Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266295277
Code sériel : 17584
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

23 ans et 23 jours

Date de parution : 06/06/2019
Qu’il est loin, le temps de l’aventure ! Désœuvré, cloué à terre dans son château corse, Louis rabâche en tirant sur sa pipe les exploits de son passé corsaire. Margot, la fille de joie, ouvre des yeux ronds. Petit-Jean, l’orphelin, rêvasse en contemplant ce héros d’un autre âge. Lorsque apparaissent... Qu’il est loin, le temps de l’aventure ! Désœuvré, cloué à terre dans son château corse, Louis rabâche en tirant sur sa pipe les exploits de son passé corsaire. Margot, la fille de joie, ouvre des yeux ronds. Petit-Jean, l’orphelin, rêvasse en contemplant ce héros d’un autre âge. Lorsque apparaissent à l’horizon les dix-sept voiles du Liberté, le bâtiment du légendaire Balthazar, son ancien frère d’armes, Louis n’hésite pas longtemps à reprendre le large – ses nouveaux compagnons avec lui. À eux les mers de Chine, les naufrages, les pirates, les embruns ! À eux la liberté ! Enfin !

Postface inédite de l’auteur

« Surprenant et rafraîchissant. Les personnages, truculents, se révèlent vite très attachants et l’on se surprend à trembler régulièrement pour eux. » Roman-historique.fr
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266295277
Code sériel : 17584
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Proposer un roman historique qui se déroule dans le théâtre méconnu de la Mer de Chine est un choix à la fois surprenant et rafraîchissant. Les personnages, truculents, se révèlent vite très attachants et l’on se surprend à trembler régulièrement pour eux, se demandant quels nouveaux risques et dangers ils vont devoir surmonter, page après page. » Roman-historique.fr
« Le phrasé de l’auteur est à la frontière entre la prose et le chanté. » Books on my road
« L’écriture est belle, détaillée. » Un bouquin sinon rien
Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sdelimoge Posté le 10 Octobre 2018
    Quelle belle surprise quand les éditions de l’Archipel m’ont contacté pour me faire savoir que j’avais été sélectionnée pour leur partenariat du mois. Beaucoup des livres proposés m’intéressaient et j’avais vraiment hâte de découvrir leur sélection. J’ai eu la chance d’en recevoir deux et pour commencer je me suis plongée dans l’extraordinaire voyage que nous conte Serge Berthier dans 23 ans et 23 jours. Parce que oui c’est un conteur. J’ai adoré cette lecture et le phrasé de l’auteur à la frontière entre la prose et le chanté. Une bookstagrameuse, m’a fait remarquer que cela avait un air de Brel et je suis tellement d’accord avec elle ! Ce qui m’a conquise avant même de connaître la fin de l’histoire c’est cette poésie un peu bancale, cette franchise et cette banalité dans la description des personnages et leur quotidien. L’histoire se déroule au début du 19ème siècle, elle débute à Pianiccia pour se terminer à Macao. Le 19ème c’est le début des bateaux à vapeur et la fin de ceux tellement majestueux à voile ! Nous aurons la chance de naviguer à bord du Liberté, un bateau immense flottant au-dessus de l’eau à vive allure, lancé par ses dix-sept voiles monumentales.... Quelle belle surprise quand les éditions de l’Archipel m’ont contacté pour me faire savoir que j’avais été sélectionnée pour leur partenariat du mois. Beaucoup des livres proposés m’intéressaient et j’avais vraiment hâte de découvrir leur sélection. J’ai eu la chance d’en recevoir deux et pour commencer je me suis plongée dans l’extraordinaire voyage que nous conte Serge Berthier dans 23 ans et 23 jours. Parce que oui c’est un conteur. J’ai adoré cette lecture et le phrasé de l’auteur à la frontière entre la prose et le chanté. Une bookstagrameuse, m’a fait remarquer que cela avait un air de Brel et je suis tellement d’accord avec elle ! Ce qui m’a conquise avant même de connaître la fin de l’histoire c’est cette poésie un peu bancale, cette franchise et cette banalité dans la description des personnages et leur quotidien. L’histoire se déroule au début du 19ème siècle, elle débute à Pianiccia pour se terminer à Macao. Le 19ème c’est le début des bateaux à vapeur et la fin de ceux tellement majestueux à voile ! Nous aurons la chance de naviguer à bord du Liberté, un bateau immense flottant au-dessus de l’eau à vive allure, lancé par ses dix-sept voiles monumentales. L’épopée dans laquelle on est embarqué va nous faire rencontrer plusieurs personnages dont les vies vont se croiser, s’entrecroiser. Les destins de chacun semblent être lié à celui du Liberté. On commence le