En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        2. The Revolution of Ivy

        Pocket jeunesse
        EAN : 9782266270229
        Code sériel : J2991
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 108 x 177 mm
        2. The Revolution of Ivy

        Anaïs GOACOLOU (Traducteur)
        Collection : The book of Ivy
        Date de parution : 06/04/2017
        J’ai tout perdu : mon foyer, ma famille, l’homme que j’aime.
        Au-delà de la barrière, l’hiver approche. Il va me falloir trouver des vivres, un abri. Et des alliés. Mais je dois aussi faire un choix : oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener la révolution ?
        Je ne suis plus une Westfall ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.
        EAN : 9782266270229
        Code sériel : J2991
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket jeunesse
        6.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • fantasybooksaddict Posté le 13 Avril 2018
          Cela fait un petit moment que j’ai découvert et adoré le tome 1. Pourtant, je n’ai jamais oublié que je souhaitais lire la suite, ce qui est désormais chose faite ! Nous retrouvons Ivy, qui a été expulsée de Westfall et doit donc survivre de l’autre côté de la barrière. J’ai plutôt apprécié cette nouvelle facette de l’univers proposé par Amy Engel. La plume de l’auteure ne s’embarrasse pas de fioritures mais elle nous permet, tout de même, d’approfondir celui-ci et d’en apprendre davantage ! Ivy semblait avoir la vie facile, en dehors de son destin fixé par son père, dans le tome 1 mais ici, l’auteure n’hésite pas à la mettre en difficulté. J’ai apprécié ce contraste saisissant entre la vie plus rude mais plus réelle menée de l’autre côté de la barrière et celle pleine de faux semblants et manipulations de Westfall ! Par ailleurs, Ivy m’a également plu car elle subit une belle évolution malgré le désespoir dans lequel elle se trouve. Pourtant, elle ne baisse pas les bras alors qu’elle aurait pu sachant que sa propre famille et Bishop l’ont abandonné. Elle a également enfin droit à son propre libre-arbitre alors qu’elle était effacée et en était privée à... Cela fait un petit moment que j’ai découvert et adoré le tome 1. Pourtant, je n’ai jamais oublié que je souhaitais lire la suite, ce qui est désormais chose faite ! Nous retrouvons Ivy, qui a été expulsée de Westfall et doit donc survivre de l’autre côté de la barrière. J’ai plutôt apprécié cette nouvelle facette de l’univers proposé par Amy Engel. La plume de l’auteure ne s’embarrasse pas de fioritures mais elle nous permet, tout de même, d’approfondir celui-ci et d’en apprendre davantage ! Ivy semblait avoir la vie facile, en dehors de son destin fixé par son père, dans le tome 1 mais ici, l’auteure n’hésite pas à la mettre en difficulté. J’ai apprécié ce contraste saisissant entre la vie plus rude mais plus réelle menée de l’autre côté de la barrière et celle pleine de faux semblants et manipulations de Westfall ! Par ailleurs, Ivy m’a également plu car elle subit une belle évolution malgré le désespoir dans lequel elle se trouve. Pourtant, elle ne baisse pas les bras alors qu’elle aurait pu sachant que sa propre famille et Bishop l’ont abandonné. Elle a également enfin droit à son propre libre-arbitre alors qu’elle était effacée et en était privée à cause de son père et sa sœur, Callie, qui avaient un véritable ascendant sur elle dans le premier opus ! Le retour de Bishop était aussi très attendu et j’ai aimé que l’auteure prenne son temps avec lui et Ivy. En effet, il y a eu beaucoup de non-dits, difficiles à pardonner tandis que leur mariage était bâti sur le mensonge ! Leurs retrouvailles prennent du temps mais cela ne m’a pas dérangé car elles sont très fortes et crédibles. Franchement, pour moi, le seul défaut, c’est la deuxième partie, enfin le final pour être exact. Je m’attendais à ce que ce soit plus développé et plus explosif que ce qui nous est proposé, car finalement on a l’impression d’y assister d’assez loin, bien qu’il y ait quelques surprises ! Pour conclure, ce second tome ne sera pas un coup de cœur, mais il reste très satisfaisant ! Je vous recommande chaudement cette saga !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Chrisbookine Posté le 7 Avril 2018
          J'ai donc enchaîné le deuxième tome très rapidement pour découvrir Ivy derrière la barrière en mode survie. "L'air de la nuit est frais et les étoiles ressortent dans le velours noir du ciel comme de tout petits éclats de glace." D'abord, voyons la couverture : Ivy toujours en robe de mariée déchirée, fait face au lecteur, poignard tendu. Ce changement de position du personnage place d'emblée Ivy en maîtresse de ses actes et cet tout l'enjeu de ce tome. "Et je le comprend mieux que jamais, aimer quelqu'un sera toujours comme voler : le saut impensable, la peur de tomber, l'exaltation qui fait gonfler le coeur... Tout reste du domaine de l'impossible jusqu'au moment où ça cesse de l'être, et où on s'élance simplement parce qu'on a confiance, à une altitude qui dépend entièrement d'un élément impossible à contrôler." J'ai beaucoup apprécié le début de ce tome où Ivy va connaître toutes les difficultés d'une survie seule en milieu hostile, sauvage, où la soif, la faim et les blessures sont le lot quotidien. La solitude est la première compagne d'Ivy mais des fantômes