Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266265058
Code sériel : J2822
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

10. La Maison de la Nuit : Cachée

,

Julie Lopez (Traducteur)
Collection : La Maison de la Nuit
Date de parution : 06/10/2016
Zoey a obtenu ce qu’elle souhaitait : les intentions démoniaques de Neferet sont démasquées et le Conseil n’est plus de son côté. Mais Zoey est loin d’avoir terminé sa lutte contre le chaos qui règne dans le monde des Vampires. D’autant que Neferet prépare une vengeance terrifiante ! La tension... Zoey a obtenu ce qu’elle souhaitait : les intentions démoniaques de Neferet sont démasquées et le Conseil n’est plus de son côté. Mais Zoey est loin d’avoir terminé sa lutte contre le chaos qui règne dans le monde des Vampires. D’autant que Neferet prépare une vengeance terrifiante ! La tension est à son comble et même les amitiés les plus solides sont menacées. Le groupe d’amis de Zoey pourra-t-il rester uni et contrer l’avancée des Ténèbres avant qu’il ne soit trop tard ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266265058
Code sériel : J2822
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Significantly Posté le 6 Octobre 2020
    Il a fallu que je me remettes dans le bain, le 9ème tome remontait au mois de Juin.#8291; Je suis très contente de retrouver Zoey et tout sa bande, et j'ai hâte de voir comment tout cela va finir. #8291; Il y a quand même un sentiment qui perdure depuis le début et même après une pause de quelques mois, il revient au galop : Zoey est une pleurnicheuse ! 😅 Alors bon.. dans le contexte on lui trouve quand même de bonne raison de se plaindre. Malgré tout, je trouve que par rapport à tous ses camarades, elle est celle qui se plaint le plus. Étant donné son statut on aurait envie qu'elle prenne un peu sur elle de temps en temps. #8291; Ceci étant, j'adore l'histoire, j'adore les personnages (oui, même Zoey ^^) et je me lance dans l'avant dernier tome avec joie !#8291;
  • leslecturesdetiph Posté le 24 Novembre 2019
    Ce que j’apprécie dans cette saga, c’est que l’écriture est faite de manière à nous replonger facilement dans la lecture. Dans les deux trois premiers chapitres, la nouvelle intrigue commence déjà mais en même temps, de petits éléments des précédentes aventures sont glissés par-ci par là afin de raviver nos souvenirs. Après plus d’un an de pause dans cette saga, je n’étais pas réellement perdue et me suis remise rapidement dans l’histoire. J’ai également pu renouer facilement avec chacun des personnages. Globalement, des 10 tomes que j’ai lu jusqu’à présent, tous ne sont pas excellents. J’ai régulièrement repris le terme de « tome de transition » dans mon carnet de lecture. Cela ne veut pas dire que le livre n’était pas bon, mais qu’il préparait surtout à l’action du tome suivant, donc il se passait un peu moins d’éléments importants. Pour le tome 10, c’était moitié-moitié. Je m’explique. Les préparations à l’action finale du livre sont plutôt longues et s’étalent sur quasiment tout le livre. Mais cela ne m’a pas dérangé puisque malgré tout, les éléments s’enchaînaient assez rapidement, peu de jours (ou de nuits) s’écoulent pendant ce livre. L’action finale est également intéressante pour le coup puisqu’elle touche un personnage très... Ce que j’apprécie dans cette saga, c’est que l’écriture est faite de manière à nous replonger facilement dans la lecture. Dans les deux trois premiers chapitres, la nouvelle intrigue commence déjà mais en même temps, de petits éléments des précédentes aventures sont glissés par-ci par là afin de raviver nos souvenirs. Après plus d’un an de pause dans cette saga, je n’étais pas réellement perdue et me suis remise rapidement dans l’histoire. J’ai également pu renouer facilement avec chacun des personnages. Globalement, des 10 tomes que j’ai lu jusqu’à présent, tous ne sont pas excellents. J’ai régulièrement repris le terme de « tome de transition » dans mon carnet de lecture. Cela ne veut pas dire que le livre n’était pas bon, mais qu’il préparait surtout à l’action du tome suivant, donc il se passait un peu moins d’éléments importants. Pour le tome 10, c’était moitié-moitié. Je m’explique. Les préparations à l’action finale du livre sont plutôt longues et s’étalent sur quasiment tout le livre. Mais cela ne m’a pas dérangé puisque malgré tout, les éléments s’enchaînaient assez rapidement, peu de jours (ou de nuits) s’écoulent pendant ce livre. L’action finale est également intéressante pour le coup puisqu’elle touche un personnage très attachant de cette saga. De ce fait, le lecteur reste accroché au récit et la fin est prometteuse pour les deux tomes restants. C’est donc avec grand plaisir que je lirais la fin de cette saga !
