Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266242349
Code sériel : 15690
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

06h41

Date de parution : 06/03/2014
Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme chaque lundi. Cécile, quarante-sept ans, rentre d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille, son quotidien. La place à côté d’elle est libre. Philippe s’y assied, après une légère hésitation. Cécile et lui... Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme chaque lundi. Cécile, quarante-sept ans, rentre d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille, son quotidien. La place à côté d’elle est libre. Philippe s’y assied, après une légère hésitation. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s’est très mal terminé. À leur insu, cette histoire a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s’installe, les souvenirs remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de la suite…

« Un formidable moment de lecture. » Delphine Peras – L’Express
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266242349
Code sériel : 15690
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« L'idée de départ est géniale ! » Bernard Lehut, Les livres ont la parole, RTL

« Un formidable moment de lecture. Jean-Philippe Blondel mène d'une plume de maître cet étonnant huis clos, alternance de deux monologues qui se font écho. Qui va crever l'abcès ? Tension, frustrations, malaise, rancœurs : une dramaturgie millimétrée. » Delphine Peras, L'Express

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Flora_bouquine Posté le 25 Juillet 2021
    Comment réagiriez-vous si vous vous trouviez dans un train, à côté d'un de vos ex pendant 1heure et demie? Personnellement, il y en a quelques uns que je serais ravie de revoir mais il y en a d'autres pour qui je serais beaucoup moins entousiate. Pour cécile c'est la deuxième hypothèse qui arrive lorsqu'elle prend le train de 06h41 un beau matin, en rentrant d'un week-end passé chez ses parents, lorsque Philippe, s'installe à côté d'elle. On comprend vite que Cécile garde beaucoup de rancoeurs vis à vis de lui et qu'il s'est mal comporté lors de leur rupture. Chaque chapitre est un "monologue de l'un ou l'autre des personnages. S'emmêle tour à tour des souvenirs , des questionnements et des introspections sur leur vie. Cécile, femme sûre d'elle a bien changée depuis ses 20 ans. Elle qui était plutôt banale aux yeux des autres et peu sûre d'elle est aujourd'hui tout le contraire. Quand à Philippe, qui était beau garçon et plein d'assurance, est aujourd'hui un homme blessé par la vie et las. Feignant tous les deux de ne pas se connaître ils passent leur temps côte à côte dans ce train. On tourne les pages s'en sans rendre compte pour savoir... Comment réagiriez-vous si vous vous trouviez dans un train, à côté d'un de vos ex pendant 1heure et demie? Personnellement, il y en a quelques uns que je serais ravie de revoir mais il y en a d'autres pour qui je serais beaucoup moins entousiate. Pour cécile c'est la deuxième hypothèse qui arrive lorsqu'elle prend le train de 06h41 un beau matin, en rentrant d'un week-end passé chez ses parents, lorsque Philippe, s'installe à côté d'elle. On comprend vite que Cécile garde beaucoup de rancoeurs vis à vis de lui et qu'il s'est mal comporté lors de leur rupture. Chaque chapitre est un "monologue de l'un ou l'autre des personnages. S'emmêle tour à tour des souvenirs , des questionnements et des introspections sur leur vie. Cécile, femme sûre d'elle a bien changée depuis ses 20 ans. Elle qui était plutôt banale aux yeux des autres et peu sûre d'elle est aujourd'hui tout le contraire. Quand à Philippe, qui était beau garçon et plein d'assurance, est aujourd'hui un homme blessé par la vie et las. Feignant tous les deux de ne pas se connaître ils passent leur temps côte à côte dans ce train. On tourne les pages s'en sans rendre compte pour savoir si à un moment ils vont enfin se parler. Une lecture très agréable, les personnages sont singuliers et attachants même si la fin m'a laissée un peu sur ma faim.
    Lire la suite
    En lire moins
  • cathfd Posté le 29 Avril 2021
    Un roman qui se dévore, j’aime beaucoup l’écriture de cet auteur qui excelle à dévoiler les sentiments intimes de ses personnages jusque dans leurs recoins les plus cachés... Le lecteur est à tour de rôle dans la tête de l’un puis de l’autre chacun revient sur le passé, se penche sur le présent et tout est décrit avec une lucidité sans complaisance, à l’aube de la cinquantaine le bilan n’est pas celui que les grands adolescents d’autrefois auraient pu imaginer ... Plein de réflexions d’une grande justesse sur la vie, des personnages terriblement humains avec leurs forces, leurs faiblesses, leurs contradictions...
  • patriciabiron Posté le 11 Avril 2021
    Lorsque Philippe Leduc prend place à côté de Cecile Duffaut dans le train de 06H41, Ils se reconnaissent mais décident mutuellement de s’ignorer. Il faut dire qu’il y a 27 ans, ils se sont rencontrés, et après 4 mois d’une liaison éphémère, l’histoire s’est mal terminée. Cecile était alors une jeune fille effacée, quelconque, cachée derrière des vêtements amples et difformes, et Philippe était le beau gosse qui pérorait et alignait les conquêtes. Pourtant aujourd’hui, Cecile est une chef de entreprise conquérante, charmante et bien apprêtée. Philippe quant à lui a perdu de sa superbe avec un ventre de buveur de bières et une calvitie naissante. Durant les 90 minutes du trajet, chacun va remonter le fil du temps et éplucher ses souvenirs sous la forme d’un monologue intérieur. Ils feront le bilan de leur vie et passeront au peigne fin tous les événements survenus de leurs jeunes années jusqu’à ce jour . D’ailleurs où en sont-ils dans leurs relations famille, enfants ou amis ? Deux chemins de réflexion parfois diamétralement opposés où rancoeur et colère peuvent parfois masquer le fond d’une liaison de jeunesse, certes éphémère, mais qui semble les avoir marqués sournoisement dans leurs parcours respectifs. Un... Lorsque Philippe Leduc prend place à côté de Cecile Duffaut dans le train de 06H41, Ils se reconnaissent mais décident mutuellement de s’ignorer. Il faut dire qu’il y a 27 ans, ils se sont rencontrés, et après 4 mois d’une liaison éphémère, l’histoire s’est mal terminée. Cecile était alors une jeune fille effacée, quelconque, cachée derrière des vêtements amples et difformes, et Philippe était le beau gosse qui pérorait et alignait les conquêtes. Pourtant aujourd’hui, Cecile est une chef de entreprise conquérante, charmante et bien apprêtée. Philippe quant à lui a perdu de sa superbe avec un ventre de buveur de bières et une calvitie naissante. Durant les 90 minutes du trajet, chacun va remonter le fil du temps et éplucher ses souvenirs sous la forme d’un monologue intérieur. Ils feront le bilan de leur vie et passeront au peigne fin tous les événements survenus de leurs jeunes années jusqu’à ce jour . D’ailleurs où en sont-ils dans leurs relations famille, enfants ou amis ? Deux chemins de réflexion parfois diamétralement opposés où rancoeur et colère peuvent parfois masquer le fond d’une liaison de jeunesse, certes éphémère, mais qui semble les avoir marqués sournoisement dans leurs parcours respectifs. Un récit court, vif, sobre et pertinent dont le rythme s’accorde à la durée du trajet. Et plus l’heure de l’arrivée approche, plus il y a urgence pour eux de se parler, de s’excuser peut être... L’auteur nous réserve un dénouement de folie qui m’a laissée totalement abasourdie. Prenez donc le train de 06H41, je vous assure que vous n’allez pas vous ennuyer ni voir le temps passer !!!
    Lire la suite
    En lire moins
  • sld09 Posté le 17 Février 2021
    A nouveau, j’ai beaucoup aimé ce roman qui fait forcément écho à nos expériences personnelles : on a tous connu des gens a aimés ou détestés et dont on se demande parfois ce qu'ils sont devenus, quand on ne se retrouve pas face à eux de manière aussi inattendue que cela arrive aux personnages de 06h41… Le style de Jean-Philippe Blondel est agréable : il nous immerge facilement dans les pensées de ses deux personnages, dont il enchaîne les points de vue avec aisance. C’est tour à tour amusant et touchant de les voir aux prises avec leurs souvenirs plus ou moins agréables et leurs doutes (continuer à faire comme si on ne l’avait pas reconnu ou engager la conversation ? Et pour dire quoi ?) alors qu’ils sont coincés l’un à côté de l’autre dans un train.
  • Steph_K Posté le 27 Janvier 2021
    Ce lundi matin, hasard des voyages, Cécile et Philippe se retrouve assis côte à côte dans le train Troyes-Paris. Plus de vingt ans auparavant ils ont été amants, mais feignent de ne pas se reconnaître. Ce roman est le monologue intérieur alterné de chacun. Conscience de l#x2019autre et interprétation de son silence, regrets, remords, colère, honte. Une lecture intense, à peine plus longue que le temps du trajet, d#x2019une rare précision d#x2019analyse de la pensée et des sentiments.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.