inquiétants puis des rencontres vont l'affermir physiquement et moralement. L'auteur introduit de nouveaux personnages Ash et Caleb... J'ai donc enchaîné le deuxième tome très rapidement pour découvrir Ivy derrière la barrière en mode survie. "L'air de la nuit est frais et les étoiles ressortent dans le velours noir du ciel comme de tout petits éclats de glace." D'abord, voyons la couverture : Ivy toujours en robe de mariée déchirée, fait face au lecteur, poignard tendu. Ce changement de position du personnage place d'emblée Ivy en maîtresse de ses actes et cet tout l'enjeu de ce tome. "Et je le comprend mieux que jamais, aimer quelqu'un sera toujours comme voler : le saut impensable, la peur de tomber, l'exaltation qui fait gonfler le coeur... Tout reste du domaine de l'impossible jusqu'au moment où ça cesse de l'être, et où on s'élance simplement parce qu'on a confiance, à une altitude qui dépend entièrement d'un élément impossible à contrôler." J'ai beaucoup apprécié le début de ce tome où Ivy va connaître toutes les difficultés d'une survie seule en milieu hostile, sauvage, où la soif, la faim et les blessures sont le lot quotidien. La solitude est la première compagne d'Ivy mais des fantômes inquiétants puis des rencontres vont l'affermir physiquement et moralement. L'auteur introduit de nouveaux personnages Ash et Caleb avec une philosophie de vie nouvelle qu'Ivy va adopter. ! Attention Spoilers ! Les divers rebondissements se succèdent pour un retour en apothéose à Westfall, digne des grandes tragédies grecques. Mais l'auteur nous réserve un final paisible, entendu mais réussi pour clore cette duologie. Les retrouvailles d'Ivy et Bishop ne se font pas sans heurt car l'héroïne s'est forgée un caractère de survivante. "-- Je t'aime, dit-il simplement. J'ai envie de saisir ses mots, leur réalité, que je discerne sur son visage, et de les couver dans mes mains, comme une braie. De les garder pour toujours avec moi, comme un talisman chaud et brillant." L'auteur a su prendre en compte l'évolution d'Ivy dans sa relation avec Bishop et c'est tant mieux ! ! Fin Spoilers ! " La peur est une réaction acquise" L'écriture de l'autrice est sans conteste addictive et j'ai apprécié chaque moment de l'intrigue qu'il soit paisible ou explosif. Amy Engel nous entraîne dans son récit à un rythme trépidant mais permet une réflexion sur la nécessité de réfléchir à ses actes, à l'importance des choix faits qui amènent à des conséquences souvent définitives et cruelles. Divertissant, rafraîchissant et non dénué de réflexion cette duologie dystopique est de belle facture ! A recommander sans sourciller. "Je me suis habituée à dormir à la belle étoile, à sentir mes muscles tirer quand je marche. A définir mon propre monde plutôt que de le laisser me définir, et à la liberté qui en découle. "
          Lire la suite
          En lire moins
        • Aliseya Posté le 22 Mars 2018
          Je n'ai pas trop attendu avant de me plonger dans ce deuxième et dernier tome. L'histoire reprend, là où on nous a laissé. Ivy est donc de l'autre côté de la barrière et doit apprendre à survivre dans la nature. Ce n'est pas chose facile quand des prédateurs de toutes sortes rôdent dans les alentours. Mais Ivy , bien que mal en point finis par être recueillit par des membres d'un groupe de survivants vivant quelques kilomètre à l'ouest de Westfall. Ce tome est aussi prenant que le précédent. On y voit Ivy évoluer d'une autre manière, libérée de la pression de sa famille, de sa mission. Celle qu'elle gardait au fond de son coeur, celle qu'elle est vraiment même si elle garde des secrets envers ses sauveurs. Elle participe à la vie du camp, apprend à chasser, préparer la viande et vivre dans une communauté solidaire dans une ambiance d'entraide et de convivialité. Le dénouement final, en soit ne m'a pas déçu. C'est simple, frais et efficace. Il a toutefois été un peu sanglant, mais en y regardant de plus près, il n'y avait aucun moyen d'y échapper et cela a permi a Westfall de repartir sur une base plus... Je n'ai pas trop attendu avant de me plonger dans ce deuxième et dernier tome. L'histoire reprend, là où on nous a laissé. Ivy est donc de l'autre côté de la barrière et doit apprendre à survivre dans la nature. Ce n'est pas chose facile quand des prédateurs de toutes sortes rôdent dans les alentours. Mais Ivy , bien que mal en point finis par être recueillit par des membres d'un groupe de survivants vivant quelques kilomètre à l'ouest de Westfall. Ce tome est aussi prenant que le précédent. On y voit Ivy évoluer d'une autre manière, libérée de la pression de sa famille, de sa mission. Celle qu'elle gardait au fond de son coeur, celle qu'elle est vraiment même si elle garde des secrets envers ses sauveurs. Elle participe à la vie du camp, apprend à chasser, préparer la viande et vivre dans une communauté solidaire dans une ambiance d'entraide et de convivialité. Le dénouement final, en soit ne m'a pas déçu. C'est simple, frais et efficace. Il a toutefois été un peu sanglant, mais en y regardant de plus près, il n'y avait aucun moyen d'y échapper et cela a permi a Westfall de repartir sur une base plus saine. Pour conclure, j'ai bien aimé cette histoire. Notre petit couple arrangé est mignon. Elle contient une galerie de personnages attachants et d'autres que l'on déteste. Je ne peux que vous recommander cette petite duologie.
          Lire la suite
          En lire moins
        • winnies89 Posté le 18 Février 2018
          Comme cela fait presque 1 an que j’ai lu le 1er tome, je pensais avoir un peu de mal à retrouver mes marques dans la saga. Mais finalement on reprend le fil assez vite. On retrouve Ivy de l’autre côté de la barrière, et on découvre un autre univers loin de Westfall. On rencontre des nouveaux personnages comme Caleb et Ash, et on en retrouve certains comme Mark qui ne m’avait pas manqué du tout. Même si Bishop n’est pas présent au début, il sera de retour plus tard. En bref, j’ai beaucoup aimé ce second tome, comme le premier. Le style est fluide, très visuel, et on s’attache encore aux personnages, avec ce qu’avait vécu Ivy avec sa famille, et puis ce qui se passe maintenant avec Bishop. Une très bonne lecture de dystopie avec une jolie romance !
        • prettyrosemary Posté le 15 Février 2018
          Une belle réussite encore pour Amy Engel qui nous prouve que le genre de la dystopie peut être réinventé, tout en sobriété. C’était vraiment l’un des gros points positifs que j’avais pu soulever dans le premier tome et ici, l’auteure nous plonge dans une nouvelle dimension de son histoire, celle de la survie, sans jamais perdre de vue le parcours personnel de son héroïne ou tomber dans la surenchère de péripéties. Cela aurait pu être fade, mais non. On se passionne pour l’histoire de notre chère Ivy du début à la fin. A mon humble avis, l’écriture qui se veut authentique et intime y est pour beaucoup. Une large part du récit laisse place à l’introspection, au doute pour notre héroïne qui doit apprendre peu à peu à abandonner les mensonges qui lui seyaient comme une seconde peau. Ce qui aurait pu m’ennuyer ailleurs m’a captivée. De nouveaux personnages entrent en scène, et l’alchimie avec Ivy est quasi palpable, d’autant que les événements vont gentiment se corser pour tout le monde… à Westfall ou ailleurs, avec une fin… Disons, saisissante. Ce qui m’a peut-être manqué pour atteindre le coup de coeur que j’avais eu pour The Book of Ivy c’est... Une belle réussite encore pour Amy Engel qui nous prouve que le genre de la dystopie peut être réinventé, tout en sobriété. C’était vraiment l’un des gros points positifs que j’avais pu soulever dans le premier tome et ici, l’auteure nous plonge dans une nouvelle dimension de son histoire, celle de la survie, sans jamais perdre de vue le parcours personnel de son héroïne ou tomber dans la surenchère de péripéties. Cela aurait pu être fade, mais non. On se passionne pour l’histoire de notre chère Ivy du début à la fin. A mon humble avis, l’écriture qui se veut authentique et intime y est pour beaucoup. Une large part du récit laisse place à l’introspection, au doute pour notre héroïne qui doit apprendre peu à peu à abandonner les mensonges qui lui seyaient comme une seconde peau. Ce qui aurait pu m’ennuyer ailleurs m’a captivée. De nouveaux personnages entrent en scène, et l’alchimie avec Ivy est quasi palpable, d’autant que les événements vont gentiment se corser pour tout le monde… à Westfall ou ailleurs, avec une fin… Disons, saisissante. Ce qui m’a peut-être manqué pour atteindre le coup de coeur que j’avais eu pour The Book of Ivy c’est la dimension féministe, certes toujours présente, mais mieux traitée dans le premier opus à mon sens.
          Lire la suite
          En lire moins
        Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
        À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.