    Lire la suite
    En lire moins
  • MadameRatou Posté le 18 Octobre 2019
    Neferet, qui s’est alliée aux véritables ténèbres il y a peu, est désormais au sommet de sa toute puissance : en effet, elle est devenue immortelle. Machiavélique, démoniaque, diabolique, c’est une sorcière qui ne craint rien ni personne. Mais son dernier plan – qui consistait à tuer Rephaïm, l’homme oiseau et fils préféré de Kalona – a échoué et a été déjoué par Zoey et toute sa bande. Pire encore, ses réelles intentions ont été dénoncées au Conseil. Ce n’est donc qu’une question de temps avant qu’elle ne se fasse écarter et bannir du monde de la nuit.. Avant que cela n’arrive, elle va semer la zizanie une dernière fois en quittant l’école – non sans causer un autre drame – et en rejoignant les humains. En particulier Charles LaFont, maire de la ville de Tulsa et père d’Aphrodite, prophétesse de Nyx. De l’autre côté, celui des gentils, nous retrouvons notre héroïne, Zoey, qui fait une nouvelle fois face à diverses catastrophes. Le chaos règne toujours, les vampires rouges sont bien installés à la maison de la nuit, des morts sont encore à déplorer, aucune personne compétente ne veut se bouger pour arrêter son ennemie, et elle est troublée par... Neferet, qui s’est alliée aux véritables ténèbres il y a peu, est désormais au sommet de sa toute puissance : en effet, elle est devenue immortelle. Machiavélique, démoniaque, diabolique, c’est une sorcière qui ne craint rien ni personne. Mais son dernier plan – qui consistait à tuer Rephaïm, l’homme oiseau et fils préféré de Kalona – a échoué et a été déjoué par Zoey et toute sa bande. Pire encore, ses réelles intentions ont été dénoncées au Conseil. Ce n’est donc qu’une question de temps avant qu’elle ne se fasse écarter et bannir du monde de la nuit.. Avant que cela n’arrive, elle va semer la zizanie une dernière fois en quittant l’école – non sans causer un autre drame – et en rejoignant les humains. En particulier Charles LaFont, maire de la ville de Tulsa et père d’Aphrodite, prophétesse de Nyx. De l’autre côté, celui des gentils, nous retrouvons notre héroïne, Zoey, qui fait une nouvelle fois face à diverses catastrophes. Le chaos règne toujours, les vampires rouges sont bien installés à la maison de la nuit, des morts sont encore à déplorer, aucune personne compétente ne veut se bouger pour arrêter son ennemie, et elle est troublée par ce que sa pierre de prophète lui a révélé sur Aurox, la machine à tuer de Neferet. Pourquoi Heath, son amour d’enfance, lui est-il apparu ? En gros, comme à chaque tome quasiment, c’est le début de la fin du monde. Dans ce dixième opus on a enclenché la seconde puisque Neferet n’est plus vue comme une déesse proche de Nyx. Au contraire, les anciens savent maintenant que son consort n’est autre que l’infâme et dangereux taureau blanc. L’ancienne grande prêtresse modifie donc son plan d’attaque mais le but reste le même : diviser pour mieux régner. Et quoi de mieux pour atteindre cette petite garce de Zoey que de s’en prendre à ceux qu’elle aime le plus ? Notre jeune vampire, quant à elle, essaie de garder ses troupes unies. Pas facile quand une personne de la bande décide de changer de camp, qu’une nouvelle venue parle des auras de chacun l’air de rien, et qu’un ennemi tente de se faire pardonner pour les actes qu’il a commis. Je vous le donne en mille mais Zoey est toujours aussi insupportable. Le monde tourne autour d’elle, elle se lamente dès qu’un truc ne va pas, ses amis passent leur temps à la consoler, elle s’appuie beaucoup trop sur eux et ne gère pas grand-chose, bref, quand je me dis que ça ne peut pas être pire les autrices m’envoient un uppercut en pleine tronche pour me rappeler que j’ai tort. Lucie, que j’aime énormément, est moins mise en avant dans ce tome, tout comme Rephaïm. Leur duo me manque ! Pour pallier à ça, on apprend à (re)découvrir d’autres protagonistes. Les jumelles ne sont plus et on voit leurs vraies personnalités quand elles sont séparées. Si Erin a retourné sa veste et s’est comportée comme une garce, Shaunee, elle, est bien plus douce, sensible, gentille. Aphrodite, en ce qui la concerne, est fidèle à elle-même : adorable avec Darius et peste avec ceux qui l’entourent. Mais mon coup de cœur va droit vers Shaylin, qui apparaît plus souvent, ainsi que vers Aurox, qui tente désespérément de comprendre qui il est. Je trouve ça insupportable qu’ils ne se fasse pas vraiment accepter. L’une possède un certain talent que les autres voient comme du voyeurisme, l’autre est un pantin qui n’est pas responsable de ses agissements passés. C’est dommage, ils ne méritent pas d’être détestés. La plume à quatre mains est fluide et comme d’habitude, les pages défilent sans que l’on ne s’en rende compte. Il ne se passe rien d’extraordinaire et ça peut parfois manquer de rythme mais c’est entraînant malgré tout. J’ai lu dix tomes sur douze, ce qui signifie que je vois enfin le bout du tunnel. J’ai hâte de clore cette saga, qui me suit depuis un long moment déjà.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lirado Posté le 22 Juin 2019
    Depuis près de dix tomes, P.C et Kristin Cast maintiennent la tension dans l'histoire vécue par Zoey et ses amis de la Maison de la Nuit face à la démoniaque Néféret. Même si la série a connu quelques longueurs, le lecteur continue d'être assidu à la lecture de chaque nouveau volume. Dans Cachée, on retrouve les mêmes interrogations que dans les tomes précédents et les mêmes enjeux bien que la balance commence sérieusement à s'inverser. Néféret est de plus en plus seule dans son combat et mêmes certains de ses anciens alliés des Ténèbres changent au cours de Cachée…Rien n'étant jamais toujours bon ou mauvais. Dans ce tome 10 de la Maison de la Nuit, le rythme de l'histoire continu sur un long fleuve tranquille, marqué néanmoins par quelques événements plus tendus et dynamiques. Ce qui intéresse le lecteur, c'est surtout de voir les évolutions des personnages principaux de la série : Zoey bien sûr, mais aussi Néféret, Kalona, Lucie Rëphaim, etc… certaines personnalités sont un peu plus mises de côtés dans ce tome ( telle que Lucie ou Rëphaim) et d'autres sont étudiées plus en profondeur ( à l'image d'Aurox). Il est certain qu'en dix tomes, P.C et Kristin Cast,... Depuis près de dix tomes, P.C et Kristin Cast maintiennent la tension dans l'histoire vécue par Zoey et ses amis de la Maison de la Nuit face à la démoniaque Néféret. Même si la série a connu quelques longueurs, le lecteur continue d'être assidu à la lecture de chaque nouveau volume. Dans Cachée, on retrouve les mêmes interrogations que dans les tomes précédents et les mêmes enjeux bien que la balance commence sérieusement à s'inverser. Néféret est de plus en plus seule dans son combat et mêmes certains de ses anciens alliés des Ténèbres changent au cours de Cachée…Rien n'étant jamais toujours bon ou mauvais. Dans ce tome 10 de la Maison de la Nuit, le rythme de l'histoire continu sur un long fleuve tranquille, marqué néanmoins par quelques événements plus tendus et dynamiques. Ce qui intéresse le lecteur, c'est surtout de voir les évolutions des personnages principaux de la série : Zoey bien sûr, mais aussi Néféret, Kalona, Lucie Rëphaim, etc… certaines personnalités sont un peu plus mises de côtés dans ce tome ( telle que Lucie ou Rëphaim) et d'autres sont étudiées plus en profondeur ( à l'image d'Aurox). Il est certain qu'en dix tomes, P.C et Kristin Cast, ont déjà bien étudié la complexité de chaque personnage. La lecture de Cachée se révèle donc intéressante et passionnante même si l'issue finale, prévue pour le douzième et dernier tome de la série La Maison de la Nuit, semble encore très lointaine. Une aventure à poursuivre qui promet encore quelques affrontements machiavéliques entre Néféret et Zoey…
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tachan Posté le 24 Janvier 2018
    Pour une fois j'ai trouvé ce tome meilleur que les précédents. Il était moins creux, l'histoire plus intéressante et fouillée. Par contre, le schéma narratif est toujours le même et cela en devient lassant. Il faudrait vraiment trouver une autre grande méchante que Neferet et faire que Zoey se fixe enfin côté garçon. Sinon j'ai aimé voir plus Kalona, Thanatos et Lenobia. Vive les vampires adultes!
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !