En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        06h41

        Pocket
        EAN : 9782266242349
        Code sériel : 15690
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 160
        Format : 108 x 177 mm
        06h41

        Date de parution : 06/03/2014
        Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme chaque lundi. Cécile, quarante-sept ans, rentre d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille, son quotidien. La place à côté d’elle est libre. Philippe s’y assied, après une légère hésitation. Cécile et lui... Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme chaque lundi. Cécile, quarante-sept ans, rentre d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille, son quotidien. La place à côté d’elle est libre. Philippe s’y assied, après une légère hésitation. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s’est très mal terminé. À leur insu, cette histoire a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s’installe, les souvenirs remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de la suite…

        « Un formidable moment de lecture. » Delphine Peras – L’Express
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266242349
        Code sériel : 15690
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 160
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        5.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • zazimuth Posté le 8 Octobre 2017
          Ce roman était dans ma Liste à Lire depuis un moment déjà... J'ai bien aimé l'idée qu'au cours d'un trajet en train, deux quadragénaires qui s'étaient perdu de vue repassent dans leur tête des moments du passé, lorsqu'ils étaient étudiants et amoureux, et mesurent le chemin parcouru depuis. Un troisième personnage est évoqué, jeune homme sans relief à l'époque, devenu célébrité médiatique par la suite et actuellement gravement malade en fin de vie. Cécile ne s'est pas remise de l'humiliation que Philippe lui a infligé avant de la quitter au terme d'une semaine à Londres et ce dernier a bien conscience de cela désormais et aimerait s'en excuser. Chacun a fait sa vie de son côté. Cécile est devenue une très belle femme d'affaires énergique alors que Philippe s'est empâté et a divorcé. Les chapitres alternent les points de vue et revivent finalement les mêmes épisodes sous deux angles différents mais ce qui est intéressant c'est surtout l'évolution de chacun et peut-être l'impact qu'ils ont inconsciemment eu l'un sur l'autre après cette rupture.
        • Karine78 Posté le 2 Septembre 2017
          Original, drole! un bon moment!
        • Cricri124 Posté le 23 Juillet 2017
          On dit souvent que le monde est petit. Cécile et Philippe ont dû le trouver particulièrement étriqué dans le train Troyes-Paris de 06H41 quand ils se sont retrouvés assis, pour ne pas dire coincés, l’un à côté de l’autre. Ils ont beau feindre de s’ignorer et de ne pas se reconnaitre, les souvenirs rejaillissent, s’entrecroisent. Chacun de leur côté, ils repensent à la brève et douloureuse aventure qu’ils ont eu 27 ans plus tôt, à la manière dont elle a influé sur leur vie. Là, dans ce train bondé, un huis clos silencieux s’installe entre eux. 30 ans de leur vie défilent en accéléré avec son lot de colère, de rancœur, d’amertume, de désillusion, de culpabilité, de pardon, de réussite, d’échec. Du carcan de l'enfance, aux différences intergénérationnelle, à la vieillesse, à l'amitié, aux amis qui passent et ceux qui restent, les souvenirs s'enchainent. Ça peut être long un trajet de 1H30 quand retentit l’heure des bilans. Ou trop court. L’un d’eux osera-t-il rompre le silence ou continueront ils à avancer sans se retourner? L'intrigue est habilement menée, l’auteur sait maintenir l'intérêt du lecteur jusqu’au terminus. Une fois que vous êtes montés dans le train,... On dit souvent que le monde est petit. Cécile et Philippe ont dû le trouver particulièrement étriqué dans le train Troyes-Paris de 06H41 quand ils se sont retrouvés assis, pour ne pas dire coincés, l’un à côté de l’autre. Ils ont beau feindre de s’ignorer et de ne pas se reconnaitre, les souvenirs rejaillissent, s’entrecroisent. Chacun de leur côté, ils repensent à la brève et douloureuse aventure qu’ils ont eu 27 ans plus tôt, à la manière dont elle a influé sur leur vie. Là, dans ce train bondé, un huis clos silencieux s’installe entre eux. 30 ans de leur vie défilent en accéléré avec son lot de colère, de rancœur, d’amertume, de désillusion, de culpabilité, de pardon, de réussite, d’échec. Du carcan de l'enfance, aux différences intergénérationnelle, à la vieillesse, à l'amitié, aux amis qui passent et ceux qui restent, les souvenirs s'enchainent. Ça peut être long un trajet de 1H30 quand retentit l’heure des bilans. Ou trop court. L’un d’eux osera-t-il rompre le silence ou continueront ils à avancer sans se retourner? L'intrigue est habilement menée, l’auteur sait maintenir l'intérêt du lecteur jusqu’au terminus. Une fois que vous êtes montés dans le train, il n'est plus possible d'en descendre avant l'arrivée. J'ai bien aimé ce chassé-croisé de pensées, il créé un climat d'intimité. Les personnages en revanche ne sont pas particulièrement sympathiques (surtout lui, un sacré goujat, mais elle non plus est loin d'être la blanche colombe), ils sont peut être aussi un brin stéréotypés, mais on les suit avec plaisir, avec leur caractère bien trempé et leurs failles. La force du récit est entre autre de s’attacher aux petits détails, événements, émotions de la vie quotidienne, la vie de tout à chacun. Un récit doux-amer et lucide avec lequel j'ai passé un agréable moment.
          Lire la suite
          En lire moins
        • sld09 Posté le 28 Juin 2017
          J'ai passé un très bon moment avec ce roman et ses deux personnages.C'est une histoire actuelle qui sonne très juste et qui fait, forcément, écho à nos propres expériences (des gens qu'on a connus, aimés, détestés, dont on aimerait savoir ce qu'ils sont devenus...).Dans un style agréable, Jean-Philippe Blondel enchaîne avec bonheur les points de vue de cet homme et de cette femme coincés l'un à côté de l'autre dans un wagon : amusant et touchant à la fois.
        • crapahutevida Posté le 20 Mai 2017
          Bon voyage en train....

        Ils en parlent

        « L'idée de départ est géniale ! » Bernard Lehut, Les livres ont la parole, RTL

        « Un formidable moment de lecture. Jean-Philippe Blondel mène d'une plume de maître cet étonnant huis clos, alternance de deux monologues qui se font écho. Qui va crever l'abcès ? Tension, frustrations, malaise, rancœurs : une dramaturgie millimétrée. » Delphine Peras, L'Express

        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.