RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Steampunk

            Hors collection
            EAN : 9782842285302
            Façonnage normé : CARTONNE
            Nombre de pages : 120
            Format : 230 x 280 mm
            Steampunk
            artbook

            ,

            Collection : Le Pré aux clercs
            Date de parution : 10/10/2013

            Prix Bob Morane, catégorie "coup de coeur" - 2014 : http://bit.ly/1oqdr5y

            Le somptueux travail de Didier Graffet, illustrateur fantasy de référence, rassemblé dans un beau livre et mis en mots par Xavier Mauméjean.

            Et si Jules Verne et H.G. Wells avaient décrit une réalité possible ? Imaginons
            que depuis l’Antiquité l’homme domine la machine. Le progrès serait arrivé bien
            plus tôt. Dans ce monde de découvertes et d’explorations, les rétronautes visitent
            le passé, et de gigantesques usines flottent dans le ciel. Un sinistre docteur se
            livre à...
            Et si Jules Verne et H.G. Wells avaient décrit une réalité possible ? Imaginons
            que depuis l’Antiquité l’homme domine la machine. Le progrès serait arrivé bien
            plus tôt. Dans ce monde de découvertes et d’explorations, les rétronautes visitent
            le passé, et de gigantesques usines flottent dans le ciel. Un sinistre docteur se
            livre à des expériences biologiques sur son île, des traceurs aériens pistent Jack
            l’Eventreur. Sans oublier les terribles envahisseurs venus de la planète Mars, le
            Colisée et ses courses d’unicycles ou Jesse James et son Colt à capteur thermique.
            Bien d’autres merveilles appartiennent à ce théâtre mécanique.
            Pour la première fois, l’univers steampunk s’étend à travers l’espace et les temps.
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782842285302
            Façonnage normé : CARTONNE
            Nombre de pages : 120
            Format : 230 x 280 mm
            Hors collection

            Ils en parlent

            "Moment de pur bonheur : la lecture de "Steampunk", ce petit précis de mythologies modernes, fort joliment illustré."
            Jacques Baudou / Éditeur, critique littéraire, essayiste

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Mladoria Posté le 22 Septembre 2019
              C'est entre admiration, fascination et frustration que je termine ce beau-livre. Didier Graffet aux illustrations, fouillées, détaillées et pourtant empreintes de féérie mécanique et de réalisme onirique. Bref de pures œuvres d'art à chaque page. On se plonge réellement dedans. Xavier Mauméjean aux textes. A travers des épisodes historiques revisités à la sauce vaporiste, il nous embarque dans des chroniques d'un autre temps, qui n'a pas existé et pourtant à lire sa patte de reporter on se demande s'il n'a pas réellement assisté à ces épisodes alternatifs. Une complémentarité réussie et un livre qui se dévore par les yeux et l'imaginaire qu'il dégage. Un brin frustrant aussi car on aimerait lire plus d'une ou deux pages sur ces personnages, aux noms pourtant connus mais dont les aventures différent tant de ce dont on se rappelle. Dans les airs, sur et sous l'eau, sur rails et sur roues, à toutes les époques de la lointaine Antiquité à l'aube des années 30, on revit d'une autre façon ces tranches d'Histoire, brillamment altérées.
            • Ewylyn Posté le 8 Juillet 2019
              J'aime beaucoup certains courants de la Science-Fiction comme l'uchronie, le planet ou space opera ou encore le steampunk. J'étais donc très curieuse de découvrir cet ouvrage qui mêle texte et illustrations, le résultat est étonnant, inspirant et me donne super envie de renouveler l'expérience. Le monde steampunk est parfaitement bien présent durant l'ouvrage, nous avons des machines, des rouages et de la vapeur qui nous accompagnent durant ces 120 pages. Mais ce n'est pas qu'un ouvrage sur le steampunk, parce que l'auteur et l'illustrateur se livrent à un mélange des catégories de la Science-fiction avec brio. Il y a de l'uchronie, comme cette histoire autour du Titanic qui arrive finalement à bon port ; nous avons de l'exploration spatiale, des réalités historiques qui côtoient la fantasy ou le fantastique. C'était passionnant et riche en enseignement, j'ai apprécié cette promenade dans ce carrefour des genres. Chaque illustration de Didier Graffet est accompagné d'un texte signé par Xavier Mauméjean. Chacun de ces textes est singulier, touchant, ils sont courts ou un peu plus longs, mais tous m'ont fascinés. Il y a dans cet ouvrage une réelle bible pour attiser, développer son imaginaire, se trouver des pistes ou des idées, ce sont autant de débuts... J'aime beaucoup certains courants de la Science-Fiction comme l'uchronie, le planet ou space opera ou encore le steampunk. J'étais donc très curieuse de découvrir cet ouvrage qui mêle texte et illustrations, le résultat est étonnant, inspirant et me donne super envie de renouveler l'expérience. Le monde steampunk est parfaitement bien présent durant l'ouvrage, nous avons des machines, des rouages et de la vapeur qui nous accompagnent durant ces 120 pages. Mais ce n'est pas qu'un ouvrage sur le steampunk, parce que l'auteur et l'illustrateur se livrent à un mélange des catégories de la Science-fiction avec brio. Il y a de l'uchronie, comme cette histoire autour du Titanic qui arrive finalement à bon port ; nous avons de l'exploration spatiale, des réalités historiques qui côtoient la fantasy ou le fantastique. C'était passionnant et riche en enseignement, j'ai apprécié cette promenade dans ce carrefour des genres. Chaque illustration de Didier Graffet est accompagné d'un texte signé par Xavier Mauméjean. Chacun de ces textes est singulier, touchant, ils sont courts ou un peu plus longs, mais tous m'ont fascinés. Il y a dans cet ouvrage une réelle bible pour attiser, développer son imaginaire, se trouver des pistes ou des idées, ce sont autant de débuts ou de péripéties possibles pour des histoires courtes ou longues. J'ai adoré cet aspect, c'est un concept qui m'enchante complètement et qui me fait travailler à fond, je réfléchis à la fois au genre de la SF et sur le steampunk, je réfléchis sur le rapport entre texte et illustration, je réfléchis sur moi-même et sur ma pratique de l'écriture, sur mes fils inspirants. Les textes sont d'excellentes qualité, riche et soigné, ils nous plongent dans des récits de type journalistique, de type journal de bord, biographiques, aventure, historique, c'est très varié ! J'ai eu des textes coups de coeur, comme le Rêveur de Notre-Dame, le Veilleur qui se passe durant l'Antiquité romaine, sur 1492, ou encore Le Prométhée des Pôles qui fait référence à Frankenstein de Mary Shelley... Les références historiques sont nombreuses, les références littéraires le sont tout autant. J'avoue avoir énormément apprécié les textes qui parlaient d'Histoire, c'était très enthousiasmant de voir 1492 et Christophe Colomb être réécrit sous le prisme de la Science-Fiction. La cité au bord du Temps était très fascinant avec cette ville à l'intérieur de laquelle, le temps s'avère instable. J'ai passé des heures à lire ou relire certains textes, à regarder les illustrations. Ces dernières sont magnifiques, on sent les couleurs très réduites, mais qui confère à l'ouvrage tout son charme. Il y a beaucoup de nuances de bleus, d'ocre/jaune et brun ; les machines et autres objets pour se déplacer comme les trains, les navires sont de toute beauté. C'est soigné et fin dans le trait, les détails donnent envie de se perdre dans les différents univers exploités. Les décors sont merveilleux, nous avons des villes et des lieux très urbains, des forêts et des jungles, des déserts, les cieux, des montagnes. Une fois de plus, c'est diversifié et très réaliste si je regarde Paris ou encore le Big Ben de La conspiration des poudres. Les humains sont eux aussi soignés, même s'ils sont moins présents. En conclusion, c'est un gros coup de coeur. Le livre exploite des pistes variées et riches en idées et inspirations. Si vous êtes amateurs, curieux ou passionnés, ce livre reste un très bel ouvrage à avoir. Les textes exploitent des facettes à la fois classique et atypique sur le steampunk, ils sont de très bonnes qualités et donnent tellement envie d'en lire davantage ! Pareil pour les illustrations, elles sont magnifiques et nous plongent directement dans des ambiances, des régions du monde (l'Europe, les Etats-Unis ou encore l'Asie), sans oublier des ères temporelles diverses. C'est complet et parfaitement inspirant, je le relirais et le relirais encore pendant longtemps !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Alfaric Posté le 22 Avril 2017
              Bienvenue dans un univers de grande aventure, peuplé à parts égales de démons mécaniques et de merveilles mécaniques ! Des naturalistes en voyages d'exploration à bord de nefs volantes, des justiciers en des criminels en power armor steampunk, l'explosion cataclysmique d'un laboratoire dans l'archipel de Kratatoa, Prague attaquée par un kaijû insectoïde, une pêcherie industrielle de créatures du Dévonien, une machine excavatrice à la recherche d'une civilisation disparue au coeur du Sahara, chasseur tropical à fusils pneumatiques, harponneur des glaces en scaphandre, cité volante soviétique, Titanic titanesque, Weird West, la Forteresse Noire, dernier baston ferroviaire de l'armée de Nestor Makhno désormais hanté par une créature des ténèbres, le Prométhée des pôles, l'Ecumeurs des airs, le Tueur de Whipechapel, Notre-Dame de Paris, l'Île du Docteur Moreau, la guerre des mondes dans l'Arizona, l'épopée du Paris-Pékin, l'escadrille Lafayette, les travaux de Tesla, l'Accident Tungunska, la découverte de la Terre Creuse… Mais aussi une Troie bronzepunk, Héron d'Alexandrie transformant Rhodes en cité à vapeur, les nouveaux jeux du cirque de la Ville Eternelle, les versions clockpunk de la découverte de l'Amérique et de la recherche de l'Eldorado, la Conspiration des Poudres ou Chronopolis la cité au bord du temps… Les textes de Xavier Mauméjean et les... Bienvenue dans un univers de grande aventure, peuplé à parts égales de démons mécaniques et de merveilles mécaniques ! Des naturalistes en voyages d'exploration à bord de nefs volantes, des justiciers en des criminels en power armor steampunk, l'explosion cataclysmique d'un laboratoire dans l'archipel de Kratatoa, Prague attaquée par un kaijû insectoïde, une pêcherie industrielle de créatures du Dévonien, une machine excavatrice à la recherche d'une civilisation disparue au coeur du Sahara, chasseur tropical à fusils pneumatiques, harponneur des glaces en scaphandre, cité volante soviétique, Titanic