roman en découvrant le personnage bien bavard de Louis, un noble retraité de la navigation. Mais de noble il n’a que l’appellation et le château, c’est un homme simple près des autres qui fait son pain tous les matins. Gravite autour de lui une petite bande bien attachante. Il y a le cuisinier Mahmoud, ancien pirate, amoureux du sucre et de sa cloche. Et puis il y a N’a-qu’une-dent, qui porte bien son prénom. C’est pas un grand parleur, mais le genre à avoir un sixième sens qui permet de déterminer le temps. Plutôt utile sur un bateau non ? Et puis il y a Petit Jean, un gamin qui va grandir tout le long du récit. Sa mère est partie, on ne sait pas trop qui est son père, il ne sait pas trop ce que c’est un père et sa quête à lui sera d’essayer d’en savoir plus sur cette affaire. Il a un regard naïf, un regard d’enfant sur les relations entre un père et un fils. Ça le rend terriblement attachant. La fine équipe va s’agrandir avec la belle Margot, prostitué aux grandes ambitions. Elle veut voir le monde la petite, mais ce qu’elle veut surtout c’est avoir chaud. Cognac est amoureux d’elle, il la suivra partout même si au fond c’est pas du tout ce qu’il avait prévu, il va s’embarquer sur le Liberté pour un voyage très long ! Et puis il y aura Balthazar, le fidèle compagnon de Louis. Bien moins bavard mais un navigateur de génie. En parallèle on va suivre l’histoire de Moïse, Zacharia, Jeanne. Celle de Sebastien, Thomas, et d’autres encore. Les personnages sont nombreux et bien que certains se détachent largement, chacun à un rôle déterminant à jouer. J’ai également beaucoup aimé la référence à l’histoire du Radeau de la Méduse, certains connaissent peut-être le fameux tableau exposé au Louvre et peint par le fabuleux Gericault ? C’est un tableau que j’ai étudié durant mes années d’histoire de l’art. Le peintre, s’inspire d’un fait réel, le naufrage d’un bateau Le Méduse, qui se déroule au début du 19ème ce qui correspond tout à fait avec la timeline de l’histoire. Ce naufrage est tristement célèbre pour le peu de survivant qui ont été retrouvés et surtout pour le fait que ces survivants ont été poussés au cannibalisme … Je n’en dis pas plus ! Avant tout, cette épopée est une histoire d’amour. Pas celle basique d’un homme et d’une femme, ou du moins pas seulement. C’est avant tout l’histoire d’amour des hommes et la mer. Des hommes et d’un bateau qu’ils vont attendre toute une vie pour un ultime voyage. C’est l’amour paternel qui va au-delà des liens du sang. C’est l’amour fraternel d’une bande de pirate au grand coeur. L’amour d’un homme et du son de sa cloche. C’est cette fidélité entre les personnages, même quand certains veulent partir de leur côté, ils sont sans cesse rappelé par cet amour, cette amitié. C’est le premier roman de Berthier et j’ai déjà très hâte de lire le second. Ce fut une lecture parfaite, pleine d’émotions, de rire et de voyage. J’ai l’impression d’avoir fait un tour du monde en seulement 431 pages ! Merci encore aux éditions de l’Archipel pour cet envoi riche en découverte !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Maks Posté le 4 Août 2018
    En vous lançant dans ce roman, vous risquez de croire que c'est lent et long, ne vous en faites pas, cette sensation dure quelques chapitres et ensuite nous plongeons dans une histoire (basée sur une histoire vraie) très intéressante et dynamique avec son lot d'action et d'aventure. Tout commence en Corse où nous allons connaître la vie d'un groupe de personnages divers, tous différents et intéressants car l'auteur nous les présente avec leur défauts. Il y a un ancien Corsaire, un enfant orphelin, un ancien pirate, une orpheline devenue prostituée, et tout ce beau monde va se retrouver à prendre la mer sur un navire bien connu pour une ultime aventure à travers les océans. Attaque de pirates, cannibalisme, naufrage, amitié, révélations diverses, le tout avec les mœurs du XIXème sciècle et donc avec la manière de parler qui va avec devrait ravir les passionnés d'aventure et d'histoires de pirates mais cette fois-ci vue du côté des corsaires ! L'écriture est belle, détaillée mais tout de même digeste, je pense que c'est un roman dont je me souviendrais des détails pendant un bon moment, en tous cas je suis ressorti de cette lecture ravi de connaître cette histoire et avec... En vous lançant dans ce roman, vous risquez de croire que c'est lent et long, ne vous en faites pas, cette sensation dure quelques chapitres et ensuite nous plongeons dans une histoire (basée sur une histoire vraie) très intéressante et dynamique avec son lot d'action et d'aventure. Tout commence en Corse où nous allons connaître la vie d'un groupe de personnages divers, tous différents et intéressants car l'auteur nous les présente avec leur défauts. Il y a un ancien Corsaire, un enfant orphelin, un ancien pirate, une orpheline devenue prostituée, et tout ce beau monde va se retrouver à prendre la mer sur un navire bien connu pour une ultime aventure à travers les océans. Attaque de pirates, cannibalisme, naufrage, amitié, révélations diverses, le tout avec les mœurs du XIXème sciècle et donc avec la manière de parler qui va avec devrait ravir les passionnés d'aventure et d'histoires de pirates mais cette fois-ci vue du côté des corsaires ! L'écriture est belle, détaillée mais tout de même digeste, je pense que c'est un roman dont je me souviendrais des détails pendant un bon moment, en tous cas je suis ressorti de cette lecture ravi de connaître cette histoire et avec un sentiment de satisfaction générale, une lecture sans réel défaut, ce n'est pas rien. Voir sur le blog :
    Lire la suite
    En lire moins
  • Insideyourbooks Posté le 3 Août 2018
    Un livre pas banal, ça c'est sûr ! Le vocabulaire surtout nous saute aux yeux : l'écrivain s'est bien adapté à l'époque, sans trop en faire (il faut rester compréhensible pour un lecteur moderne tout de même) ! Lorsqu'il fait parler Margot qui n'a pas vraiment eu d'éducation, Petit-Jean qui ne sait pas encore lire ou Moïse le pêcheur pauvre, il utilise un langage familier, rustre, de "paysan" comme on dirait. J'avoue avoir parfois du mal à comprendre, mais cela me fait découvrir de nouveaux mots ("berliné" pour dire"barbouillé") ! Autre élément original : la structure du roman. D'abord linéaire, nous sommes vite perdus par les retours en arrière qui évoquent la vie d'un personnage plus particulièrement. Bien que j'aie aimé les "focus" sur Margot, sur Moïse, sur Jeanne, etc.. histoires qui se rejoignent au final, plus j'avançais dans le roman plus je me demandais à quel moment l'action que je lisais se situait dans le temps pour les autres personnages..? L'éclaircissement venait mais bien après, c'était un peu dommage peut-être, même si pas vraiment dérangeant puisque mystérieux. Du coup, avec ces focus, nous obtenons au final un point de vue omniscient, ce que j'ai apprécié. Même si toutes les informations sont... Un livre pas banal, ça c'est sûr ! Le vocabulaire surtout nous saute aux yeux : l'écrivain s'est bien adapté à l'époque, sans trop en faire (il faut rester compréhensible pour un lecteur moderne tout de même) ! Lorsqu'il fait parler Margot qui n'a pas vraiment eu d'éducation, Petit-Jean qui ne sait pas encore lire ou Moïse le pêcheur pauvre, il utilise un langage familier, rustre, de "paysan" comme on dirait. J'avoue avoir parfois du mal à comprendre, mais cela me fait découvrir de nouveaux mots ("berliné" pour dire"barbouillé") ! Autre élément original : la structure du roman. D'abord linéaire, nous sommes vite perdus par les retours en arrière qui évoquent la vie d'un personnage plus particulièrement. Bien que j'aie aimé les "focus" sur Margot, sur Moïse, sur Jeanne, etc.. histoires qui se rejoignent au final, plus j'avançais dans le roman plus je me demandais à quel moment l'action que je lisais se situait dans le temps pour les autres personnages..? L'éclaircissement venait mais bien après, c'était un peu dommage peut-être, même si pas vraiment dérangeant puisque mystérieux. Du coup, avec ces focus, nous obtenons au final un point de vue omniscient, ce que j'ai apprécié. Même si toutes les informations sont à notre disposition, il nous reste à découvrir ce que les personnages feront des révélations, alors on ne s'ennuie pas ! Autant nous avons affaire à des hommes horribles et irrespectueux, comme le curé qui s'occupe de Margot ou Sebastien, autant Louis et Mario rattrapent tout cela en bons protecteurs ou conseillers. En particulier avec Margot, ils lui offrent un toit sûr et lui apprennent à gagner sa vie sans se laisser amadouer ou berner. Tout un panel de personnages différents s'offre à nous : Moïse un peu rustre mais amoureux, Jeanne l'aventureuse voleuse sans scrupules, Margot ingénue, Balthazar l'exotique, Louis intelligent et rêveur... Non seulement l'aventure se déroule sur le bateau en mer de Chine, mais en plus elle est présente à travers ces personnages divers dont on suit le voyage initiatique de chacun : j'adore ! Un roman foisonnant, plein de protagonistes aussi différents qu'intéressants, rempli d'aventures et de dialogues drôles et châtiés.. J'ai adoré le voyage qui m'a captivé, et vous le conseille vivement pour découvrir la piraterie !
    Lire la suite
    En lire moins
  • blondesNlitteraires Posté le 9 Juillet 2018
    Un grand merci aux éditions de l'Archipel. Et j'en suis désolée, mais je ne viens pas avec un avis très favorable. Il a ses points forts comme cette sensation d'un âge qui se termine et d'un nouveau siècle qui commence. Les personnages sont d'anciens corsaires qui repartent une dernière fois en mer pour retrouver leur vie d'avant. Mais comme eux, tout a vieilli et l'âge d'or des pirates est terminé. Les ports ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes. J'ai eu une lecture hachurée qui a sans doute nui à la lecture, mais je n'ai pas accroché au style de l'auteur. Il est un narrateur présent qui nous raconte une histoire et s'adresse à nous. Un peu comme Deadpool. Il me faisait sortir de l'histoire à chaque fois. J'ai eu aussi quelques difficultés avec le rapport au corps de la femme et notamment de Margot. Intéressant, il fallait le montrer, mais il y a une distance, une froideur qui ne m'a pas séduite. Il saura peut-être convaincre d'autres lecteurs.
  • masatgiera Posté le 8 Juillet 2018
    Ce livre m'a interpellé car c'est tiré d'une histoire/de faits réels. Margot une jeune fille qui se retrouve seule après la mort de ses parents. A cette époque là, aucune pitié et encore moins pour une fille qui débute son adolescence. Même si elle est hébergée par le curé, elle doit être à son service pour toutes les demandes qu'il souhaite. Certains passages sont un peu difficile lorsque l'on peut comprendre à quel point elle est un objet sexuel même si elle ne comprend pas tout au début. Puis elle se retrouve au service de clients dans une taverne et la rencontre avec Louis, un homme qui vient la voir régulièrement lui ouvre les yeux. Parfois il vient uniquement pour lui parler. Au fil du temps elle s'attache à Louis et quand il l'avertie de son départ, c'est à ce moment là qu'elle découvre qu'il va réellement lui manquer. Alors elle décide d'embarquer à bord du "Liberté" avec Louis. C'est à ce moment là que je trouve que l'histoire commence réellement et beaucoup de personnages différents arrivent dans l'histoire. Limite à se perdre soi-même en mer. Des péripéties et des tragédies arrivent au fil de l'eau que ce soit pour l'équipage du... Ce livre m'a interpellé car c'est tiré d'une histoire/de faits réels. Margot une jeune fille qui se retrouve seule après la mort de ses parents. A cette époque là, aucune pitié et encore moins pour une fille qui débute son adolescence. Même si elle est hébergée par le curé, elle doit être à son service pour toutes les demandes qu'il souhaite. Certains passages sont un peu difficile lorsque l'on peut comprendre à quel point elle est un objet sexuel même si elle ne comprend pas tout au début. Puis elle se retrouve au service de clients dans une taverne et la rencontre avec Louis, un homme qui vient la voir régulièrement lui ouvre les yeux. Parfois il vient uniquement pour lui parler. Au fil du temps elle s'attache à Louis et quand il l'avertie de son départ, c'est à ce moment là qu'elle découvre qu'il va réellement lui manquer. Alors elle décide d'embarquer à bord du "Liberté" avec Louis. C'est à ce moment là que je trouve que l'histoire commence réellement et beaucoup de personnages différents arrivent dans l'histoire. Limite à se perdre soi-même en mer. Des péripéties et des tragédies arrivent au fil de l'eau que ce soit pour l'équipage du "Liberté" mais aussi pour d'autres personnages que Margot à pu côtoyer. Le passage avec du cannibalisme est féroce et abominable. C'est à celui qui restera le plus longtemps sur ses gardes qui pourra tenter de vivre. Une fin de livre tant attendu pour libérer tous ces personnages que j'ai suivi sur plusieurs semaines.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.