocolat, lit et relit Anna Karénine. La nuit, cette femme redécouvre le plaisir.
Dix-sept nuits sans sommeil…

EAN : 9782714448200
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 80
Format : 140 x 225 mm
Belfond

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Maclade Posté le 15 Novembre 2019
    Mystère, dépossession puis redécouverte de soi-même. Joie de se sentir vivante, heures de piscine et nuits blanches à lire et relire Anna Karénine en buvant du cognac. Puis énigme totale. Les dessins ajoutent vraiment au texte, ce qui n'est pas toujours le cas. On met du temps à les comprendre, à voir les détails, comme l'héroïne, qui redécouvre toujours de nouveaux éléments dans les romans russes. Sommeil doit se lire et se relire à mon avis, une invitation à se laisser porter et emporter, à lâcher nos connaissances pour entrer dans la sensation.
  • mh17 Posté le 8 Novembre 2019
    Une nouvelle troublante La narratrice est une trentenaire au foyer. Elle semble se contenter de mener une vie très routinière avec son mari et son fils. Mais une nuit, le sommeil ne vient pas. Elle a une vision...Cela fait à présent dix-sept nuits qu'elle ne dort plus et elle n'est toujours pas fatiguée. Elle se met à dévorer Anna Karénine, s'active, sort, s'évade dans un monde intérieur parallèle... J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, troublante, bien construite et riche en références. J'ai bien apprécié la fin, ouverte. L'édition est très jolie mais, pour le même prix, on peut se procurer L'Eléphant s'évapore, qui comprend bien d'autres récits en plus de celui-ci.
  • MarieLywood Posté le 10 Septembre 2019
    Une femme au Japon, coincée dans sa vie répétitive et insipide. Tous les jours, les mêmes tâches, les mêmes mots, les mêmes gestes et les même activités : faire les courses, les tâches ménagères, préparer les repas, s’occuper de son fils après l’école, lui donner son goûter, manger, faire l’amour avec son mari. Une femme anonyme, une femme comme des milliers d’autres à travers le monde, une femme pour laquelle la vie se déroule sans imprévu et sans rien en attendre de nouveau. Mais un jour, l’inattendu, l’exceptionnel se produit. Un jour, cette femme cesse de dormir et connaît l’insomnie. L’insomnie qui l’empêche de fermer l’œil de la nuit. Mais alors qu’elle devrait être fatiguée, épuisée et chercher le sommeil, elle se découvre une énergie nouvelle et c’est tout un monde de possible qui s’ouvre à elle la nuit. Elle en profite pour vivre une autre vie, constituée principalement de lecture, de cognac et de chocolat, agrémentée de quelques sorties nocturnes. Tout cela sans que ses proches aient le moindre soupçon. Avec ce roman proche de la nouvelle par sa longueur, Murakami propose une réflexion sur la place de la femme au foyer et l’intérêt personnel qu’elle peut trouver à sa... Une femme au Japon, coincée dans sa vie répétitive et insipide. Tous les jours, les mêmes tâches, les mêmes mots, les mêmes gestes et les même activités : faire les courses, les tâches ménagères, préparer les repas, s’occuper de son fils après l’école, lui donner son goûter, manger, faire l’amour avec son mari. Une femme anonyme, une femme comme des milliers d’autres à travers le monde, une femme pour laquelle la vie se déroule sans imprévu et sans rien en attendre de nouveau. Mais un jour, l’inattendu, l’exceptionnel se produit. Un jour, cette femme cesse de dormir et connaît l’insomnie. L’insomnie qui l’empêche de fermer l’œil de la nuit. Mais alors qu’elle devrait être fatiguée, épuisée et chercher le sommeil, elle se découvre une énergie nouvelle et c’est tout un monde de possible qui s’ouvre à elle la nuit. Elle en profite pour vivre une autre vie, constituée principalement de lecture, de cognac et de chocolat, agrémentée de quelques sorties nocturnes. Tout cela sans que ses proches aient le moindre soupçon. Avec ce roman proche de la nouvelle par sa longueur, Murakami propose une réflexion sur la place de la femme au foyer et l’intérêt personnel qu’elle peut trouver à sa propre vie. C’est aussi une invitation à réfléchir au sens de nos vies, à la conscience que nous en avons, à notre épanouissement personnel et au temps passé et à l’utilisation que nous en faisons avant notre mort. C’est une histoire à l’image de l’univers de Murakami, énigmatique, à la limite du fantastique. Le très bel objet qu’est ce livre agrémenté des magnifiques dessins de Kat Menschilk renforce cette impression. Pour autant je ne suis pas totalement convaincue par cette histoire certes sympathique mais peut-être trop brève à mon goût. Si vous n’avez encore jamais lu Anna Karénine et si vous souhaitez le découvrir, ce roman de Murakami n’est pas pour vous ! En effet, l’héroïne le relisant plusieurs fois, l’auteur en dévoile de nombreux passages et surtout la fin. Cela m’a un peu surprise mais m’a également donné envie de relire moi aussi ce très beau roman de Tolstoï !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Flocava1 Posté le 16 Août 2019
    J’ai particulièrement été sensible au graphisme accompagnant le texte court. C’est un bel objet et un bel objet littéraire
  • LauBlue Posté le 1 Juin 2019
    Cette nouvelle de Haruki Murakami narre le quotidien d’une femme, la trentaine, mariée et mère d’un petit garçon. Le jour, le train-train journalier des tâches ménagères répétitives, absorbent les heures machinales dans un concentré d’habitudes mornes. Une nuit, en proie à un cauchemar, elle se réveille et ne parvient pas à se rendormir. Commence alors une plongée dans dix-sept nuits sans sommeil, pendant lesquelles elle va ouvrir son existence à un temps pour elle. Lisant et relisant inlassablement Tolstoï, puis Dostoïevski en buvant du cognac et dégustant du chocolat, elle s’émancipe peu à peu de la routine des jours. Les nuits deviennent des heures de liberté, de plus en plus attendues. Avec Sommeil, Haruki Murakami signe une nouvelle intrigante. Par le jeu d’une écriture subtile, l’auteur joue avec habilité sur les thèmes de la solitude, le manque de communication, l’absence d’épanouissement personnel. Le livre enrichi de superbes illustrations en nuance de bleue et noire de Kat Menschik prolonge de très belle façon la dimension onirique du texte. Un régal de lecture à tous niveaux.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.