titanesque, Weird West, la Forteresse Noire, dernier baston ferroviaire de l'armée de Nestor Makhno désormais hanté par une créature des ténèbres, le Prométhée des pôles, l'Ecumeurs des airs, le Tueur de Whipechapel, Notre-Dame de Paris, l'Île du Docteur Moreau, la guerre des mondes dans l'Arizona, l'épopée du Paris-Pékin, l'escadrille Lafayette, les travaux de Tesla, l'Accident Tungunska, la découverte de la Terre Creuse… Mais aussi une Troie bronzepunk, Héron d'Alexandrie transformant Rhodes en cité à vapeur, les nouveaux jeux du cirque de la Ville Eternelle, les versions clockpunk de la découverte de l'Amérique et de la recherche de l'Eldorado, la Conspiration des Poudres ou Chronopolis la cité au bord du temps… Les textes de Xavier Mauméjean et les illustrations de Didier Graffet se marient à merveille : non seulement ils forment un formidable roman graphique qui explorent tous les voies du rétro-futurisme, mais bien malin saura qui du texte et de l'illustration a précédé et/ou inspiré l'autre ! le Pré aux Clercs a réalisé un ouvrage somptueux, presqu'un chant du cygne car depuis celui-ci ils ne publient plus grand chose…
              Lire la suite
              En lire moins
            • lessortilegesdesmots Posté le 7 Octobre 2016
              Par quoi commence? Il y a tellement à dire sur cette œuvre... Commençons par la couverture: quel travail. Juste magnifique. Avec le titre, vous savez déjà ce que vous allez lire et feuilletez. Le thème est plus que respecter. Vous savez que j'adore le steampunk et là, je suis plus que conquise rien que par la couverture. Si on rajoute le résumé, que dire...Absolument fabuleux. Lorsque je l'ai eu entre les mains, je n'ai pu m'empêcher de le feuilleter. Les illustrations sont toutes exceptionnelles et d'un réalisme époustouflant. Les détails ont leur importance. Le travail de Didier Graffe est impressionnant. La créativité est stupéfiante. Les couleurs sont très bien choisies. Rien n'est agressif. On nous propose vraiment un monde alternatif où l'on arrive à s'imaginer vivre. Même si on n'en a pas forcément envie. Pourquoi dire ça que j'aime tant ce genre littéraire? Je vais vous répondre ici. Les textes de Xavier Mauméjean sont en fait de courtes nouvelles ou histoires en relation avec des personnalités du passé tel que Jack l'éventreur (un classique du steampunk souvent revisité), Thomas Edison ou Frankenstein entre autre ou des évènements (l'exposition universelle, le crash boursier ou la découverte de l'Amérique). Ses textes sont simples... Par quoi commence? Il y a tellement à dire sur cette œuvre... Commençons par la couverture: quel travail. Juste magnifique. Avec le titre, vous savez déjà ce que vous allez lire et feuilletez. Le thème est plus que respecter. Vous savez que j'adore le steampunk et là, je suis plus que conquise rien que par la couverture. Si on rajoute le résumé, que dire...Absolument fabuleux. Lorsque je l'ai eu entre les mains, je n'ai pu m'empêcher de le feuilleter. Les illustrations sont toutes exceptionnelles et d'un réalisme époustouflant. Les détails ont leur importance. Le travail de Didier Graffe est impressionnant. La créativité est stupéfiante. Les couleurs sont très bien choisies. Rien n'est agressif. On nous propose vraiment un monde alternatif où l'on arrive à s'imaginer vivre. Même si on n'en a pas forcément envie. Pourquoi dire ça que j'aime tant ce genre littéraire? Je vais vous répondre ici. Les textes de Xavier Mauméjean sont en fait de courtes nouvelles ou histoires en relation avec des personnalités du passé tel que Jack l'éventreur (un classique du steampunk souvent revisité), Thomas Edison ou Frankenstein entre autre ou des évènements (l'exposition universelle, le crash boursier ou la découverte de l'Amérique). Ses textes sont simples sans fioritures. L'essentiel est de nous donner un aperçu de ce que le passé serait en d'autres circonstances ou fins. C'est très amusant ou intéressant selon les situations. J'ai appris des choses puisque le fond reste réel. C'est l'évolution qui diffère. Parfois, c'est la fin et d'autres, les technologies présentes. J'en ai d'ailleurs été éblouie par certaines d'autant qu'un jour, ces machines existeront peut-être. Ne dites pas non puisque certains moyens