En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        49 ans et demi...

        Pocket
        EAN : 9782266273763
        Code sériel : 17029
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 224
        Format : 108 x 177 mm
        49 ans et demi...

        Muriel HERMINE (Préface)
        Date de parution : 22/06/2017
        Avis de tempête sur la Bretagne, la pluie n’a pas cessé depuis deux jours. Et Victoire est aussi triste que le temps. Délavée de l’intérieur, vidée, écossée, éreintée de faire semblant, de sauver les apparences, de tenir ce couple qui n’en est plus un. Tout pour le bonheur de sa... Avis de tempête sur la Bretagne, la pluie n’a pas cessé depuis deux jours. Et Victoire est aussi triste que le temps. Délavée de l’intérieur, vidée, écossée, éreintée de faire semblant, de sauver les apparences, de tenir ce couple qui n’en est plus un. Tout pour le bonheur de sa petite Marie, bientôt 10 ans.
        « Il faut que tu nous libères », l’implore un jour sa fille. De désillusions en dissolutions, Victoire sait qu’elle n’a plus le choix. Le temps s’enfuit et il est urgent de vivre…

        « Un livre qui donne le sourire quel que soit son âge. » Direct Matin

        « Une réflexion originale sur l’échelle du temps. » Le Figaro littéraire

        « On est pris par cette histoire au rythme surprenant, écrite dans un style actuel, ces questions, ces interrogations, ce sont aussi les nôtres. » Ouest France

        « Livre poignant, limpide de vérités qui se lit d’une traite. On en reveut. » Top Parents
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266273763
        Code sériel : 17029
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 224
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.70 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Jauke Posté le 15 Avril 2016
          Comme Victoire proche de mes 50 ans, avec toutes mes interrogations sur le temps qui passe, le temps qui me reste, cette moitié de vie qu' il ne faut pas louper...et pourquoi pas réinventer ma vie. Prendre le temps de faire le tour du monde en littérature, découvrir les remèdes littéraires... On est pris par cette histoire qui se lit facilement.
        • angelita.manchado Posté le 26 Mars 2016
          Victoire habite en Bretagne. Elle n’aime pas la tempête qui sévit dehors. Elle n’a plus goût à rien mais elle ne doit rien montrer car sa petite fille ne doit rien savoir. Son compagnon la brutalise. Quelques jours de repos, une phrase de sa fille et des conseils amis lui permettent de prendre sa décision. Elle va le quitter. Un roman d’espoir pour toutes les femmes, mais aussi les hommes. Malgré les violences physique et verbale, malgré le fait que l’on sente diminué, que l’on n’ait pas envie de refaire surface, il faut bien avancer quel que soit l’âge. Il en va de notre survie mais aussi de notre vie tout court. Ce roman est une belle leçon de courage, de questionnement de vie tout simplement. Je sais bien que de dire, d’écrire, que les embûches, les expériences nous font avancer, cela peut être cliché. Toutefois, et ce n’est qu’un avis personnel, j’en apprends tous les jours. J’ai eu mon lot et j’en aurai encore de moments difficiles à vivre. Et si à certains moments, j’ai envie de tout laisser tomber, de partir, de pleurer (de toutes façons, les larmes coulent toutes seules), mon côté battante refait surface. Alors, oui, ce n’est... Victoire habite en Bretagne. Elle n’aime pas la tempête qui sévit dehors. Elle n’a plus goût à rien mais elle ne doit rien montrer car sa petite fille ne doit rien savoir. Son compagnon la brutalise. Quelques jours de repos, une phrase de sa fille et des conseils amis lui permettent de prendre sa décision. Elle va le quitter. Un roman d’espoir pour toutes les femmes, mais aussi les hommes. Malgré les violences physique et verbale, malgré le fait que l’on sente diminué, que l’on n’ait pas envie de refaire surface, il faut bien avancer quel que soit l’âge. Il en va de notre survie mais aussi de notre vie tout court. Ce roman est une belle leçon de courage, de questionnement de vie tout simplement. Je sais bien que de dire, d’écrire, que les embûches, les expériences nous font avancer, cela peut être cliché. Toutefois, et ce n’est qu’un avis personnel, j’en apprends tous les jours. J’ai eu mon lot et j’en aurai encore de moments difficiles à vivre. Et si à certains moments, j’ai envie de tout laisser tomber, de partir, de pleurer (de toutes façons, les larmes coulent toutes seules), mon côté battante refait surface. Alors, oui, ce n’est pas facile tous les jours. Mais je pense et j’espère qu’il y a toujours une lueur d’espoir. On peut être maître de sa vie, de son destin. En tous les cas, c’est ce que j’ai ressenti en lisant ce roman et en lisant la préface émouvante de Muriel Hermine. Le changement de dizaine peut être mal vécu ou tout le contraire. Je n’ai pas aimé avoir 20 ans, je n’ai pas aimé avoir 30 ans, je n’ai pas aimé avoir 40 ans car je n’aime tout simplement pas vieillir. Dans pratiquement deux ans, j’aurai 49 ans et demi… D’ici là, je ne sais pas du de quoi ma vie sera faite. Pourtant j’ai encore de nombreux rêves à accomplir. Mais je ne lâche pas le morceau. Le roman commence en Bretagne avec une grosse tempête. Automatiquement, le parallèle peut être fait avec un sentiment d’insécurité. On suit le destin de Victoire, dont la grand-mère qui porte le même nom est décédée à 49 ans 1/2 – prémonitoire ?, qui fait tout pour protéger sa fille mais qui doit faire face à un compagnon violent verbalement et physiquement. Elle s’est étiolée à son contact, elle n’a plus d’envie. Elle décide de le quitter mais cela ne se passe pas facilement. Elle fera tout également pour ne pas donner une image négative de cet homme, qu’elle a profondément aimé, à sa fille. Le salut vient peut-être de sa mutation à Paris où elle devra faire ses preuves et montrer qu’elle est une très bonne manager. Pas facile de reprendre une agence quand tout est bien établi. Le lecteur comprend sa honte, sa culpabilité, son envie de ne pas s’engager avec un autre homme. Victoire grandit, tout comme sa fille qui devient une adolescente. Difficile pour Victoire cette période car elle veut retrouver son bébé. Mais elle se rappelle ses jeunes années. Victoire laissera vivre sa fille. Il en va de leur salut à toutes deux. Elle sera toutefois extrêmement vigilante car elle veut lui éviter toute souffrance. Une mère, surtout d’un enfant unique, peut se reconnaître en Victoire. Ce sera difficile également pour elle de s’engager dans une nouvelle relation amoureuse. Elle ne se sent pas attirante, elle ne veut plus souffrir, elle se persuade qu’elle est bien seule. Mais quand elle décide de prendre soin d’elle, elle gagne de la confiance, de l’assurance. La plume est riche, à certains moments, elle peut être ironique mais aussi elle nous démontre que les femmes, Parisiennes, souffrent. Elles n’ont plus de joie de vivre sur le visage, sans compter toutes ces femmes sans domicile fixe. Edith Rébillon nous décrit très bien ces sentiments de honte, de culpabilité que l’on peut ressentir.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « C'est la trajectoire de cette héroïne des temps modernes que retrace cet ouvrage plein d'espoir. Un livre qui donne le sourire quel que soit son âge. » Direct matin
        « Livre poignant, limpide de vérités qui se lit d’une traite. On en reveut. » Top Parents
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com