de transports existent de nos jours grâce à Jules Verne l'un des précurseurs de ce genre littéraire. Parenthèse terminée. Retour ici. Si je devais choisir une histoire parmi celles de ce livre, je pense que je choisirai la réécriture de Frankenstein. Je n'ai jamais lu l'œuvre ni vu un seul film mais j'ai bien aimé cette version. Je n'en dirais pas plus d'une part par peur de dire des bêtises sur l'originale et aussi dans le but de ne pas spoiler. Petit bonus : Les illustrations ne sont pas là dans le but de faire beau. Elles embellissent le texte. Elles ajoutent une forme de magie particulière qui rend le tout si magnifique. Pourtant, les thèmes abordés ne sont pas réjouissants. En effet, comme tous steampunk, il y a une forme de rejet de la société, de rébellion mais élégante. Il n'y a pas ce côté d'extrême violence comme on a dans la dystopie (genre que j'apprécie également mais très différent). On y trouve aussi des combats comme l'image de la femme (et oui! Mon côté féministe persiste...) ou le comportement outrancier des riches (j'en reviens pas d'utiliser ce mot mais je n'en trouve pas d'autre et il n'est si mal je trouve). En bref, j'ai adoré. Il m'a juste manqué ce petit quelque chose pour que cela devienne un coup de cœur. Peut-être est-ce du au fait que les histoires m'ont parfois semblé trop courte. je me suis dit "Et?" mais cela ne change rien à la qualité de ce livre. Pour ceux voulant découvrir les bases du genre c'est parfait et pour tous ceux qui aiment l'imaginaire et les graphismes extraordinaires.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Bouquinautes Posté le 18 Juillet 2015
              "[...] Steampunk réinvente l’histoire de multiples façons. C’est la thématique d’un genre à part entière, la machine est la pièce maitresse des rouages de ces mondes parallèles, de ces autres réalités inventées. Ce sont des représentations différentes de ce qui a existé, de ce que l’on sait. Toutes ces perceptions et ces représentations se fondent toutes sur l’expression « Et si… ». Avec des « si » on peut réinventer le monde et c’est ce que Didier Graffet et Xavier Mauméjean ont fait de manière magistrale. Ici le texte a une valeur informative, autant que narrative, ce sont les illustrations qui donnent les lettres de noblesse au livre. Chacune d’entres elles est riche en détails et éléments à la fois futuristes et passés. Qu’importe les époques, que ce soit dans l’Antiquité ou au XXe siècle, le steampunk donne toujours un parfum de futur où hommes et machines se complètent jusqu’à parfois ne former plus qu’un. Ce qui est génial, c’est la variation stylistique de Xavier Mauméjean suivant la thématique. Ainsi dans « Nova Roma » il raconte l’adaptation moderne des jeux dans l’arène du Colisée à la manière d’un commentateur sportif. Ici, nuls chars et chevaux, les bolides sont mécaniques.... "[...] Steampunk réinvente l’histoire de multiples façons. C’est la thématique d’un genre à part entière, la machine est la pièce maitresse des rouages de ces mondes parallèles, de ces autres réalités inventées. Ce sont des représentations différentes de ce qui a existé, de ce que l’on sait. Toutes ces perceptions et ces représentations se fondent toutes sur l’expression « Et si… ». Avec des « si » on peut réinventer le monde et c’est ce que Didier Graffet et Xavier Mauméjean ont fait de manière magistrale. Ici le texte a une valeur informative, autant que narrative, ce sont les illustrations qui donnent les lettres de noblesse au livre. Chacune d’entres elles est riche en détails et éléments à la fois futuristes et passés. Qu’importe les époques, que ce soit dans l’Antiquité ou au XXe siècle, le steampunk donne toujours un parfum de futur où hommes et machines se complètent jusqu’à parfois ne former plus qu’un. Ce qui est génial, c’est la variation stylistique de Xavier Mauméjean suivant la thématique. Ainsi dans « Nova Roma » il raconte l’adaptation moderne des jeux dans l’arène du Colisée à la manière d’un commentateur sportif. Ici, nuls chars et chevaux, les bolides sont mécaniques. [...]"
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Hors Collection
            Amateur de culture décalée, découvrez chaque mois les parutions insolites des éditions Hors Collection.